Fiche bonnes pratiques





télécharger 27.48 Kb.
titreFiche bonnes pratiques
date de publication08.01.2017
taille27.48 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
Fiche bonnes pratiques

Responsabilité sociétale des organisations publiques (RSOP)

Champ de la Responsabilité sociale interne


Relations et conditions de travail

(Format maximum de la fiche synthétique : 4 pages)
I - Promotion et valorisation du développement durable


II – Le contexte de l'action



  • Le contexte général de l'action


Domaine Promotion et valorisation du développement durable


  • Les objectifs poursuivis

Accompagner les salariés de la CAF 85 dans l’appropriation des enjeux liés à la responsabilité sociétale de l’entreprise, tant dans le domaine environnemental que dans le domaine social.

Aborder les différents thèmes de manière constructive en démontrant les aspects positifs d’une éco-attitude et en laissant toute liberté à chacun d’adhérer ou non à la démarche proposée.



  • Les bénéficiaires

L’ensemble du personnel, en veillant à une implication plus importante de l’encadrement, notamment lors de l’organisation de manifestations de sensibilisation (dernière en date, participation à la semaine européenne de la mobilité du 16 au 22 septembre).

III – L’action


  • Le pilotage de l'action

La Directrice Adjointe anime depuis mars 2008, un groupe de travail intitulé «  Groupe Développement Durable ».

  • Inscription dans un projet global


Adhésion à la démarche initiée par l’UCANSS (Union des Caisses Nationales de Sécurité Sociale) (participation à l’université d’automne et au rendez-vous durable du 2 octobre 2008). Inscription dans le contrat pluriannuel d’objectifs et de gestion (CPOG) pour la période 2009/2012 d’actions relevant de la responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise.


  • Le périmètre concerné

Tous les secteurs d’activités de la CAF sont concernés, y compris, les centres extérieurs.


  • Les acteurs

Acteurs internes : membres du groupe de travail Développement Durable (12 personnes issues de 10 secteurs d’activités différents)

Acteurs externes : partenariat développé avec différents intervenants (ville de la Roche-sur-Yon, Société de transports urbains, SNCF, association de défense des consommateurs…)
Intervention d’un chercheur de l’université de Savoie lors de l’assemblée générale 2009, sur le thème de la prévention des risques psychosociaux.


  • Les étapes de mise en œuvre

  • 20/12/2007 : assemblée générale du personnel : représentation d’un vaudeville sur le développement durable par la compagnie Attéssoué 44240 Sucé sur Erdre.

  • 05/03/2008 : lancement du groupe Développement Durable. Premiers axes de réflexion : la consommation de papier et les déplacements (professionnels et trajets domicile/travail).

  • 2008/2009 : réunions bimestrielles du groupe de travail et constitution de 4 sous-groupes pour plus d’opérationnalité (communication, gestion des déchets, économies d’énergie et transports). Création d’une base dédiée au développement durable, dans l’intranet.

  • 16 au 22 septembre 2010 : participation à la semaine européenne de la mobilité.




  • Les moyens mis en œuvre

Investissements :

  • Humains : La directrice adjointe conduit le projet, assistée des 4 animateurs des sous groupes qui développent pour chaque secteur des actions spécifiques, mais toujours soumises à l’avis du groupe et à la validation de la direction avant mise en œuvre.

  • Financiers : Difficile à évaluer, en dehors des 200 heures par an cumulées par l’ensemble des membres du groupe pour la préparation et la tenue des réunions ainsi que la conduite des actions. Aucun budget spécifique n’est affecté dans l’immédiat à ces actions, le coût de la saynète en 2007 étant intégré dans les dépenses de communication liées à l’organisation de l’assemblée générale du personnel.




  • L'accompagnement

Les actions de communication se déclinent en 2 modalités :

  • 2 interventions en assemblée générale du personnel (saynète évoquée ci-dessus en 2007, exposé des travaux du groupe en 2008) ;

  • Informations régulières diffusées dans l’intranet par le biais de la base locale et signalement des évènements par l’outil « Flash Infos » qui s’affiche lorsque les salariés accèdent à leur poste de travail.

Les cadres sont également mobilisés pour relayer certains messages à caractère plus stratégique.


  • Les critères de transversalité

En plus de l’action intitulée « Prendre en compte les exigences du développement durable dans sa dimension environnementale », intégration dans le contrat pluriannuel d’objectifs et de gestion d’actions relevant de la responsabilité sociale de l’entreprise, autour de 3 axes :

  • La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, notamment au regard des évolutions des métiers et des emplois qui sont génératrices de risques psychosociaux. A cette fin, des entretiens complémentaires aux EAEA (Entretiens Annuels d’Evaluation et d’Accompagnement) sont proposés aux salariés par l’attaché de direction RH.

  • L’accès et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

  • Santé et bien-être au travail.



IV - Les résultats





  • Les résultats obtenus (suivant l’état d’avancement de l’action)

  • Suivi de la consommation de papier par service, notamment par le biais de l’utilisation des copieurs.

  • Participation de 20 personnes à une session de sensibilisation « Maison nette sans salir ma planète », en partenariat avec la CLCV (Confédération de la Consommation, du Logement et du Cadre de Vie).

  • 80% des salariés ayant répondu à l’enquête de satisfaction approuvent la participation de la CAF à la semaine européenne de la mobilité.



  • L’évaluation


  • Les indicateurs retenus : nombre de participants aux actions proposées, mesure de l’impact des campagnes d’économie d’énergie ou de papier par l’observation de l’évolution du volume des consommations.

  • Analyse qualitative d’une action à partir d’une enquête dite de satisfaction avec la possibilité d’y inclure des observations.



  • L’adhésion


Personnel difficile à mobiliser. La charge de travail est mise en avant pour justifier la non participation à certaines actions de sensibilisation. Des oppositions parfois virulentes, mais très minoritaires, s’expriment également (« Pas le temps de s’occuper de çà ! »).

Il reste à convaincre certains managers de la nécessité d’intégrer la notion de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) dans leur feuille de route.

  • Le prolongement 


Volonté de poursuivre les actions avec les personnes qui sont motivées, sachant que leur nombre va croissant.


  • Les freins au changement

La charge de travail est souvent avancée comme motif de non participation aux actions. Cela dissimule aussi un malaise dans la mesure où les personnes jugent que l’on intente à leur liberté de choix, notamment dans l’utilisation des modes de transport.


  • Les points clés de la réussite 

Une communication autour des évènements la mieux ciblée possible tant au niveau du contenu que du support (d’où l’importance d’associer étroitement le service communication).

Etablir autant que faire se peut, le lien entre une attitude écocitoyenne dans la vie courante et son prolongement dans le milieu professionnel.

Convaincre plutôt que contraindre en démontrant les aspects positifs de la démarche.


V – Informations complémentaires




  • Les personnes à contacter


Marie-Pierre BENABEN, Directrice-Adjointe

Jean-Yves CLAUTOUR Attaché de direction (pour les entretiens d’évolution professionnelle)
  • Le contexte organisationnel


Caisse d’Allocations Familiales de la Vendée

Effectif au 31 décembre 2009 : 255 salariés (46 hommes, 209 femmes)

Age moyen : 44,65 ans

Lieu et caractéristiques du territoire : territoire rural avec une ville centre de 50 000 habitants.

  • Les pièces jointes 

Liste des pièces jointes à cette fiche :

Procédure « Entretien d’évolution professionnelle »

Affiche « Semaine de la mobilité »


similaire:

Fiche bonnes pratiques iconParcours bonnes pratiques
«Visite Guidée» pour leurs groupes d’étudiants, nous leur proposerons un parcours pédagogique dans l’Espace Bonnes Pratiques

Fiche bonnes pratiques iconProgramme le tourisme et la reduction de la pauvrete : methodologie et bonnes pratiques

Fiche bonnes pratiques iconCode de bonnes pratiques, relatif à la relation interindustrielle client fournisseur

Fiche bonnes pratiques icon«Remise du recueil des bonnes pratiques seniors»
...

Fiche bonnes pratiques iconD’ores et déjà beaucoup de projets, d’initiatives, d’actions, de...
«Plurilinguisme fonctionnel au niveau de la formation, emploi/profession et mobilité : exemples de bonnes pratiques»

Fiche bonnes pratiques iconRapport d’etape du groupe de travail «labels entreprises responsables»
«labels entreprises responsables» s'adresse à toutes les parties prenantes concernées par la reconnaissance des bonnes pratiques...

Fiche bonnes pratiques icon3, Cours St. Vincent, 92130, Issy-les-Moulineaux
«l’économie de la fonctionnalité» qui nous permet d’analyser les acteurs divers de la filière de la mode et du luxe français, notamment...

Fiche bonnes pratiques iconCoaching et procédures d’entraînement
«bonnes» décisions (IL n’y a pas forcement de bonnes ou de mauvaises décisions) afin de permettre au groupe d’atteindre ses objectifs....

Fiche bonnes pratiques iconCours du Professeur Rials Examen de l’hiver 2017 nb : le corrigé...
«bonnes» réponses sur six – l’on portera sept et non pas six]. Vous reporterez vos réponses au début de votre copie sur le modèle...

Fiche bonnes pratiques iconÉpreuve u62
«meilleures pratiques» (analyse de l’existant dans l’entreprise avec ou non questionnaire, organisation des données à partager, proposition...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com