Activités de coopération et de communication





télécharger 171.51 Kb.
titreActivités de coopération et de communication
page1/4
date de publication01.08.2017
taille171.51 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
  1   2   3   4
DEFINITION DES ACTIVITES : AEROBIC / STEP

1/L’aérobic se décline sous 3 grandes formes essentielles :

Le LIA ou (Low Impact Aérobic), le High Impact Aérobic et le Hi-Low.
*Le LIA ou aérobic de faible impact se caractérise par le fait que le pratiquant doit toujours conserver un pied en contact avec le sol.

Il n’y a donc pas de sauts, ou de jogging mais uniquement des déplacements marchés, accompagnés de mouvements de bras. Il est donc peu traumatisant au niveau articulaire et vertébral, il permet de moduler l’intensité des efforts fournis, et reste cependant très efficace sur le plan du travail cardio-respiratoire.

*Le High Impact Aérobic utilise davantage de mouvements sautés à impact important.

Les mouvements sont donc plus rapides et ils offrent moins la possibilité de vérifier le bon placement corporel pendant les exercices. Par contre cette activité offre davantage la possibilité de solliciter le système cardio-vasculaire de manière plus intense et s’adresse aux pratiquants plus expérimentés désireux d’améliorer leur condition physique.

*Le Hi-Low (ou High et Low Impact Aérobic) utilise une combinaison de mouvements non sautés à impact faible (low impact) et de mouvements sautés à impact important (high impact).

2/Le step est une activité physique récente. En effet, c’est dans les années 1980 aux Etats-Unis que cette nouvelle technique d’entraînement est apparue sous le nom de bench-fitness, benchstep (banc-marche), low impact bench ou encore step-training.

Il est alors devenu un véritable « programme d’entraînement faisant appel principalement aux qualités d’endurance aérobie et de coordination, basé techniquement sur des déplacements en pas de marche centrée sur un marche-pied. » (Frugier E et al, 1998).

Ce sont des activités artistiques et esthétiques qui permettent de produire et créer des formes repérées, appréciées et jugées par les autres.
Ce sont des activités de coopération et de communication par la recherche de synchronisation et de communication parfaite avec les partenaires.
En tant qu’APSA, ces activités correspondent à un enchaînement d’actions seul ou synchronisées à plusieurs, en respectant un code et une musique, et en produisant différentes formes corporelles et spatiales afin d’être vues et jugées.
Enfin en tant qu’ASDEP (qu’activité scolaire de développement et d’entretien physique) elles amènent l’élève à « orienter et développer les effets de l’activité physique en vue de l’entretien de soi »(CC5) :

  • principes de sollicitation aérobie (durée minimum, intensité spécifique),

  • principes de préparation (échauffement, récupération, streching…) et d’exécution (amorti des réceptions, alignement vertébral, perception des indices physiologiques de la fatigue) pour la préservation de l’intégrité physique.



Conseils et recommandations en step : (cf E.FRUGIER, Le Guide du Fitness dynamique 1998)

 Les steps doivent être installés en quinconce dans la salle, et de façon à ce que les élèves aient au moins 4 m2 pour évoluer.

 Avant de débuter la séance, bien vérifier la stabilité des steps.

 Monter avec tout le pied sur la plate-forme et éviter de le poser trop au bord.

 Eviter de descendre trop loin du step (1 pied et demi maxi) de façon à garder plus d’équilibre et à moins tirer sur les tendons d’Achille.

 Les genoux sont toujours gardés légèrement fléchis de façon à pouvoir amortir les sauts.

 Eviter de sauter par dessus le step.

PROBLEMES FONDAMENTAUX :

Il s’agit, durant une chorégraphie, de gérer à plusieurs les rapports :

  • de synchronisation d’espace et de temps marqué par la musique

  • de synchronisation entre les partenaires eux-même

  • de coordination, principalement entre les membres inférieurs et supérieurs

  • de la technique (niveau des pas) avec l’artistique (utilisation des bras, mouvements complets et amples)

  • de perception et d’anticipation mentale pour passer d’un pas à un autre


Problèmes posés à l’élève :

Au niveau technique :

  • Respecter les pas de base

  • Respecter la « forme » et l’exécution des mouvements

  • Connaître le vocabulaire spécifique 



Au niveau des formes corporelles :

  • Coordonner le travail des bras et des jambes

  • Travailler en symétrie( et/ou en asymétrie)

  • Construction de la latéralité (réussir un pas aussi bien à droite et à gauche)

  • Travailler sur l’amplitude des mouvements



Au niveau de la chorégraphie :

  • Créer et reproduire un enchaînement

  • Mettre en scène cet enchaînement

  • Respecter les exigences de composition (ex : 1 passage assis sur le step, 1 interaction entre partenaire, changements d’orientation….)

  • Créer de « l’originalité »


Au niveau des relations entre partenaires :

  • Etre synchrone ou non

  • Se mettre d’accord pour composer


Au niveau de la musique :

  • Savoir repérer et compter les temps, le tempo

  • Utiliser un tempo spécifique et le suivre

  • Maintenir l’intensité tout au long de la chorégraphie

  • Adapter les formes corporelles au style de la musique

  • Savoir reconnaître un « bridge »



Au niveau de l’espace :

  • Occuper l’espace scénique

  • Utiliser les différentes composantes de l’espace (orientations, directions, « étage »moyen, haut, bas, sens de déplacement)

  • Varier les formations 


Au niveau des différents rôles à tenir :

  • Pratiquant (apprendre à se montrer, à créer)

  • Chorégraphe (apprendre à composer et mettre en scène)

  • Observateur, juge (apprendre à observer, juger, donner un jugement critique)

  • Guide (apprendre un bloc aux autres)



ENJEUX DE FORMATION :

1/ Les enjeux de la pratique de ces 2 activités, en tant qu’activités collectives de production de formes techniques sont :
*Au niveau de la composante culturelle :

  • savoir organiser son corps dans l’espace et dans le temps,

  • Pouvoir assumer sa silhouette devant ou au sein d’un groupe.


*Au niveau de la composante méthodologique :

  • Développer des capacités d’organisation collective pour mettre en œuvre un projet en commun.



2/ Les enjeux de la pratique, en tant qu’Activités Scolaires de Développement et d’Entretien Physique (ASDEP) :
*Au niveau de la composante culturelle :

  • Savoir identifier et provoquer des effets sur ses ressources (principes de la sollicitation physiologique),

  • Connaître et appliquer les principes d’exécution pour la préservation de l’intégrité physique.


*Au niveau de la composante méthodologique :

  • Savoir planifier à plus ou moins long terme des transformations sur soi,

  • Savoir planifier des séquences d’effort et de récupération en fonction des effets ressentis sur soi et des effets souhaités.


DEMARCHE D’ENSEIGNEMENT :


Séance 1

Séance 2

Séance 3

Séance 4

Séance 5

Séance 6

Séance 7

Séance 8

Séance 9

Séance 10

Séance 11

Entrée dans l’activité

Résolution de problèmes par rapport à différents thèmes.

Composition - Entraînement




Situation de reproduction: apprentissage des pas de base (basic et genoux)

Compter une phrase de 8 temps.

Reproduire une séquence simple de 2 x 32 temps (1bloc à dte 1 à gauche) sans se tromper.

Situation ouverte : à la suite inventer une séquence, au choix, de 2 x 8 temps

situation de recherche :

L’ORIENTATION


transformer des pas pour être une fois de profil, à cheval, de dos au step, réaliser un pas en sautant….

LA COORDINATION

Trouver des mouvements de bras simples : bras symétriques et simultanés coordonnés avec les jambes 1 pas sur 2

situation de recherche :

L’ESPACE

transformer des pas pour s’éloigner du step et revenir en 16 temps par exemple.

LA COORDINATION

Trouver des mouvements de bras simples : bras symétriques et simultanés tous les temps à coordonner avec les jambes.

situation de recherche :

LES TRANSITIONS

Transformer la fin d’une séquence (8 derniers temps) afin de pouvoir enchaîner la même séquence du pied gauche (utiliser les pas de transitions : tap up, 3 knee up répétitions, 3 talons répétitions).

situation de recherche :

LA SYNCHRONISATION

Travail sur différents principes du temps :

Synchrone

En canon

A contre-temps

Décalé

LA COORDINATION

Trouver des mouvements de bras différents sur chaque temps (en 8 temps par ex) : bras alternés

situation de recherche :

LES RELATIONS

Trouver une interaction entre 2 ou 3 partenaires

Trouver une séquence de 8 temps pour échanger les steps.

situation de guidage :

LES RELATIONS CORPS-STEP

Chercher une « séquence » où une autre partie du corps que les pieds touche le step.

Travail par rapport aux différents critères de composition à respecter, créer et présenter une chorégraphie, cibler les problèmes par groupe

Travail sur

les formations de début et de fin, 2 formations ≠ pendant la choré, créer et présenter une chorégraphie organisée précisément dans l’espace.


Travail et choix d’un style et d’un tempo pour présenter une chorégraphie originale

Mise au point

Evaluation finale

  1   2   3   4

similaire:

Activités de coopération et de communication iconBrevet de technicien supérieur communication activités de communication

Activités de coopération et de communication iconLa coopération franco-tunisienne 1 L’historique
«Design and Technology», une éducation technologique qui se limite en fait à des activités de «conception» et ne se prolonge pas...

Activités de coopération et de communication iconLe marketing s’enseigne aussi à l’université !
«marketing» en lp, mais la matière s’enseigne aussi bien dans les licences pro cataloguées sous la mention Commerce (échanges et...

Activités de coopération et de communication iconIii. Relations Dcc / Service de Coopération et d’Action Culturelle...

Activités de coopération et de communication iconVétérinaires sans frontières Centre International de Coopération...

Activités de coopération et de communication iconLes différents types de communication De la communication de masse à la communication one to one

Activités de coopération et de communication iconCommission nationale de la coopération décentralisée
«correspondants pour la coopération décentralisée» désignés au sein de nombreux postes

Activités de coopération et de communication iconAdresses: • Domicile
«Les Enjeux de l’Information et de la Communication», Groupe de Recherche sur les Enjeux de la Communication, Institut de la Communication...

Activités de coopération et de communication iconCommission nationale de la coopération
«e-apd 2013» qui est à remplir par les conseils régionaux, les conseils généraux, les établissements publics de coopération intercommunale...

Activités de coopération et de communication iconLes mesures encadrant la liberte d’expression dans la communication audiovisuelle
«la révolution» numérique. Celle-ci modifie la communication audiovisuelle en profondeur. Tout est remis en cause : les marchés,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com