Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux,





télécharger 226.41 Kb.
titreRésumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux,
page1/8
date de publication05.10.2017
taille226.41 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > comptabilité > Résumé
  1   2   3   4   5   6   7   8
La coexistence de plusieurs « logiques de gestion » :

l’exemple des services comptables chez Saint-Gobain (1867-1912)
Pierre LABARDIN

Doctorant

LOG - Université d’Orléans

Rue de Blois

BP 6739

45067 Orléans Cedex

Tel : 02 38 49 48 16

pierre.labardin@laposte.net
Résumé

Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, nous cherchons à caractériser la population comptable d’après quatre critères : le nombre, les dénominations des lieux et des fonctions, les salaires et la mobilité. Dans un second temps, nous cherchons à expliquer les changements intervenus dans cette période : d’abord, en mettant en avant les différences entre la branche des glaceries et celle des produits chimiques ; ensuite, en nous intéressant au changement de logique de gestion que sous-tendent ces évolutions ; et enfin en nous demandant quel poids a pu avoir le Conseil d’Administration dans la massification des services comptables.

Mots clés

Comptables, Histoire de la comptabilité, Services comptables
La coexistence de plusieurs « logiques de gestion » :

l’exemple des services comptables chez Saint-Gobain (1867-1912)

Le service comptable de la grande entreprise est vu aujourd’hui comme une évidence : comment organiser autrement la production de la comptabilité ? Une démarche historique permet de mettre en question ce type d’évidence organisationnelle. Choisir d’organiser la production comptable en ayant recours à de grands services comptables n’a rien d’une évidence, ni d’une obligation.

La question des employés de bureau a suscité de nombreuses recherches historiques et sociologiques (voir par exemple en langue française Kocka [1989] ou Gardey [1995]). Ces travaux placent en leur centre la question de l’unité des employés et cherchent à les définir. Si cette question ne nous intéresse pas ici directement, les descriptions de ces auteurs nous permettent d’approfondir notre connaissance du monde comptable. D’autres travaux se sont intéressés aux comptables d’entreprises plus spécifiquement (Ramirez [2001] pour la France, Walker [2002] pour la Grande-Bretagne]). Ces interrogations sur le comptable d’entreprise restent toutefois assez limitée.

Dans ce papier, nous allons tenter de pénétrer dans une organisation, Saint-Gobain et de comprendre ce que nous nommerons les « logiques de gestion ». Par cette expression, nous voulons désigner les rapports qui existent entre les structures dirigeantes et les « comptables de base ». A-t-on considéré ces derniers comme des ouvriers qu’il faut surveiller et contrôler, ou leur a-t-on accordé un statut spécifique où leur compétence et leur dévouement étaient reconnus ? C’est à cette question que nous allons chercher à répondre.

On essaiera de voir dans quelle mesure cette logique de production a pu pénétrer dans l’organisation des services comptables d’une grande entreprise comme Saint-Gobain. Pour cela, on procèdera en trois temps : dans un premier temps, on indiquera la méthodologie que on avait suivi pour mener une telle étude et on justifiera ainsi notre périodisation. Dans un second temps, on explicitera les principaux résultats de notre recherche. Enfin, dans un troisième temps, on essaiera d’expliquer ces résultats en essayant de faire ressortir les logiques de gestion qui semblent à l’œuvre dans le cas de Saint-Gobain.

1Méthodologie


Notre étude est d’abord le résultat de la richesse des fonds des archives de Saint-Gobain : en effet, la société a conservé ses grands livres de personnel qui ont été tenu annuellement entre 1873 et 19121. Ces livres qui sont pour la plupart bien conservés2, contiennent le détail des effectifs de la compagnie selon plusieurs critères : le statut (employé ou ouvrier), le nom, le prénom, la fonction, le salaire et les éventuelles primes. Tous les ouvriers ne sont toutefois pas indiqués nommément : il est fréquent de voir un nombre précédant les ouvriers exerçant une fonction donnée dans un établissement donné. Toujours est-il que ce classement permet de dénombrer les comptables, de les suivre dans leur carrière et enfin d’en savoir plus sur la nature de leur travail.

On a choisi de commencer en 1867 car, dans ce qui constitue les prémisses des livres de personnel, on arrive à reconstituer pour l’année 18673 le nombre de comptables présents dans l’ensemble des établissements de Saint-Gobain. Ces archives permettent d’étudier quatre dimensions de l’organisation du travail comptable :

  • la question du nombre : on voulait savoir combien de comptables travaillaient à Saint-Gobain ; la question se pose à la fois dans l’espace (différence entre les établissements et le siège, entre les établissements selon leurs activités etc.) et dans le temps. Ce sont toutes ces dimensions que l’on cherchera à faire ressortir.

  • la question des dénominations : dans l’organisation telle qu’elle est présentée, selon les établissements, des noms différents sont choisis pour le service, le chef du service et les employés du service. C’est donc l’occasion de voir se constituer des modèles d’organisation avec une normalisation des dénominations.

  • la question de la rotation du personnel : les comptables changent-ils souvent de travail ? La question se pose par rapport à Saint-Gobain mais aussi entre les différents établissements.

  • enfin, la question des salaires : comment évoluent-ils dans l’absolu et par rapport à ceux des autres salariés de Saint-Gobain ?

Pour cela, on a procédé à cinq relevés exhaustifs : 1873, 1883, 1893, 1903, 1912. On a relevé pour chaque comptable, son nom, son prénom, sa fonction, l’établissement où il travaille, l’intitulé exact du bureau où il travaille. Les livrets de 1874 et de 1911 n’étant pas consultables4, on a complété ces cinq relevés par deux relevés ponctuels en 1884 et 1904 : pour ces deux années, on a compté les comptables présents l’année précédente et toujours présents. On a aussi relevé les rémunérations des comptables5 ces deux années.

Voilà pour les modalités de l’enquête que l’on a menée. Elle est évidemment soumise à un certain nombre de biais dont on essaiera de tenir compte dans la formulation des conclusions :

  • nos relevés sont décennaux et donc, il se peut que des individus soient partis et revenus de Saint-Gobain dans l’intervalle.

  • ensuite, la période de dix ans peut être jugée un peu longue, mais la quantité du travail de collecte d’une part et les manques dans les livres ont incité à se limiter à cinq relevés principaux (complétés par deux plus partiels).

  • les inscriptions sur le livre de personnel sont peut-être trompeuses, spécialement en ce qui concerne la dénomination : celle-ci dépend peut-être plus de celui qui tenait le registre que des usages dans les services concernés.

  • pour la rotation du personnel, faute d’un relevé exhaustif ainsi que d’une inscription nominative régulière de tous les ouvriers, on ne peut étudier la rotation entre les métiers ouvriers et les métiers employés.

Une dernière limite tient au choix de données quantifiables : si elles ont l’avantage de pouvoir se traiter assez facilement et de pouvoir établir assez nettement quelques faits, elles n’expliquent pas grand-chose. Autrement dit, cette étude de cas constitue bien un ensemble de faits à expliquer et non l’explication. Il faut chercher cette dernière dans d’autres éléments que constitue le contexte politique, économique et social. C’est ce que l’on fera dans un troisième temps en essayant de proposer un cadre général d’explication crédible.
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé : Basé sur un échantillon large de huit pays, cet article...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé : Dans un premier temps, la spécificité des trajectoires de...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé : Cet article propose une analyse comparative des transformations...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé Cet article propose une analyse méthodologique et thématique...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé Cet article présente l'utilisation qu’il est possible de faire...
«une solution optimale» à partir d’un critère posé a priori mais d’abord en termes de respect des contraintes à chaque instant et...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé Cet article suggère de replacer l’analyse des inégalités sociales...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRÉsumé : Le but de cet article est de mettre en perspective les principales...
«L’élargissement de 2004 au regard des précédents espagnol et portugais : un jeu de miroirs ?»

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé Cet article vise à fournir une appréhension renouvelée de...
«problématique», cette approche invite à mettre l’accent sur la construction – de manière endogène et concertée – de principes de...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé La mobilité, valeur montante des sociétés urbaines contemporaines,...
«efficaces» en termes d’insertion sociale. Le présent article discute ce postulat à partir d’une analyse de la littérature académique...

Résumé Cet article est une analyse quantitative des états du personnel à Saint-Gobain entre 1873 et 1912. Dans un premier temps, à travers cinq relevés décennaux, iconRésumé : Nous avons dans un premier article estimé les valeurs du...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com