Sommaire





télécharger 0.54 Mb.
titreSommaire
page9/12
date de publication06.02.2020
taille0.54 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

Composée d’ententes départementales, comment fonctionne la confédération ?

Pour le comité de l’Hérault créé en 1983, la CSF est divisée en 4 sections : 3 à Montpellier avec Solidarité Dom-Tom, Croix d’Argent plus et récemment l’association syndicale des familles monoparentales. La quatrième est à Mèze.

Chaque antenne a ses spécificités et ses actions. L’objectif de la CSF est de dépasser les limites du quartier pour défendre une vision globale et se positionner comme porte-parole des revendications des familles et d’un combat pour un monde plus solidaire.
Quelles actions menez-vous concrètement ?

En ma qualité de président départemental, je mutualise les moyens et j’essaie de dégager des partenariats pour ensuite dispatcher les actions. En novembre, par exemple, nous avons lancé en partenariat avec la fondation Abbé Pierre, un atelier de lecture de contes auprès des familles. Il se déroule dans les locaux de Solidarité Dom-Tom. La comédienne Virginie Allain conte, puis elle propose aux familles de conter à leur tour, le but étant de leur faire découvrir des histoires du monde entier. Des lectures seront ensuite proposées en décembre à la maison pour tous Léo-Lagrange.

Depuis novembre également, l’association des familles monoparentales organise des permanences d’écoute au siège de Solidarité Dom-Tom, tous les derniers jeudis du mois. Elle propose aussi des réunions sur des problématiques liées à la famille.

Infos : CSF 34 à Solidarité Dom-Tom, 216 avenue de Louisville. 04 67 45 70 30
Légende photo

Yvan Nosbé, président depuis 2008.
Brève

Un graff pour le quartier

Des jeunes du quartier ont réalisé une fresque sur un transformateur électrique, devant la médiathèque Jean-Jacques Rousseau, dans le cadre de la convention de partenariat qui lie ERDF, la Ville et l’association Le Passe Muraille, Cette action de médiation s’inscrit dans le dispositif mis en place par les instances du CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance), présidé par le maire de Montpellier. Elle est réalisée avec le soutien de l’Agglomération, en charge de la médiathèque Jean-Jacques- Rousseau et les associations locales DéFi et Kaïna TV, qui a réalisé un reportage sur cette opération de médiation.


Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites

Maison pour tous

Georges-Brassens

04 67 40 40 11
Maison pour tous

Marie-Curie

04 67 75 10 34

Noël pour tous Le grand Chaperon Rouge, le petit loup, et le Père Noël, mardi 22 décembre à 15h30 avec la Cie Scénofolies. Sur réservation 
Maison pour tous

Léo-Lagrange

04 67 40 33 57

Auditions de musique : chant et groupe vocal, le 7 décembre à 18h30 ; piano et violon mardi 8 décembre à 19h ; guitare, batterie et saxophone mercredi 9 décembre à 14h30 ; flûte à bec et violon jeudi 10 décembre à 18h30. 

Auditions de théâtre adultes, vendredi

11 décembre à 20h30. 

Thé dansant dimanche 13 décembre à 15h. Pensez à apporter vos gâteaux, thé et café offerts.

Noël pour tous Contes fantastiques du Languedoc, samedi 19 décembre à 15h avec la Compagnie des Lucioles. A partir de 3 ans. 

Encadré

La salle Nestor-Burma en chantier

Depuis juillet dernier, les entreprises ont investi l’ancien cinéma de Celleneuve racheté par la Ville pour y réhabiliter entièrement le bâtiment de 175 m² : toiture, charpente, étanchéité, isolation, menuiserie, peinture, son et image numérique… Plus d’un an de travaux sera nécessaire pour aménager la salle baptisée Nestor-Bruna, du nom du célèbre personnage de l’écrivain celleuvois,

Léo Malet. Sur la façade du bâtiment, des fresques évoqueront les enquêtes du célèbre détective. Ce nouvel équipement municipal, d’une capacité de 117 places, sera dédié au 7e art et à l’éducation à l’image. Compte tenu du coût des travaux évalué à 598 000 €, la Ville vient de solliciter une subvention européenne au titre du Feder urbain. Ouverture prévue en septembre 2010.

Pages 32 et 33

Vies de QUARTIER
Port marianne

La Pompignane - Richter - Millénaire - Grammont - Jacques-Coeur - Odysseum

Légende photo colonne

Des bretelles d’accès relient la ZAC Jardins de la Lironde à l’avenue Mendès-France. La 1re rejoint la rue Fra-Angelico depuis la rue du Capitaine-Pontal, la 2e, l’avenue Einstein.
Le billet de votre élu

Perla Danan, adjointe déléguée au quartier

« Le marché ouvrira début 2010 près du bassin Jacques-Cœur »
En décembre, les illuminations embellissent notre quartier, qui continue à se transformer grâce aux efforts des équipes municipales.

Je souhaite la bienvenue aux nouveaux habitants de Port Marianne, tout en leur suggérant de se rapprocher des maisons pour tous Mercouri et Azéma et des comités de quartiers, dont le rôle, en matière d’animation et d’information est précieux. Les associations de la Pompignane disposent à présent de la salle Manuel-Pasos pour déployer leurs activités. Le marché, qui prendra place près du bassin Jacques-Cœur, est en bonne voie de création. Son ouverture est prévue début 2010. Il aura lieu en fin d’après midi, pour être accessible au plus grand nombre : riverains, personnes travaillant dans le quartier, parents venus chercher leurs enfants à l’école, etc. Je vous souhaite un mois de décembre plein de lumières et d’espoir, pour que 2009 s’achève dans un climat agréable, tourné vers les célébrations des fêtes qui marquent la fin d’année. Bonnes fêtes à tous !
Contacts

Perla Danan. maison pour tous

Mélina-Mercouri, 842 rue de la Vieille-Poste.

Tél : 04 99 92 21 68

Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Fabrice Pages. Tél : 04 67 34 87 31

Article 1

“La Lironde” est une nouvelle association, déjà forte d’une trentaine d’adhérents. Elle souhaite rassembler les riverains qui veulent vivre

en harmonie dans leur quartier.

« Apporter notre pierre

à l’édifice »

Tout est parti de la résidence André-Franquin, située rue Le-Perugin, où vivent beaucoup d’enfants. Sur le chemin de l’école et devant chez eux, leurs parents ont eu l’occasion de se rencontrer et de discuter de la vie du quartier. Ils ont notamment constaté, l’absence d’aire de jeu, de commerces de proximité et de rampes d’accès pour les personnes handicapés. Dénango Niang est l’un de ces parents. Il est investi de longue date dans le milieu associatif, et c’est tout naturellement qu’il a eu l’idée de proposer au résidants de se fédérer autour d’une association. Pour faire aboutir leurs idées, mais aussi « pour plus de convivialité et de partage ».

Dénango Niang est Montpelliérain depuis 18 ans et il vient juste d’aménager dans le quartier. Il a été élu président, par la trentaine d’adhérents de l’association, dénommée La Lironde. Depuis la création de l’association, des projets ont pris forme. Certains touchent à l’amélioration du quotidien. D’autres ont des accents plus “citoyens”. « Les habitants de la résidence, explique-t-il, viennent d’horizons différents et sont de cultures très diverses. C’est source d’une grande richesse ». Et il en découle une belle dynamique, une envie de s’investir et de faire bouger les choses.

Au nombre des actions envisagées : organiser un Noël pour les enfants, mettre sur pied un vide-grenier, une fête du voisinage et des activités culturelles et sportives. Histoire de se rencontrer, de mieux se connaître et puis de partager. Mais aussi promouvoir la citoyenneté et être force de proposition auprès de la municipalité. Cette envie de participer à la vie démocratique, Dénango Niang l’a chevillée au corps. « Quand je suis arrivé du Sénégal, il y a quelques années, confie-t-il, on m’a beaucoup aidé. Maintenant j’ai envie de rendre la monnaie de la pièce. Avec cette association, on n’a pas la prétention de vouloir tout solutionner, mais simplement d’apporter notre pierre à la construction de l’édifice. Je suis convaincu qu’il faut des petites actions individuelles et collectives pour vivre en harmonie ».

Infos : 06 30 80 67 94.
Legende Photo

Les membres du bureau de l’association La Lironde.
Brèves

La Vieille-Poste à vélo

Une piste cyclable va être créée, sur le côté nord de la rue de la Vieille-Poste, début 2010. Cette nouvelle voie bidirectionnelle

est réalisée dans le cadre du programme d’aménagement cyclable 2009, destiné à sécuriser les déplacements des cyclistes et à réduire les discontinuités du réseau. La piste débutera au carrefour des rues Léonard-de-Vinci et De-Pinville et s’étendra jusqu’au rond-point Benjamin-Franklin.

Ces travaux nécessitent :

la reprise d’une partie du réseau pluvial,

un agrandissement des trottoirs sur

800 m de long, pour permettre le passage de la piste à double sens, large de 2,80 m,

la réalisation d’une bordure pour séparer

la piste de la chaussée,

la pose d’un nouveau revêtement sur la chaussée, maintenue à 3 voies sur 8,80 m

de large (contre 10 m antérieurement),

l’installation d’une signalisation horizontale sur l’avenue, pour conserver la voie permettant de tourner à gauche,

la sécurisation du rond-point Pierre-de Fermat, au croisement des voies John-Napier, Alfred-Nobel et Vieille-Poste.
Future place Pablo-Picasso

En 2012, cette place circulaire de 100 m de diamètre, entièrement pavée et plantée, se situera sur la nouvelle avenue Raymond-Dugrand, à l’intersection des avenues Nina-Simone et Théroigne-de-Méricourt, et au cœur même des ZAC Jacques-Cœur, Parc Marianne, Rive Gauche et République.

Elle sera desservie par une station de la future ligne 3 de tramway, qui portera le même nom qu’elle : Arrêt Pablo-Picasso. Une rambla piétonne la traversera sur

900 m. Elle sera bordée par des immeubles mêlant commerces, logements et bureaux, formant un ensemble de points hauts

de 40 m environ.
Danse et percussions

L’association Senzala organise un stage de percussions et de danse afro-brésilienne, les 12 et 13 décembre, au gymnase Spinosi (Odysseum), de 12h à 15h le samedi et de 14h à 17h le dimanche.

Infos : 06 19 05 16 37 / 04 67 99 39 10 et

www.associationsenzala.com
La CAF a déménagé

Depuis le 25 novembre, l’antenne de la Caisse d’allocations familiales, située à la Pompignane, a été transférée dans de nouveaux locaux, 23 rue Chio, résidence Port Pallas. (En tram, prendre la ligne 1 et descendre à l’arrêt

Port Marianne”).

Les jours et horaires d’ouverture sont inchangés : du lundi au vendredi, de 8h à 12h30

et de 13h30 à 16h.

Infos : 0820 25 34 20 et www.caf.fr

Encadré

Brassage culturel et social

Depuis la rentrée de septembre, l’association Mieux vivre ensemble à Montpellier- quartier Montaubérou et l’association Aiguelongue loisirs Karaté Flamenco, travaillent en partenariat étroit avec la maison pour tous Pierre-Azéma, pour permettre aux jeunes gitans de partager des activités culturelles et sportives, avec des jeunes issus d’autres quartiers. Ce travail de mixité sociale a déjà permis d’organiser diverses sorties (cinéma, sorties familiales...) et de mettre en place des activités (danse, karaté..) qui ont beaucoup de succès.

Infos : 04 67 02 48 52

Agenda Les manifestations signalées par sont gratuites
Maison de quartier

Pierre-Azéma

04 67 02 48 52
Maison pour tous

Mélina-Mercouri

04 99 92 23 80

Théâtre d’improvisation, avec la Cie des Sherpas, le 11 décembre à 21h.

Infos : 06 37 75 57 92

Animation au jardin. Atelier sur le lombricompostage, le 12 décembre de 10h à 12h.

sur réservation.

Les aventures de Fructivor, dans le cadre de Noël pour tous, le 23 décembre à 15h.

sur réservation.

Les Sherpas réveillonnent, cabaret d’improvisation, le 31 décembre à 20h.
Pages 34 et 35

Vies de QUARTIER
Près d’arènes

Saint-Martin - Aiguerelles Cité Mion - La Rauze - Tournezy

Légende photo colonne

Un défilé aux lanternes a été organisé par les parents de la maternelle Anne-Franck, dans le parc de la Rauze, le 11 novembre dernier.
Le billet de votre élu

Annie Bénézech, adjointe déléguée au quartier

« Notre quartier se transforme et s’ouvre vers l’extérieur. »
Un marché manquait à notre quartier. Depuis le 18 novembre, celui-ci est ouvert, tous les mercredis et dimanches matin, sur le mail Alain-Bashung.

Un marché, c’est plus qu’un carrefour, où la clientèle vient se rencontrer. C’est aussi un miroir où les Près-d’Arènes se contemplent : une façon de sentir “l’ambiance”. Lorsque le quartier va bien, le marché est florissant. Il est moins fréquenté si l’atmosphère est morose.

C’est aussi une fenêtre ouverte : avec des produits attractifs, la population des autres quartiers vient visiter Saint-Martin.
Un nouveau club de l’Age d’or a ouvert, qui succède et prolonge l’action de l’ex-Club Saint-Martin. De nombreux rendez-vous y sont proposés.

Ainsi, notre quartier se transforme et s’ouvre vers l’extérieur. Le nouveau marché, le club, mais aussi l’embellissement de la voirie, en attendant l’arrivée du tramway qui rapprochera les Près-d’Arènes du centre-ville, le rendent plus attractif.
Contacts


Annie Bénézech. Maison pour tous l’Escoutaïre.

67 rue des Razeteurs. Tél : 04 67 65 59 99


Chargé de mission au cabinet du maire pour

le quartier : Julien Bonhomme. Tél : 04 67 34 71 76
Article 1

Pain de l’espoir s’installe dans le quartier de la Restanque. L’association de lutte contre le gaspillage récupère le vieux pain et le vend aux éleveurs. L’argent est reversé à l’ONG Action d’urgence internationale.

Tous copains !

Yves Ferrer n’en revient pas ! Depuis bientôt 25 ans, Pain de l’espoir est toujours là ! L’association de lutte contre le gaspillage aménage dans le quartier. Toutes les semaines, depuis 1985, ses bénévoles récupèrent le pain non consommé, auprès des collectivités, des grandes surfaces ou des boulangeries. Conditionné, il est vendu à des éleveurs. La recette des ventes est reversée à l’association humanitaire Action d’urgence internationale.
60 tonnes

Depuis septembre, les bénévoles se réunissent rue du Mas-de-Portaly, dans un entrepôt acheté par la Ville et proposé à l’association, non loin du Marché-Gare. Les anciens locaux, quartier Croix d’Argent, étaient devenus vétustes. « Nous sommes ravis, déclare Yves Ferrer, président de l’association. Mais, 590 m², c’est beaucoup trop grand pour nous. Nous avons proposé de partager l’espace. »

Pain de l’espoir vend en moyenne 60 tonnes de pain sec par an aux éleveurs de la région. Les points de vente (Montpellier, Lodève, l’Aveyron) sont assurés par des particuliers et des commerçants, bénévoles eux aussi.

Pain de l’espoir recueille également le pain auprès des particuliers. « Nous comptons énormément sur les habitants. Nous manquons souvent de pain. Certaines grandes surfaces préfèrent détruire leur surplus. » A ce jour, on peut donner son pain dans quatre maisons pour tous, à travers la ville : Dubout, Chopin, Victor et Guillierme. Des containers sont installés place Laissac (Centre), rue de l’Aramon (Alco) et devant deux églises des Cévennes (N-D d’Espérance et N-D de la paix).
1   ...   4   5   6   7   8   9   10   11   12

similaire:

Sommaire iconCours magistral m. Sokoloff Chargé de cm : M. Sokoloff Sommaire Sommaire...

Sommaire iconSur le site de la manifestation, les internautes trouveront le programme...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconLe catalan, l’occitan et l’espéranto. Cliquez sur "International"...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire

Sommaire iconSommaire






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com