Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat





télécharger 0.54 Mb.
titreLes aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat
page4/17
date de publication06.02.2020
taille0.54 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

2. Le Massif du Pilat  14 


      Le Massif du Pilat proprement-dit caractérise également ce pays à l'évolution de l'organisation territoriale spécifique.

      Le Massif du Pilat se distingue par l'étendue de la diversité de son territoire, fragilisé par les pressions urbaines alentours mais aussi riche de ses milieux et de ses paysages.

a) un territoire riche de sa diversité mais fragilisé par les pressions urbaines


      Le Massif du Pilat est un territoire riche de sa diversité mais aussi une zone fragilisée par les pressions urbaines.

      En effet, le Massif du Pilat, situé au centre de la bordure orientale du Massif Central. Composé de crêts, de petits cols, de plateaux agricoles, couvert de forêts ou de landes, il doit surtout sa spécificité à sa position de zone intermédiaire entre les montagnes du Mâconnais, du Beaujolais et du Lyonnais au nord, et les massifs plus élevés du Vivarais et des Cévennes au sud.

      Sa proximité des grandes villes lui donne un particularisme géographique. Le Massif du Pilat se situe à quelques dizaines de kilomètres de Lyon ainsi qu'aux portes de Saint-Étienne et des autres agglomérations. D'ailleurs, le Pilat inclut les vallées de l'Ondaine et du Gier, zones industrielles de Firminy, de Saint-Chamond, et de Rive du Gier. Le Pilat domine aussi les villes de la vallée du Rhône telles Givors, Vienne, Roussillon, et se situe à deux pas d'Annonay, principale métropole du nord de l'Ardèche.

      Le Massif du Pilat est donc une zone d'attraction pour près de deux millions de citadins résidant dans un rayon de cinquante kilomètres autour du Parc. Il détient ainsi une position géographique stratégique. A proximité des grandes agglomérations, ce territoire riche et diversifié souffre néanmoins des pressions urbaines.

      La position géographique stratégique de ce massif, proche des grandes agglomérations s'ajoute toutefois à la diversité de ses milieux et de ses paysages.

      POSITIONNEMENT GEOGRAPHIQUE DU P.N.R. DU PILAT : carte, voir version papier

b) la diversité de ses milieux et de ses paysages


      La diversité des milieux et des paysages, dont l'argument est très souvent avancé pour d'autres sites, prend dans le Pilat une dimension véritablement particulière.

      Ce massif d'altitude moyenne est ainsi riche de ses milieux et de ses paysages.

      La raideur des pentes du massif du Pilat est indéniable. Le massif de moyenne montagne est étagé entre cent quarante et mille quatre cent trente deux mètres d'altitude avec le Crêt de la Perdrix. Le massif a aussi une position de carrefour entre trois types de climatiques. Les influences sont méditerranéennes au sud, plus continentales, avec un contact direct avec le Massif central, à l'ouest, et océaniques. Cela lui confère une richesse et une variété incomparables de milieux naturels et de paysages.

      En effet, selon l'altitude, les paysages sont très divers. Les points les plus bas autour du couloir rhodanien abritent une végétation presque méditerranéenne avec des amandiers, des micocouliers, des chênes verts, des cactus raquettes). Jusqu'à huit cent mètres environ, les collines sont couvertes de pâturages et de forêts de chênes, de châtaigniers et de pins sylvestres. Au-delà commence l'étage montagnard, domaine du hêtre et du sapin, mêlé d'épicéas dans les zones reboisées, et parsemé de landes à genêts ; sur les sommets, vers mille quatre cent mètres, au climat subalpin, s'étendent les landes à bruyères et à myrtilles.

      On peut décliner cette diversité sous ses différents aspects.

      Le Massif du Pilat possède un vaste domaine agricole par l'existence d'élevage laitier sur les hauts plateaux, le nord du Pilat et les bassins de la Déôme et du Gier mais aussi par la présence de forêts en altitude, d'estives sur les crêts. L'arboriculture sur le plateaux de Pélussin, la vigne sur les coteaux rhodaniens et le maraîchage dans la plaine alluviale du Rhône, singularise aussi le Parc Naturel Régional dans cet aspect agricole.

      De plus, le massif du Pilat a un domaine floristique très important qui se singularise par un étalement très représentatif de la végétation mais aussi par un aspect faunistique indéniable de par l'avifaune exceptionnellement riche.

      L'aspect géologique est également présent au sein du Massif du Pilat par la présence de zones granitiques, gneissique, schisteuses et alluvionnaires. Le côté hydraulique est aussi à souligner. La diversité des bassins de la Loire, du Gier, de la Cance et du Rhône, ainsi que des régimes hydrauliques caractérise le Pilat, véritable château d'eau.

      Même s'il existe une unité d'ensemble bien affirmée, le Pilat est constitué de la juxtaposition de petites régions aux caractères bien tranchés qui s'opposent par les climats, les paysages, les faunes et les flores, les types d'habitat et les modes de mise en valeur des terres. On peut ainsi distinguer trois secteurs : le Pilat du piémont rhodanien, le Pilat des crêts, peu et le Pilat des plateaux. 

      Le Pilat du Piémont rhodanien présente des caractéristiques méditerranéennes surtout affirmées dans les vallées affluentes du Rhône qui prennent souvent l'aspect de ravins. Cette partie du piémont, étagée entre cinquante et cinq cent mètres d'altitude est en effet la zone la plus chaude et la plus ensoleillée du Massif.

      On peut ainsi y trouver une flore toute particulière : petite Immortelle stoechas, Cactus raquette, Micocoulier, Chêne vert. La faune y est également très marquée par la variété des espèces existantes telles les oiseaux (Fauvette orphée, Engoulevent ), les insectes ( cigales... ), les mammifères et les reptiles. Des milieux très particuliers des bords du Rhône, comme le site de l'Ile du Beurre, où le caractère sauvage est sauvegardé avec la présence du castor et des oiseaux d'eau comme les Hérons ou les Cormorans, caractérisent également cette partie du Pilat.

      Les coteaux du Piémont rhodanien, dégringolant vers le Rhône, sont couverts de vignes et de vergers. L'élevage de chèvres et l'arboriculture ( pommes mais aussi cerises et pêches, poires, abricots et framboises ) domine aussi l'économie du pays rhodanien. Ce pays de polyculture, au parcellaire morcelé, est ainsi ponctué de hameaux qui regroupent fermes de granit, blocs irréguliers, grossièrement taillés.

      Le Pilat des crêts, autour de la Perdrix, culminant à mille quatre cent trente deux mètres, et de celui de l'OEillon, la zone des crêts, royaume des pelouse d'altitude, offre un relief très accidenté, d'altitude toujours supérieure à mille mètres. Le Pilat des crêts est surtout caractérisé par la lande pseudo-alpine, caractérisé par le Genêt poilu, l'Airelle rouge, l'Alchémille des Alpes et bien d'autres espèces d'arbres. Les Chirats sont aussi spécifiques de ce secteur. Héritage des glaciations du quaternaire, ces amas rocheux abritent un insecte, espèce relique de ces périodes froides : le Nebria lafresnayei de la famille des carabes et dont les principales populations se situent en Scandinavie.

      On peut apercevoir certains jours, du col de l'OEillon l'ensemble de la chaîne des Alpes, du Mont Blanc au mont Ventoux, et du côté du col de la Perdrix s'offrent à la vue les Monts du Lyonnais et les cimes de l'Auvergne et des Cévennes.

      Entre les crêts de l'OEillon et de la Perdrix, la fameuse Jasserie, ancien refuge pastoral des Chartreux de Sainte-Croix, devenue auberge-refuge, perpétue la tradition d'accueil avec les lits-cages et celle du repas campagnard à base de cochonnailles, de morilles et de myrtilles.

      Le Pilat des hauts plateaux, à l'ouest, a une altitude moyenne de neuf cent mètres et domine le bassin stéphanois. Sa topographie de pénéplaine, où alternent sapinières, pâturages et prairies humides, est pourtant creusée de larges ondulations, plus marquées vers le sud, où le Mont Chaussite atteint mille deux cent quarante mètres. Certains creux abritent des tourbières acides à Sphraignes. À la porte même de Saint-Etienne, en direction du Bessat, station de ski de fond, les rochers abrupts du Gouffre d'Enfer surplombent un barrage construit sous le Second Empire en cours de rénovation.

      Le versant de Saint-Genest-Malifaux, jusqu'aux limites de la Haute-Loire, offre un paysage moins tourmenté, façonné par les besoins de la production laitière (pâturages) et par la nécessité de fournir du bois de chauffe et d'étayage aux mines de charbon du bassin de Saint-Étienne (pins sylvestres notamment).

      Les exploitations, exigeant de grands espaces pour le bétail, sont dispersées et, le bâtiment est installé au coeur du domaine, à la lisière des bois et des champs. La maçonnerie, soignée, est réalisée en blocs de granit taillés à joints très ajustés. Le massif du haut Pilat est aussi le pays des passementiers. À Jonzieux, la Maison de la passementerie rappelle cette activité artisanale qui fit les riches heures de Saint-Genest-Malifaux et Planfoy.

      Autre richesse de ce massif, son eau est appréciée depuis bien longtemps, puisque les Romains avaient construit un immense aqueduc, dont il reste les vestiges, destinés à capter les eaux du Gier et à les acheminer jusqu'à Lugdunum, l'actuelle ville de Lyon. Ceinturé par les vallées de l'Ondaine, du Gier et du Rhône, le Pilat a, depuis son origine, la réputation d'être un immense château d'eau, riche en sources et rivières.

      La faiblesse des ressources souterraines a conduit les villes environnantes à édifier des barrages dès le dix-neuvième siècle, de manière à assurer la régularité de leurs approvisionnements. Aujourd'hui, une grande partie des citadins qui habitent autour du Pilat, des villes de Saint-Etienne, de la vallées du Gier et de l'Ondaine, sont ainsi alimentés en eau potable par les onze lacs de barrage du Pilat. Les eaux de ce massif ont marqué également le développement économique de la région. L'eau, force motrice, a déterminé de tout temps nombre d'activités artisanales. La force motrice de l'eau a en effet permis dans toutes les vallées l'installation de filatures, de moulinages et de passementeries. Le trempage de l'acier a été également facilité dans le secteur de Saint-Étienne.

      Le réseau hydrographique du Pilat possède, en outre, un caractère tout particulier puisqu'il se trouve entre deux bassins versants, celui de la Méditerranée et celui de l'Océan Atlantique.

      Ainsi le massif du Pilat s'apprécie par la diversité des paysages et des milieux, bien que cette hétérogénéité le fragilise par les pressions urbaines alentours. La création d'un Parc Naturel Régional sur ce Massif souligne cette spécificité du Massif.

1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   17

similaire:

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat icon1. Plans de situation du Parc naturel régional des Bauges 3

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconPrésentation des projets du dispositif eclair 2012/2013
«La Cabane» (Maison de la Nature) à Montenach, le parc «France Aventures» à Amneville, Strasbourg (musée du chocolat et brasserie),...

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconL'ensemble des mouvements financiers engendrés par ce schéma doit...

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconLes finances des collectivités locales : Méthodes
«budgétaires». La différence correspond à des opérations «d'ordre budgétaire», qui retracent des mouvements entre lignes budgétaires...

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconComment monter votre projet pédagogique «Ecole du Parc» ?
«Ecole du Parc» sont ouverts aux écoles et établissements scolaires du territoire

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat icon«le parc de senart»
«Parc de Sénart». Notre soucis au cours des ces dernières années a été et reste de le rendre applicable aujourd’hui, c’est à dire...

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconLa difficile mise en place du Parc Amazonien Guyanais reflète-t-elle...
«Le parc amazonien, un projet de territoire pour un développement durable» a donné lieu à une confrontation entre deux approches...

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconLa difficile mise en place du Parc Amazonien Guyanais reflète-t-elle...
«Le parc amazonien, un projet de territoire pour un développement durable» a donné lieu à une confrontation entre deux approches...

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconRessenti par tous ceux qui ont tenté de mesurer le développement financier
«marchés financiers» tient largement à la distance entre le concept et la réalité historique et vécue. En théorie, les marchés financiers...

Les aspects financiers et budgétaires du Parc Naturel Régional du Pilat iconUn mode interactif d’enseignement et d’apprentissage L’interactivité...
«réellement» les aspects opérationnels de la matière enseignée, pour ensuite partir à la recherche des aspects conceptuels du problème...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com