Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel»





télécharger 172.38 Kb.
titreNote présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel»
page1/4
date de publication18.10.2017
taille172.38 Kb.
typeNote
e.20-bal.com > loi > Note
  1   2   3   4





STRUCTURATION DES SECTEURS D’ACTIVITE

Culture

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie – septembre 2012



Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie
Une démarche sectorielle d’accompagnement (ou « travail sectoriel ») s’inscrit dans une perspective de consolidation, de développement, de pérennisation des activités et des emplois d’utilité sociale et de montée en compétences des réseaux pour une reconnaissance par les structures et les pouvoirs publics de ces compétences.

Cette démarche fonctionne sur le principe de la concertation, mobilisant les différents acteurs du dispositif (DLA, C2RA et CNAR), les réseaux associatifs et les partenaires institutionnels et génère ainsi un nouveau regard qui permet d’apporter de nouvelles réponses pour les structures d’utilité sociale et de renforcer la pertinence des plans d’accompagnement, leur donner une meilleure cohérence, plus d’efficacité dans leur structuration collective que ce soit au sein de leurs propres structures qu’à l’extérieur de celles-ci sur leur territoire.

Cette démarche sectorielle d’accompagnement répond à l’objectif de capitalisation des ressources et permet l’élaboration d’une vision concertée et partagée des enjeux et objectifs à atteindre avec l’ensemble des acteurs associés pour permettre un dialogue équilibré entre les parties.

L’appui du C2RA à la structuration et au développement d’un secteur d’activité, se matérialise par l’élaboration d’un « plan d’accompagnement sectoriel » dans lequel sont formalisés les éléments de diagnostic partagé et les pistes d’actions collectives. Il est élaboré en lien avec les acteurs concernés (Réseau(x) associatif(s), services de l’État, Région, Conseils généraux, autres partenaires).

En vue de modéliser la démarche de construction du plan sectoriel d’accompagnement, on peut identifier plusieurs étapes :
1ère étape : Co-construction de la problématique avec les opérateurs DLA (DLA, CNAR, AVISE) et les acteurs sectoriels régionaux (réseaux associatifs, partenaires institutionnels) et mobilisation des acteurs

Sur la base d’un enjeu soulevé par des partenaires (réseaux, opérateurs DLA, partenaires institutionnels ...) ou par la CRESS Basse Normandie – dans le cadre de son action de C2RA ou d’une autre de ses missions –, la CRESS Basse-Normandie s’attache à construire, en lien avec les acteurs, une analyse sectorielle soulevant les besoins et les enjeux.

A ce stade, l’ensemble des outils d’analyse de l’environnement des DLA sont mobilisés : diagnostics territoriaux, rapports des CNAR, notes produites par le C2RA ... [...]
2ère étape : Partage des enjeux et des objectifs dans le cadre d’un comité de pilotage sectoriel

La CRESS Basse Normandie affirme le rôle des comités de pilotage sectoriels réunissant les acteurs d’un secteur (réseau(x) associatif(s), partenaires institutionnels) et des opérateurs du dispositif local d’accompagnement (DLA, C2RA et CNAR) comme instance de pilotage des travaux sectoriels. L’objectif est ici de favoriser l’interconnaissance mutuelle (structure, missions, actions, positionnement), partager les constats, enjeux et objectifs afin d’identifier et organiser les actions à mettre en œuvre, les résultats attendus et les moyens à mobiliser.

C’est dans le cadre de ces instances que sont définies les modalités de travail et les collaborations formalisées (organisation de commissions de travail, désignation de pilotes par action, …)
3ème étape : Réalisation des actions, suivi et évaluation du plan d’accompagnement

Sur la base des décisions actées en comité de pilotage sectoriel, la CRESS Basse Normandie travaille à la mise en place des actions en faveur de la structuration et du développement du secteur d’activités en question (accompagnements collectifs régionaux, organisations de forums, mise en articulation des orientations des différents acteurs ...). La CRESS Basse Normandie s’attache en outre à valoriser l’action du dispositif en organisant des restitutions publiques des accompagnements collectifs ou des forums ouverts très largement ...

Le comité de pilotage sectoriel reste, quant à lui, le garant du suivi et de l’évaluation des actions.
L’appui du DLA au secteur culturel depuis 2003 en Basse Normandie
En région, le secteur culturel est le 2ème secteur d’intervention du DLA après le secteur de l’insertion par l’activité économique (même classement au niveau national) ; 118 structures ont été accompagnées, sur une estimation variable de 350 (Données Sirène, 2008) à 850 (Enquête Opale, 2008) associations culturelles employeuses. Cet état de fait témoigne de la fragilité du secteur.

Les problématiques des associations culturelles employeuses du territoire, identifiées à travers les accompagnements réalisés, sont principalement de deux ordres : la consolidation économique (60% des accompagnements) et la structuration du modèle organisationnel (25%)1.
Le CNAR Culture relève quant à lui les besoins prioritaires suivants pour le secteur :

  1. La structuration interne dans le cadre d’un processus de professionnalisation et dans un contexte de développement des contraintes et réglementations et des responsabilités d’employeur ou auprès des publics et des financeurs. Elle touche à différente problématiques : la gestion comptable et financière, la mise en place d’un modèle économique équilibré, la gestion administrative des ressources humaines, la gestion juridique de l’association, l’organisation interne, le projet associatif, le projet de développement stratégique et les moyens de sa mise en œuvre ;

  2. La structuration externe liée à un besoin toujours plus fort d’évaluer et légitimer l’action face à des partenaires toujours plus exigeants et un souci de faire connaître son action pour la développer (auprès de nouveaux publics, avec de nouveaux partenaires, dans de nouveaux espaces…) et la diffuser. Elle renvoie à l’action de suivi et d’évaluation des activités et du projet, au renforcement de la communication externe, à la gestion partenariale, au projet associatif et au projet de développement stratégique de l’association.


Le DLA de la Manche a pendant un temps tenté de mettre en place un comité d’appui territorialisé et sectoriel. L’idée était de réunir des acteurs du Nord Cotentin pour réfléchir aux actions à mettre en place localement pour soutenir les associations du secteur culturel sur le territoire. Le CNAR Culture a été mobilisé pour ce travail qui n’a finalement rien donné du fait d’un contexte politique local non favorable (la mise en place d’un plan d’accompagnement territorial et sectoriel aurait nécessité que l’ensemble des acteurs travaillent ensemble or la culture est une compétence communale sur l’agglomération cherbourgeoise et les élus ne souhaitent pas travailler à une autre échelle que celle-ci).
En 2009 et 2010, le C2RA a participé à un travail initié et porté par l’ARDES en missionnant l’organisation « Culture et Promotion » pour accompagner 6 associations culturelles dans l’évaluation de leur utilité sociale. Les conclusions ont été présentées en janvier 2011 lors d’une restitution où la CAF, la Région (Pascale Cauchy) et la Ville de Caen étaient présents ; ces trois partenaires se sont montrés extrêmement intéressés par ce type d’initiative à tel point que Mme Cauchy a évoqué le fait qu’il serait peut-être intéressant d’envisager d’inclure des indicateurs « utilité sociale » dans les conventions liant la Région aux associations culturelles.

Concernant l’accompagnement collectif en tant que tel : un outil d’évaluation de l’utilité sociale a été construit, il a été testé pour chacune des 6 associations participant à l’expérimentation, une évaluation de l’utilité sociale de chacune des structures a été produite et un rapport synthétisant ces 6 évaluations a été rédigé par l’ARDES.

Une suite à ce travail aurait pu être envisagée (évaluation de l’utilité sociale d’autres associations culturelles) mais se heurte à la question du financement (le C2RA ne pourrait en effet porter que la partie « stabilisation de l’outil d’évaluation », soit environ trois jours de prestation de « Culture et Promotion »).
Le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie
Au vu de ce contexte, la CRESS Basse Normandie et la Ligue de l’Enseignement du Calvados – en tant que porteur du C2RA et du DLA 14 – ont proposé début 2011 de travailler à la mise en place d’un travail sectoriel pour la culture.

Ces deux opérateurs, en lien avec le CNAR Culture, se sont engagés dans la démarche en rencontrant des acteurs du secteur (ODACC, Ligue de l’Enseignement 14 – RACMAC, Groupement régional des amis de musée) et en organisant des rencontres avec les acteurs.
Deux rencontres se sont ainsi tenues (en mai 2011 et février 21012) ; étaient réunis les acteurs du dispositif (DLA, C2RA, CNAR) et une dizaine d’acteurs associatifs régionaux afin de poser le cadre d’un travail partenarial en faveur de la professionnalisation, la consolidation socio-économique du secteur culturel (pérennisation des activités, des emplois et des structures) et la mise en synergie des membres qui le composent.

Contenus de ces rencontres : présenter l’action du DLA en faveur du secteur culturel, envisager une démarche commune autour des enjeux rencontrés par ce secteur et engager un travail où les partenaires institutionnels seraient dans un second temps associés.
Les 4 enjeux posés au secteur :

  1. Structuration du secteur culturel en région

  2. Décloisonnement des projets et des acteurs, en lien avec le territoire

  3. Professionnalisation des structures culturelles

  4. Renforcement de la chaîne de l’accompagnement pour le secteur culturel


La proposition de plan d’action construite en concertation avec les acteurs (cf. ci-dessous)
Néanmoins, il a semblé aux acteurs mobilisés qu’il était important que la démarche, avant d’être engagée, soit validée par un maximum d’acteurs et notamment par les structures culturelles elles-mêmes pour lui donner toute sa légitimité et sa pertinence.

Il a donc été proposé d’organiser des forums départementaux qui correspondront à des temps de rencontres permettant de mobiliser le plus grand nombre d’acteurs culturels pour leur présenter et échanger avec eux sur les enjeux du secteur, la démarche d’accompagnement sectoriel engagée et les perspectives d’actions.
NB : les acteurs associatifs invités lors de ces rencontres ont été repérés par le dispositif suite à des travaux engagés en faveur du secteur culturel et par le biais des têtes de réseaux nationales culture (COFAC et UFISC) : MJC de Flers, FNCTA, Art’Syndicate, ADADA, ARDES, Association des amis de musées de Basse Normandie, 2 angles – Relais culturel de Flers et la Ligue de l’Enseignement du Calvados – RACMAC, Le Marchepied, Archipels, Les Saltimbrés.




Enjeux



Mots-clés



Pistes d’actions



Commentaires

1. Structuration du secteur culturel en région

Décloisonnement, construction d’une parole collective,

Représentation politique

Rencontres régulières des acteurs

Mise en œuvre de la convention CNCRES / OPALE / COFAC / UFISC ?

2. Décloisonnement des projets et des acteurs, en lien avec le territoire

Projets territoriaux, évaluation de l’utilité sociale, démocratie, médiation culturelle, évaluation, valorisation, ancrage territorial des projets, innovation dans l’organisation et le financement des projets

Participation à l’atelier RRR « Comment répondre à l’évaluation des besoins de la population en milieu rural ? » (En quoi la culture peut-elle être créatrice de liens inter-générationnels ? Comment rendre les territoires plus attractifs ?)

La Ligue de l’Enseignement du Calvados participe à cet atelier

Le groupe est actuellement essentiellement composé de Pays ( intéressés à la problématique mais pas outillés)

Pistes d’actions proposées par l’atelier :

  • identification de structures en milieu rural attractives

  • construction d’une grille d’analyse permettant de mettre en avant les conditions d’attractivité

Le cadre de travail reste à construire

Evaluation de l’utilité sociale des structures culturelles

Cf. travail mené par l’ARDES sur la construction d’un référentiel d’évaluation de l’utilité sociale des structures culturelles

Accompagnement des structures sur la (re)formulation de leur projet associatif




Organisation de rencontres entre « professionnels » et « amateurs »

Constats :

  • l’arrivée d’un professionnel face à un groupe d’amateurs peut parfois être vécue comme douloureuse (pour les 2 parties)

  • des appels à projets demandent une réponse d’un binôme professionnel / amateurs

Personnes / structures ressources : Réseau Associations culturelles – Accueils collectifs de Mineurs (RACMAC) / Musique en Normandie / Artistes ayant un profil éduc pop...

Veille / valorisation des expériences de lieux culturels de proximité et de coopérations territoriales

Diffusion travail Actes If (http://www.actesif.com/contribution_actesif_fabriques.pdf) + fiches expériences CNAR / Travail J. Guilbert sur les SCIC

Il existe 8 à 10 lieux culturels de proximité sur la région  les faire connaître, étudier les modèles socio-économiques

Enjeux 1 et 2

« Observation participative partagée »

Essaimage expérimentation OPP

(Constats : Les domaines artistiques et culturels sont confrontés à la nécessité de mieux se connaître et de pouvoir échanger sur leurs réalités de fonctionnement et leurs activités avec leur environnement politique et professionnel.)

L’OPP est une méthode développée par la Fédurok pour ses adhérents, http://www.la-fedurok.org/rubrique.php?id_rubrique=127&width=1280&height=1024 et reprise par l’UFISC. Sur sa diffusion, cf. expérimentations en Pays de Loire, IDF

L’ARDES et l’ADADA ont la volonté de travailler à l’émergence d’une telle dynamique en région (rencontre de la Région dans cet objectif). L’outil pourra être adapté pour répondre à l’enjeu local de décloisonnement pointé

3. Professionnalisation des structures culturelles

Mutualisation, statuts et cadres légaux, sécurisation des parcours professionnels, formations, maîtrise de la fonction employeur, modèle économique, projet associatif

Accompagnement sur l’outil d’auto-diagnostic économique et financier

Outil construit par le CNAR Financement et le CNAR Culture. Sa diffusion doit se faire en lien avec des réseaux  semble prématuré en région

Cf. expérimentations menées en Aquitaine et en Ile de France

Information / accompagnement des acteurs dans la recherche de nouveaux partenariats financiers (financements solidaires ...)

Cette action passe par une mobilisation des acteurs de la finance solidaire

Cf. expérimentations en Midi-Pyrénées et en Aquitaine (Créafonds)

Accompagnements collectifs d’associations employeuses sur la fonction employeur (gestion comptable et sociale, organisation interne, projet associatif)

Associer

  • le Marchepied et autres points d’appui associatifs ;

  • Pôle Emploi

Information / sensibilisation sur enjeux et outils de formation




4. Renforcement de la chaîne de l’accompagnement pour le secteur culturel

Information sur les dispositifs de soutien, articulation des dispositifs, accompagnement des porteurs de projet et des associations, ressources et capitalisation des savoirs et des expériences

Organiser une veille sur les appels à projet (notamment européens) et accompagner les porteurs de projet dans le montage de leur dossier




Identification / valorisation des acteurs et outils d’aide et d’accompagnement des acteurs culturels existants en région




Favoriser l’émergence de nouveaux dispositifs d’accompagnement et de structures construites sur de nouveaux modèles socio-économiques (ex. CAE, SCOP ...) / rendre visibles les points d’appui existants et les expériences innovantes menées par les acteurs


Les CAE sont liées au modèle uni-personnel ; elles ne sont pas adaptées à l’intermittence. Elles constituent une bonne réponse aux projets culturels liés à l’économie créative (quoique les liens créés entre entrepreneurs salariés restent à vérifier).

Pour pallier à cette situation, Artenréel a créé une SCOP pour accueillir les intermittents.

Communiquer sur l’offre d’accompagnement auprès des réseaux, des relais associatifs, des associations



  1   2   3   4

similaire:

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconProgramme de quatrième Partie III : Le XIX
«la culture coloniale» (voir fiche démarche, partie «Objectifs et pistes de travail»)

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconProgramme d’Appui Sectoriel à la Décentralisation et à la Déconcentration en Guinée (pasdd)

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconLa spécificité de ce parcours consiste à proposer une mise en situation...

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» icon1 – actualites sante et securite au travail circulaire n°13 du 9...

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconLaboratoire d’Economie et sociologie du travail
«charge de travail» en tant que concept et sa régulation par le personnel soignant, avant d’aborder la méthodologie d’approche de...

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconL’accompagnement personnalisé au legt
«Sciences et Technologies de la Gestion», la mise en place est reportée à septembre 2012 pour la classe de première et septembre...

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconVous prenez en charge et accompagnez les autres, mais qui vous accompagne,...
«accompagnement du jeune en situation de handicap» en lien avec les travaux du groupe de Mme komites. Ces travaux ne sont à ce jour...

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconSynthèse des programmes de travail 2012
«programme des programmes» qui permet de repérer les travaux innovants des principaux acteurs de la région pour l’année. La présentation...

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconL’Audit social, un guide progressif pour confirmer les objectifs !
«Objets de Marché» faisant partie de programmes principalement structurels et relevant de modes de financement qui favorisent la...

Note présentant le travail sectoriel culture engagé en Basse Normandie septembre 2012 Travaux sectoriels : définition, objectifs et méthodologie Une démarche sectorielle d’accompagnement ou «travail sectoriel» iconNote de cadrage adoptée en conseil du collège doctoral du 13 Novembre...
«Formation» de l’idex. Le cadrage de l’appel à projet a été défini par le groupe de travail «Espace Doctoral» de l’idex, à partir...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com