Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015





télécharger 25.01 Kb.
titreCompte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015
date de publication24.10.2017
taille25.01 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015

35 présents : tous les départements étaient représentés.

Excusés : Nicole Bloede, Daniel Bricout, Joël Chenet, Annick Concina, Jean-Louis Crozemarie, Jean-Pierre Laurent, René Matéos , Josiane Souchet.
En présence de Bénédicte VRAIN, membre du bureau national.

Trésorerie Régionale :
*Alex Armède, trésorier de Paris, rappelle que la Région IDF n’a plus de trésorerie particulière depuis 2015. Comme dans les autres régions, les départements ne versent donc plus de cotisations régionales.

*Chacun des 8 départements assure à tour de rôle les dépenses régionales éventuelles et les répartit au fur et à mesure entre les départements. Pour assurer facilement la transition, le 75 a été chargé de la trésorerie en 2015 pour répartir la réserve en caisse entre les 8 départements selon les effectifs de 2014.

*Les reversements doivent être faits avant la fin de l’année civile. Dans la comptabilité des départements, un poste est prévu en charge, mais il n’y a pas de poste « produits ».

Gérard Niot s’étonne que les effectifs 2014 ne soient pas encore parus, car il faudra ceux de 2014 et 2015 pour le Congrès de Caen.

Modification des statuts :
Bénédicte VRAIN présente les modifications proposées par la CE nationale, qui seront soumises au vote du congrès :

*un congrès tous les 3 ans seulement, la motion étant un rapport d’orientation qui tracera les grandes lignes

* la CE nationale aura la latitude d’orienter les décisions dans un sens constructif.

Modifications du règlement intérieur concernant les questions financières (adoptées par la CE nationale) :
*Pour ne pas voir se reproduire les problèmes sérieux de comptabilité d’un département de la Région Dordogne,

les trésoriers départementaux devront désormais envoyer tous les documents comptables nécessaires. Ces documents, dont la liste sera fixée par circulaire, devront avoir été au préalable paraphés par les vérificateurs aux comptes.

*Par mesure d’économie le BN a supprimé le Courrier du Retraité de juillet, en revanche les groupes de travail se réunissent plus souvent et les cotisations ont été gelées pour 2016.
*Aide aux sections en difficultés et difficultés de trésorerie du National :

Pour combler le trou dans la comptabilité de la région Dordogne, chaque département de cette région a versé quelque chose et le National aussi. Vu cette situation, vu le coût du congrès de Poitiers et la baisse du nombre d’adhérents (en 2014 : 5807 AD et 41324 AS), le National en difficulté est obligé de puiser encore dans ses réserves.
Pour remédier à cette situation, la CE nationale de septembre, sur proposition du trésorier national, a voté pour 2015, la répartition des départements en 3 catégories :

1) les 5 départements ayant moins d’un an de trésorerie d’avance

2) les 10 départements ayant moins de 2 ans de trésorerie d’avance

3) les 83 autres départements, qui ont plus de 2 ans de trésorerie d’avance.

Le National, lui, se trouverait proche de la catégorie 2 avec seulement 2 ans 3 mois de trésorerie, vu le déficit de 2014.

Pour la caisse de solidarité

Le national donnera à la catégorie 1 de quoi arriver à 1 an de trésorerie d’avance (coût : 6671€)

Il demandera 10 centimes par adhérent aux catégories 1 et 2 (apport : 4951,80) et 20 centimes par adhérent à la catégorie 3 (9110,60€ supplémentaires).

Pour la ristourne, application du principe de la ristourne flexible

Sans toucher directement aux réserves des départements, le BN tient compte de leur situation financière différente.

Pour les adhérents directs : les groupes (1 et 2) verseront 65% des cotisations, le groupe (3) 70%.

Pour les adhérents syndiqués : les groupes (1 et 2) recevront 35% soit 3,16€ par adhérent, le groupe (3) 20% soit 2€.

Gérard Niot regrette que ce nouveau système ne tienne pas compte des dépenses très variables des départements et donc de leur activité.

Le FORUM est ouvert aux adhérents pour toute suggestion concernant des possibilités d’économies et aussi pour que l’on fête dignement le 80ème anniversaire de la FGR-FP.
Préparation du Congrès
1 circulaire pour organiser la réflexion sur la motion en amont dans les sections départementales :

thèmes 1 et 2: « place du retraité » et « fonction publique », réflexion dans les sections jusqu’en décembre 

thèmes 3 et 4 en janvier-février : « fiscalité » et « protection sociale », ce dernier thème en attente actuellement vu le retard des 4 lois à prendre en compte (financement SS, fin de vie, vieillissement et santé).

Les groupes de travail se réuniront en mars et les derniers amendements devront parvenir 15 jours avant le début du congrès.
Dossiers des retraités 
*Loi d’adaptation de la société au vieillissement : audiences en cours au ministère, associations et syndicats sont reçus.

*Discussion et appellation en cours pour le Haut Conseil de l’âge divisé peut-être en 3 sections (famille, âge, enfance). Les organisations syndicales y entreraient.

*Pour le CDCA (Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie) qui remplace CODERPA et CDCPH pour les handicapés, on ne sait qui fixera sa composition (ministère, Président du CG ou Conseil Départemental). Nous préférerions un décret national.

*Pour la conférence des financeurs, les retraités n’y auraient pas de place, malgré la CASA. Le CDCA sera consulté en amont et donnera son avis en aval.
Manifestation du 24 novembre
Incompréhension de l’assemblée devant la décision de la FGR-FP nationale de ne plus appeler à la manif du 24 novembre avec le groupe des 9.

Bénédicte VRAIN précise que seuls Michel SALINGUE et Guy LETRIVIDIC sont au groupe des 9.

Après un accord consensuel pour une opération sur le pouvoir d’achat, Michel a été sollicité pour rédiger un projet d’argumentaire, ce qu’il a fait ; mais progressivement certains demandent des rajouts (comme la réversion, la CASA, la ½ part…) qui s’éloignent de la revendication initiale. Guy pense que ce n’est pas possible d’accepter, tandis que Bénédicte soutient la participation, même avec des divergences, sur la base de l’argumentaire de Michel. Le BN manquant de temps pour se réunir finit par prendre la décision par mails sans discussion réelle…….mais sans interdire aux régions ou aux départements de participer à la mobilisation.

L’assemblée n’approuve pas ce retrait du National qui écorne l’image nationale de la FGR-FP, amorce un recul sur des positions frileuses et manifeste une conception étroite du pouvoir d’achat, puisque les « rajouts » ne sont en rien en désaccord avec notre motion de congrès et affectent le pouvoir d’achat.

Bénédicte souligne que cette position est un compromis, Michel étant garant de l’unité de la FGR-FP.

L’assemblée se désole que l’on s’aligne sur le moins-disant alors que se dégage une majorité nouvelle en nombre d’adhérents et décide de participer régionalement à la manifestation. Elle adresse une motion au National.


Motion de la Régionale IDF adressée au BN
Réunies le 5 novembre 2015 en Assemblée Régionale, les 8 sections départementales d’Île de France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95) ont décidé à l’unanimité de participer à l’action du 24 novembre prochain, initiée par le groupe des 9 dans la continuité des précédentes mobilisations de retraités, pour lutter contre l’érosion de leur pouvoir d’achat et la remise en cause constante de leurs droits présentés trop souvent comme des privilèges.

Elles souhaitent vivement que le Bureau National soutienne toutes les actions locales du 24 novembre.

Avant les attentats meurtriers du 13 novembre et après l’interdiction de la manifestation du 24, certaines sections locales se sont donc mobilisées sous des formes différentes.
Dans le 75

*Manifestation prévue, mais annulée. Remplacée par une conférence de presse dans les locaux de FO (3 journalistes).
Dans le 77

*Rassemblement devant la Préfecture prévu le 24 (CGT, FO, FSU et FGR, l’UNSA s’étant retirée selon la consigne nationale)…mais rassemblement supprimé (état d’urgence).

Audience en Préfecture maintenue pour 11H ce même jour, mais supprimée 40 mn avant par la Préfecture.

*Devant ce mépris pour les organisations de retraités, envoi d’un communiqué à la presse et nouvelle date de rendez-vous demandée au Préfet.
Dans le 78

*Pas d’action dans les Yvelines, faute d’un accord au sein de la CE.
Dans le 91

*Pas d’action malgré les demandes de certains, mais 1 seul représentant de la CGT, une seule pour FSU et FGR.
Dans le 92

*Déclaration commune (CGT, FSU, FGR, Solidaires, LSR, Ensemble et Solidaires) et lettre au Préfet pour évoquer la situation des retraités et rappeler leurs revendications.
Dans le 93

*Entrevue demandée au Préfet le 23 novembre (CGT, FGR et FSU) mais restée sans réponse pour l’instant.
Dans le 94

*Intersyndicale du 10 novembre : tract commun (CGT, FO, CFTC, FSU, Solidaires, FGR, UNRPA, LSR) appelant à la manifestation du 24 pour défendre les revendications des retraités.

* Intersyndicale du 20 novembre (après interdiction de la manifestation) : communiqué de presse intersyndical (CGT, FO, FSU, Solidaires, FGR, LSR et Ensemble et Solidaires) envoyé le 23, ainsi qu’une adresse aux Parlementaires, tous deux dénonçant la situation faite aux retraités et rappelant leurs revendications.
Dans le 95

*Intersyndicale du 3 novembre : élaboration d’un tract commun (CGT, FSU, FGR, Solidaires et LSR) appelant à la manifestation du 24 et décision d’envoi d’une lettre aux élus présentant la situation des retraités et leurs revendications.

*puis 18 novembre à la place du tractage, nouvelle Intersyndicale soulignant la nécessité de poursuivre l’action et refus des atteintes aux libertés qui l’entraveraient.

Micheline Redouté

similaire:

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconCompte rendu ce du 24 Novembre 2015
«mal-être» au travail. Mais bon, IL reste plus simple de penser que le salarié est un fainéant profitant du système

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconPRÉfet de la région d’Île-de-france direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconAssemblée nationale / xive législature / Session ordinaire de 2014-2015 Compte rendu intégral
«association politique et une intégration économique» entre l’Union européenne et, respectivement, l’Ukraine et la Géorgie. Ils constituent...

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconPour le futur barreau de la N13 à Chauffour, voici le compte rendu...
«les Portes de l’Ile de France» de son attrait géographique, notamment d’une de ses liaisons directes avec la région normande

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconCompte rendu du cevu du12 novembre 2007

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconI – compte rendu de l’intercommission du 19 fevrier 2015

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconCompte rendu de la réunion de présentation du projet d'Amap sur Mieussy du 27 novembre 2012

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconCompte-rendu du Conseil de Faculté du 21 mai 2015

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconApprobation du compte rendu de la Commission Permanente du 19 juin 2015

Compte Rendu de l’Assemblée Régionale d’Île de France du 5 novembre 2015 iconCompte rendu de la réunion scot/cerema du 17 décembre 2015






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com