THÈse presentée a l’université D’orléans





télécharger 11.58 Kb.
titreTHÈse presentée a l’université D’orléans
date de publication06.10.2017
taille11.58 Kb.
typeThèse
e.20-bal.com > loi > Thèse










THÈSE PRESENTÉE A L’UNIVERSITÉ D’ORLÉANS

POUR OBTENIR LE GRADE DE

DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ D’ORLÉANS



PAR

Gisèle NIETO-BRU




ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DE L’HOMME ET DE LA SOCIETE


Discipline : Sciences de Gestion


L’APPROPRIATION DES OUTILS DE GESTION DU RISQUE DANS LES PROJETS : LE CAS DU CREDIT AGRICOLE


Soutenue Publiquement


le 30 Novembre 2009 à 14 heures

UFR Droit, Economie, Gestion - Salle des Thèses – Bât. B (2ème étage)
rue de Blois – 45100 ORLEANS



MEMBRES DU JURY :



Madame Dominique BESSIRE Professeur – Université d’Orléans – Directeur de thèse

Monsieur Frédéric GAUTIER Professeur – Université de Clermont-Ferrand

Monsieur Daniel LEROY Professeur – Université de Tours

Monsieur Philippe LORINO Professeur – Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris

Monsieur Marc NIKITIN Professeur – Université d’Orléans

Madame Liliane RIOUX Professeur – Université de Paris Ouest - Nanterre


RÉSUMÉ

La constatation des difficultés rencontrées par les étudiants pour comprendre la logique du suivi des risques dans un projet est à l’origine de la thèse. Des interviews effectuées dans des banques de la région Centre ont mis en évidence des différences dans les niveaux de maturité du management de projet et dans les phases d’appropriation. L’appropriation des outils par les acteurs de l’organisation ne va donc pas de soi. Nous positionnons la thèse dans la perspective psycho cognitive et sociale de l’usage des outils. L’usage est mesuré par l’intensité de la fréquence d’utilisation. Un questionnaire est diffusé au sein du Crédit Agricole à des chefs de projet, des acteurs métier et/ou à des membres du comité de pilotage. Nous mobilisons les théorisations des outils de gestion, la théorie de la dissonance et la théorie de l’acceptation de la technologie pour étudier le rapport à l’outil chez les utilisateurs. L’étude conclut que ceux qui utilisent le plus souvent les outils ne ressentent pas une plus forte obligation à les utiliser et les jugent plus faciles et plus adaptés que ceux qui les utilisent moins souvent, mais ils ne privilégient pas certains types d’outils. L’originalité de la thèse est d’introduire le concept de représentation sociale. Nous formulons des hypothèses à partir de la théorie de la création des connaissances, des théories culturelles et des théories des représentations sociales pour expliquer l’usage différencié des outils. Nous concluons que la culture professionnelle est un marqueur de l’utilisation des outils de gestion du risque dans les projets.
Mots clés : Management de Projet, Risque, Représentation sociale, Outil de gestion, Appropriation



LABORATOIRE ORLEANAIS DE GESTION





similaire:

THÈse presentée a l’université D’orléans iconTHÈse presentée a l’université D’orléans

THÈse presentée a l’université D’orléans iconThèse intitulée «Dominus domini mei dixit… Enseignement du droit...
«Gestion des collectivités territoriales», iup d’administration des collectivités territoriales, Université d’Orléans

THÈse presentée a l’université D’orléans iconOrganisation scientifique : Mathieu Bonzom (Université d’Orléans),...
«Decolonizing the Ear: The Transcolonial Reverberations of Vernacular Phonograph Music»

THÈse presentée a l’université D’orléans iconThèse présentée par

THÈse presentée a l’université D’orléans iconThèse présentée en vue de l’obtention du

THÈse presentée a l’université D’orléans iconThèse Présentée à la Faculté de Pharmacie de Montpellier

THÈse presentée a l’université D’orléans iconUniversite d'orleans

THÈse presentée a l’université D’orléans iconUniversite d'orleans

THÈse presentée a l’université D’orléans iconUniversite d'orleans

THÈse presentée a l’université D’orléans iconUniversite d'orleans






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com