Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011





télécharger 29.66 Kb.
titreCollège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011
date de publication28.02.2018
taille29.66 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > droit > Documentos


Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011

Castillonnès (Lot-et-Garonne) Projet d’action éducative

Académie de Bordeaux EEDD-Géographie régionale

Contact : Bruno PHILIPPE / Professeur d’histoire-géographie

Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres

Le développement durable comme problème géographique

L’éducation à l’environnement en milieu littoral aquitain

L’observation de l’avifaune dans les prés salés et les vasières du marais du Conseiller au Verdon-sur-Mer avec une spécialiste en écologie appliquée de l’association CURUMA-mai 2008.

Les élèves des classes de 4ème du collège Jean Boucheron de Castillonnès mènent depuis 2008 un projet d’étude sur la protection des espaces littoraux et la valorisation des zones humides dans le cadre du développement durable.

En lien avec les programmes de géographie, d’éducation civique et de SVT, ils ont pris l’initiative d’une action commune pour réaliser des travaux sur la protection et la mise en valeur du littoral aquitain et de ses écosystèmes fragiles, des plages de sable de la Pointe de Grave aux falaises de Socoa.

A travers cette étude géographique, les objectifs des sorties pédagogiques organisées en 2008-2009 sur les côtes girondines et en 2010-2011 sur la côte basque leur ont apporté une meilleure connaissance des paysages et du patrimoine maritimes, dans le cadre de la réhabilitation définitive des milieux naturels fragiles et menacés.

Au contact de bénévoles et de professionnels, les élèves ont pu porter un éclairage intéressant sur les dynamiques naturelles et comprendre les clés qui permettent de mieux protéger ces trésors de la nature et la biodiversité.

Les visites guidées naturalistes dans les marais médocains, sur les plages girondines (Le Verdon-sur-Mer et Soulac-sur-Mer) , dans les landes et les prairies du parc naturel d’Hendaye ( domaine d’Abbadia), ont illustré les bonnes capacités des élèves à se mobiliser sur des programmes novateurs et en prise directe avec les enjeux actuels du développement durable.

Un projet durable réalisé au collège de Castillonnès à partir de thématiques variées pour mieux faire comprendre la géographie du littoral et de l’océan, et contribuer à une prise de conscience plus globale de la biodiversité et de l’éco-citoyenneté.

2008 : la protection des zones humides d’intérêt environnemental du Nord Médoc

Au cœur des marais maritimes de la pointe du Médoc au Verdon-sur-Mer : un site fragile pour la faune et la flore

L’association CURUMA et le CPIE du Médoc travaillent depuis plusieurs années dans le champ de l’éco-citoyenneté et proposent des visites naturalistes adaptées aux projets pédagogiques des classes .Les collégiens de Castillonnès ont engagé un projet EEDD à dominante scientifique et géographique sur les thèmes de la protection des zones humides et des paysages maritimes aquitains. A travers des ateliers nature et paysage le long d’un sentier botanique, ils ont pu reconnaître l’utilité des marais à travers l’étude des espèces animales et végétales présentes sur le site , et la complexité de l’entretien d’un site naturel préservé.

Un travail préparé en classe, et finalisé dans le cadre de la valorisation patrimoniale et la préservation des prés salés et des vasières : cette zone protégée de 25 hectares est alimentée par des étiers qui acheminent l’eau depuis l’estuaire de la Gironde et la darse du Verdon : c’est elle qui forge l’identité de cet espace naturel.

Vue d’un réservoir du marais avec les professeurs : un rôle important pour la faune et la flore, et capitale pour la régulation des crues de la Gironde. Le maintien de la biodiversité est rendu difficile en raison de l’uniformisation des habitats écologiques et du manque d’eau douce.

La visite de découverte des marais a permis de constater les différents usages qui cohabitent sur la zone des prairies humides. Les élèves ont aperçu des moutons, des vaches et quelques chevaux. Ils ont pu également assister au début du remplissage des bassins saûmatres au début de la marée montante. Ils ont effectué le parcours naturaliste à marée basse en fin de matinée et en début d’après-midi et travaillé sur le site de la réserve naturelle, à partir d’ateliers d’observation qui ont servi de point d’appui à l’étude de la biodiversité maritime.

L’étude de deux bassins et d’une zone de protection spéciale de 3 hectares ont également montré que le milieu aquatique était bien oxygéné et riche en nutriments. Les élèves ont pu apercevoir de nombreuses espèces d’oiseaux car la situation des marais à la pointe du Médoc en fait un lieu idéal de refuge, de nidification et de halte pour les migrateurs. La visite s’est poursuivie dans cette réserve à l’aspect monotone,mais dans un milieu recelant une importante diversité d’habitats. Une rencontre inopinée avec une cistude et un serpent d’eau a marqué la fin de la visite. Les intervenants ont également insisté sur l’importance des chenaux et des bassins dans le maintien de certains réservoirs à poissons et le développement de l’aquaculture. Les élèves ont aussi constaté que la flore locale était très productive et spécialement adaptée au milieu des prés salés (halophytes).Les milieux humides sont propices à la biodiversité. L’étude géographique a plus insisté sur le rôle de protection de ces prés salés en cas de tempête et de surcote marine  (ERM): une exposition photographique dans le local de l’association CURUMA et un travail cartographique spécifique en classe ont souligné le rôle physique des marais qui freinent et amortissent les vagues et la houle lors des grandes marées. ils protègent et stabilisent les rivages de l’estuaire de la Gironde mais la protection reste infime, devant le danger imminent.

2009 : Les dunes de la côte nord girondine et l’érosion maritime

Les mouvements de la plage de l’Amélie à Soulac-sur-Mer et du Verdon-sur-Mer

Le littoral nord girondin est un formidable observatoire pour de nombreuses disciplines, qui peuvent alimenter leurs connaissances sur le recul des dunes et le mouvement des marées .Les signaux d’alerte se multiplient et certains pans côtiers sont en état d’urgence.

Les collégiens ont étudié la dynamique du trait de côte du littoral aquitain au niveau des plages les plus marquées par l’érosion depuis une vingtaine d’années. Ils ont déjà réalisé en classe des profils dunaires et étudié la dynamique sédimentaire de l’estuaire, des passes et des plages sableuses des côtes nord girondines avec des images satellitaires, des photographies, des cartes et des reportages de spécialistes en océanographie.

L’objectif de l’étude géo-environnementale était double :

-comprendre la mise en place des cordons dunaires dans l’évolution de la dynamique littorale des plages de Soulac-sur-Mer et du Verdon-sur-Mer et leur intégration dans un milieu fragile soumis à la houle, aux vents, aux marées et à la dérive littorale. En nord Gironde, le trait littoral se métamorphose très rapidement.

-observer les relations entre les activités humaines et le littoral sur une portion sensible et à forte dynamique touristique (ouvrages de protection à Soulac-sur-Mer et Montalivet, stabilisation des dunes et aménagement des jetées, profil des plages et continuités entre la plage et l’estran, enrochements et plantations sur les dunes, autres solutions pour réduire l’érosion et préserver les plages…).

Les élèves ont d’abord repéré le profil de la côte, la jetée principale et l’enrochement frontal, les oyats, les gourbets les brandes sur le sommet des dunes, et remarqué l’encoche importante sur les flancs affouillés de la dune sur la plage de l’Amélie. Ils ont rejoint l’endroit où la plage recule d’environ 8 mètres par an, soit dix fois plus vite que sur le reste du littoral français ! Depuis 1990, 1 milliard de m3 de sable ont été emportés à cet endroit, soit l’équivalent de 50 000 camions de 40 tonnes. Au mois de mai 2009, la dune a déjà reculé de 6 mètres en 6 mois et certains pans de la dune ont disparu. Les élèves ont pu remarquer depuis la plage centrale une discontinuité marquée du cordon vers le nord. Certains quartiers de la commune et des espaces forestiers sont déja menacés et ne sont plus protégés en cas de forte marée. Les blockhaus basculés dans la mer se situent à l’emplacement de deux rues bordées de villas en 1850…….D’autres maisons et des forêts de pins visibles depuis la plage semblent condamnées à courte échéance : il n’y a pas de protection au pied de la dune ; les élèves ont effectué quelques mesures et constaté la formation de mini-falaises de sable de 6 à 7 mètres dans la partie la plus grignotée de la plage ! Ils ont remarqué que cette face redressée était encore plus sensible à l’érosion, d’où la nécessité d’entretenir le profilage des dunes.

Ils ont vu que de grosses pierres ont été posées pour ralentir la puissance des vagues mais que la transgression continue à ronger le sable : les dommages provoqués par l’océan sont importants. Les élèves ont travaillé sur les risques majeurs en 5ème : le travail de restitution a donc été orienté sur la base des plans élaborés pour gérer le recul du front dunaire et aménager les paysages dans le cadre d’un développement « durable » (structuration géométrique, gestion de la capacité touristique et utilisation des plages, loi littoral, gestion intégrée des zones côtières, développement de la station balnéaire…..).Les élèves ont compris que la dune est un milieu fragile, sensible et à la dynamique progressive : elle se renouvelle pas et doit donc être plus protégée. Il est de plus très difficile d’enrayer cette érosion, accentuée par le phénomène de changement climatique et de remontée océanique : la côte devrait encore reculer de 350 mètres d’ici 2050 dans cette partie de la Gironde…

2010 et 2011 : le littoral basque, de l’Adour à Socoa

Repérage des enjeux du développement durable : de la grande corniche aux plages de Biarritz et d’Anglet

Des activités environnementales sur les falaises du domaine d’Abbadia et un cours sur les usages conflictuels de la pêche, du tourisme et du développement urbain à la maison du littoral de Socoa : des objets complexes en termes de développement durable.

Les collégiens se sont rendus sur la Côte basque pour étudier les enjeux du développement durable. Une étude régionale réalisée en cours de géographie et en IDD a déja souligné les exigences combinées du développement urbain, de l’activité touristique et industrielle. Les conflits d’usage et les questions écologiques ont précisé la fragilité de la côte rocheuse et des espaces naturels face à l’occupation humaine, au développement touristique littoral et à la transformation des activités agricoles.

Les élèves ont commencé par visiter l’aquarium de Biarritz : ils ont pu ainsi vérifier certains travaux réalisés en IDD sur TNI avec le tableur CALC sur l’évolution des écosystèmes marins et les stocks du Golfe de Gascogne. Un questionnaire leur a permis également d’analyser quelques caractères des activités et des productions de pêche sur le littoral basque, dans le cadre de la protection de la biodiversité et du développement durable. Ils ont ainsi mieux perçu les enjeux de la pêche sur le littoral, la pression qu’elle exerce sur les ressources et l’économie régionale ainsi que la nécessité d’une réglementation européenne .Ils ont pris des informations sur les éléments du système halieutique et réalisé au retour un travail sur les ports et la façade maritime basque ainsi que sur la gestion de la pêche dans le golfe de Gascogne face au développement des activités touristiques et industrielles (thème déjà abordé dans le programme de géographie de 5ème).

L’étude géographique s’est poursuivie sur la grande corniche basque (site Natura 2000) et sur les sentiers du domaine d’Abbadia, dans le parc naturel d’Hendaye, avec les animateurs de la Maison du littoral basque de Socoa. Les élèves ont ainsi pu observer un espace de protection de la biodiversité et des paysages maritimes, au milieu des landes et des prairies sauvages. Ils ont reconnu l’attrait de la nature dans un cadre préservé et fragile, coincé entre la mer, la montagne et les extensions urbaines et touristiques. Ils ont observé le recul du trait de côte et le désensablement du littoral, relevé les mesures de protection de ce site remarquable par l’intermédiaire de la préservation des conditions de la biodiversité et de la beauté du patrimoine. La visite naturaliste a permis d’étudier un écosystème côtier et la richesse écologique d’un milieu unique.

Une étude particulièrement intéressante de la géographie des espaces marins littoraux du Pays basque et des problématiques environnementales en application des grandes thématiques du projet d’éducation au développement durable. Bruno PHILIPPE

similaire:

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconLpo jean Baylet Année scolaire 2016-2017

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconLycée La Fontaine, Niamey, niger, année scolaire 2010 2011
«miracle économique indien». Mais sa mort rappelle que la plus grande démocratie du monde est aussi un des pays les plus violents...

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconLycee prive jeanne d'arc annee scolaire 2011- 2012

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconLpo jean Baylet Année scolaire 2016-2017 – Liste des manuels scolaires

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconLycée Claude Monet aehsc année 2010-2011

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconCours de M. Daniel van Eeuwen, iep aix, année 2010-2011

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconAcadémie de la Réunion, année scolaire 2015-2016
«A quoi servent les banques centrales ?», Alternatives Economique Poche, n°46, novembre 2010

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconOn note f ’
«En France, pendant l'année scolaire 2009-2010, sur 81 135 étudiants inscrits en classe préparatoire aux grandes écoles (cpge), on...

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconModalités d'attribution des bourses Erasmus Polytech'11 année 2010/2011
«conventions de stage consortium» sont établies, signées et transmises au coordinateur

Collège Jean Boucheron Année scolaire 2010-2011 iconBibliographie et consignes de travail e. C. E. 1 Année scolaire 2009...
«préparatoire» que nous vous demandons pour débuter ce cursus avec les meilleures chances de succès






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com