L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance





télécharger 29.92 Kb.
titreL’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance
date de publication06.10.2017
taille29.92 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > loi > Documentos
L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance

Les espaces de la puissance

= la manière dont la puissance se traduit dans la géographie et évolue.

Comment s’organise l’espace de la 1re puissance mondiale, de cette superpuissance que sont les EU ? 


  • on peut déjà remarquer que, même si le territoire est entièrement maîtrisé, les régions les plus peuplées et les plus actives de cet Etat-continent encadrent le territoire : c’est tout le contraire d’un état autocentré comme pouvait l’être par exemple un autre Etat-continent, la Russie. Cette organisation traduit les liens historiques étroits de ce pays avec l’Europe, et s’est renforcée considérablement avec l’insertion des EU dans l’économie mondiale : ces régions sont des interfaces ouvertes sur le monde.

  • Autre caractéristique de la puissance : une grande mobilité dans la répartition de la population, des activités, des entreprises. Cette adaptabilité est liée à la liberté d’entreprendre, un des fondements du système américain.

  • Ce cours va se baser sur un découpage de l’espace en trois grands ensembles de régions. Leur délimitation n’est pas du tout liée à la nature, mais à leur place dans la puissance américaine.

Pour une composition, faire une 1re partie sur les facteurs de l’organisation de l’espace (résumé du cours sur la puissance)
1. Le Nord-Est des USA : le « centre » dominant.
Un ensemble de 100 millions d’habitants, 36 % de la population du pays, cf France et Espagne réunies,

qui s’étend sur 1500 X800 km, composé de trois ensembles :

les régions atlantiques c’est à dire la Megalopolis / les Appalaches / la région des grands lacs.

En quoi est-ce un « centre » ?

Il y a ici accumulation de

- population: une énorme masse démographique (même ordre de grandeur que le Japon)

4 villes-monde: Boston, New York, Waschington, Chicago.

800 km d'urbanisation ininterrompue dans la Megalopolis, de Boston à Waschington. P 116 n°1

- de pouvoirs

politiques: administration fédérale, institutions internationales et leurs fonctionnaires (ONU, FMI)

économiques et financiers: Bourse de cotation des valeurs à NY (Wall Street), bourse de fixation

des prix du blé à Chicago. Immense majorité des sièges sociaux des FMN, dans des CBD

(Central Business District), quartiers de tours de bureaux

(même si l'on peut trouver certains sièges sociaux ailleurs, comme celui de Coca Cola à Atlanta)

- de réseaux de communications: 7 des + grands aéroports mondiaux, certains des + grands ports

- information et recherche: 16 des 26 + grandes universités

- richesse: 43 % de la production industrielle américaine, et régions où résident les américains les + riches .


  1. Le « manufacturing belt » en question

= « écharpe de l'industrie »

Cette région s'était formée, peuplée, organisée pendant les 2 révolutions industrielles jusqu'aux 30 glorieuses comprises

- grâce à la présence de matières premières: charbon des Appalaches, fer des grands lacs, énergie hydraulique de la Fall Line (retombée des Appalaches sur le côte est), et à la présence des grands ports de l'atlantique et des lacs.

- Ses secteurs d'activité étaient la sidérurgie, le textile; l'automobile (Detroit: Ford et General Motors), la chimie

- A l'époque, le regroupement géographique des entreprises permettait les « économies d'agglomération » et faisait qu'on trouvait dans les mêmes villes des entreprises complémentaires.

Le manufacturing belt a été en crise pendant les années 70 : crise du fordisme (modèle de production industrielle: grandes entreprises, travail à la chaîne non qualifiée, organisation très hiérarchisée) dans la concurrence mondiale (Japon et 4 dragons notamment): les grandes entreprises des secteurs de base (sidérurgie, textile, automobile) licencient.

C'est une véritable catastrophe au coeur de ces puissantes régions: des taux de chômage record, des installations industrielles abandonnées, des villes sinistrées par les fermetures et les licenciements massifs, comme Pittsburg, ville sidérurgique des Appalaches (Pennsylvanie), Flint (Michigan). Dans le Massachussets (côte atlantique, nord de la Megalopolis), les emplois dans le textile ont été divisés par 6 en 40 ans

C'est ainsi que le « manufacturing belt » est devenu le « rustbelt », ceinture de la rouille! Cf Lorraine et Pas de Calais. Se voit encore aujourd'hui dans le nord des Appalaches et dans la région des grands lacs.

Au contraire, cette époque a été une époque de croissance pour l'ensemble de la Sunbelt


  1. Mais depuis une quinzaine d’années : le renouveau du quart Nord-Est

Exemple du Massachussets: si les emplois dans le textile ne sont plus que 20 000 dans les années 80, 1200 sociétés de haute technologie sont venues s'installer à Boston, autour de la route 128 qui ceinture la ville

Donc : mutations profondes, avec période très douloureuse. Départ de la main d'oeuvre non qualifiée. Mais la région est régénérée par les industries de pointe.

Grâce à la présence de voies de com (autoroute et 3 aéroports), et grâce aux liens étroits qu'entretiennent ces industries de pointe avec la recherche liée à la plus prestigieuse université du monde, le MIT, Massachussets Institut of Technology.

Autre exemple, celui de la Pennsylvanie où la firme japonaise Sony s'est installée en 92 pour produire des téléviseurs à destination du marché américain. Sony utilise la route, l'eau, la main d'oeuvre qualifiée, la proximité avec l'université pour la mise au point de robots, la proximité du marché.

C'est donc ainsi que le Nord Est a été régénéré, et reste aujourd'hui l'atelier des Etats Unis: de 68 % de la production américaine en 58 à 43 % aujourd'hui. Le déclin de l'industrie est réel, mais relatif seulement.

Glissement des ports vers l’aval , comme partout dans le monde : cf plan de New York, p119 n°9 et photo de Baltimore, n°6.
Cela montre bien ce que c'est qu'un centre: une région qui même en crise profonde a des ressources pour se revitaliser: une population qui sait travailler, de la richesse, des héritages, des réseaux de communication et des synergies, des centres de recherche et de formation. Tout cela se trouve dans les villes.

Ces mutations ont entraîné des modifications urbaines, les villes ont été remodelées:

  • La ville-beignet: les centre villes ont vu le départ des activités qui sont allées s'installer en périphéries près des autoroutes et des noeuds de communication (pour l'accès des cadres qui résident en périphérie et pour l'approvisionnement des entreprises). Diminution donc de la population: image du beignet, troué en son centre.

  • La ville-inverse: les populations pauvres habitent dans les centre-ville (ghettos de pauvreté, minorités ethniques). Les classes moyennes blanches s'installent en banlieue, avec des centres commerciaux périphériques. Cf p 101 n°3 exemple de Waschington, et p 118 schema n°7. C’est vrai ailleurs que dans le quart Nord Est, Atlanta, par ex

  • Cependant, il y a aussi volonté de revitaliser, de reconquérir les centre-ville: gentryfication




  1. C’est ainsi que le Nord-Est reste le « centre » des USA, car il reste le centre de décision à tous les niveaux.

Pour les emplois de tertiaire supérieur ( = direction d'entreprise, décisions d'investir, décisions internationales), les raisons de se regrouper, de s'agglomérer, restent fortes.

Par exemple, dans la négociation d'un prêt important, le contact personnel, la négociation directe et longue sont importants (au contraire du tertiaire de gestion: les telecommunications rendent possible le télétravail, la dispersion des emplois).

Voilà pourquoi l'immense majorité des FMN reste ici.

De même en ce qui concerne l'innovation, malgré la concurrence des emplois de la Sunbelt (voir ci-dessous), le Nord Est reste le plus fort rassemblement d'emplois de high tech.
L'opposition Nord-Est/ Sunbelt est à nuancer: partout, dans les deux ensembles, les grandes villes sont les lieux dynamiques. Les Etats-Unis sont un territoire métropolisé. Les métropoles, lieux de décision économique, noeuds de communication, lieu d'innovation concentrent les infrastructures qui relient les Etats Unis à l'espace mondial. Elles sont aussi bien les points forts de la résistance du Nord Est que les points forts de la Sunbelt.




  1. La « sunbelt » : un ensemble de régions dynamiques depuis 30 ans


«  ceinture » ou « écharpe » du soleil

En réalité, n'est pas une ceinture continue, mais l'ensemble de 5 régions s'étalant sur 15 états au sud et à l'est. Elles ont en commun d'avoir connu depuis le milieu des années 70 croissance démographique et économique s'opposant à la crise et la restructuration du Nord Est, à comprendre en relation avec elles.

Pourquoi ce dynamisme? Ne pas se contenter d'une explication par « le soleil »! Seattle, par exemple à l'extrémité Nord Ouest, a un climat froid. Les climats de la Floride et du Texas n'ont rien d'idéal.



  1. Un espace de promesses dans le contexte de la mondialisation et de la 3ème révolution industrielle.

Cela correspond au mythe américain de l'Eldorado, pour les hommes comme pour les entreprises: on bouge « à la recherche du bonheur ».



  1. Arrivée de population fuyant la crise du Nord Est: une main d'oeuvre non qualifiée

Toutes ces régions ont en commun une proportion de pauvres supérieure à celle du reste des EU.

Arrivée, également de migrants, qui viennent d'Amerique Latine et d'Asie, et non plus d'Europe: importance des minorités ethniques.

  1. Pour les entreprises: des espaces de dérèglementation. Les pouvoirs publics des états de la sunbelt ont favorisé les implantations, avec, parfois faible imposition, formation gratuite, terrain, logements pour les cadres, législation favorable aux employeurs dans les contrats de travail. Ainsi les salaires moyens sont-ils ici très inférieurs à ceux du Nord Est (sauf en Californie) Des espaces neufs, loin des traditions syndicales

  2. Pour la main d'oeuvre qualifiée, les cadres, américains, mais aussi étrangers (brain drain), dans le contexte de concurrence accrue où les firmes veulent les meilleurs ingénieurs, la sunbelt offre un meilleur cadre de vie, loin de la pollution, de la criminalité et de la congestion urbaine, un mode de vie qui se veut proche de la nature (résidences avec pelouse, piscine, golf), avec proximité de la mer, des sports d'hiver...

Importance du tourisme : carte p 123 n°13


  1. Un espace où l’Etat fédéral investit beaucoup

Pendant le 2de guerre mondiale, la façade pacifique s'est beaucoup développée: Californie et Puget Sound, autour de Seattle, au Nord Ouest, avec la firme Boeing (et auj Microsoft)

(C'est ainsi qu'a démarré la Silicon Valley, en arrière du port militaire de San Francisco, avec des usines de guerre et des labo de recherche électronique.Voir ci-dessous)

Pendant le guerre froide, de même, il y a eu d'énormes investissements dans le secteur militarospatial.

La crise des années 70 a fait du pétrole du golfe du Mexique un produit stratégique à développer.

Ici étroite collaboration entre les entreprises qui se créent et les labo de recherche des universités.
Exemple de la Silicon Valley, qui a démarré pendant le 2de Guerre mondiale dans le comté agricole de Santa Clara.

Cf cartes voir ci_joint (C:\Documents and Settings\FColomb\Bureau\Françoise sur le portable\Silicon Valley carte.bmp C:\Documents and Settings\FColomb\Bureau\Françoise sur le portable\Silicon valley carte en allemand.bmp C:\Documents and Settings\FColomb\Bureau\Françoise sur le portable\Silicon Valley baie et ttes entreprises.gif C:\Documents and Settings\FColomb\Bureau\Françoise sur le portable\Silicon Valley entreprises.bmp)

Entre 1960 et 1980, croissance fabuleuse: 200 000 emplois se créent, en rapport avec les industries d'armement ( par exemple, l'équipement électronique d'un missile représente 30 % de son coût total). Cela a été le fait de petites entreprises, loin du modèle fordiste (diplômes élevés, salaires élevés). Tout un réseau s'est mis en place, associant recherche, industrie, finance, et main d'oeuvre qualifiée.

Ambiance de concurrence active entre les firmes, qui s'arrachent leurs employés.

Développement de toute une région, devenue ainsi la 1re région mondiale d'industries électroniques, baptisée Silicon Valley.

Contraste entre le nord, plus riche, très urbanisée, avec des prix très élevés, autour de Palo Alto, et le sud, plus ouvrier, plus pauvre (caravanes) autour de San Jose.

Dans les années 80, viellissement, et nécessité de décentraliser la production vers une 3ème catégorie de régions. Crise depuis 2000 : mutations → Auj importance de l’instrumentation médicale (biotechnologies et informatique)
Bilan

Dans la sunbelt, structure contrastée de l'emploi, entre les cadres de très haut niveau et les ouvriers mal payés.

La sunbelt: une 2ème Amérique, un rééquilibrage alors que le Nord Est reste dominant.

P 125 n°2 Les mutations industrielles dans l’est américain.

Floride p 134 135, cartes.



  1. L'intégration des marges:les régions transfrontalières.

Continuité de l'organisation de l'espace de part et d'autre de la frontière

- vrai avec le pays de niveau de dév comparable: Canada

- avec le Mexique: une forme particulière d'organisation de l'espace: la discontinuité est un interface entre pays riche et pays pauvre. Les maquiladoras (usines implantées par les FMN pour profiter de la main d'oeuvre bon marché à proximité du marché de consommation nord-américain) entraînent des flux dissymétriques et des pôles urbains jumeaux sur la ligne frontière. P 122 n° 9


  1. La diagonale intérieure : des périphéries exploitées.

Des réserves de puissance

Rocheuses, grandes plaines, Alaska, Hawai.

Grandes plaines sur la carte p 84 « centres nerveux de l’agribusiness »

Des « périphéries »?

- Population: Eloignement

densités faibles: peuplement en oasis (Las Vegas, Salt Lake City). La faiblesse du semis urbain rend difficile les services à la population. Isolement

- Richesse: produisent des ressources brutes (minerais, produits agricoles), peu de transformation.

Mais aussi un dynamisme démographique: des régions qui attirent.

Les entreprises de la sunbelt déconcentrent ici, dans l'Idaho, l'Utah, l'Arizona (Phoenix, Tucson)

Tourisme

= des espaces en réserve
Le cas du vieux sud

longtemps pauvre et rural, marqué par l'héritage esclavagiste: départ de la population noire vers l'ouest.

Aujourd'hui: revitalisation et changement de statut ( parce que pauvre mais peuplé et proche du centre): par son dynamisme, appartient à la sunbelt.

  • agriculture

  • industries de montage

  • métropole: Atlanta, siège de Coca Cola (JO de 96), de CNN, de Care, entreprise privée humanitaire. Relation donc avec les suds! Rayonnement mondial, surtout avec le sud de la planète.







similaire:

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconIl convient donc de comprendre en quoi le territoire des Etats-Unis...
«superpuissance» depuis la fin de la Guerre Froide. Ils cumulent en effet les aspects de la puissance à la fois sur un plan quantitatif...

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconInfos mesange avril-Mai 2003
«le goût d’entreprendre pour la solidarité» et les placer dans une dynamique de développement du territoire

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconRésumé Cet article étudie le rôle du territoire et des technologies...
«marshallienne») ou d’une plus grande diversité (externalité «jacobienne»); la firme contribue en retour, par son activité, à la...

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconL'agriculture guyanaise, un secteur économique et social dynamique...
«multiculturelle» et principalement caractérisée par une forte hétérogénéité des rapports au territoire

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconCours i/ Une superpuissance à la fois contraignante et attractive

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconC horème un chorème est une représentation idéale-typique de l’organisation...
«Les dynamiques géographiques du territoire d’une puissance mondiale et son espace proche.»

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconDe la Communauté à l’Union : l’approfondissement de la construction européenne
«La construction communautaire est portée par une dynamique d’extension continue» (R. Mehdi), dynamique qui nous présenterons dans...

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance icon1. Introduction Pourquoi une Stratégie de cohérence régionale d'aménagement numérique en 2009 ?
«Renforcer la dynamique d’action publique et accompagner la structuration de maîtrises d’ouvrage locales en matière d’aménagement...

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconProgramme d’actions visant à encourager une dynamique collective...
«refermer le cycle de vie» des produits, des services, des déchets, des matériaux, de l’eau et de l’énergie

L’organisation et la dynamique du territoire d’une superpuissance iconBroggio Céline (Université de Lyon umr 5600)
Géosophe IL convient aujourd’hui de reprendre cette proposition en analysant plus spécifiquement les effets de la démocratisation...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com