Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme





télécharger 451.17 Kb.
titreBibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme
page1/34
date de publication14.12.2016
taille451.17 Kb.
typeBibliographie
e.20-bal.com > loi > Bibliographie
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   34
La sagesse moderne : Emerson et Thoreau

Université Inter-Âges de Paris-IV-Sorbonne, 1er semestre 2006-2007

Michel Puech
Niveau : bac +1 ; grand public cultivé | Téléchargeable sur http://michel.puech.free.fr


1. Introduction à la philosophie américaine (18 oct. 2006)

a) Présentation du cours

BIBLIOGRAPHIE

b) La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme

c) La modernité philosophique américaine 

Conclusion

2. La philosophie transcendantaliste au XIXe siècle (25 oct. 2006)

a) Repères

b) Réforme intellectuelle

c) Réalisations pratiques

d) Grandes causes

Conclusion

3. Ralph Waldo Emerson (8 nov. 2006)

a) Chronologie

b) Le spirituel

c) La réforme intérieure

d) La possibilité de l’action

Conclusion

4. La nature (15 nov. 2006)

a) L’expérience transcendantaliste de la nature

b) Ce que fonde la nature

c) Le spirituel de la nature

Conclusion

5. La transcendance intérieure (22 nov. 2006)

a) Sources et significations d’une transcendance qui n’est pas un surnaturel

b) La transcendance intérieure du soi

c) La transcendance intérieure de chaque chose et de chaque instant

d) L’acceptation de la modernité

Conclusion

6. L'individu résolu et consistant (13 déc. 2006)

a) La réforme de soi

b) La self-reliance

c) L’homme remarquable et le héros ordinaire

d) La disqualification du politique (institutionnel)

e) L’engagement – la requalification du politique

Conclusion

7. Henry David Thoreau (20 déc. 2006)

a) Comprendre Thoreau en partant de Emerson

b) Bases bio-bibliographiques, chronologiques

c) Emerson nous présente Thoreau

Conclusion

8. Habiter la nature (10 janv. 2007)

a) Le sauvage comme valeur

b) L’expérience mystique de la nature

c) L’habitation pragmatique et poétique de la nature

Conclusion

9. Être soi (17 janv. 2007 )

a) Habiter un chez soi, être un soi

b) Changer le soi, pas le monde

c) Théorie de la frugalité

d) Éthique de la vertu

Conclusion

10. La résistance civile (24 janv. 2007)

a) La « résistivité » du soi

b) Théorie de la résistance civile

c) La question de l’esclavage

d) La question de la violence

Conclusion

11. De l'idéalisme au pragmatisme (31 janv. 2007)

a) Éthique du soi

b) Théorie de l’action parfaite

c) Philosophie de la culture

d) Les derniers écrits naturalistes de Thoreau

e) Les deux sens de « réaliser »

12. Une sagesse contemporaine (7 fév. 2007)

a) La sagesse comme Éveil

b) Sagesse moderne et pas ancienne

c) Sagesse et pas savoir


1. Introduction à la philosophie américaine (18 oct. 2006)



« Philosophie » et « américain », pour nous Européens, et surtout Français, semblent deux termes largement incompatibles. Cette séance est centrée sur la question d’un « esprit américain » en philosophie, d’une inspiration américaine pour des problèmes philosophiques contemporains.
Nos 2 auteurs : des Américains du XIXe siècle (les 2 décennies avant la guerre de Sécession = l’époque de la conquête de l’Ouest… mais eux sont à l’Est),

- et un fil conducteur philosophique, la question de la sagesse moderne.

a) Présentation du cours




Pourquoi Emerson et Thoreau ?


Ralph Waldo Emerson et Henry David Thoreau sont très peu connus en France. Aux États-Unis ce sont des classiques que tout le monde a étudié à l’école, des auteurs nationaux de référence, l’équivalent pour nous (Français) de Victor Hugo ou Émile Zola.

Lorsqu’ils sont connus, Emerson et Thoreau sont souvent considérés comme des hommes de lettres, poètes, pas comme des philosophes de premier plan. Ce qu’ils sont à mon avis. Et comme les autres philosophes de 1er plan (Nietzsche, Heidegger, …), il faut savoir les lire en philosophe — sinon effectivement ce sont des littérateurs sans relief particulier, mais c’est la faute du lecteur.
Proposer un cours sur Emerson et Thoreau était un peu risqué, mais ma conviction de départ est qu’ils ont quelque chose d’important à dire, sur l’un des thèmes les plus indispensables de notre réflexion, la question de la sagesse dans le monde contemporain. Il ne s’agit donc pas de « rendre justice » à des auteurs injustement méconnus, mais d’aller chercher des idées là où elles sont. Comme il y a, entre ces gisements d’idées et nous, une assez grande distance historique et culturelle, il est utile d’avoir une formation de base pour aborder la lecture de ces auteurs et surtout la réflexion sur leurs idées.

 L’objectif de ce cours est cette formation de base : la transmission des outils et repères nécessaires pour accéder aux idées de Emerson et Thoreau, et les repères permettant de les comprendre (de les lire) en philosophes.
Emerson : 1803-1882 / Thoreau : 1817-1862 = biographiquement enchâssé

Ils sont amis, vivent l’un près de l’autre au même endroit, Concord, Massachusetts (= proche de Boston = Nouvelle-Angleterre)

Ils sont les 2 auteurs les plus importants d’une école appelée « transcendantaliste » (prochain cours)

Se réclament (ou peuvent se réclamer) d’eux :

  • Gandhi, Martin Luther King

  • les mouvements protestataires des années 60 et 70 (style Ivan Illich), la culture « alternative », la critique de la société de consommation…

  • mouvements écologistes, pour le développement durable…

  • mouvements libertaires liés aux nouvelles technologies





La question de la sagesse moderne


Toutes les séances de ce cours se termineront par la même question de conclusion : « Que peut-on en tirer pour une sagesse moderne ? »

Pourquoi « sagesse » chez Emerson et Thoreau ?


  • Des philosophes de la réforme intérieure, dont les antécédents directs sont les Stoïciens.

  • Les grandes questions qui « réapparaissent » dans les années 1960 et 1970, pour contester la société de consommation, recentrer sur l’individu et son libre accomplissement, sortir de la « pensée unique » des sociétés industrielles avancées.

  • Une pensée qui se donne à méditer, qu’il faut se réapproprier, et pas une doctrine « solidifiée », une théorie constituée (= une sagesse plus qu’un savoir)



Pourquoi « moderne » chez Emerson et Thoreau ?


  • Critique de l’économie politique de la modernité… sur fond d’acceptation de la modernité, de reconnaissance de ses potentiels.

  • Un projet (pas des récriminations) : Rupture avec les traditions (européennes), intellectuelles, sociales, religieuses, etc., dans le projet de « recommencer » une humanité meilleure, qui n’a pas à tracter les lourdeurs du passé

= se réapproprier les potentiels de la modernité, changer de modernité, ou plus exactement : s’aménager une place dans la modernité (= la question de la sagesse moderne)

Que lire ?


Je vous fournis des éléments pour des niveaux très différents de réception de ce cours, qui vont de

(1) juste écouter et s’intéresser, dans ce cas il n’y a rien à lire,

à

(2) vouloir travailler sur ces auteurs, où il faut lire des textes qui ne sont pas tous faciles à lire, bien que certains (quand même) soient courts et immédiatement passionnants.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   34

similaire:

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconUn rapport au monde ambigu entre idéalisme et pragmatisme

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconBibliographie Sur internet
«Nord et Sud entremêlés», Haïti, le tourisme durable, face à la puissance américaine et une très grande carte intitulée la Méditerranée...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconL’esclavage fut aboli par le Treizième Amendement de la Constitution américaine
«separate but equal» («séparés mais égaux»). Elle impose pendant de longues années (jusqu'aux années 1950 et 1960) une interprétation...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconBibliographie constitution italienne (Sénato della Républica)

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconHistoire
«pays des montagnes», 50 000 km² ont une tradition ancienne d’autonomie, et ce, dès les premières années de l’U. R. S. S. Ces républiques...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconParcours «Philosophie politique, juridique et sociale»
«Philosophie» de P1, ou diplôme jugé équivalent par le Conseil de spécialité. Mention ab exigée au minimum

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconBibliographie du dossier sur la philosophie : 21 Weber et le discernement...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconNote sur l’architecture des formations préparant aux métiers de l’enseignement...
«Philosophie et philosophie du langage» r- cohabilitée avec Lyon 3 et l’ens de lyon

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconCurriculum vitae
«L’espace et le temps dans la philosophie de Henri Bergson». Jury : Professeur Raymond Ruyer et Professeur Louis Vax. Certificat...

Bibliographie b La constitution d’une philosophie américaine : idéalisme et pragmatisme iconBulletin et par la constitution d’une ««bibliothèque du protestantisme français»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com