Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique





télécharger 67.83 Kb.
titreDispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique
date de publication05.01.2017
taille67.83 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1er-couverture-diagademe


GUIDE A LA REDACTION

D'UN CAHIER DES CHARGES

Pour tout bénéficiaire d’un concours financier de l’ADEME

dans le cadre du dispositif d’aide à la décision


CAHIER DES CHARGES

SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE Bâtiment neuf


COLLECTION DES CAHIERS DES CHARGES

D’AIDE A LA DECISION


sommaire


1 - PREAMBULE

L’AIDE A LA DECISION DE L’ADEME

L’ADEME souhaite contribuer, avec ses partenaires institutionnels et techniques, à promouvoir la diffusion des bonnes pratiques sur les thématiques énergie et environnement. Pour cela, son dispositif de soutien aux études d'aide à la décision (pré-diagnostics, diagnostics, étude de projets) est ouvert aux entreprises, aux collectivités et plus généralement à tous les bénéficiaires intervenant tant dans le champ concurrentiel que non concurrentiel, à l’exclusion des particuliers.
Dans le cadre de son dispositif d’aide à la décision, l’ADEME soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique, avec un objectif de qualité et d’efficacité pour le bénéficiaire.

Les Cahiers des Charges de l’ADEME

Les cahiers des charges / guide pour la rédaction d’un cahier des charges de l’ADEME définissent le contenu des études que l’ADEME peut soutenir. Chaque étude est conduite par une société de conseils ci-après dénommée « le prestataire conseil » ou « Bureau d’études », pour un client ci-après dénommé « le bénéficiaire » ou le « Maître d’ouvrage ».
Le suivi technique de l’ADEME

L’ADEME assure un conseil technique et un suivi de la prestation.
Pour ce faire, l’aide de l’ADEME implique une transmission des résultats de l’étude. Cette transmission d’information se fera par l’utilisation du portail Internet DIAGADEME (www.diagademe.fr) comprenant :
- Le rapport final d’étude

- Une fiche de synthèse complétée (figurant en annexe du présent cahier des charges).
Dans DIAGADEME :

1 - le prestataire conseil saisit les informations sur le résultat de l’étude

2 - le bénéficiaire de l’aide de l’ADEME (maître d’ouvrage) saisit son bilan de satisfaction sur la

prestation
Compléter DIAGADEME est obligatoire et conditionne le paiement final de la subvention par l’ADEME au bénéficiaire.

La confidentialité de ces informations est garantie par l’utilisation des codes d’accès strictement personnels. Les informations ne sont accessibles que par l’ADEME, le prestataire et le bénéficiaire du soutien de l’ADEME.
Contrôle – Bilan des études financées par l’ADEME

L’étude, une fois réalisée pourra faire l'objet - ce n'est pas systématique - d'un contrôle approfondi ou être analysée dans le cadre d’un bilan réalisé par l’ADEME. Eventuellement un contrôle sur site pourra être mené par un expert mandaté par l'ADEME afin de juger de la qualité de l'étude, de l'objectivité du rapport, de ses résultats, etc.. Dans tous les cas, le bénéficiaire et/ou le prestataire conseil pourront alors être interrogés sur l’étude et ses conséquences.

Le présent document précise le contenu et les modalités de réalisation et de restitution de l’étude qui seront effectués par un intervenant extérieur au bénéficiaire de l’aide de l’ADEME.

CAHIER DES CHARGES D’UNE ETUDE DE SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE

La simulation thermique dynamique, objet du présent cahier des charges, vise à fournir aux décideurs les éléments pertinents qui leur permettront de choisir les meilleures solutions techniques afin d’optimiser l’efficacité énergétique du futur bâtiment tout en préservant le niveau et la qualité du service rendu et du confort d’usage; et ce au meilleur coût global (investissement, exploitation, entretien et maintenance, amortissement).

Pour cela, l’étude intégrera de la façon la plus précise possible, les éléments influant sur l’efficacité énergétique (données climatiques du lieu, contraintes de conception) ainsi que les consignes d’utilisation du bâtiment liées à ses divers usages.

L’objectif final est de limiter les consommations et les coûts par une combinaison judicieuse des énergies en fonction des usages, un bon dimensionnement des installations et une gestion adaptée performante.

L’étude devra également privilégier l’utilisation des ressources énergétiques locales et la production décentralisée d’électricité.
La démarche de l’étude sera d’accompagner le maître d’ouvrage et l’équipe de conception dans la réalisation de leur projet depuis la phase de programmation jusqu’au terme de la phase APD, puis éventuellement d’assurer un suivi lors des premières années d’occupation. Le prestataire devra donc être en lien permanent avec le maître d’ouvrage.

Le choix des intervenants compétents pour la construction du bâtiment, la réalisation et la réception des travaux restera cependant du ressort du maître d’ouvrage.
2 - OBJECTIF DE LA SIMULATION THERMIQUE DYNAMIQUE
La simulation thermique dynamique, objet du présent cahier des charges, vise à fournir aux décideurs les éléments pertinents qui leur permettront de choisir les meilleures solutions techniques afin d’optimiser l’efficacité énergétique du futur bâtiment tout en préservant le niveau et la qualité du service rendu et du confort d’usage; et ce au meilleur coût global (investissement, exploitation, entretien et maintenance, amortissement).

Pour cela, l’étude intégrera de la façon la plus précise possible, les éléments influant sur l’efficacité énergétique (données climatiques du lieu, contraintes de conception) ainsi que les consignes d’utilisation du bâtiment liées à ses divers usages.

L’objectif final est de limiter les consommations et les coûts par une combinaison judicieuse des énergies en fonction des usages, un bon dimensionnement des installations et une gestion adaptée performante.

L’étude devra également privilégier l’utilisation des ressources énergétiques locales et la production décentralisée d’électricité.
La démarche de l’étude sera d’accompagner le maître d’ouvrage et l’équipe de conception dans la réalisation de leur projet depuis la phase de programmation jusqu’au terme de la phase APD, puis éventuellement d’assurer un suivi lors des premières années d’occupation. Le prestataire devra donc être en lien permanent avec le maître d’ouvrage.

Le choix des intervenants compétents pour la construction du bâtiment, la réalisation et la réception des travaux restera cependant du ressort du maître d’ouvrage.

3 - DESCRIPTION DE LA PRESTATION
3.1 Règles de participation
Afin que le maître d'ouvrage bénéficie d'un regard d'expert extérieur à l'établissement, l’étude de simulation thermique dynamique devra être réalisée par un intervenant ci-après dénommé “ le prestataire ”, ayant l'indépendance, la compétence nécessaire et les références attestant de cette compétence.
De plus, dans un souci de qualité, le prestataire s’attachera à respecter les règles suivantes :


  • évaluer avec précision les gisements d’économies d'énergie envisageables sur le projet de bâtiment faisant l'objet d'une étude d'aide à la décision, et en chiffrer les conditions économiques de réalisation ;

  • suivre une démarche rigoureuse explicitée et justifiée dans ses rapports d'études : le logiciel de simulation utilisé par le prestataire sera en particulier indiqué dans les rapports.

  • être exhaustif dans ses recommandations et fournir toutes les informations objectives nécessaires au maître d'ouvrage pour décider des suites à donner ;

  • ne pas privilégier a priori un type d'énergie ni certaines modalités de fourniture d'énergie ou de tout autre service (vapeur, froid, chaud, air comprimé, électricité…) ;

  • ne pas intervenir dans un établissement vis-à-vis duquel il ne présenterait pas toute garantie d’objectivité, notamment sur des installations conçues, réalisées ou gérées pour l’essentiel par lui-même ;

  • n’adjoindre aucune démarche commerciale concernant des biens ou services (ayant un lien avec les recommandations) au cours de son intervention.


3.2 Champ de l’étude
L’étude inclura la réalisation de simulations fines de l’enveloppe et des équipements sur un nombre suffisant de zones thermiquement homogènes correspondant à des expositions spécifiques et à des modalités d'occupation et d'exploitation du bâtiment. Elle intégrera la nature des activités hébergées et les équipements en découlant, ainsi que tout autre paramètre pouvant peser sur les bilans thermiques et énergétiques. Pour certaines périodes caractéristiques et extrêmes de l’année, elle devra fournir une simulation heure par heure des températures zone par zone, intégrant les charges résultant de l’exposition et de l’occupation.
Les analyses et simulations se feront aux différents stades de la construction, avec recherche d’optimisations successives et recalages au fur et à mesure des évolutions et choix techniques.
Lorsque l’opération comporte un concours, l’étude fournira une première évaluation de chaque projet présenté par les candidats en phase d’esquisse ou d’APS.

4 - MODALITES DE REALISATION DE L’ETUDE
La mise en application de l’étude nécessite un outil de simulation informatisé adéquat, appuyé sur des banques de données très bien fournies en informations climatiques locales (rayonnement solaire, température, humidité, vitesse du vent). Cet outil doit effectuer un transfert rapide et fiable des plans des bâtiments concernés.


La prestation peut être découpée en 6 phases:


  • 1ère phase : Participation à l’élaboration du Programme et réalisation d’un Cahier des préconisations énergétiques.




  • 2ème phase : Analyse multicritère des esquisses.




  • 3ème phase : Analyse du projet retenu en cours de mise au point (phase APS) par modélisation.




  • 4ème phase : Analyse et contrôle de l’APD (comprenant une étude critique des puissances installées, parallèlement au travail effectué par l’équipe de maîtrise d’œuvre).




  • 5ème phase : Suivi de réalisation avec participation à quelques réunions de chantier (en option, à la demande du Maître d’Ouvrage).




  • 6ème phase : Suivi d’exploitation, avec une aide à sa mise en place et suivi sur 1 ou 2 ans de fonctionnement. (en option, à la demande du Maître d’Ouvrage)


4.1 - 1ère phase : Préconisations énergétiques au stade Programme (en option)
Le prestataire établira un cahier de préconisations, décrivant les spécificités du site (caractéristiques climatiques, ressources énergétiques locales, réseaux…) et donnant des orientations en terme d’efficacité énergétique. Ce cahier a vocation à être remis par le maître d’ouvrage aux équipes qui soumissionneront pour la réalisation du bâtiment.

Le Cahier des préconisations pourra en particulier reprendre des notions sur la façon d’aborder les différents critères (le bâti : inertie, isolation, confort d’été, protections solaires, surfaces vitrées, acoustique, éclairage naturel ... ; les systèmes : choix de l’énergie avec les disponibilités sur le site, renouvellement d’air, systèmes conseillés selon la destination et l’importance des locaux, valeurs de consignes, niveau de confort acceptable, niveau d’hygrométrie, ... ; environnement du projet : incidence du bâtiment sur le site, ombres portées => éclairement naturel des locaux... ).

Une liste des informations à fournir par les concepteurs sera fournie par le prestataire au maître d’ouvrage : elle recensera les informations nécessaires au prestataire pour l’analyse et les simulations ultérieures.

4.2 - 2ème phase : Analyse multicritère des esquisses
Le prestataire procédera à un examen des pièces remises par chacune des équipes (pièces graphiques et descriptifs techniques) pour établir des comparaisons en terme de confort thermique et de performance énergétique et financière.
Cette méthode devra permettre la comparaison des projets entre eux et pourra être un critère de choix pour la commission technique.

Les paramètres à étudier à ce stade sont :
* Qualité de l’enveloppe :.


  • besoins de chauffage (avec et sans apports gratuits)

  • besoins de rafraîchissement

  • confort d’été


* Compatibilité du projet avec les exigences du programme : orientations, exposition au vent, surfaces vitrées, isolation, ventilation...et avec le coût d’objectif.
le prestataire proposera de réaliser des simulations thermiques dynamiques sur chacune des esquisses (voir méthodologie 3ème phase). Cette démarche consistera en la modélisation des bâtiments en 3D, le découpage en zones thermiquement homogènes, les températures par zone (le jour le plus chaud, un jour froid et un jour en mi-saison), les consommations d’énergie par projet, et les coûts d’exploitation prévisionnels.
A ce stade, le prestataire pourra fournir des premières propositions d’amélioration de l’enveloppe.

Il remettra un premier rapport au maître d’ouvrage avec le résultat de son analyse.
4.3 - 3ème phase : La Simulation Thermique Dynamique du projet lauréat (APS)
La Simulation Thermique Dynamique a pour objet d’analyser pour le projet retenu .

  1. les conditions de confort thermique

  2. les consommations et dépenses énergétiques.

  3. les opportunités d’améliorations techniques permettant d’optimiser l’efficacité énergétique.


Cette phase se décomposera en deux étapes :
Analyse du projet présenté
Sur les bases du projet initial préparé par l’équipe de maîtrise d’œuvre, le candidat devra :


  • Saisir les bâtiments et les informations utiles à l’analyse thermique

  • saisie graphique du projet

  • prise en compte des masques proches et lointains (des sorties graphiques 3D de la modélisation avec ombres portées devront être rendues)

  • caractéristiques géométriques des bâtiments et découpage en zones thermiquement homogènes

  • composition des parois

  • scénarios d’occupation des différentes zones et planning de fonctionnement des équipements




  • Simuler le comportement thermique sur une année représentative des conditions météorologiques réelles sur site sur lequel le projet est implanté.


Cette démarche donnera la connaissance sur une année entière, à partir de banques de données climatiques locales:


  • des apports solaires et des températures pour chaque zone

  • des températures de contact des parois pour prendre en compte le rayonnement

  • des puissances frigorifiques ou calorifiques à mettre en jeu, en fonction des consignes souhaitées ou imposées


et permettra :


  • d’évaluer sur l’année simulée :

  • les besoins énergétiques en chauffage ou en climatisation (au global, mois par mois et par tranches tarifaires)

  • les périodes critiques génératrices d’inconfort.

  • de calculer le coût d’exploitation en fonction :

  • des types d’énergies prévues

  • des tranches tarifaires

en prenant en compte tous les postes consommateurs (chauffage, rafraîchissement, ECS, auxiliaires, éclairage, bureautique…).
A ce stade, une réunion de présentation sera prévue avec le maître d’ouvrage et l’équipe de conception afin de leur présenter les voies d’optimisation identifiées.
Optimisation énergétique du bâtiment
En collaboration avec les différents partenaires du projet, la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre, la deuxième étape doit permettre au candidat de tester les différentes voies d’optimisation proposées :


  • Rechercher des solutions d’amélioration de la structure

  • Protections solaires (murs rideaux, verrières,…)

  • Isolation par type de parois et avec proposition de plusieurs solutions

  • Influence des masses, etc....



  • Rechercher des solutions d’amélioration de l’équipement technique

  • Energie

  • Systèmes de production thermique (calorifique et frigorifique)

  • Système de distribution

  • Systèmes d’émission

  • Système de régulation, etc....




  • Quantifier les solutions complètes proposées (enveloppe et équipements) en terme de :

  • confort (fréquences cumulées de températures pour les zones critiques avec une courbe par mois)

  • coût d’exploitation

  • coût d’investissement

  • coût décennal



afin de rechercher le meilleur compromis technique et financier.
A l’issu de la simulation, le prestataire établira un deuxième rapport, synthétisant les voies d’optimisation proposées, le résultat de leurs simulations et leur chiffrage en terme d’économie d’énergie et de coût et reprenant l'ensemble des données et paramètres utilisés dans les calculs et simulations..

4.4 - 4ème phase : Analyse et contrôle de l’Avant Projet Définitif (APD)
Lorsque le stade d’avancement du projet sera suffisant, et que les solutions auront été retenues, une simulation sera effectuée, appelée simulation de recalage.
Cette simulation prendra en compte toutes les modifications apportées au projet depuis la phase optimisation de l’étude de l’APS du projet lauréat, et permettra d’affiner et d’optimiser la solution retenue.

Cette dernière modélisation permettra d’établir un tableau de bord des paramètres énergétiques du projet et des coût globaux.
Un troisième rapport sera préparé qui décrira les paramètres énergétiques estimés pour l’APD.


4.5 - 5ème phase : Suivi de réalisation (en option)
Cette phase sera réalisée à la demande du maître d’ouvrage à la vacation et devra être chiffrée comme telle.

L’objectif est de contrôler la bonne réalisation des prestations définies lors des phases précédentes, et de tester éventuellement des propositions de modifications faites par les entreprises en cours de réalisation..

Le prestataire pourra également proposer de former le responsable environnement chantier au sein de l’équipe de maîtrise d’œuvre et de traiter la cible « chantier à faibles nuisances », telle que définie dans le cadre de la démarche Haute Qualité Environnementale :

  • gestion différenciée des déchets de chantier

  • réduction des nuisances.



4.6 - 6ème phase : Suivi d’exploitation (en option)
Le prestataire devra proposer une méthodologie pour assurer un suivi d’exploitation qui permettra de recaler les résultats de la simulation avec la réalité de fonctionnement. Il est important de comprendre le comportement du bâtiment durant ses deux premières années de fonctionnement, pour suivre les dérives éventuelles.
A l’issu de cette phase, un quatrième rapport de synthèse sera préparé qui mentionnera les paramètres énergétiques enregistrés durant la phase d’exploitation, et qui permettra la comparaison avec les paramètres estimés dans les phases précédentes.
5 - QUALITES IMPERATIVES
Points à noter


  • Concernant l’étude de simulation thermique dynamique, le dialogue et la collaboration entre le prestataire et le maître d’ouvrage (et son équipe) sont essentiels pour garantir la qualité et l’intérêt de cette prestation.

  • L’étude ne doit pas seulement préconiser des solutions pour réduire les consommations mais doit également examiner des substitutions d'énergie possibles (biomasse, solaire, réseaux,...) lors de la définition du bâtiment.


Qualités des rapports
Les rapports devront comporter deux parties, l'une à destination du Maître d'ouvrage (rapport de synthèse et analyses de propositions successives) l'autre à destination de son responsable technique (rapport détaillé aux différents stades de la définition, outils de suivi et gestion). Ils devront:


  1. Etre clairs et lisibles, la forme est importante, elle facilite la prise de décision,

  • Donner l'avis de l'énergéticien, un conseil d'individu à individu par quelqu'un qui a passé du temps avec l’équipe de réalisation et le maître d’ouvrage,

  1. Fournir des informations suffisantes pour la réalisation des modifications et améliorations préconisées,

  2. Comporter des annexes techniques suffisamment complètes,

  3. Proposer des améliorations compatibles avec les possibilités financières du maître d'ouvrage


Qualités du prestataire
Les meilleurs méthodes et outils ne sont rien sans le discernement du prestataire de l’étude qui doit avoir:


  1. Une bonne connaissance technique et pratique des bâtiments et de leurs équipements techniques, notamment énergétiques

  2. La compétence, l'esprit critique et une bonne dose d'imagination pour proposer des améliorations opportunes

  3. Un bon contact humain car les données à recueillir sont à la fois qualitatives et quantitatives et cela requière de la psychologie pour ne pas faire naître de conflit avec les interlocuteurs, en particulier l’équipe responsable de la réalisation du bâtiment

  4. Enfin, une rigoureuse indépendance de considération commerciale est indispensable.


Devoirs du maître d’ ouvrage
Le maître d’ouvrage, demandeur de l’ étude, a également des obligations à remplir; elles se situent, par rapport à la prestation:

Avant:

bien préciser les contraintes et attentes par rapport au bâtiment à réaliser (y compris une analyse des usages et modes de gestion futurs).
Pendant :
accompagner ou faire accompagner le prestataire par la ou les personnes impliquées au quotidien dans la conception et la réalisation du bâtiment considéré, et lui donner accès aux principaux documents techniques.
A la remise des rapports d’étapes :

étudier les propositions faites avec soin et prendre les décisions sur les modifications à apporter au projet.
Après :

- retourner à l'ADEME les fiches de synthèse dûment complétées,

- faire vivre les éléments de suivi par la mise en place d'une comptabilité énergétique.
6 - OUTILS DE CALCUL
Seront seuls utilisables pour la réalisation de ces études des outils de calcul de simulation dynamique fonctionnant avec des pas de temps horaires et notamment (liste non limitative): PLEIADES-COMFIE, TAS, ISIIBAT-TRNSYS, CODYBAT,….les outils réglementaires permettant l'application des règles ThC ne sont pas utilisables dans ce cadre.

SUIVI
A l’issu de l’étude d’optimisation, la mise en place d’une comptabilité énergétique du bâtiment est vivement recommandée. Cette mise en place peut se baser sur les éléments suivants :


  1. Information technique

  2. Formation informatisée, de la mise en place de produits, jusqu’ à leur mise à jour.


A la fois outil de gestion en objectifs / résultats et instrument d'analyse des évolutions de la consommation du bâtiment, cette comptabilité peut prendre différentes formes allant d'un simple tableau de relevés hebdomadaires et mensuels de compteurs et de factures jusqu'à des outils informatisés de suivi en temps réel et de gestion technique centralisée.

On pourra s'inspirer, pour les feuilles d'analyse manuelle, des exemples donnés dans les guides sectoriels ADEME – AICVF pour les bâtiments du secteur non résidentiel.

La contribution du prestataire à la mise en place de ce suivi fait partie intégrante de la démarche de l’étude (ex: assistance à la négociation de contrats, à la mise en place du plan de comptage, à l'interprétation des résultats...).
Enfin, l’étude d’optimisation thermique dynamique doit permettre un affichage des consommations en cohérence avec les exigences de la Loi sur l'Air et l'URE et les dispositions réglementaires afférentes.
Outre le rapport d'étude, un document de synthèse sera transmis à l'ADEME par le maître d'ouvrage. Les informations à collecter et à saisir sont indiquées dans un document spécifique (voir annexe 1) qui devra être préparé par le prestataire.
7 - PROPRIETE DES RESULTATS
Les résultats de l'étude seront la propriété conjointe du Maître d'ouvrage et de l'ADEME qui pourra les utiliser pour évaluer la pertinence de ses procédures ainsi que réaliser des suivis techniques. L'ADEME pourra utiliser librement les informations collectées en fiches de synthèse.
8 - COÛT DE LA PRESTATION
Le prestataire établira un devis détaillé correspondant au coût de la prestation dans son ensemble, faisant apparaître le nombre de journées de travail, les coûts journaliers du ou intervenants ainsi que les frais annexes.
Le montant ainsi proposé sera forfaitaire, ferme et définitif, et inclura l’ensemble de la prestation telle que définie dans le présent cahier des charges en précisant la ou les phases retenues.
9 - CONTROLE
L’étude, une fois réalisée, pourra faire l'objet - ce n'est pas systématique - d'un contrôle approfondi par un expert mandaté par l'ADEME afin de juger de la qualité de l'étude, de l'objectivité du rapport, voire d'éventuels besoins de formation, car ce contrôle approfondi sera d'abord l'occasion d'un dialogue en vue d'une amélioration permanente de la procédure et de la qualification des intervenants.

Dans le souci de tester un échantillonnage représentatif, les dossiers seront choisis de manière aléatoire, à moins que les bâtiments considérés ne soient l'objet d'une plainte.

L’ADEME en bref

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l’agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d’expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l’air et la lutte contre le bruit.

L’ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. 4e-couverture-diagademe

similaire:

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconRésumé IL existe aujourd’hui une catégorie spécifique d'organisations...

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconEtudes quantitatives et qualitatives / Prévision économique / Expertise...
«Analyse théorique et comportementale des enchères sous plis au plus offrant au premier prix»

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconL’entreprise verte et les boues rouges
«verte» en anticipant les éventuelles conséquences de cette décision. Pechiney entame ainsi un exercice de responsabilité sociétale...

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconPar ce dispositif, la Région soutient de jeunes chercheurs préparant...

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconPar ce dispositif, la Région soutient de jeunes chercheurs préparant...

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconAdresse : ademe, Direction régionale des Pays de la Loire

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconAdresse : ademe, Direction régionale des Pays de la Loire

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconAdresse : ademe, Direction régionale des Pays de la Loire

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconAdresse : ademe, Direction régionale des Pays de la Loire

Dispositif d’aide à la décision, l’ademe soutient financièrement les études, sauf disposition régionale spécifique iconAdresse : ademe, Direction régionale des Pays de la Loire






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com