La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché





télécharger 95.98 Kb.
titreLa structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché
page1/3
date de publication09.07.2017
taille95.98 Kb.
typeThèse
e.20-bal.com > droit > Thèse
  1   2   3




La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché.

La structure du marché est caractérisé par le nombre d’individus présent sur ce marché (multitude d’un acheteur et de vendeur = concurrence).

La concurrence se caractérise également par l’absence de barrière à l’entrée et à la sortie du marché.

Sur un marché, se rencontre l’offre et la demande d’un bien, l’étude du marché d’un bien est une analyse en terme d’équilibre partiel.

  • Equilibre partiel : lorsqu’il ne concerne qu’un seul marché et n’envisage pas les conséquences que le prix peut avoir sur les marchés des autres biens.

  • Equilibre général : état dans lequel tous les marchés sont en équilibre simultané, les marchés étant ceux des facteurs et des biens de consommation.


Section 1 – Demande, offre et équilibre de marché
Lorsque le prix augmente, le consommateur se détourne du produit d’où une baisse de la demande (il peut le substituer).

Lorsque le prix augmente, davantage d’entreprises rentrent sur le marché.
I La demande et la courbe de demande
A – Définition et facteur explicatif

La demande traduit les intentions d’achat d’un bien face aux prix de ce bien. Le premier déterminant d’un bien est son prix. Chaque agent à une demande pour tout niveau de prix possible du bien.

Si on additionne les demandes individuelles pour tous niveaux de prix possible du bien, on obtient la demande total adressée au marché.

La demande est une fonction décroissante du prix : elle dépend également du revenu, du prix des autres biens, du goûts des consommateurs.
B – Construction de la courbe de demande et prix de réserve

Pour construire la demande, il faut connaître se que chaque individu est disposé à payer pour obtenir le bien. Cela revient à connaître le prix maximum qu’un acheteur est prêt à payer pour obtenir le bien : ce prix est appelé le prix de réserve et noté .

Si le prix du marché est supérieur au prix de réserve, soitalors la demande est nulle, D = 0.

Soit un marché de logement locatif. On connaît les dispositions à payer de six individus (loyer maximum qu’ils sont prêts à verser) :


Prix de réserve

1 000

900

800

700

600

500

Individus

1

1

1

1

1

1



Prix de réserve

1 000

900

800

700

600

500

Q demandée

1

2

3

4

5

6



Prix

S

1000

D

800





500





1 2 3 4 5 6 Quantité
Si le nombre d’intervenants sur le marché est important et que les prix varient faiblement, la courbe de demande est continue. On peut donc modéliser le comportement de demande par une fonction de demande continue.

La fonction de demande est noté : D = f(p) ou QD = f(p)

Lorsque (avec est le prix de réserve).



La demande n’existe que pour un prix inférieur au prix de réserve. Pour savoir si une fonction est croissante ou décroissante, il faut calculer sa dérivée soit : car la demande est une fonction décroissante du prix.

Généralement, on retient des fonctions de demande linéaire de la forme y = ax + b avec f’(x) = a.

Soit D(p) = 250 – 10p

tel que si , on a D = 0

On suppose que 250 – 10p = 0 soit = 25



Pour p = 0, D = 250

Pour p = 25, D = 0

P




25

15







10




0 50  100 150 250 q
Si le p > 25, personne n’achète le bien. Par contre lorsque p < 25, de plus en plus de consommateurs sont disposer à acheter le bien.

On suppose que chaque consommateur n’achète qu’une seule unité de bien. Pour P0 = 10, 150 individus sont disposer à acheter ce bien mais certains d’entres eux étaient disposer à le payer plus cher. En réalité, seul le dernier était prêt à le payer 10.




Ce sont les consommateurs qui ne sont pas prêt pour donner 10 pour acquérir le bien.
C – Les variations de la courbe de demande

Il faut distinguer :

  • Les modifications de la demande suite à une variation du prix du bien concerné ce qui correspond à la Loi de la demande croissante. Graphiquement, on étudie dans ce cas les mouvements le long de la courbe de demande.

  • Les modifications de la demande suite à une variation des autres facteurs explicatifs de la demande. Graphiquement, on étudie le déplacement de la courbe de demande dans le plan.


On se place sur le marché du bien B1 avec P1

On suppose B2 avec P2 substituable à B1

P1





P0

D1 D1 D’’1




0 Q0 Q1

Hyptohèse :

  • P2 diminue : cela signifie que B1 devient plus cher que B2. Donc . Ainsi, à un même prix P0, la demande a diminué.

  • Lorsque le revenu augmente, le pouvoir d’achat augmente. Cela se traduit par un déplacement vers la droite de la demande.


Conclusion :

  • Toute modification d’un facteur explicatif qui entraîne une augmentation de la demande, se traduit par un déplacement vers la droite de la courbe de demande.

  • Toute modification d’un facteur explicatif qui entraîne une diminution de la demande, se traduit par un déplacement vers la gauche de la courbe de demande.


Section 2 – L’offre et la courbe de l’offre
A – Définition et facteurs explicatifs

L’offre d’un bien décrit les quantités que les vendeurs souhaitent vendre pour tout niveau de prix possible de ce bien. Donc elle résume les intentions de ventes. L’offre d’un bien est une fonction croissante de son prix.

Sur un marché, l’offre total est égale à la somme des offres individuelles. L’offre est une fonction croissante du prix toute chose égale par ailleurs : cela signifie que d’autres facteurs influencent l’offre comme :

  • La technologie : une amélioration de la technologie (ex : innovation) modifie l’offre d’un bien. On fait également référence à la possibilité d’augmenter l’offre en utilisant la même quantité de facteur de production. Dans ce cas-là, il y a amélioration de la productivité.

  • Le prix des facteurs de productions qui a une influence sur le coût de production d’un bien. Donc si le prix des facteurs diminue, cela entraîne une baisse des coûts de production. Dans ce cas, pour un même prix de vente du bien, la quantité offerte augmente.

  • Les normes gouvernementales sur les conditions d’offres


B – Construction de la courbe d’offre

Il existe un prix minimum qui incite les producteurs à offrir le bien. Cela signifie que, si le prix du marché passe en dessous de ce prix minimum, les entreprises n’offrent pas le bien.

Ce prix correspond à un prix de rentabilité : cela signifie qu’il est lié au coût de production des entreprises. Ce prix peut être différent selon les entreprises.

Si le nombre d’entreprises est important sur le marché et si les prix peuvent varier de façon infiniment petite, la courbe d’offre est continue. On peut modéliser le comportement d’offre par une fonction d’offre continue.

Soit S = f(p). Toute chose égale par ailleurs, l’offre est une fonction croissante du prix soit . Généralement, on adoptera des fonctions d’offre linéaires.

Soit S(p) = -350 + 40p

Donc il existe un prix de rentabilité tel que p < pr l’offre devient nulle.

Donc pr = 8.7



Pour tout niveau de prix est supérieur au prix de rentabilité, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à vouloir offrir le bien.

Pour et



Pour P0 = 12, il y a 130 unités de bien offerte sur le marché mais certaines entreprises étaient disposées à offrir le bien à un prix inférieur à 12.
C – Les variations de la courbe d’offre

Il faut distinguer :

  • Les modifications de l’offre suite à une variation du prix du bien concerné. C’est ce que l’on appelle la loi de l’offre. Graphiquement, il s’agit d’étudier les mouvements le long de la courbe de l’offre.

  • Les modifications de la courbe d’offre consécutive à une variation d’autres facteurs explicatifs de l’offre. Graphiquement, cela revient à étudier les déplacements de la courbe d’offre dans le plan.

Toute modification d’un facteur explicatif qui entraîne une augmentation de l’offre se traduit par un déplacement vers la droite de la courbe de l’offre.

Toute modification d’un facteur explicatif qui entraîne une diminution de l’offre se traduit par un déplacement vers la gauche de la courbe de l’offre.


Hypothèse :

1) Amélioration de la productivité du facteur travail. Donc le prix minimum diminue et les quantités offertes augmentent.

2) Le prix des facteurs travail de l’entreprise. Donc cela diminue l’offre sur le marché. Ainsi, les quantités offertes diminuent

Section 3 – L’équilibre du marché
Sur le marché d’un bien, offre et demande évolue de façon contraire par rapport aux variations de prix. Le marché est en équilibre lorsque Offre = Demande. Graphiquement, l’équilibre se situe au point de rencontre de la courbe d’offre et de la courbe de demande.

Il se forme ainsi sur le marché un prix d’équilibre qui permet de déterminer les quantités échangées.
Reprendre l’exemple précédent

Soit S = 3

P



0 1 2 3 4 5 q
Donc le prix d’équilibre soit p* = 800 ; Q* = 3. On parle d’allocation d’équilibres.

Soit S(p) = -350 + 40p et D(p) = 250 – 10p

Donc p* = 12

Pour trouver Q?

Q* = S(p*) = D(p*)

Donc q* = -350 + 40 * 12 = 130

Donc {p*=12 ; q*=130}
Le prix d’équilibre ainsi formé est unique ; cela signifie que graphiquement, il existe qu’un seul prix qui égalise l’offre et la demande. Cet équilibre signifie qu’il y a coordination entre l’offre et la demande. Ce mode d’allocations est basé sur un système de marché concurrentiel.

Les prix coordonnent les décisions ; pour arriver à l’équilibre, il existe un mécanisme d’ajustement. Sur un marché concurrentiel, la flexibilité des prix assure l’ajustement de l’offre et de la demande.

Les prix « incitent » c-a-d qu’ils font réagir l’offre et la demande. Donc sur un marché concurrentiel, les forces du marché permettent d’arriver à l’équilibre.



Au prix d’équilibre, certains consommateurs sont exclus, ceux qui ne sont pas disposé à payer ce prix. D’autres étaient disposer à payer un prix plus élevé.

Pour les entreprises, certains ne proposent pas le bien car le prix est trop bas. Mais d’autres entreprises étaient disposées à vendre le bien moins cher.

Surplus du consommateur : la différence entre le prix effectivement payé et le prix de réserve. Le prix que les consommateurs auraient été disposés à payer pour obtenir le bien. Le surplus est positif pour tous les consommateurs sauf le dernier.

Si on suppose que chaque consommateur n’achète qu’une seule unité de bien, on peut calculer le surplus de chaque unité de bien consommé. Le surplus du dernier consommateur est nul puisque le prix d’équilibre correspond à sa disposition à payer le bien.

Graphiquement, le surplus total des consommateurs correspond à la surface entre le prix payé et la courbe de demande.

On appelle le surplus des producteurs la différence entre le prix reçu et le prix de réserve c'est-à-dire le prix où les producteurs sont prêts à accepter pour produire le bien. Graphiquement, il correspond à la surface entre le prix reçu et la courbe d’offre.

Le surplus global est la somme de surplus des consommateurs et du surplus des producteurs.
  1   2   3

similaire:

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconL’intervention de l’Etat sur le marché
...

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché icon1ère année iep année 2006-2007 2ème semestre
«simplifie» la réalité observée afin de proposer un modèle qui rende compte des grands principes de comportements des agents économiques....

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconActivités de coopération et de communication
«programme d’entraînement faisant appel principalement aux qualités d’endurance aérobie et de coordination, basé techniquement sur...

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconLe marché des capitaux des capitaux se compose du marché monétaire...

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconLe cadre juridique des actions des communes et intercommunalités...
«activités organisées qui visent à aider l’adaptation des individus et de leur milieu social en utilisant des techniques pour permettre...

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconThème : la pollution : comment remédier aux limites du marché ?
«satisfaits» ? Le marché conduit-il à une situation optimale pour tous ? Justifiez

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconInter-branche et division internationale du travail «originelle et traditionnelle»
«demande de différence» (c’est la demande qui désormais tire l’offre et sa structure): les produits du marché mondial ne sont pas...

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconRÉsumé Le concept d’hybridation traduit les différents mouvements...
«forme d’insertion prédominante sur le marché du travail» (Carleial, 2006), nombre d’individus ne se retrouvent pas dans cette catégorisation,...

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconQuel est le bilan des marchés du carbone ?
«cap» qui correspond aux permis de polluer alloués aux entreprises); dans un deuxième temps, les entreprises peuvent acheter ou vendre...

La structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements des individus et aux interactions possibles sur le marché iconRecherches sur la nature et les causes de la richesse des nations
«système complet de marché», c’est-à-dire notamment d’un marché exempt d’externalités et de biens collectifs






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com