Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna





télécharger 51.84 Kb.
titrePris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna
date de publication10.12.2019
taille51.84 Kb.
typeDocumentos

powerpluswatermarkobject7649854Version du 22 septembre 2014

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE










Ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique



















Décret n° du

pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna

NOR : […]

Publics concernés : opérateurs miniers et services de l’Etat.

Objet : extension et adaptation des dispositions réglementaires nécessaires à l’application du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna en vertu des dispositions des articles L. 691-1 à L. 691-6 du code minier.

Entrée en vigueur : dixième jour suivant la publication du présent décret au Journal officiel de la République française.

Notice : le projet vise à étendre aux Îles Wallis et Futuna les décrets d’application du code minier relatifs aux titres miniers (n° 2006-648) et à l’ouverture des travaux miniers et à la police des mines (n° 2006-649) ainsi que les décrets d’application de la loi n° 68-1181 du 30/12/1968 relative à l’exploration du plateau continental et à l’exploitation de ses ressources naturelles (n° 71-360, n° 71-361 et n° 71-362) afin de permettre l’instruction de demandes de titres miniers et de fixer la procédure d’ouverture des travaux miniers sur le territoire, la mer territoriale, la zone économique exclusive et le plateau continental des îles.

Références : Les textes modifiés par le présent décret peuvent être consultés, dans leur rédaction issue de cette modification, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.fr).

Le Premier ministre,

Sur le rapport du ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique,

Vu le code minier, notamment ses articles L. 691-1 à L. 691-6 ;

Vu le code de l’environnement du territoire de Wallis et Futuna ;

Vu la loi n° 61-814 du 29 juillet 1961 modifiée conférant aux îles Wallis et Futuna le statut de territoire d'outre-mer ;

Vu le décret n°57-811 du 22 juillet 1957 relatif aux attributions de l'assemblée territoriale, du conseil territorial et de l'administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna ;

Vu la loi n° 68-1181 du 30 décembre 1968 relative à l’exploration du plateau continental et à l’exploitation de ses ressources naturelles ;

Vu le décret n° 71-360 du 6 mai 1971 portant application de la loi n° 68-1181 du 30 décembre 1968 relative à l'exploration du plateau continental et à l'exploitation de ses ressources naturelles ;

Vu le décret n° 71-361 du 6 mai 1971 portant dispositions pénales pour l'application de la loi n° 68-1181 du 30 décembre 1968 relative à l'exploration du plateau continental et à l'exploitation de ses ressources naturelles et du décret n° 71-360 du 6 mai 1971 pris pour son application ;

Vu le décret n° 71-362 du 6 mai 1971 relatif aux autorisations de prospections préalables de substances minérales ou fossiles dans le sous-sol du plateau continental ;

Vu le décret n° 2006-648 du 2 juin 2006 relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain ;

Vu le décret n° 2006-649 du 2 juin 2006 relatif aux travaux miniers, aux travaux de stockage souterrain et à la police des mines et des stockages souterrains ;

Vu l’avis de la directrice, adjointe au secrétaire général du gouvernement, chargée de la simplification administrative en date du ;

Vu l’avis du conseil supérieur de l’énergie en date du ;

Vu l’avis du Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies en date du ;

Le Conseil d’Etat (section travaux publics) entendu,

Décrète :

TITRE Ier

exploitation et police des mines

Chapitre Ier

titres miniers


Article 1er

Après l’article 66 du décret n° 2006-648 du 2 juin 2006 relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain, il est inséré un titre XI ainsi rédigé :

« TITRE XI - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ILES WALLIS ET FUTUNA
Article 66-1 – Les dispositions du présent décret, à l’exception des articles 9 à 16, 32 à 40 et 63 à 66, ainsi que les deuxièmes alinéas des articles 31 et 52, sont applicables dans les îles Wallis et Futuna sous réserve des compétences dévolues à la collectivité et des adaptations prévues au présent titre.
Article 66-2 – Pour l’application du présent décret dans les îles Wallis et Futuna :
1° les références au « préfet », au « préfet du département », aux « préfets intéressés », au « préfet chargé de l’instruction » ou à la « préfecture » sont remplacées respectivement par la référence à « l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna » et à « l’administration supérieure des îles Wallis et Futuna » ;
2° les références au « département » sont remplacées par la référence à la « collectivité » ;
3° les références au « Journal officiel de l’Union européenne » sont supprimées et remplacées, en tant que de besoin, par les mots « Journal Officiel de la République française » ;
4° les références au « directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement » ou à la « direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement » sont remplacées respectivement par la référence au « chef du service déconcentré en charge des mines » ou « au service déconcentré en charge des mines » ;
5° les références au « préfet maritime » sont remplacées par la référence au « délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer » ;
6° les mots : « mairies » et « mairies des communes » sont remplacés par les mots : « circonscriptions territoriales » et le mot : « maire » par les mots : « chef de la circonscription territoriale concernée » ;
7° les références à la « mairie » sont remplacées par la référence à la « circonscription territoriale concernée » ;
8° la référence aux « arrêté préfectoraux » sont remplacées par la référence aux « arrêtés de l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna ».

Article 66 3 – Pour l’application des dispositions du troisième alinéa de l’article 2, après les mots : « des communications électroniques », sont insérés les mots : «, de l’outre-mer ».

Article 66 4 – Pour l’application des dispositions de l’article 18, son premier alinéa est ainsi remplacé : « Si le permis demandé porte sur Wallis et Futuna, le ministre chargé des mines transmet le dossier et ses annexes à l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna. »

Article 66-5 – L’article 22 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Si le permis demandé porte, en tout ou partie, sur les fonds marins, l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna en informe le conseil de gestion du parc naturel marin lorsque la demande porte, en tout ou partie, sur le périmètre d'un parc naturel marin.

Les articles 18, 19 et 20 s’appliquent à la mise en concurrence, à l’instruction du dossier et aux demandes concurrentes.

L’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna transmet au ministre chargé des mines la demande, les avis mentionnés à l'article 20, les rapport et avis du chef du service déconcentré en charge des mines, l'avis de l'IFREMER et celui du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, ainsi que son propre avis, au plus tard quatre mois après la publication de l'avis de mise en concurrence au Journal officiel de la République française. ».

Article 66 6 – Pour l’application des dispositions de l’article 25, son premier alinéa est ainsi remplacé : « Si la concession demandée porte sur Wallis et Futuna, le ministre chargé des mines transmet le dossier et ses annexes à l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna. ».

Article 66-7 – Pour l’application des dispositions de l’article 28, la quatrième phrase est ainsi rédigée : « Dans les mêmes conditions, l’administrateur supérieur des Îles Wallis et Futuna procède à la consultation de l’assemblée territoriale ainsi que des circonscriptions territoriales sur le territoire desquelles porte en tout ou en partie le permis sollicité, qui disposent du même délai pour se prononcer. ».

Article 66-8 – L’article 30 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Si la concession demandée porte, en tout ou partie, sur les fonds marins, l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna en informe le conseil de gestion du parc naturel marin lorsque la demande porte, en tout ou partie, sur le périmètre d'un parc naturel marin.

Le deuxième alinéa de l’article 25 et les articles 26, 27 et 28 sont applicables à l’instruction, à la mise en concurrence et aux demandes concurrentes éventuelles.

L’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna transmet au ministre chargé des mines la demande et ses annexes, les avis mentionnés à l'article 28, le dossier d’enquête les rapport et avis du chef du service déconcentré en charge des mines, l'avis de l'IFREMER et celui du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, ainsi que son propre avis, au plus tard trois mois après la fin de l’enquête et, le cas échéant, après l’expiration du délai de concurrence. ».

Article 66-9 – L’article 41 est remplacé par les dispositions suivantes : « Le décret ou l’arrêté portant octroi du titre désigne l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna comme étant chargé de la police et de la surveillance administrative. Il exercera les attributions dévolues à l’autorité préfectorale par la législation et la réglementation applicables en matière de mines et de stockage souterrain. ».

Article 66 10 – Pour l’application des dispositions de l’article 47, les mots « Lorsqu’elle porte sur un seul département, » au début de son premier alinéa sont supprimés.

Article 66-11 – L’article 48 est remplacé par les dispositions suivantes :

« Si le titre porte, en tout ou partie, sur les fonds marins, l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna procède à l’instruction de la demande dans les formes prévues à l’article précédent, auxquelles s’ajoutent, avant l’envoi du dossier au ministre, la consultation du délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer. ».

Article 66-12 – Pour l’application du cinquième alinéa de l’article 54, les mots « des autres préfets et » sont supprimés.

Article 66-13 – Pour l’application du A de l’article 58, le point 3° est remplacé par le point suivant «3° Par extrait, au Journal officiel du territoire des îles Wallis et Futuna. ».

Article 66 14 – En l’absence d’adaptation, les références faites par les dispositions du présent décret applicables dans les îles Wallis et Futuna à des dispositions qui n’y sont pas applicables sont remplacées par les références aux dispositions ayant le même objet applicables localement. 

Article 66-15 – Le ministre chargé des mines désigne le chef du service déconcentré en charge des mines hors du territoire pour assister l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna dans l’instruction des projets de décisions entrant dans le cadre du présent décret à Wallis et Futuna. ».

Chapitre II

travaux miniers


Article 2

Après l’article 60 du décret n° 2006-649 du 2 juin 2006 relatif aux travaux miniers, aux travaux de stockage souterrain et à la police des mines et des stockages souterrains, il est inséré un titre V ainsi rédigé :

« TITRE V - DISPOSITIONS APPLICABLES DANS LES ILES WALLIS ET FUTUNA

Article 60-1 – Les dispositions du présent décret, à l’exception des articles 1er, 5, 41, 42 et 51 à 59, sont applicables dans les îles Wallis et Futuna sous réserve des compétences dévolues à la collectivité et des adaptations prévues au présent titre.

Article 60-2 – Pour l’application du présent décret dans les îles Wallis et Futuna :
1° les références au « préfet », au « préfet du département » ou à la « préfecture » sont remplacées respectivement par la référence à « l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna » et à « l’administration supérieure des îles Wallis et Futuna ».
Les mots « le ou les préfets intéressés » au premier alinéa de l’article 48 et « le ou les préfets intéressés de l’existence d’installations hydrauliques servant à assurer la sécurité » au premier alinéa de l’article 49 sont remplacés par les mots « l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna » ;
2° les mots « aux maires des communes » au premier alinéa de l’article 12, au deuxième alinéa de l’article 18 et à l’article 35 et les mots « aux maires » au premier alinéa de l’article 46, sont remplacés par les mots « à l’assemblée territoriale et aux circonscriptions territoriales ».
Les mots « les maires » au deuxième alinéa de l’article 12 sont remplacés par les mots « l’assemblée territoriale et les circonscriptions territoriales ».
La dernière phrase du premier alinéa de l’article 46 est remplacée par : « Ces services d’une part, l’assemblée territoriale et les circonscriptions territoriales d’autre part, disposent respectivement de deux mois et trois mois pour faire connaître leurs observations. ».
Les mots « des maires » au 4° de l’article 27 et au premier alinéa de l’article 29 sont remplacés par les mots « des chefs des circonscriptions territoriales concernées » ;
3° le mot « mairie » au 1° de l’article 27 est remplacé par les mots « circonscription territoriale ». Les références aux « communes » au 4° de l’article 27 et au septième alinéa de l’article 46 sont remplacées par la référence aux « circonscriptions territoriales » ;
4° les références au « préfet maritime » sont remplacées par la référence au « délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer » ;
5° les références au « directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement » ou à la « direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement » sont remplacées respectivement par la référence au « chef du service déconcentré en charge des mines » ou « aux services déconcentrés en charge des mines » ;
6° les mots « recueil des actes administratifs de la préfecture » sont remplacés par les mots « Journal officiel du territoire des îles Wallis et Futuna » ;
7° les références aux « arrêtés préfectoraux » sont remplacés par la référence aux « arrêtés de l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna ».
Article 60 3 – Pour l’application des dispositions de l’article 9, les deux dernières phrases de cet article sont supprimées.
Article 60 4 – Pour l’application des dispositions de l’article 12, la dernière phrase du premier alinéa et le dernier alinéa de cet article sont supprimés.
Article 60 5 – Pour l’application des dispositions de l’article 22 :
1° le 1° est ainsi rédigé : « 1 L’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna, préside, ou son représentant ; » ;
2° le 2° est supprimé ;
3° le 5° est ainsi rédigé : « 5° Six fonctionnaires des services de l’Etat ou de la collectivité respectivement chargés des mines, de l’équipement, des affaires maritimes, de l’environnement, des affaires culturelles et des domaines, désignés par l’administrateur supérieur présidant la commission. Ce dernier peut adjoindre à cette commission toutes autres personnes qualifiées. » ;
4° l’article est complété par un alinéa ainsi rédigé : « Les membres de la commission peuvent être invités par l’administrateur supérieur à donner leur avis par voie de communications électroniques. La commission est obligatoirement réunie, éventuellement par téléconférence, si un ou plusieurs de ses membres s’opposent à l’exécution de tout ou partie du programme des travaux présentés. »
Article 60 6 – Pour l’application des dispositions de l’article 24, la deuxième phrase du premier alinéa de cet article est supprimée.
Article 60 7 – Pour l’application des dispositions de l’article 49, les mots : « définie par les articles L. 2212-1 à L. 2212-5 du code général des collectivités territoriales » sont supprimés.
Article 60 8 – En l’absence d’adaptation, les références faites par les dispositions du présent décret applicables dans les îles Wallis et Futuna à des dispositions qui n’y sont pas applicables sont remplacées par les références aux dispositions ayant le même objet applicables localement.
Article 60-9 – Le ministre chargé des mines désigne le chef du service déconcentré en charge des mines hors du territoire pour assister l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna dans l’instruction des projets de décisions entrant dans le cadre du présent décret à Wallis et Futuna. ».

TITRE II

exploitation et police des mines sur le plateau continental


Article 3

Après l’intitulé du titre V du décret n° 71-360 du 6 mai 1971 portant application de la loi n° 68-1181 du 30 décembre 1968 relative à l'exploration du plateau continental et à l'exploitation de ses ressources naturelles, il est inséré l’intitulé suivant : « Section 1 – Dispositions générales ».
Après l’article 33 du décret n° 71-360 du 6 mai 1971 précité, il est inséré une section 2 ainsi rédigée :
« Section 2 – Dispositions applicables dans les îles Wallis et Futuna.
Article 33-1. – Le présent décret, y compris son titre V, est applicable dans les îles Wallis et Futuna dans sa rédaction en vigueur au jour de la publication du décret n°(…) du (…) pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna sous réserve des dispositions prévues à la présente section.
Article 33-2. - Pour l’application des dispositions du présent décret dans les îles Wallis et Futuna :
1° Les références au « préfet », « commissaire de la République », « délégué du Gouvernement » et « délégué du Gouvernement dans les territoires » sont remplacées par la référence à « l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna » ;
2° Les références au « préfet maritime » sont remplacées par la référence au « délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer » ;
3° Les deux dernières phrases de l’article 8 sont remplacées par les phrases suivantes : « Toutefois, l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna peut inviter les membres de la commission à donner leur avis par voie de communications électroniques. La commission est obligatoirement réunie, éventuellement par téléconférence, si un ou plusieurs de ses membres s’opposent à l’exécution de tout ou partie du programme des travaux présentés. » ;
4° Les deuxième et troisième alinéas de l’article 29 sont remplacés par les alinéas suivants :

« Pour l’application de l’article 10 ci-dessus, le délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer est investi des pouvoirs confiés au préfet maritime.
De même pour l’application des dispositions du titre II ci-dessus, le délégué du Gouvernement pour l’action de l’Etat en mer est compétent pour remplir les fonctions dévolues à l’ingénieur en chef des services maritimes des ponts et chaussées. » ;
5° Les références à « l’ingénieur en chef des mines » et au « directeur régional de l’industrie, de la recherche et de l’environnement » sont remplacées par la référence au « chef du service déconcentré en charge des mines » ;
6° Le second alinéa de l’article 30 est remplacé par les troisième et quatrième alinéas de l’article 2 du décret n° 2006-648 du 2 juin 2006 relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain complété par l’article 66-4 du même décret ;
7° L’article 31 est remplacé l’alinéa suivant « La composition de la commission prévue à l’article 8 ci-dessus est fixée conformément aux dispositions de l’article 22 du décret n° 2006-649 du 2 juin 2006 relatif aux travaux miniers, aux travaux de stockage souterrain et à la police des mines et des stockages souterrains, modifiée par l’article 60-6 du même décret. ».
Article 33-3 - En l’absence d’adaptation, les références faites par les dispositions du présent décret applicables dans les îles Wallis et Futuna à des dispositions qui n’y sont pas applicables sont remplacées par les références aux dispositions ayant le même objet applicables localement.
Article 33-4 – Le ministre chargé des mines désigne le chef du service déconcentré en charge des mines hors du territoire pour assister l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna dans l’instruction des projets de décisions entrant dans le cadre du présent décret à Wallis et Futuna. ».
Article 4
L’article 4 du décret n° 71-361 du 6 mai 1971 portant dispositions pénales pour l’application de la loi n° 68-1181 du 30 décembre 1968 relative à l’exploration du plateau continental et à l’exploitation de ses ressources naturelles et du décret n° 71-360 du 6 mai 1971 pris pour son application, est complété par les mots suivants :
« et à Wallis et Futuna ».
Article 5
Après l’article 5 du décret n° 71-362 du 6 mai 1971 relatif aux autorisations de prospections préalables de substances minérales ou fossiles dans le sous-sol du plateau continental, il est inséré des articles 5-1 et 5-2 ainsi rédigés :
« Article 5-1 Le présent décret est applicable à Wallis et Futuna sous réserve des dispositions suivantes :
Pour son application à Wallis et Futuna :
1° Les mots : « préfet » sont remplacés par les mots : « administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna » ;
2° Les mots : « ingénieur en chef des mines » sont remplacés par les mots : « chef du service déconcentré chargé des mines » ;
3° Les références au décret n° 70-988 du 29 octobre 1970 abrogé sont remplacées par les références suivantes :

  • l’article 8 du décret n° 2006-648 du 2 juin 2006 relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain se substitue aux 1° et 2° de l’article 2 du décret n° 70-988 ;

  • l’article 10 du décret n° 70-988 du 29 octobre 1970 est remplacé par le II de l’article 7 du décret n° 2006-648 du 2 juin 2006 relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain ;

  • le 3° de l’article premier du décret n° 70-988 du 29 octobre 1970 est remplacé par les seconds et troisièmes alinéas de l’article 2 du décret n° 2006-648 du 2 juin 2006 relatif aux titres miniers et aux titres de stockage souterrain.

Article 5-2 – Le ministre chargé des mines désigne le chef du service déconcentré en charge des mines hors du territoire pour assister l’administrateur supérieur des îles Wallis et Futuna dans l’instruction des demandes d’autorisations de prospections préalables entrant dans le cadre du présent décret à Wallis et Futuna. ».
Article 6

La ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique et la ministre des outre-mer sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait, le .

Par le Premier ministre :

La ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie,

[Prénom NOM]

Le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique

[Prénom NOM]

La ministre des outre-mer

[Prénom NOM




similaire:

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna icon1. wallis et futuna

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconProgramme opérationnel national pour la mise en œuvre de l’Initiative...

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconPour la langue béarnaise/gasconne/ occitane dans le Département des...
«Enseignement» les opérations et les actions reposeront prioritairement sur la mise en œuvre des dispositions prévues dans la convention...

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconLettre ouverte à Nicolas Hulot et Bruno Le Maire pour l'abrogation du permis minier de Merléac
«Monde», six candidats aux législatives dans la 3e circonscription des Côtes-d'Armor en appellent au gouvernement pour stopper un...

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconGuide des partenariats pour le parcours avenir dans l’académie de lille
...

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconProgramme opérationnel national pour la mise en œuvre de l’initiative...

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconRapport du jury 1 er oral d’admission «Mise en situation professionnelle...
«maîtrise encyclopédique de connaissances» supposées sans que le lien avec la mise en œuvre ne soit opéré

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconLolf a croisé, en effet, sur son chemin, dans les deux académies,...

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconArticle 2 – La mise en Œuvre du Grenelle dans la région XXX

Pris pour la mise en œuvre du régime minier applicable dans les îles Wallis et Futuna iconInstructions pour la mise en œuvre des épreuves ep1 et ep2






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com