3ème colloque mondial de l’auto – formation





télécharger 165.5 Kb.
titre3ème colloque mondial de l’auto – formation
page1/4
date de publication04.07.2017
taille165.5 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4






Université Cadi Ayyad Marrakech


Ecole Normale

Supérieure de Marrakech


3ème colloque mondial de l’auto – formation

23, 24 et 25 novembre 2005

Rencontres entre les cultures et les pratiques d’apprentissage formelles, informelles et non formelles


Université Cadi Ayyad.

Marrakech


FICHE DE SYNTHESE



Fiche d’identité du projet

3ème colloque mondial de l’auto – formation

Rencontres entre les cultures et les pratiques d’apprentissage formelles, informelles et non formelles

23, 24 et 25 novembre 2005

Université Cadi Ayyad. Marrakech

Porteur de projet


Université de Picardie Jules Verne d’Amiens, en collaboration avec l’A-GRAF, l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, l’Université de Nantes et l’Ecole Normale Supérieure de Marrakech



Contexte général et diagnostic



Le registre des pratiques informelles et non formelles, bien que faisant partie d'un savoir de société, ne fait généralement pas l'objet d’enseignement, d'interrogations ou d'études spécifiques. Pourtant, une bonne part des connaissances que possèdent les personnes aujourd’hui est acquise par d'autres voies que l'enseignement classique. Ces savoirs sont qualifiés de « non formels » et « d’informels », ceci pour les opposer aux savoirs formels codés et dispensés par l'enseignement officiel. De tels savoirs font l'objet d'évaluations diverses: quelquefois appréciés positivement, ils sont le plus souvent déconsidérés parce que non systématiques et non sanctionnés. C'est en grande partie en s'appuyant sur ces savoirs que l'individu contemporain appréhende son existence, agit sur son quotidien et s'oriente dans la vie. Que désigne précisément ces trois termes « formel », « non formel », « informel » ? Le parti pris sera de prendre pour cadre de référence les catégories proposées par l’Unesco et l’union européenne qui fait la distinction entre :


  • les apprentissages formels, formes d’apprentissages programmés, se développant au sein des organisations habilitées à délivrer les diplômes;

  • les apprentissages non formels, qui se développent au sein de dispositifs divers, dans la sphère associative et dans les organismes de formation professionnelle continue ;

  • les apprentissages informels qui n'obéissent pas à une logique de structuration explicitée, et qui ne sont en général validés par aucun titre. Cette forme d'apprentissage se développe dans les activités quotidiennes liées au travail, à la famille ou aux loisirs par exemple.

Prendre ce cadre de référence pour les échanges devrait conduire aussi à en explorer les limites.

Ce 3e Colloque mondial sur l'autoformation (après le 1er à Montréal en 1997 et le second à Paris -CNAM en 2000) se propose d'interroger le domaine des pratiques informelles et non formelles dans un cadre d'échanges et de rencontres entre les cultures qui devrait conduire à dépasser l'opposition formel/non formel par la prise en considération des pôles de la culture et de l'autoformation, sur notamment les points suivants :


  • Diversification des formes d’autoformation, raisons et devenir des modes non formels socio-éducatifs, socioprofessionnels, VAE, validation de l’informel, développement durable,.…

  • Retour du non formel et de l’informel au Nord, nouvelles solidarités sociales et pratiques culturelles : cas concrets.

  • Liens entre pratiques non formelles, savoirs quotidiens et savoirs scientifiques et institutionnels.

  • Place et impact du non formel et de l’informel dans le développement des innovations.

  • Statuts des apprentissages informels et non formels dans la perspective d’une formation tout au long de la vie, et d'un développement durable pour un avenir choisi.

  • Valorisation et transfert des expériences bénévoles.




Objectifs

et contenu

du projet

Ce colloque vise à :


  • Engager des échanges entre des chercheurs, des professionnels de la formation des adultes, des enseignants et des responsables de formation, des décideurs et des hommes politiques, des industriels de différentes disciplines et de différentes régions du monde, afin de mettre en commun les aspects innovants des pratiques professionnelles formelles, non formelles et informelles, ainsi que les approches culturelles, interculturelles de l’autoformation.

  • Interroger les différentes notions et démarches ainsi que leurs utilisations dans les différentes aires culturelles ; et promouvoir une réflexion scientifique et professionnelle sur les aspects prometteurs du non formel dans le développement des innovations en éducation, et réfléchir sur des actions d’insertion professionnelles dans ces secteurs,

  • Valoriser la culture orale et l'articuler avec la culture numérique pour renforcer les échanges entre les cultures et les sociétés par le biais des TIC.

  • Valorisation et échanges à propos des processus de validation des acquis du non formel et de l'informel,

  • Chercher à enrichir le cadre des cultures scolaires et formelles, ouvrir sur de nouveaux modes d’autoformation, sur des pratiques et les cultures informelles comme de nouveaux gisements d’innovations.

  • Construire un "pont culturel" entre le Nord et le Sud et chercher des articulations entre les champs du formel, de l’informel et du non formel.

  • Développer, renforcer et valoriser le droit à l’éducation, la formation tout au long de la vie, l’insertion professionnelle des femmes et des hommes travaillant dans les secteurs du non formel (droit des femmes, lutte contre l’illettrisme, égalité des chances…)

  • Sensibiliser les acteurs et les décideurs sur l’importance du non formel de l’informel dans l’agenda international et les objectifs du développement du millenium (MDG).



enjeux et retombées du colloque


Les enjeux et retombées de ce colloque, d’une façon générale, apparaissent plus nettement dans le plan :



  • Pédagogique et épistémologique : développement des pratiques innovantes en éducation qui font appel à l'initiative des praticiens de la formation, des enseignants,… à leur dynamisme, à leur capacité à inventer et à construire des réponses adaptées au contexte dans lequel ils exercent. Reconnaître la diversité des intelligences et favoriser la pluralité des itinéraires.

  • Culturel : équité sociale, nouvelles solidarités et pratiques culturelles, le thème de rencontres entre les cultures œuvre pour une politique et une éducation à la paix, valorisation et renforcement de la francophonie.

  • Politique : participation au développement durable pour un avenir choisi, collaboration entre programmes Agenda 21 des villes d'Amiens, de Marrakech et de Nantes, garantir l’équité, promouvoir un partage plus égalitaire des ressources de la planète, développer une démocratie participative.

  • Economique : repenser le développement à partir du développement durable, l’économie formelle à partir de l’informel, comprendre la gestion de l’informel et du non formel.





Productions attendues


- Actes diffusés à l'issue du colloque sur Internet par Oasis-TV http://www.oasis-tv.net, envoyés sur CD-ROM à tous les participants
- Etudes et analyses à des fins de diagnostics

- Outils d'information. Outils de sensibilisation et d'accompagnement (Vidéos, cédérom).

- Supports pédagogiques.

Dispositifs de diffusion et de multiplication des résultats




  • Ouverture d’un espace dédié au colloque sur le site Oasis-TV : http://www.oasis-tv.net

  • Publication dans la collection l’Harmattan et/ou Anthropos.




Partenariat transnational


Le partenariat transnational s’articule autour des rencontres entre les cultures, l’échange sur les pratiques d’apprentissage formelles, informelles et non formelles, intégrant la diversité culturelle, et la valorisation et validation des acquis.


Programme du 3e Colloque mondial sur l’autoformation
Mardi 22 novembre 2005
Accueil des participants : à partir de 16h00

Local du GDSM, 1e étage, pavillon central Faculté des Sciences Semlalia
Mercredi 23 novembre 2005

Le colloque se déroule à la Faculté de Médecine et de Pharmacie

Université Cadi Ayyad

Quartier Semlalia
9h00-9h45è Séance d’ouverture :

  • Ministre/Secrétaire d’Etat, Présidents des Universités et Elus régionaux…et Doyens

  • Comité d’organisation.


09h45-10h45 è Conférence plénière introductive :

Comment favoriser la compréhension entre les cultures

et les échanges entre les sociétés civiles

  1   2   3   4

similaire:

3ème colloque mondial de l’auto – formation icon«gestion touristique des sites du patrimoine mondial»
«Gestion Touristique des Sites d Patrimoine Mondial» prend place dans une formation globale de niveau master (représentant un ensemble...

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconChargé de recherche, cnrs, Iris
«projet» [Shilling, 2012] analysé par les anthropologues. La normalité de l’expérience quotidienne d’un corps «sain» serait ainsi...

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconQuestionnaire rétro-prospectif
«laissés pour compte» sans diplôme, au détriment de la formation professionnelle à tous les niveaux (fin 5ème, fin 3ème, apprentissage,...

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconColloque réalisé avec l’aide du ministère de l’action sociale et de la santé
«plénières» du colloque ont pu être correctement enregistrées, et sont retranscrites ici

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconInnovations socio-économiques. Le débat contemporain 25-26 juin 2007...
«Les principales différences entre les conceptions américaines et européennes des entreprises sociales»

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconEvolution des échanges internationaux de biens et de services depuis la première ri
«Le commerce mondial et le marché mondial inaugurent au xvième siècle la biographie moderne du capitalisme»

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconDeuxième journée de formation
«en retard en 3eme». Le bac es qui a joué un rôle moteur lors de la massification de l’enseignement secondaire poursuit sa progression...

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconII. L’organisation de la formation page 6
«Métiers de la relation aux clients et aux usagers» est une 1ère année commune pour des jeunes issus de 3ème ayant choisi de s’orienter...

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconPlace et rôles de la formation et de l'éducation, en vue d’une transition vers un monde durable
«Nous nourrir pour ne pas disparaitre» «Réussir la transition énergétique» puis «Une nouvelle histoire de l’éducation». Le film peut...

3ème colloque mondial de l’auto – formation iconCalendrier prévisionnel
«Les Centres de Formation d’Apprentis dispensent aux jeunes travailleurs sous contrat d’apprentissage une formation générale associée...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com