Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides





télécharger 0.53 Mb.
titreBilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides
page8/23
date de publication03.10.2017
taille0.53 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   23

BILAN


  • Peu d’implication des membres du GRZH, lequel n’existe plus aujourd’hui (il peut être considéré comme remplacé depuis 2015 par le groupe thématique CESP du Groupe national milieux humides) ;

  • Action non mise en œuvre telle que définie initialement : pas d’indicateurs arrêtés et pas de bilan annuel réalisé ;

  • Définition et calcul des indicateurs entamés dans le cadre des travaux de l’ONMH mais non réalisés pour les 13 actions de la stratégie.

2.2 Conforter le réseau des Pôles-relais


  • Refonder le dispositif des Pôles-relais sur tous les types de zones humides françaises, que ce soit en métropole ou en outre-mer.

  • Conforter la visibilité du réseau des Pôles-relais sur les missions suivantes :

    • recensement de l’ensemble de l’information documentaire disponible, des rencontres d’acteurs, des animations JMZH, et appui à l’organisation de manifestations ;

    • diffusion d’informations en direction des acteurs locaux et nationaux concernés (sites Internet, lettres électroniques), publication d’articles dans la presse et réalisation de communiqués de presse ;

    • expertise technique opérationnelle sur leur type de zones humides (caractérisation, évaluation des impacts et techniques de gestion, d’entretien et de restauration).


2.2.1. Échelle d’action et partenariats


Responsable

MEDDTL-DEB



0

≤1

≤3

≤5

≤10

≤20

+20

Partenaires envisagés : +20

PRZH, Onema, AE, DREAL

Partenaires engagés : + 20

Internationale : /

Nationale : Onema, 5 PRZH, MEDDE

Régionale et locale : AE RMC ; DREAL Franche Comté, PACA, Corse + collectivités et Entreprises

2.2.2. Niveau d’investissements


* Fréquence

Ponctuelle

Continue

Récurrente




X




Les structures porteuses de PRZH ont depuis 2009 des accords cadre de coopération (2009-2012 et 2013-2015 avec l’Onema). Ces accords cadre sont assorties de conventions annuelles financières.

* Financement alloué

≤ 1 000 000€ /an

Onema : 450 000 €/an

MEDDE-DREAL : environ 100 000 € annuels sur MH majoritairement pour PRZH, mais variables

Les Agences de l’eau, Offices de l’eau, régions et départements et entreprises : participation variable en fonction des PRZH (estimation non réalisée)


2.2.3. Groupes ciblés (comme défini dans CESP 2012-2014)


Axe 1

Axe 2

Axe 3

1.1 (Élus)

1.2 (têtes de réseaux d’acteurs)

1.3 (admin État et collectivités)

2.1 (culture et tourisme)

2.2 (EEDD)

3.1 (socio-pro)

3.2 (usagers – loisir)

Groupes visés










X

X







Groupes touchés




X
















2.2.4. Tâches et livrables réalisés


Les Pôles-relais zones humides (PRZH) ont été initiés en 2001 dans la lignée du 1er Plan national d’actions en faveur des milieux humides (1995-2002), et pour accompagner les initiatives locales en faveur d’une gestion durable de ces milieux.

Aujourd’hui, cinq Pôles-relais travaillent sur différents types de milieux : les tourbières ; les marais atlantiques, de la Manche et de la mer du Nord ; les mares, zones humides intérieures et vallées alluviales ; les lagunes méditerranéennes ; les mangroves et zones humides d’outre-mer (dernier PRZH, créé en 2015). Depuis 2014, la désignation de « Pôles-relais zones humides » est une reconnaissance attribuée par l’État à un organisme ou un consortium d’organismes, publics ou privés à but non lucratif, ayant des compétences particulières en matière de préservation des milieux humides en France. Cette attribution se fait au regard des missions essentielles des Pôles-relais présentées dans la charte MEDDE-ONEMA-PRZH du 31 janvier 2014, à savoir : être des centres attractifs d’information, de connaissance et d’expertise, mais aussi des « interfaces, des lieux de rencontre entre acteurs, propices aux réflexions, aux échanges et à la diffusion des savoirs entres échelons local et national.

Trois missions principales :

  • Recueillir et diffuser les connaissances à destination du grand public et des acteurs des milieux humides ;

  • Animer un réseau d’acteurs pour promouvoir les bonnes pratiques de gestion et de restauration par échanges d’expériences ;

  • Participer aux mesures de niveau national et à la mise en œuvre de la politique en faveur des milieux humides. »

Les Pôles-relais zones humides sont coordonnés depuis 2008 par l’Onema dans leurs missions de transfert de connaissance. Ils bénéficient également ponctuellement d’autres soutiens venant des collectivités territoriales, des DREAL, des agences de l’eau, des fonds européens…

Voici leurs travaux1 :

  • Constituer un centre de capitalisation et un relais de la ressource documentaire : 5 nouvelles bases de données documentaires moissonnées par le Portail national des documents techniques sur l’eau, création de la collection « synthèses bibliographiques des Pôles-relais » ;

  • Animer des réseaux d’acteurs : journées d’échanges, formation, capitalisation et partage de données, méthodologies de suivi et de gestion ;

  • Appuyer les actions de sensibilisation à destination du grand public : promotion d’événements phares tels que la « Journée mondiale des zones humides » (voir §2.1 et § 2.4), la « Fête de la nature », « Fréquence Grenouille » (voir §2.1), les « Journées européennes du patrimoine », des campagnes d’information (« Changeons de point de vue sur l’eau », etc.) ;

  • Suivre de près l’actualité des milieux humides : création d’une ligne éditoriale (logo, graphique, organisation…), refonte des outils de veille et de diffusion larges de l’actualité –sites internet, lettre électronique numérique, médias sociaux– accessibles à tous ;

  • Promouvoir les bonnes pratiques : mise en lumière de retours d’expériences en milieux humides (plus d’une centaine de témoignages en images et près de  300 retours d’expériences sur le Portail national des zones humides), édition et diffusion de recueils et chartes de bonnes pratiques ;

  • Participer à la mise en œuvre de la politique nationale : acteurs de la stratégie CESP 2012-2014.

En savoir plus : www.zones-humides.eaufrance.fr/s-informer/les-poles-relais
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   ...   23

similaire:

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconL’un des axes prioritaires du pddd concerne l’éducation et la sensibilisation...
«développement durable» au sein des collèges intégrant ses piliers fondamentaux : équité sociale, préservation de l’environnement,...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconSommaire du dossier
«Rayonnement technologique» de proximité. Ils seront complétés, ultérieurement par un dispositif d’animation s’inscrivant dans la...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconRésumé Les bassins-versants des milieux tropicaux humides sont de...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides icon1. Zoom sur «Apprendre avec le jeu numérique»
«Apprendre avec le jeu numérique» a été lancé via Eduscol en mars 2016, afin d’aider les enseignants dans de nouvelles pratiques...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconMontant des mesures agroenvironnementales Methode
«Elaboration de références technico-économiques pour les mesures de gestion des sites Natura 2000 dans les milieux ouverts, humides...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides icon1ère collectivité de France à mettre en place un service d'Auto Partage...
«la métropole verte de la Méditerranée», un territoire de référence traduisant l’enjeu national d'une société se réorganisant autour...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconMinistere de l'education nationale groupe Disciplinaire Inter-Etablissements...
«Les dispositifs alternatifs et la place du Conseiller Principal d'Education dans ces derniers : un essai d'analyse des pratiques...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconAdresses: • Domicile
«Les Enjeux de l’Information et de la Communication», Groupe de Recherche sur les Enjeux de la Communication, Institut de la Communication...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconClaude jameux le Pelevoz, 74540 Chapeiry
«Quality policy and trust: keys towards a new governance of universities», imhe general Conference 2012 : Attaining and Sustaining...

Bilan du dispositif de «Communication, éducation, sensibilisation et participation» 2012-2014 (cesp), partagé avec le Groupe national des milieux humides iconBulletin officiel n° 27 du 05 juillet 2012 «Dispositif d'accueil,...
«Dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation- année scolaire 2012-2013» texte de référence






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com