Les classes sociales chez marx





télécharger 13.15 Kb.
titreLes classes sociales chez marx
date de publication09.07.2017
taille13.15 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > comptabilité > Documentos
LES CLASSES SOCIALES CHEZ MARX
 Les différents modes de production

Chaque société doit passer par différents modes de production. Un mode de production est, selon Marx, une étape bien déterminée du développement des sociétés, caractérisée par un rapport de production et par des forces productives spécifiques.

Ces différentes étapes sont: le communisme primitif, l'esclavagisme, le féodalisme, le capitalisme, le socialisme et le communisme.

Les forces productives sont, selon Marx, l'ensemble des ressources matérielles (matières premières, outils, machines, entreprises) et des ressources humaines (la main-d’œuvre, caractérisée à la fois par le nombre de travailleurs et par leurs qualifications) qui interviennent dans la production.

Les rapports de production sont, selon Marx, les rapports de propriété sur les ressources matérielles et les relations entre les différents agents qui participent d'une façon ou d'une autre à l'activité productive. De ces rapports de production naissent les rapports d'exploitation. La classe sociale qui ne possède que sa force de travail doit la mettre au service de la classe qui a la propriété des moyens de production. De cette exploitation dérive la lutte des classes. Ce sont des rapports « sociaux » de production car ils établissent un certain type de relations sociales au-delà du contrat de travail.

 Marx considère que le mode de production détermine en dernière instance l'ensemble des relations sociales: l'infrastructure (base économique) détermine une superstructure juridique, politique, sociale et culturelle qui conditionne les hommes et détermine leur conscience.

Chaque mode de production engendre ses propres contradictions ; dans un premier temps, les rapports de production favorisent le développement des forces productives, puis, peu à peu, ils font obstacle à leur expansion. Il faut alors changer de mode de production pour libérer les forces productives. Le mode de production féodal a ainsi succédé au mode de production esclavagiste, avant de céder la place au capitalisme. Caractérisé par la propriété privée des moyens de production et donc par l'opposition entre la bourgeoisie et le prolétariat, ce mode de production a, dans un premier temps, permis un développement considérable des forces productives (croissance économique importante) avant de connaître des crises industrielles.

Les rapports « de domination et de servitude » se transforment tout au long de l’histoire. À chaque mode de production correspond une « forme économique spécifique par laquelle du surtravail non payé est extorqué aux producteurs immédiats ».
 Les classes sociales

L’évolution des modes de production est consécutive à une lutte des classes.

 Les classes sociales avant Marx

Le concept « savant » de classe n’a pas été inventé par Marx. Ce sont incontestablement les économistes classiques français et surtout anglais qui l’ont consacré.

Les Physiocrates sont parmi les premiers à distinguer les ordres et les classes.

Pour les classiques anglais, les classes renvoient aux grands groupes d’une nation distingués selon l’origine de leur revenu : Ricardo distingue les propriétaires fonciers (la rente), les entrepreneurs (le profit) et les travailleurs (le salaire). Il établit le caractère conflictuel de la répartition de la richesse, essentiellement l’opposition entre propriétaires.

Marx emprunte aux économistes classiques l’idée implicite des classes comme supports des facteurs de production (le travail, le capital, la rente) aux historiens français les classes et leurs conflits comme producteurs d’histoire.

 Qu’est-ce qu’une classe sociale pour Marx ?

Karl Marx considère les classes sociales comme des groupes réels en situation de conflit.

Les classes sociales sont principalement définies à partir de la place occupée dans le processus de production.

Le critère de distinction essentiel est celui de la propriété des moyens de production.

On peut ainsi distinguer:

      1. la bourgeoisie capitaliste, propriétaire des moyens de production 

      2. la classe ouvrière qui ne possède que sa force de travail qu'elle loue à la bourgeoisie.

Seul le travail est une source de valeur. Le capitaliste achète la force de travail de l'ouvrier à sa valeur d'échange qui est inférieure à sa valeur d'usage. De ce rapport d'exploitation découle un antagonisme d'intérêt fondamental entre bourgeois et ouvriers.

Si la position objective de chaque groupe définit ainsi une classe "en soi", mais ne suffit pas à faire exister la classe sociale "pour soi ".

Dans Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte, Marx montre, par exemple, que si les petits paysans parcellaires ont bien des intérêts qui les opposent aux autres classes de la société, ils n'en constituent pas pour autant une classe sociale car "la similitude de leurs intérêts ne crée entre eux aucune communauté, aucune liaison nationale ni aucune organisation politique ". En d'autres termes, ce qui manque aux petits paysans parcellaires, c'est une conscience de classe qui ne peut se révéler que dans et par la lutte des classes.

 Le passage de la classe en soi à la classe pour soi est subordonné à deux critères extra-économiques :

  1. l’existence d’un lien social

  2. l’auto-organisation politique du groupe.

On ne trouve donc pas chez K. Marx une conception totalement unifiée des classes sociales. Selon les problèmes et les niveaux d'analyse, il est amené à distinguer un nombre variable de classes : entre deux et sept selon les ouvrages considérés. Cependant la logique qui sous tend le modèle marxiste des classes sociales s'organise autour d'une bi-partition. Selon lui, la bipolarisation est inévitable.

Au total, la société capitaliste se résume à deux classes en lutte, car leurs intérêts divergent ; elles se disputent la richesse créée et les prolétaires sont exploités par les capitalistes en étant rémunérés en dessous de la valeur réelle de leur production.
Dans les analyses historiques des sociétés concrètes, Marx est amené à identifier d'autres classes sociales comme la paysannerie ou la petite bourgeoisie (artisans, commerçants), mais il ne fait pour lui aucun doute que la tendance à la concentration du capital conduit à l'érosion de ces groupes sociaux. La polarisation de la société en deux grands camps, la bourgeoisie et la classe ouvriers, lui apparaît inéluctable.

Il ne semble pas avoir évalué à sa juste mesure la montée des nouvelles couches moyennes salariées.

similaire:

Les classes sociales chez marx iconMarx, dans le système capitaliste). Peut désigner aussi, de manière...
...

Les classes sociales chez marx iconSur Marx et Weber. Le fait économique selon Weber. Les proximités...
Cette rationalité risque de conduire à une perte de sens des relations sociales alors même que se poursuit l’expansion de la main...

Les classes sociales chez marx iconLes relations économie- histoire et le statut scientifique des sciences...
«La recherche des fondements d'une méthodologie des sciences sociales est la tâche la plus importante de ce temps dans le domaine...

Les classes sociales chez marx iconStage sur le nouveau programme de terminale
«chances d’exploitation du marché des biens et services»). Ce critère permet à Weber de distinguer les classes moyennes salariées,...

Les classes sociales chez marx iconManuels scolaires Lycée Herriot
«petits classiques» chez Larousse, Hatier, Hachette, Magnard, Belin ou Bordas. Classes de première

Les classes sociales chez marx iconThéories des classes et de la stratification sociale
«L’histoire de toutes sociétés est l’histoire de la lutte des classes». IL faut en effet qu’il y ait conscience des classes. «Le...

Les classes sociales chez marx iconSociologie Thème 1 – Classes, stratification et mobilité sociales...

Les classes sociales chez marx iconMax Weber La rationalisation des activités sociales
«Sois ferme dans ta besogne», cela explique la condamnation de la vie monastique chez les protestants et l’incitation à

Les classes sociales chez marx iconAcademie de montpellier
«Erasmus Plus», et en général, la baisse de la motivation constatée chez les professeurs et chez les élèves, actuellement

Les classes sociales chez marx iconCongrès Marx International V section Ecologie Paris-Sorbonne et Nanterre 3/6 octobre 2007
«La vraie richesse étant la pleine puissance productive de tous les individus, l’étalon de mesure en sera non pas le temps de travail,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com