Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)»





télécharger 280.12 Kb.
titreBibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)»
page13/13
date de publication08.10.2017
taille280.12 Kb.
typeBibliographie
e.20-bal.com > droit > Bibliographie
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13
FI 9 (1999), p. 217.

50 Cf. D. Le Tourneau, Droits et devoirs fondamentaux, op. cit., nos 173-174, p. 239-242.

51 Cf. Décret de Gratien. C. 21, dist. LXXXVI (Ed. Friedberg I, 302).

52 « Le travail des hommes, celui qui s'exerce dans la production et l'échange de biens ou dans la prestation de services économiques, passe avant les autres éléments de la vie économique, qui n'ont valeur que d'instrument » (GS, n° 67.1).

53 Cf. aussi Paul VI, enc. Populorum progressio, 26 mai 1967, nos 18-19 ; G. J. Roche, S.V.D., « The Poor and the Code of Canon Law : Some Relevant Issues in Book II », StCan 30 (1996), p. 177-219.

54 J. Hervada, « La relación de propiedad en el patrimonio eclesiástico », Vetera et Nova. Cuestiones de Derecho Canónico y afines (1958-1991), Pampelune, Servicio de Publicaciones de la Universidad de Navarra, 1991, vol. I, p. 181.

55 Cf., sur cet aspect historique, J. Fornés, « Régimen jurídico-patrimonial y financiación de la Iglesia desde la perspectiva de la libertad religiosa », IC 36 (1996), p. 13-61.

56 Ils peuvent créer des fiducies, « avec tous les risques que ce genre de situations pouvait entraîner pour la communauté des croyants, par exemple dans l’hypothèse d’une apostasie ou de la négation de l’engagement fiduciaire » (J.-P. Schouppe, Droit canonique des biens, op. cit., p. 29).

57 Cf. D. Le Tourneau, « Hôtel-Dieu », Les mots du christianisme…, op. cit., p. 314.

58 Cf. J.-P. Schouppe, Droit canonique des biens, op. cit., p. 145-146.

59 Cf. V. De Reina, El sistema beneficial, Pampelune, Eunsa, 1965.

60 D. Le Tourneau, « Titre d’ordination », Les mots du christianisme…, op. cit., p. 621.

61 La mense est la « masse de biens dont les revenus permettent de vivre, à une communauté ou un individu » (D. Le Tourneau, « Prébende », Les mots du christianisme…, op. cit., p. 394).

62 V. Reina, El sistema beneficial, Pampelune, 1965, p. 188 s.

63 Cf. Concile Vatican II, décr. PO, n° 20. Le CIC 17 y consacrait 80 canons. Cf. m.p. Ecclesiæ Sanctæ I, 8, qui ajoutait que « la commission pour la révision du code de droit canonique s’est vue confier la réforme du système des bénéfices. Les évêques veilleront, entre autres, après avoir entendu leurs conseils de prêtres, à pourvoir à la répartition équitable des biens, y compris des revenus provenant des bénéfices ».

64 C’est l’unique canon du CIC 83 à aborder la question des bénéfices. Le CIC 17 y consacrait encore 80 canons.

65 Et toute circonscription ecclésiastique avec ceux qu’elle incardine.

66 J. T. Martin de Agar, « Bienes temporales y misión de la Iglesia », Manual de Derecho Canónico, Pampelune, Eunsa, 2e éd., 1991, p. 663.

67 Cf. P. Lombardía, « La propiedad en el ordenamiento canónico », op. cit., p. 21-22.

68 Cette question a fait débat lors des travaux de rédaction du code, cf. Comm 36 (2004), p. 288. L’expression « sous l’autorité suprême du Pontife romain » a été maintenue, car elle clarifie la nature de l’autorité du Pontife romain sur les biens ecclésiastiques, en montrant qu’il ne s’agit pas d’une propriété. Cf. Comm 12 (1980), p. 398.

69 Conseil pontifical des Textes législatifs, « Note. La fonction de l’autorité ecclésiastique sur les biens ecclésiastiques », 12 février 2004, 30, n° 7, Comm 36 (2004), p. 24-32.

70 Cf. J. Hervada, « La relación de propiedad en el patrimonio eclesiástico », IC 2 (1962), p. 451 ; Nova et Vetera. Cuestiones de Derecho Canónico y afines (1958-1991), Pampelune, Servicio de publicaciones de la Universidad de Navarra, 1991, vol. I, p. 215.

71 V. Prieto Martínez, « Iniciativa privada y personalidad jurídica : las personas jurídicas privadas », IC 25 (1985), p. 571.

72 Cf. J. Miñambres, « Il Romano Pontefice garante ultimo della destinazione dei beni ecclesiastici », Iustitia in caritate. Miscellanea di studi in onore di Velasio De Paolis, Cité du Vatican, Urbaniana University Press, 2005, p. 437-439.

73 Cf. Conseil pontifical Justice et paix, Compendium de la doctrine sociale de l’Église, Cité du Vatican, 2004, n° 172. Cf. aussi T. Grant, « Social Justice in the 1983 Code of Canon Law. An Examination of Selected Canons », J 49 (1989), p. 112-145 ; G. Dalla Torre, « Dottrina  sociale delal Chiesa e nuova codificazione canonica », Il Diritto Ecclesiastico 102 (1991), p. 626-652 ; B. Gangoiti, « La dottrina sociale della Chiesa nel Codice di diritto canonico del 1983 », Angelicum 70 (1993), p. 255-278.

74 Cf. c. 1009 § 2 CCEO.

75 V. De Paolis, loc. cit., p. 21.

76 M. López Alarcón, sub c. 1257, ComEx, vol. IV, p. 60.

77 Le terme vient de P. A. Perlado, « Sugerencias para una visión moderna del Derecho patrimonial canónico », IC 9 (1969), p. 397ss. Il a été repris par M. G. Moreno Antón, « Algunas consideraciones en torno al concepto de bienes eclesiásticos en el C.I.C. de 1983 », REDC 44 (1987), p. 91-92 ; J. T. Martín de Agar, « Bienes temporales y misión de la Iglesia », Collectif, Manual de Derecho Canónico, Pampelune, Eunsa, 1988, p. 657 ; C. Presas Barbosa, « La matización de la personalidad jurídica como tipificadora del bien patrimonial desde el nuevo Código de Derecho canónico », Konsoziative Element, p. 557 ss.

78 Cf. J.-P. Schouppe,

79 Cf. J. Miñambres,

80 C’est le cas, par exemple, des c. 323, 325, 1263, 1265, 1267 CIC 83.

81 Cf. L. Navarro, Diritto di associazione e associazioni di fedeli, Milan, Giuffrè Editore, 1991.

82 Diritto canonico e servizio della carità a cura di J. Miñambres, Milan, Giuffrè Editore, 2008, p. 213.

83 Indépendamment du fait qu’elles sont soumises aux impôts ordinaires et extraordinaires (cf. c. 1263).

84 A. M. Punzi Nicolò, « Il regime patrimoniale delle associazione tra ecclesiasticità e non-ecclesiasticità dei beni », loc. cit., p. 591.

85 J.-C. Périsset, Les biens temporels de l’Église, Paris, Éditions Tardy, 1995, p. 58.

86 A. García y García, « Significación del elemento asociativo en la historia del derecho de la Iglesia », Konsoziative Element, p. 46-47.

87 L. Navarro, Diritto di associazione e associazioni di fedeli, Milan, Giuffrè Editore, 1991, p. 87.

88 L. Navarro, Diritto di associazione e associazioni di fedeli, Milan, Giuffrè Editore, 1991, p. 88.

89 A. M. Punzi Nicolò, « Il regime patrimoniale delle associazione... », loc. cit., p. 589-590.

90 A. Perlasca, Il concetto di bene ecclesiastico, op. cit., p. 372.

91 S. De Angelis, De fidelium associationibus. Tractatus ratione et usu digestus, Naples, 1959, p. 3, cité par A. Perlasca, Il concetto di bene ecclesiastico, op. cit., p. 276.

92 E. Caparros, « Les fidèles dans l’Église locale », Le Nouveau Code de droit canonique. Actes du Ve Congrès international de Droit canonique organisé par l’Université Saint-Paul, Ottawa, 19-25 août 1984, publiés sous la direction de M. Thériault et de J. Thorn, Ottawa, Faculté de droit canonique, 1986, p. 815.

93 A. Perlasca, Il concetto di bene ecclesiastico, op. cit., p. 276-277.

94 Les ordres juridiques de common law permettent qu’une autorité extérieure à l’association puisse exercer la fonction de visiteur (cf. E. Caparros, « Les fidèles dans l’Église locale », op. cit., p.815).

95 Diritto canonico e servizio della carità, op. cit., p. 212.

96 P. Lombardía, « Persona jurídica en sentido lato y en sentido estricto (Contribución a la teoría de la persona moral en el ordenamiento de la Iglesia) », Acta conventus internationalis canonistarum, Romæ diebus 20-25 mai 1968 celebrati, Cité du Vatican, Typis Polyglottis Vaticana, 1970, p. 193 ; repris dans Escritos de Derecho Canónico, Pampelune, Eunsa, vol. III, 1974, p. 160.

97 Sur ce dernier point, cf. const. ap. Pastor Bonus, 28 août 1988, art. 111.

98 V. Prieto Martínez, « Iniciativa privada y personalidad jurídica : las personas jurídicas privadas », IC 25 (1985), p. 545.

99 A. Perlasca, Il concetto di bene ecclesiastico, op. cit., p. 372.

100 Cf. V. Mosca, « Il ruolo della gerarchia nell’amministrazione comunionale dei beni della Chiesa », Iustitia in caritate. Miscellanea di studi in onore di Velasio De Paolis, Cité du Vatican, Urbaniana University Press, 2005, p. 391-392.

101 Cf. Comm 12 (1980), p. 399.

102 Cf. É. Poulat, Les diocésaines. République française, Église catholique : loi de 1905 et associations cultuelles, le dossier d’un litige et de sa solution (1903-2003), Paris, La Documentation Française, 2007.

103 Cf. D. Le Tourneau, L’Église et l’État en France, Paris, P.U.F., coll. « Que sais-je ? » n° 886, 2000.

104 Une disposition identique existe en droit canonique : cf. c. 1284 § 2, 3°.

105 Cf. D. Le Tourneau, Droits et devoirs fondamentaux, op. cit., nos 76-88, p. 122-131.

106 Cf. L. Serée de Roch, Administration & fiscalité des biens d’Église, op. cit., p. 81.

107 Cf. S. Carmignani Caridi, « I vecchi ‘Sodalizi in senso stretto’ ed il nuovo CIC », Konsoziative Element, p. 621-625 ; J. A. Fernández Arruty, « Naturaleza jurídica de las Cofradías en el nuevo Código de derecho canónico », Ibid., p. 594-597 ; J. A. Marques, « Las Cofradías en el CIC 1917 y en el CIC 1983 », Ibid., p. 605-619 ; G. Spinelli, « La problematica delle confraternite tra associazioni pubbliche ed associazioni private », Ibid., p. 599-604 ; Idem, « Le confraternite e il nuovo Codice di diritto canonico , Acta iubilæi internationalis confraternitarum, Romæ, 31 marzo-1 aprile 1984, Cité du Vatican, Typis Polyglota Vaticana, 1984, p. 46 ss ; W. Schulz, « Confraternite : persone giuridiche pubbliche e private ? », G. Barberini (éd.), Raccolta di scritti in onore di Pio Fedele, Perugia, Edizione Scientifiche Italiane, 1984, vol. I, p. 393-398.

108 Cf. J.-C. Périsset, op. cit., p. 52-54.

109 Cf. aussi c. 13 § 2, 2°, 1270, 1283, 2°, 1285, 1302 § 1, 1305, 1376, 1655 § 2 CIC 83 ; c. 1491 § 3, 2°, 1019, 1025, 2°, 1029, 1046 § 1, 1049, 1441, 1342 § 2 CCEO.

110 Cf. D. Tirapu, sub c. 1269, op. cit., p . 1268.

111 Contrairement à ce que prévoyait le CIC 17 dans son c. 1497 § 2, qui divisait les biens ecclésiastiques en sacrés et précieux.

112 Cf. D. Le Tourneau, La dimension juridique du sacré, Montréal, Wilson & Lafleur, coll. Gratianus, 2012.

113 Cf. aussi c. 683 § 3, 1189, 1220 § 2, 1270, 1283, 2° CIC 83 ; c. 887 § 2, 872 § 2, 1019, 1025, 2° CCEO.

114 F. Aznar Gil, La administración de los bienes temporales de la Iglesia, op. cit., p. 38.

115 Cf. D. Le Tourneau, Droits et devoirs fondamentaux, nos 47-50, p. 83-90.

116 Cf. CB, p. 22-23.

117 « In recognitione huius schematis præterea « Principiæ quæ recognitionem Codicis Iuris canonici dirigant » adamussim Commissio secuta est, illud præsertim quod subsidiarietatis vocatur, quodque maxime in hac materia ad bonis temporalibus attendi debuerat, cum circunstantiæ diversarum regionum specialem influxum habeant in regimine bonorum » (Schemata canonum, cité par V. De Paolis, loc. cit., p. 11).

118 Pie XI, enc. Quadragesimo anno, 15 mai 1931.

119 Bx Jean XXIII, enc. Mater et magistra, 15 mai 1961.

120 Congr. pour la Doctrine de la foi, instr. Libertatis conscientia, 22 mars 1986, n° 73.

121 Bien que certains soient opposés à cette application du principe de subsidiarité au sein de l’Église. Cf. R. Castillo Lara, « La subsidiarité dans l’Église », La subsidiarité de la théorie à la pratique, sous la dir. De J.-B. d’Onorio, Paris, Téqui, 1995, p. 153-179.

122 M. López Alarcón, « Introduction au Livre V », ComEx, vol. IV/1, 1996, p. 33.

123 C. 319 § 1, 325 § 1, 1257 § 2 CIC 83 ; c. 582 CCEO.

124 P. Lombardía, « El canon 1529 : problemas que en torno a él se plantean », Revista Española de Derecho Canónico 19 (1952), p. 112.

125 Cf. A. Gauthier, o.p., Le droit romain et son apport à l’édification du droit canonique, Université Saint-Paul, Ottawa, 1996.

126 V. De Paolis, loc. cit., p. 23. De fait, parlant des évêques, le concile demande « qu'ils recommandent l'obéissance aux lois justes et le respect à l'égard des pouvoirs légitimement établis » (CD, n° 19/b).

127 V. De Paolis, loc. cit., p. 24.

128 C.1284 § 2 CIC 83 ; c. 1028 § 2, 1° et 1020 CCEO.

129 M. Lopez Alarcon, « Introduction au Livre V », cit., p. 35.

130 L’on verra à ce sujet O. Échappé, « Les ‘biens’ des associations d’Église », AC 47 (2005), p. 51-62.

131 O. Échappé, « Les ‘biens’ des associations d’Église », AC 47 (2005), p. 58.

132 O. Échappé, « Les ‘biens’ des associations d’Église », AC 47 (2005), p. 60.

133 O. Échappé, « Les ‘biens’ des associations d’Église », AC 47 (2005), p. 62.

134 L. Mistò, « Chiesa e beni temporali…», loc. cit., note , p. 297 (notre traduction). Ceci est en accord avec l’enseignement conciliaire, qui a mis en avant : a) l’aide aux pauvres (cf. AA, nos 3, 8, 12/a ; GS, n° 42.2), comme constituant une des tâches les plus spécifiques de l’Église (cf. GS, n°90/c), et en particulier des instituts de vie consacrée (cf. PC, n° 13/e) ; b) la prédication de la vérité et la formation des consciences, grâce aux écoles de tous types (cf. GE, n° 8/b) et le recours aux moyens de communication sociale (cf. IM, n° 3/b) ; la promotion de l’activité missionnaire (cf. AdG 19/d).

135 Cf. G. J. Roche, S.V.D., « The Poor and the Code of Canon Law : Some Relevant Issues in Book II », StCan 30 (1996), p. 177-219.

136 Cf. la discussion sur le sujet, Comm 36 (2004), p. 244. Mais la commission de codification a estimé que les autres finalités que l’on pourrait y ajouter ne sont qu’une explicitation des finalités comprises sous la formule plus générale de ‘opera sacri apostolatus et caritatis’ » (Comm 12 [1980], p. 396-397).

137 Cf. D. Le Tourneau, Droits et devoirs fondamentaux, nos 94-96, p. 137-142.

138 Et non plus des ordinaires du lieu, comme le prévoyait le CIC 17.

139 C. 636 CIC 83 ; c. 447, 516 § 1-2, 558 § 2 CCEO.

140 C. 638, 1291, 1292, 1295 CIC 83 ; c. 1035 § 1, 3°, 1036, 1042 CCEO.

141 Cf. F. G. Morrisey, O.M.I., « Acquiring Temporal Goods for the Church’s Mission », StCan 56 (1996), p. 600.

142 V. De Paolis, loc. cit., p. 31.

143 Cf. D. Le Tourneau, Droits et devoirs fondamentaux, nos 261-262, p. 362-364

144 Ce sont deux aspects développés par J.-P. Schouppe dans son manuel, respectivement p. 193-217 et 219-239.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   13

similaire:

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconBibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)»
«Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)», L’Année Canonique 47 (2005), p. 5-85

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconChapitre Premier Les canons préliminaires
Ont toujours été présentées comme la raison d’être du droit aux biens dont jouit l’Église

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconI. Les principaux mécanismes monétaires
«la monnaie achète les biens, les biens achètent la monnaie, mais les biens n’achètent les biens sur aucun marché organisé». IL doit...

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconBibliographie Sitographie Sujet d’étude : Nourrir les hommes Jean-Paul...
«Nourrir les hommes» et peut illustrer les différentes situations à aborder sur ce thème

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconRésumé Nous proposons une définition Putty-Clay du coût d’usage relatif...

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconBibliographie Sur internet
«Nord et Sud entremêlés», Haïti, le tourisme durable, face à la puissance américaine et une très grande carte intitulée la Méditerranée...

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconChapitre VII – L’administration des biens dans les instituts de vie...
«le gouvernement des instituts» comprend un article 3 sur «les biens temporels et leur administration». L’administration des biens...

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconL’approche économique du fonctionnement de la société
«l’économie est l’étude de la façon dont les sociétés utilisent des ressources pour produire des biens ayant une valeur et les répartir...

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconTravailler la methodologie des objets d’Étude d’Économie/ droit a l’aide des outils tice
«objet d’étude». Nous avons choisi de travailler sur un comparatif de 2 entreprises liées au chocolat, présentes sur le territoire...

Bibliographie aa. VV., «Étude sur les biens ecclésiastiques (canons 1254-1310)» iconI les différences de technologie comme explication des échanges
«avantages comparatifs» : permet de comprendre pourquoi une économie qui renonce à produire certains biens en faveur d’autres biens,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com