Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education





télécharger 131.76 Kb.
titreProfesseur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education
page3/11
date de publication15.11.2017
taille131.76 Kb.
typeBibliographie
e.20-bal.com > droit > Bibliographie
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

I.2.Concepts théoriques de mon dispositif de remédiation



Afin de construire de façon « éclairée » mon expérimentation, il me semblait important de faire un point sur les apports théoriques, les recherches concernant la résolution de problème et les concepts qu’elle mettait en jeu.

Qu’est-ce que la conceptualisation ?


a/Définitions

Le dictionnaire de la langue française LE PETIT ROBERT nous définit la conceptualisation comme action de former ou d’organiser en concept  (représentation mentale, générale et abstraite d’un objet ou d’une idée)
En pédagogie, les travaux de Britt-Mari Barth2 nous apportent un éclairage théorique et pratique de ce principe. Elle s’inscrit dans le courant de pensée socioconstructiviste, et s’appuie sur les recherches de Bruner et Vigotsky.

Elle considère qu’un savoir se construit

  • avec l’autre et l’aide des autres

  • dans des contextes variés

  • à partir des connaissances de l’apprenant

  • avec une interaction langagière importante et explicite

  • à partir de ses erreurs

  • avec tous et à tout age (éducabilité cognitive)

Pour aider les élèves à construire leur savoir, Britt-Mari Barth propose une stratégie d’enseignement : « l ‘acquisition des concepts »

Cette méthode nous montre le cheminement nécessaire à un apprentissage : « apprentissage qui commence par la perception d’un concept présenté pour être appris et se termine par l’acquisition de celui-ci au niveau de l’abstraction et de la généralisation »3
b/Description de la « Méthode d’acquisition des concepts »

Préparation de l’enseignant

  • Dans un premier temps, lors de sa préparation, l’enseignant définit le concept en :

- nommant ce concept (étiquette) ici problème mathématiques

  • déterminant  les attributs essentiels en fonction de son objectif et du degré de complexité visé (rendre le savoir accessible) ; la définition relative au projet est explicitée en page 10

  • éliminant les attributs parasites

  • déterminant la structure du concept (conjonctif/disjonctif/de relation/subjectif) ici conjonctif, les attributs devant tous être présents dans chaque exemple

  • ordonnant les niveaux d’abstraction

L’apprentissage d’un concept « serait donc d’abord la capacité de discerner des attributs, de sélectionner ce que l’on retient et ce que l’on met de côté »

  • Dans un second temps, il est important de choisir des exemples et des contre-exemples. Ces exemples doivent être variés ( supports visuels, auditifs, tactiles…) et si possible dans un domaine « parlant » aux élèves.

  • Les exemples positifs/ ou exemples oui : tous les attributs y sont présents/

Le premier exemple présenté est sans ambiguïté / on ajoutera ensuite des éléments non essentiels.

  • Les contre-exemples/ exemples non : le premier présenté n’a aucun attribut essentiel et est très différent du concept (contraste). On ajoutera ensuite des attributs dans les contre-exemples suivants.

On introduit ces contre-exemples pour confirmer ou non les propositions des élèves. Par un jeu de plus en plus affiné d’exemples et de contre-exemple, on construit le concept avec les élèves.

  • Il est important également de prévoir (d’anticiper )des questions élucidantes, pour permettre aux élèves de débloquer des situations et d’enrichir leur recherche.

Si j’expose de manière si détaillée cette méthode, c’est qu’elle sera le point de départ de mes séances . Des adaptations (que je préciserai dans la partie pratique) seront faites au regard des besoins des élèves et du dispositif particulier qu’est le regroupement d’adaptation.

Mise en œuvre

phase de recherche

Elle doit être explicite. Pour ceci on expose l’objectif et les règles du jeu (exemple /contre-exemple ; le droit de se tromper ; la possibilité de dire ce que l’on pense).

On présente d’abord des exemples positifs (au moins deux), on note les propositions des élèves. Ensuite, on propose des contre-exemples en demandant aux élèves de comparer. En fonction des représentations des élèves et de leurs remarques, on introduit certains exemples et certains contre-exemples. Nos questions peuvent favoriser l’émergence des attributs manquants ; ainsi, les attributs essentiels se dégagent au fur et à mesure. L’étiquette est soit découverte par les élèves soit transmise par l’enseignant.

Il est important que l’enseignant laisse le temps aux élèves d’observer, de donner ses propositions, de se confronter à ses pairs.

phase d’évaluation collective (au cours ou non de la même séance)

On propose aux élèves de classer eux-mêmes des exemples dans les deux catégories en justifiant leur choix.

phase de d’évaluation individuelle

On évalue la capacité de chacun à manipuler le concept :

savoir le nommer, distinguer les exemples et les contre-exemples, être capable de créer soi-même un exemple (ici création d’un énoncé pour la classe), capacité d’argumenter et de transférer.

Etre capable de transformer les attributs en questionnement pour interroger de nouveaux exemples.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconPrefecture de la seine-saint- denis
«contrat de ville» depuis 1994. Son classement en Zone Urbaine Sensible date de 1996

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconCommission activites physiques artistiques de seine saint denis
«d’oser» l’enseignement d’activités trop souvent ignorées des programmations des collèges et des lycées1

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education icon«entreprise solidaire d’utilite sociale» siege social en seine-saint-denis 

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconLa recherche d’intérêt professionnel conduite par l’équipe pédagogique
«bâtiment des écoles». Les locaux sont partagés avec les écoles de spécialités l’Ecole ibode1, l’Ecole iade2, L’Ecole de puéricultrices...

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconRapport de fin de recherche Denis Legros pi tcan programme interdisciplinaire...
«Cognition et Usages» ea 404, Université de Paris 8 2, rue de la liberté 93526 Saint Denis Cedex 02 Fax 01. 49. 40. 67. 54

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconParcours pré-professionnels aux métiers de l'enseignement et de l'Education
«métiers de l’enseignement» et l’information sur l’iufm pour le concours de professeur des écoles

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconPrésentation du dispositif «Ecoles associées»
«école associée», la structure doit être signataire de la Charte des Ecoles associées

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconSaint seine infos

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconEcole maternelle intercommunale de Curienne conseil ecole n°1
«soutien scolaire» en apc : Activités pédagogiques complémentaires. Cependant un nouveau règlement départemental étant en cours d’élaboration,...

Professeur des écoles depuis 1995 en Seine Saint-Denis, j’ai par choix exclusivement exercé en école maternelle et le plus souvent en Zone d’Education iconCnam professeur titulaire de la Chaire «Développement des Systèmes d’Organisation»
«institution» et «organisation». On raisonnera donc le plus souvent par différence et non par opposition entre les deux termes






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com