Synthèse des animations pédagogiques





télécharger 120.51 Kb.
titreSynthèse des animations pédagogiques
date de publication03.07.2017
taille120.51 Kb.
typeThèse
e.20-bal.com > loi > Thèse


COMPTINES EN MATERNELLE

Dynamiser la pratique et renouveler le répertoire
Synthèse des animations pédagogiques

(année 98/99, circonscription de Moûtiers)


Les collègues de maternelle demandent souvent à connaître d'autres comptines et à renouveler leur manière de conduire "le moment-comptines".

Les chercheurs insistent sur l'importance de "rimer et rythmer", d'affiner l'oreille, d'entraîner la mémoire, de jouer avec les sons…

Les Instructions Officielles soulignent l’intérêt des comptines dans le développement de la mémoire, de la socialisation de l’enfant et, bien sûr, dans son initiation au monde de l’écrit et dans la construction de son langage.

Le travail que nous avons réalisé sur l'aspect sonore de la langue et son importance dans l'entrée dans l'écrit au cycle 2 a satisfait les collègues du stage de circonscription (Novembre 97 à Aime) et les retours sur les essais en classe ont été très positifs.
L'ensemble de ces facteurs nous a conduits naturellement à programmer des animations pédagogiques sur le sujet, en privilégiant l'entrée sonore et gestuelle, nouvelle et riche.
Nous continuerons à proposer ces animations l'an prochain si le programme d'ensemble le permet.
Monique Cayrol, conseillère pédagogique en éducation musicale

et Michèle Pajean conseillère pédagogique généraliste

Vous trouverez, pages suivantes :
- Un panorama des activités issues des comptines 16

- "Comment dynamiser la pratique des comptines

en ayant recours aux propositions en l'éducation musicale" 17

- Intérêt pédagogique du "moment-comptines" 21

- La place de la comptine écrite dans la classe 21

- D'autres comptines pour renouveler le répertoire 23

- Une bibliographie 27
PANORAMA DES ACTIVITES ISSUES DES COMPTINES





TRAVAIL DU VOCABULAIRE




 champ lexical

 jeux de mots (contraires…)

 mise en valeur d'une classe de mots

 mots qui font rire

 onomatopées

 …

 …










TRAVAIL DE LA SYNTAXE
 différentes formes de phrases

 mots de liaison

 connecteurs

 …

 …


TRAVAIL DES SONS
 multiplication des rimes

 travail sur l'articulation et la prononciation, à l'écoute et à la diction

 élément de la "maison de tel ou tel son"

 …

 …


COMPOSITION

(avec le texte, avec des partenaires)
 alternance

 simultanéité

 tuilage

 détournement

 répétition

 succession

 transformation

 …



PRODUCTION D'ECRIT
 comptines à trous

 comptines à mimer

 comptines à imiter

 comptines à inventer

 …

 …


TRAVAIL DU RYTHME
 pulsations, cellules rythmiques

 inventions

 accompagnements

 jeux sur les durées

 …



JEU VOCAL
 paramètres (hauteurs, intensités)

 timbres et intentions

 transformations de la voix

 inventions

 …



Comment dynamiser la pratique des comptines en ayant recours aux propositions de l'éducation musicale


l'éducation musicale à l'école a changé !

Depuis plusieurs années, l'éducation artistique à l'école maternelle et élémentaire "met en œuvre des démarches qui s'inscrivent dans une relation constante entre voir, entendre, faire, ressentir et échanger" (programmes de l'école primaire - ministère de l'éducation nationale - 1995). L'éducation musicale a renoncé à n'être qu'un apprentissage du code écrit - du solfège si vous préférez - pour offrir aux enfants un contact authentique avec la musique : rencontrer des musiques variées d'ici et d'ailleurs, d'hier et d'aujourd'hui, éprouver des émotions et exprimer ses goûts et ses choix, pratiquer en s'autorisant l'invention.

De ce fait, l'éducation musicale trouve dans les comptines un immense "terrain d'action" où peuvent:

* se développer et s'affiner les perceptions auditives,

* s'exercer des apprentissages techniques,

* se mettre en œuvre la créativité de l'enfant,

* s'organiser et s'autoriser une "composition" sonore.


l'outillage est nécessaire mais pas suffisant !

Les parallèles entre les activités de production d'écrit et les activités de production sonore sont nombreux :

* le recours à l'outillage (en éducation musicale, ce seront les fondamentaux du son) semble nécessaire mais pas suffisant; il sera décroché, différé par rapport à la production qui reste l'essentiel

* les interactions entre lecture et écriture (en éducation musicale, écoute et invention sonore) sont évidentes et fructueuses,

* les changements de point de vue (en éducation musicale interprète et spectateur) nourrissent le sens esthétique et critique de l'enfant,

* la finalisation de la production (en éducation musicale, présentation sous forme de "spectacle" à des spectateurs sans connivence) permet une exigence formatrice.


Comptines et outils musicaux

Comptine rythmée ou non rythmée ?
Selon le texte de la comptine, le maître aura le choix de :

- lui appliquer un rythme simple pulsé, si possible répétitif, avec une conclusion marquée et évidente pour

* faciliter l'apprentissage ,

* permettre un travail collectif,

* donner aux enfants des repères dans le temps,

* mettre en place des stratégies d'anticipation, de mémorisation, de socialisation.
NB : une comptine peut admettre plusieurs rythmes; vous pouvez donc donner une seconde vie à une comptine en changeant son rythme ou en demandant aux enfants de chercher un nouvel élément rythmique (sur une partie de la comptine par exemple)


  • Laisser le texte se dire au gré de l'expression individuelle. On utilisera alors toutes les ressources de la voix parlée (voir le paragraphe outillage sonore ci-dessous).


NB : Dans ce cas, les essais sonores recherchés avec les enfants privilégient les propositions et les interprétations INDIVIDUELLES. Pas de collectif, on tue l'expression, on uniformise, on rabote les idées artistiques ! Que de comptines, de textes poétiques sont vidés par la "récitation collective" !
- Alterner des passages collectifs très pulsés et des passages solistes à l'expression non pulsée, recherchée et choisie.
- Proposer une recherche de rythme en utilisant "la boîte à rythme" d'un synthétiseur, un ostinato joués sur percussions vocales, corporelles ou instrumentales : on retrouvera une activité proche des créations rap qui ne manquera pas de séduire les enfants de 1999

Outillage rythmique
Rythmer la comptine avec la voix : 

* Insérer des onomatopées rythmées, des gestes rythmés (jeux de doigts, de visage..) des mouvements rythmés,

* Ajouter, intercaler, remplacer un mot par des percussions corporelles, des percussions instrumentales (objets sonores et / ou instruments), par des silences rythmés en audition intérieure

* Proposer des exercices touchant aux durées :

. de plus en plus vite

. de plus en plus lent

. une phrase (ou un passage) rapide en contraste avec une phrase (ou un passage) lent(e)

Outillage sonore
On retrouvera ci-dessous des propositions assez traditionnelles touchant à l'utilisation des paramètres du son : hauteur, intensité, timbre.
Les hauteurs : la comptine permettra d'exercer sa voix parlée dans l'échelle des hauteurs

* par contraste, une phrase (ou un passage) aigüe en contraste avec une phrase (ou un passage) grave

* de façon aléatoire, le texte de la comptine est dit en "circulant" dans toute l'échelle des hauteurs

* en adoptant différentes dynamiques, le texte de la comptine est dit en montant ( et / ou en descendant)

* le mode de "circulation" dans l'échelle des hauteurs peut être la sirène (glissando) ou les paliers.
Les intensités : explorer le fort, le doux ( mot très équivoque qui donne plus une indication de caractère que d'intensité : pourquoi ne pas introduire le "piano" ? )

* Par contraste, une phrase (ou un passage) forte en contraste avec une phrase (ou un passage) doux (ce)

* De façon aléatoire, le texte de la comptine est dit en "circulant" dans toute l'échelle des intensités

* En adoptant différentes dynamiques, le texte de la comptine est dit en crescendo (de plus en plus fort) et / ou en decrescendo (de moins en moins fort).

* Penser qu'il est possible de faire un crescendo ample, ou au contraire moins large mais durant plus longtemps ; les codages utilisés dans la notation occidentale peuvent être plus explicites
Les timbres et plus largement la couleur et l'intention du son : le domaine est vaste et ouvert à l'imagination. Les pistes qui sont données ci-dessous ne sont pas exhaustives. Chaque maître pourra solliciter la fibre créative qui sommeille en lui et dans chaque enfant.
* Explorer les registres d'intensité de la voix : chuchoter, murmurer, parler, chanter, crier hurler, avec ce qu'ils créent d'impressions susceptibles d'être renforcées .

exemple : en chuchotant les consonnes prennent un relief particulier; pourquoi ne pas les accentuer en vue d'obtenir un effet sonore? même remarque avec les voyelles dans le murmure.

* Explorer les registres des intonations et des émotions véhiculées par la voix : dire la comptine en riant, pleurant, hésitant, manifestant de l'impatience, de la colère, de l'indifférence, de la méchanceté,…

* Transformer sa voix : en se pinçant le nez, en mettant ses mains en porte-voix, en réalisant des imitations d'hommes politiques, d'animaux, d'objets, en utilisant des objets (tubes sonores, kazous…)

* Solliciter son imagination : comme dans le CD "mille et une souris vertes" cité en référence, dire la comptine comme des gouttes d'eau, comme un autobus …


Au risque de me répéter !

A chaque étape de l'investigation dans les outils rythmiques et sonores, la production d'une œuvre sonore reste à l'ordre du jour. Car il est bien question de faire vivre une comptine, de créer collectivement et / ou individuellement un moment d'émotion artistique. Soyez très vigilants pour que l'outillage ne soit qu'un outillage et précipitez-vous dans la composition, j'ai bien dit composition tant il est vrai qu'en musique (mais aussi en littérature et en poésie) c'est là qu'est l'art !

Composons
Il faudra nourrir le maître et l'élève d'écoutes très variées permettant d'observer les pistes de composition que nous donnent les grands de la musique savante, les traditions de la musique ethnique, les trouvailles des improvisations, les surprises de la musique contemporaine etc…
A titre indicatif, vous pourrez, comme nous y invitent les instructions officielles, penser à :

* répéter

* mélanger

* alterner

* superposer

* construire des symétries

* renverser

* tuiler

* remplacer….
De la même façon, les ressources du groupe organiseront les éléments sonores :

* Un passage dit par un soliste, le groupe dit le reste

* Des solistes se succèdent

* Un soliste se superpose au chœur

* Des petits groupes se répondent

* Et pourquoi pas des interventions aléatoires sur un mot, un groupe de mots comme le fait si bien Luciano Berio dans "a ronne" …

Enfin l'accompagnement du texte (ou d'une partie du texte) par des onomatopées, des mots, des percussions corporelles, des instruments pourra mettre en valeur vos intentions esthétiques.

Et le spectacle ?
Entendons nous bien !
Le spectacle commence dès que l'on présente une ou deux comptines "composées" à des spectateurs qui n'ont pas participé à la création. Il doit y avoir dans cette présentation un certain sens de l'événement.
Quelques petits trucs en forme de questions à se poser :
* Comment assurer une activité éducative sans tomber dans le "bachotage au spectacle",

* Comment les enfants vont-ils entrer et sortir de l'espace de représentation (ce qui sera pour eux, la scène) ,

* Comment relier les comptines présentées aux "spectateurs ? Seront-elles imbriquées, reliées par un rythme, un geste, un objet ? …

* Comment mettre en place un silence au début et à la fin du "spectacle" ?………
NB : chaque fois que dans la classe, un groupe d'enfants devient spectateur de l'autre groupe, avec des consignes d'observation et d'écoute, il y a réelle formation de l'enfant à l'attitude de spectateur et accès au spectacle vivant.

Monique CAYROL

Conseillère pédagogique en éducation musicale

avril 1999

réflexions enrichies à la suite des concertations pédagogiques

organisées en 1999 en Tarentaise


Seulement deux références incontournables pour se donner des idées musicales à partir des comptines (ces références sont données également dans la bibliographie générale) :
* Mille et une souris vertes, CD n° 391219 chez NATHAN

* Contemimes, CD n° U 310073 chez AUVIDIS UNIDISC


INTERET PEDAGOGIQUE DU MOMENT COMPTINES


Il est bénéfique de FAIRE VIVRE LES COMPTINES avec le corps, avec des jeux vocaux, avec des créations orales ou écrites… parce qu'alors :
- la mémorisation qui se fait sans "rabâchage" et en utilisant tous les canaux sensoriels n'en sera que meilleure

- chaque enfant est réellement actif par rapport à la comptine et intègre au mieux ce que celle-ci met en valeur (structure, vocabulaire, son, rythme…)

- les enfants les plus en difficulté retireront encore plus de bénéfice que les autres de ce "vécu corporel" de la comptine.

- on touche du doigt le fait que la communication orale ne passe pas que par la parole mais aussi par tout le corps

- on peut mettre en place une ECOUTE ACTIVE des "spectateurs"

- on donne une dimension nouvelle à la comptine qui va vers le spectacle.


Mais alors, cela vaut le coup de se poser la question : "Où faire ce moment comptines ?"
Les enfants tous assis plutôt serrés, sur des bancs, n'est sûrement pas la meilleure disposition…

Par contre, la salle de jeux se prêtera parfaitement à l'activité. Bien entendu, dans la classe, en fait, on mixera les deux possibilités…
Le "pot-pourri" des comptines que l'on préfère, moment important car réel plaisir pour tous et intéressant pour l'imprégnation par les enfants pourra peut-être évoluer vers un petit "spectacle".


LA PLACE DE LA COMPTINE ECRITE DANS LA CLASSE

C'est un type d'écrit qui a une disposition particulière, du rythme et des rimes, et qui est donc particulièrement intéressant pour l'entrée dans l'écrit des enfants.
 On fabriquera le fichier des comptines de la classe que l'on disposera dans le coin-lecture (on peut les mettre dans un classeur mais le fichier est plus facile à manipuler).

On prendra des fiches bristol de format A4, afin de pouvoir écrire gros et bien. On écrira en cursive ou en majuscules d'imprimerie à la main, ou (et) on saisira en script sur l'ordinateur. Ceci selon les sections et selon l'usage auquel on les destine (pour écriture par les enfants : cursive ou maj. d'imprimerie – pour lecture seulement : script).

On peut ajouter un indice de sens à côté du titre pour faciliter la reconnaissance de la comptine mais il est important que celui- ci soit amovible pour que les enfants aillent peu à peu vers les seuls indices écrits de la comptine. On pense à mettre le nom de l'auteur lorsqu'on le connaît.

Chaque comptine (ou certaines) peut devenir un REFERENT D'ECRITURE, à certaines conditions (CF. Lou P'tiout sur les référents) : adjoindre aux quelques mots qui nous paraissent à privilégier en tant que référents, une petite illustration (dessin).
 Les beaux recueils de comptines du commerce gagneront à être mis au coin-lecture. Les CP-CE1 peuvent emprunter ces recueils ou prêter leurs recueils de poèmes pour permettre la mise perspective.
 Les comptines apprises en G.S. doivent faire partie des choses qui passent en CP avec les enfants : elles deviendront un des supports pour le travail de lecture et les enfants aimeront retrouver ces écrits chargés affectivement pour eux.
Exemple d'une comptine devenue référent d'écriture (par économie, nous avons réduit la taille des caractères. Pour la classe, c'est important (visibilité de chaque lettre pour les enfants) que la comptine tienne toute la page.
Les dominos
Les dominos, deux par deux,
s'en vont à la queue leu-leu.
un cochon et une bouteille,
une bouteille et un chausson.
Un chausson et un soleil,
un soleil et un citron.
Un citron et une abeille,
une abeille et un camion.
Un camion et un réveil,
un réveil et un cochon.
Corinne Albaut
DES COMPTINES POUR RENOUVELER LE REPERTOIRE

(la plupart ont été envoyées par les collègues participant à l'animation pédagogique)



L'air de quoi ?
Il a l'air de quoi,

ce ballon tout rond ?

Il n'a l'air de rien,

Mais il est bien plein.

Il est plein de quoi,

Ce ballon tout rond ?

Sans en avoir l'air

Il est rempli d'air.
Corinne Albaut


Cadeaux par ci, jouets par là
Qu' y a-t-il dans ce paquet-ci ?

Qu' ya-t-il dans ce paquet-là ?

Oh, le beau jouet que voici !

Oh, le beau jouet que voilà !
Moi, je préfère celui-ci.

Moi, je préfère celui-là.

Celui-ci est à moi, mais si !

Mais celui-là, je n'en veux pas.


Les lutins
Qui a tiré la queue du chien ?

C'est le lutin numéro Un.

Qui a perdu mon bonnet bleu ?

C'est le lutin numéro Deux.

Qui a mangé les chocolats ?

C'est le lutin numéro Trois.
Mais les trois lutins à la fois

Ont tous juré que c'était moi.
Corinne Albaut



Rondo du canard


Le canard de Ouagadougou

Soupe avec soin, dîne avec goût.

Qu'il y ait de l'os ou du ragoût,

Le canard de Ouagadougou

A toujours la serviette au cou.
Françoise Morvan

Tu le gardes pour aujourd'hui

Et demain, on échangera.

Encore un paquet par ici !

Oh, encore un paquet par là !
Corinne Albaut


Les instruments de musique
Le matin, pour dire bonjour,

Je joue du tambour.

Pour demander comment ça va,

Je joue de l'harmonica.

Pour parler avec les oiseaux,

Je joue du pipeau.

Quand j'ai envie de dire "zut",

Je joue de la flûte.
Corinne Albaut

(jeux de doigts - PS)
Monsieur et madame

sont à l'abri.

Ils regardent tomber la pluie

Il pleut sur la grand'route

Il pleut sur la prairie

Et le tout petit

Trotte sous son parapluie.





Autre comptine de la pluie


La pluie mouille

L'escarbouille

La pluie rouille

La grenouille

La pluie touille

La citrouille

Et ta bouille

Ouille ouille ouille
Georges Jean



Le petit loir


Le matin

Je suis un lapin

Plein d'entrain

A midi

Je suis une petite souris

Grignoti.

Et le soir

Je suis un petit loir

Qui dort. Bonsoir !
Corinne Albaut


A cheval
Sur les genoux

De mon papa

Au pas au pas

Dans la pampa !
Sur les genoux

De mon papa

Au petit trot

Dans les bois !
Sur les genoux

De mon papa

Au grand galop

Plouf ! Dans l'eau !
Marie Tenaille


Il est beau
Il est beau, le tableau,

Il n'est pas beau, le crapaud.
Il est chaud, le réchaud,

Il n'est pas chaud, l'esquimau.
Il est haut, la château,

Il n'est pas haut, le bateau.
Il est costaud, le taureau,

Il n'est pas costaud, le moineau.
Et l'artichaut ?

Il est juste comme il faut !
Corinne Albaut


Les voyelles
A marche à grands pas

en répétant : "ah ah ah !"

E est un peu bête :

Il se prend

pour une fourchette!

I pleure dans son coin :

" Hi hi ! J'ai perdu mon point !"

O regarde son bedon

et dit : "oh oh !

que je suis rond !

U cet hurluberlu

chante partout : "turlututu ! "

Y n'use pas ses chaussettes

car il marche sur la tête.






Il y a des mots...
Il y a des mots,

c'est pour les dire

c'est pour les faire frire,

c'est pour rire.
Il y a des mots,

c'est pour les chanter

c'est pour rêver,

c'est pour les manger.
Georges Jean

Des mots magiques et doux


Bonjour,

mon p'tit amour.

S'il te plaît

mon p'tit bébé.

Merci,

mon p'tit chéri.

Pardon

mon p'tit mignon.

Coucou,

mon p'tit loup.

A tout à l'heure,

mon p'tit coeur.

A bientôt,

mon p'tit oiseau.

Au-revoir,

mon p'tit canard.

Bonne nuit,

mon p'tit ami.

A demain,

mon p'tit lapin.



Chanson de l'araignée


L'araignée du soir

Aime les trous noirs.

Celle du matin

Aime le jardin.

L'araignée du vent

Aime le beau temps.

Celle de la pluie

Dit qu'elle s'ennuie.
L'araignée du froid

Se gèle les doigts.

Celle de l'été

Quitte ses souliers.

L'araignée des murs

Mange son pain dur.

Celle de la grange

Suce des oranges.
L'araignée des mers

Voit tout à l'envers.
Georges Jean


Un mouton

Deux moutons

Trois moutons

Dans un pré

Se demandaient

Comment s'amuser:

Dansons le rigodon

Faisons des mirlitons...

Mais non, voyons !

Jouons à saute-mouton !




Petit oiseau


Petit oiseau d'or et d'argent

Ta mère t'appelle au bout du

[champ

Pour y manger du lait caillé

Que la souris a barboté

Pendant une heure de temps

Petit oiseau va-t-en!
Petit oiseau reviens.




Mon doudou


Pour faire un gros dodo

Il me faut

Un oreiller

Rembourré,

Un matelas,

Raplapla,

Une bonne couette

Bien douillette,

Et par-dessus tout

Un doudou très doux.
Corinne Albaut


Où t'en vas-tu, Benoît,

Avec ta jambe de bois ?

- Je m'en vais à Paris manger de la soupe au riz.

- Qu'as - tu rencontré ?

- Une maison brûlée.

- Qu'est-ce qu'il y avait dedans ?

- Trois jeunes enfants.

- Que leur as-tu donné ?

- Trois sous pour s'amuser.

- Qu'est-ce qu'ils t'ont répondu ?

- Merci le petit bossu !

- Je ne suis pas bossu, je suis juste un peu tordu.



A la queue leu leu


refrain

Tous à la queue leu leu,

on va faire, on va faire...

Tous à la queue leu leu,

faire le tour de la terre.
Un petit tour comme ça

en levant très haut les bras.

3 pas sur le côté gauche,

3 pas sur le côté droit.
On recule comme ça

an croisant très bien les bras.

3 pas sur le côté gauche,

3 pas sur le côté droit.




La farandole
refrain

Dans la cour de mon école,

on fait une farandole.

La main dans la main,

farandole vole, vole...

La main dans la main,

farandole vole au loin.
La farandole soudain

suit un drôle de chemin :

elle tourne, tourne en rond

comme un vrai colimaçon !
Dans la cour de mon école,

la farandole un peu folle

s'est arrêtée de tourner...

Elle était trop fatiguée.



La petite fleur est fermée

(poing fermé)

Elle s'ouvre

(ouvrir les doigts)

Un papillon s'envole

(autre main, imiter le papillon)

et se pose sur la fleur

(la main papillon se pose sur la fleur)

Il s'en va,

La petite fleur est triste

Elle se ferme

(la main se ferme)

se fane et tout disparaît

(poing dans le dos)





Je veux voyager

Je veux voyager

Partir en auto

Partir en bateau

Partir en avion

Faire le tour du monde

Sur mon petit vélo



J'ai sorti de ma poche

une petite cloche

pour dire à mes amis

que le couvert est mis.
J'ai attendu une heure

en croquant des p'tits beurres;

comme ils n'arrivaient pas

j'ai tout gardé pour moi.




Petit oiseau d'or et d'argent

Ta mère t'appelle au bout du champ,

Pour y manger du lait caillé

Que la souris a barboté

Pendant une heure de temps,

Petit oiseau, va-t'en !

Va-t'en , va-t'en !


J'ai vu un chien qui faisait du patin

J'ai vu un poisson qui jouait au ballon

J'ai vu une coccinelle monter sur une échelle

J'ai vu un chat qui buvait du chocolat

J'ai vu un oiseau qui jouait du pipeau

J'ai vu une poule qui jouait aux boules

Dring, dring, le réveil sonne.

Zut ! il n'y a plus personne…



Pour construire une maison, il faut empiler des briques

du plancher jusqu'au plafond;

Pour construire une maison

4 murs

1 porte

des fenêtres

des balcons.

Comment ! une feuille morte

est entrée dans ma maison

Oh ! j'ai oublié le toit;

il sera pointu, comme ça !



Dans une année, il y a quoi ?

Il y a juste 12 mois…

Et dans un mois, pas de problème,

Il y a juste 4 semaines…

Dans une semaine, compte toujours,

Il y a juste 7 petits jour

Qui rentrent tous dans la semaine

Et les semaines font les mois,

Les mois font les années.

Tu peux compter et recompter :

C'est ainsi et c'est comme ça :

Il y a 7 jours dans la semaine.



1 petit lapin sur le chemin

rencontre un autre petit lapin

1 et 1, 2 petits lapins

sont devenus copains.
2 petits lapins sur le chemin

rencontrent un autre petit lapin

2 et 1, 3 petits lapins

sont devenus copains.
3 petits lapins sur le chemin

rencontrent un autre petit lapin

3 et 1, 4 petits lapins

sont devenus copains.
4 petits lapins sur le chemin

rencontrent un autre petit lapin

4 et 1, 5 petits lapins

sont devenus copains.
J'ai 5 doigts sur ma main

Pour compter les petits lapins.
On peut continuer jusqu'à 10 et conclure :
J'ai 10 doigts sur mes 2 mains

Pour compter les petits lapins.



Et comme toujours,

jour après jour,

les jours s'enchaînent

toujours les mêmes…
Et ça commence par un lundi qui arrive à pas de souris.

Il attend le mardi

Qui vient juste après lui.

Quand au mercredi,

Il se fait tout petit pour faire place au jeudi.

Et ainsi petit à petit

Apparaît le vendredi.

Mais la semaine n'est pas finie,

Il reste le samedi

Qui attend le dimanche

Pour que tout recommence
Et comme toujours,

jour après jour,

les jours s'enchaînent

toujours les mêmes…



Pêche une sole

Pêche une raie

Pêche une plie
Poêle la sole

Poêle la raie

Poêle la plie
Sale la sole

Sale la raie

Sale la plie

Poissons plats sont

Plats de poissons.




Les habits des quatre saisons
C’est le printemps, il fait frais

Nounours met un bonnet.
C’est l’été, il fait chaud

Nounours enfile un maillot.
C’est l’automne, il fait gris

Nounours prend un parapluie.
C’est l’hiver, il fait froid

Nounours porte une parka.

Corinne Albaut

Les gâteaux toqués
Des gaufrettes frét-illantes

Des galettes ét-onnantes

Des petits fours four-rés

Des petits beurres beur-rés

Des macarons ronds-ronds

Des puddings ding-dung dong

Des babas ba-riolés

Des beignets niais-niais !
Corinne Albaut


Ces petits chaussons

ne sont pas pour tes petons.

On ne les achète pas

chez le marchand de chaussures.

On ne choisit pas

leur couleur ni leur pointure.

Ces petits chaussons,

on les croque et c'est bon !

Sais-tu comment ils se nomment ?

Chaussons aux pommes !


A Marseille - on fait les bouteilles,

A Versailles - on les empaille,

A Toulon - on met les bouchons,

A Paris - on les emplit,

En Savoie - on les boit.
……une comptine locale à consommer avec modération !


Les comptines de Grigrigrocha Le homard
Grigrigrocha C’est bizarre !

Grignote des croquettes Dit le homard,

Qui font cric crac C’est trop bête !

Comme des cacahuètes Dit la crevette,

CRAC CRAC ! C’est cocasse !

Fait Grigri Disent les gambas,

En craquant ses croquettes Incroyable !

Dit le crabe,

Dès qu’on passe à la casserole, On attrape la rougeole.
J’ai vu passer
J'ai vu passer un lapin J'ai vu passer un poussin

Qui détalait par ici, qui picorait par ici.

J'ai vu passer un poulain J'ai vu passer un pingouin

Qui galopait par là-bas. Qui se dandinait par là.

Maintenant, il ne passe plus rien !

Et je m'ennuie, voilà !

Hep taxi !
Hep taxi ! Hep métro !

Par ici au galop

Je veux aller à Passy ! Je vais au Trocadéro
Hep camion ! Autobus

Attention Omnibus

Tu gênes la circulation Mène moi au terminus



Le monstre biscornu
Torse velu

Jambes tordues

Pattes griffues

Queue fourchue

Et dos bossu.

Le reconnais-tu

Ce monstre biscornu ?
Cheveux touffus

Menton barbu

Nez crochu

Dents pointues

Oreilles poilues.
Je l'ai reconnu

C'est Grifourbachu

Cinq petits voiliers

Dans la régate des alizés

Il y avait cinq petits voiliers

La voile bleue s'est déchirée.
Dans la régate des alizés

Il y avait quatre petits voiliers

Le mât blanc s'est cassé.
Dans la régate des alizés

Il y avait trois petits voiliers

La coque jaune s'est fendillée.
Dans la régate des alizés

Il y avait deux petits voiliers

L'ancre noire s'est entortillée.
Dans la régate des alizés

Ne reste qu'un petit voilier

C'est lui, le rouge, qui a gagné.



BIBLIOGRAPHIE

- Chez ACTES SUD JUNIOR : la collection "Petits bonheurs" avec notamment les textes de Corinne Albaut, un format original, un papier "rustique" et de belles illustrations aquarelles pour la plupart.
Quelques-uns des nombreux titres :

- comptines pour mon nounours

- comptines à mimer

- comptines de la mer et du vent

- comptines pour mes jouets préférés

- comptines à croquer

- comptines pour jouer à avoir peur

- comptines en pyjama

- comptines sous un chapiteau

-…
- Chez CASTERMAN : par P. Coran et G. Lefebvre, avec des illustrations modernes :

- comptines pour ne pas bredouiller

- comptines pour délier les langues à nœuds

- …
- Chez NATHAN :

- un classique : Petites comptines pour tous les jours

- un CD : 1001 souris vertes pour se donner des idées (CD n° 391219)
- Chez BAYARD éditions :

- 101 poésies et comptines. textes de C.Albaut
- Chez MILA éditions :

- un bel album : les comptines de Grigrigrocha

- Chez AUVIDIS :

- un CD : Contemimes – 35 comptines mises en musique et interprétées par C.Albaut (CD n° U310073)
- Chez CREALIRE, Editions Livres et vous BP 1364 - 31106 TOULOUSE cédex 1 :

(représentante : Carole JEITZ à Chambéry tel : 04 79 72 06 08)

- Albums comptines (collection pirouette) 7 tomes pour 378,20 F HT
- Sur INTERNET, un site propose, entre autres, un bon nombre de comptines, connues dans l'ensemble, mais présentant l'intérêt d'être classées par thèmes.

Adresse de ce site : http://www.momes.net.



BCU 90 – juin 99 page


similaire:

Synthèse des animations pédagogiques iconApports pédagogiques générés par ces deux projets d’animations commerciales
«Aménager son point de vente» (cci), listing produits (prix, quantité ), fiche de merchandising volcom (vitrine), dossiers livre...

Synthèse des animations pédagogiques iconCatalogue des animations-formations

Synthèse des animations pédagogiques iconAnnexe 1 : Tableau récapitulatif des animations proposées au public scolaire

Synthèse des animations pédagogiques iconGrille n°4 d éveloppement d’activités/services – études – animations territoriales

Synthèse des animations pédagogiques iconAteliers d’animations pour les familles [Ferme de Cinquante]

Synthèse des animations pédagogiques iconSynthèse François Grosse
«Synthèse et perspectives» de la semaine 2 du mooc «Économie circulaire et innovation». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens...

Synthèse des animations pédagogiques iconSynthèse François Grosse
«Synthèse et perspectives» de la semaine 2 du mooc «Économie circulaire et innovation». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens...

Synthèse des animations pédagogiques iconAccès à l’emploi / Développement économique
«centre de vie» pour développer la relation sociale et les actions d’animations

Synthèse des animations pédagogiques iconOrganisation des activites pedagogiques complementaires

Synthèse des animations pédagogiques iconDispositifs et pratiques pedagogiques en direction des etudiants en difficulte






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com