Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche





télécharger 21.78 Kb.
titreEléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche
date de publication22.05.2017
taille21.78 Kb.
typeRecherche
e.20-bal.com > histoire > Recherche
Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche

Tristan Lecoq, né au Havre le 10 octobre 1958, ancien élève de l’Ecole normale supérieure de Saint-Cloud et agrégé d’histoire, est Inspecteur général de l’Education nationale (histoire-géographie) depuis 2003 et Professeur des Universités associé à l’université Paris Sorbonne (histoire contemporaine) depuis 2007. Il est capitaine de vaisseau de réserve.
Chargé de mission auprès de Jean François-Poncet, Président de la Commission des Affaires économiques et du plan du Sénat (1988 - 1993), il a été successivement conseiller auprès du ministre d’Etat, ministre de la défense (1993 - 1995), chargé de mission auprès du Secrétaire général de la défense nationale (1998 - 2003), Conseiller auprès du Premier ministre pour l’Education nationale, l’Enseignement supérieur et la recherche (2005 - 2007). Il a présidé le conseil d’administration de l’Ecole normale supérieure Lettres et sciences humaines de Lyon de 2007 à 2010.
A l’Inspection générale de l’Education nationale, il est chargé, entre autres tâches, des relations avec le ministère de la défense et de la mission « Histoire et mémoire des guerres mondiales et des conflits contemporains », de l’enseignement de la défense et de la sécurité nationale et de l’enseignement de la mer. Il préside, à compter de la session 2015 de ce concours, le jury de l’agrégation d’histoire-géographie.
Nommé professeur associé à temps partiel à l’université Paris Sorbonne à compter du 1er septembre 2007, pour une durée de trois ans, il a été renouvelé dans ses fonctions en 2010, puis en 2013 pour une durée de trois ans.
Son enseignement à l’université Paris Sorbonne est consacré, depuis l’année universitaire 2007-2008 à un cours-séminaire de sciences et techniques auxiliaires (STA) de master sur « La France et sa défense à l’époque contemporaine. Histoire, actualités, enjeux », depuis l’année universitaire 2011-2012, avec le Professeur Olivier Chaline, un séminaire sur « L’opérationnel maritime, objet d’histoire » et, depuis l’année universitaire 2012-2013, à un cours de 3ème année de licence sur « La France, puissance militaire et maritime de 1815 à nos jours ».
Au cours de l’année 2007 - 2008, il a assumé la charge d’un groupe de travaux dirigés (TD) en 3ème année de licence, à raison de deux heures hebdomadaires, correspondant au cours magistral du Professeur G.-H. Soutou sur « Les Etats-Unis et l’Europe dans les relations internationales contemporaines ». A partir des deux années universitaires 2008 - 2009 et 2009 – 2010 et depuis, il a participé régulièrement au cours-séminaire du Professeur Olivier Forcade sur l’« Histoire des relations internationales contemporaines », pour quatre à cinq séances de deux heures par semestre (exemples d’intervention : « Les relations transatlantiques. Les Etats-Unis et l’Europe de la fin de la guerre froide à nos jours » et « Les formes et la pratique du renseignement en France depuis les années 1990. Structures, acteurs, enjeux »), ainsi qu’aux cours de méthodologie.
Il est enfin intervenu dans le cadre de la préparation à l’agrégation d’histoire pendant l’année universitaire 2008 - 2009, sur « La question allemande dans les relations internationales, de 1945 à 1949 ».

Cours de licence « La France, puissance militaire et maritime de 1815 à nos jours »
Semestre 5 – De 1815 à 1940
Au sortir de la période révolutionnaire et impériale, la France subit un déclassement de sa puissance en Europe, un abaissement des capacités de sa Marine, un rétrécissement de ses possessions coloniales. Au repli du « premier XIXème siècle » succèdent interventions, opérations et guerres du Second empire, appuyées sur une puissance militaire et maritime retrouvée, tournées vers des théâtres extérieurs et coloniaux.
La défaite de 1870, la défense nationale et la Commune conduisent à des réformes militaires profondes et à une projection de puissance qui confortent la constitution d’un nouvel Empire colonial. L’Armée et la République traversent crises politiques et tensions extérieures et résistent à la première guerre totale du XXème siècle. La France, puissance militaire, maritime et coloniale de premier rang en 1918 s’enferme dans un système militaire vite dépassé et un système d’alliances qui se délite entre les deux guerres.
Semestre 6 – De 1940 à nos jours
Le pays connaît en 1940 un traumatisme militaire, politique et moral qui détruit son armée, affaiblit son Empire et conduit sa Marine au sabordage. La France libre, la France combattante et la France impériale contribuent à son relèvement et à sa libération. La IVème république est confrontée dès ses origines et jusqu’à sa fin aux guerres, d’Indochine puis d’Algérie. Elle ne parvient ni à constituer complètement un outil militaire nouveau, ni à assumer sa place dans l’Alliance atlantique, ni à surmonter les crises politiques et militaires.
Le général de Gaulle met en place un Etat fort et respecté, des institutions solides et stables, un outil militaire efficace et dissuasif, qui garantissent pour trente ans l’indépendance nationale, le rang de puissance de la France, une place singulière au plan politique et militaire. La question de la puissance militaire et maritime de la France dans les vingt ans de l’après-guerre froide est posée en termes stratégiques, politiques et financiers, avec la réforme des Armées comme chantier permanent.
Cours-séminaire de STA « La France et sa défense à l’époque contemporaine. Histoire, actualités, enjeux »
Le travail proposé aux étudiants de M1 et de M2 prend place dans la continuité des cours de licence (L5 et L6) portant sur « La France, puissance maritime et militaire, de Richelieu à Rochambeau», « La France, puissance militaire et maritime de 1815 à nos jours », «Les forces de l’ordre en France aux XIXe-XXe siècles entre répression, police criminelle et politique de sécurité publique » et « Le système international, de 1815 à nos jours ».
Ce cours-séminaire est destiné à accompagner les étudiants engagés dans un travail de recherche portant sur les questions militaires, de défense et de sécurité nationale. Il s’articule en cinq moments.
L’étude porte en premier lieu sur « L’importance du fait militaire dans l’histoire nationale », à travers les rendez-vous de la guerre et de la Nation, le rôle et la place de l’Armée dans le rayonnement de la Nation, la place des Armées dans la défense et la sécurité nationale. Il s’agit d’étudier la défense comme politique publique, dans une perspective historique.
« Du lien Armées-Nation aux relations entre la défense et la société », c’est sur la défense dans son environnement politique, social et culturel que l’on met l’accent : missions, histoire, traditions militaires, dans la rencontre entre l’Institution militaire et la société dont elle est issue et à laquelle elle appartient.
« L’organisation de la défense de la France (du XVIIème siècle à la fin des années cinquante)» permet d’évoquer la défense au sein des systèmes d’alliances, des systèmes de forces, des systèmes d’armes étrangers, dans la longue durée de l’histoire de la défense comme organisation et comme Institution, avec des éléments de comparaison dans l’espace et dans le temps.
« Nouveaux cadres, nouvelles références : la France dans son environnement de défense et de sécurité (des années soixante-dix à nos jours)» se fonde sur l’évolution des risques et de la structuration de la vie internationale, analyse les fondements contemporains de la défense de la France, dans l’esprit des évolutions essentielles qui vont du « Livre blanc sur la défense nationale » de 1972 au « Livre blanc sur la défense » de 1994, et aux « Livres blancs sur la défense et la sécurité nationale » de 2008 et 2013.
La dernière partie du travail s’intéresse aux les aspects les plus récents de la problématique française de défense et de sécurité : « Gouverner par gros temps. Comment organiser la sécurité de la Nation ? » en évoquant le cadre, le contexte et les acteurs qui composent l’architecture française de défense et de sécurité, ainsi que l’émergence d’une nouvelle culture de gouvernement en la matière.
Les dernières publications de Tristan Lecoq 
« Assurer la sécurité de la Nation. La question de l’organisation de la défense nationale » in Annuaire français de relations internationales 2012 volume XIII Paris, La documentation française/Université Panthéon-Assas Centre Thucydide
« La France et sa défense depuis la fin de la Guerre froide. Eléments de réflexion sur la réforme comme chantier permanent » in Outre-Terre numéro 33-34 « France, la Nation alignée » Paris, décembre 2012
« Gouverner par gros temps. L’organisation de la défense nationale depuis l’après-guerre froide » in Penser le système international (XIXème – XXIème siècle) Paris, Presses universitaires de Paris Sorbonne, avril 2013
« De la défense des frontières à la défense sans frontières. La défense de la France dans l’après Guerre froide » in « Enseigner la défense » numéro spécial d’Historiens-géographes (juillet 2013)
« Servir l’Etat par gros temps. Gustave Monod, la République et l’Ecole, octobre-novembre 1940 » in L’engagement et le citoyen. XXXIVème colloque Edmond Michelet Fraternité Edmond Michelet et Centre d’études et musée Edmond Michelet, éditions Les Monédières, Brive 2013
Enseigner la défense Paris, Scéren CNDP/CRDP novembre 2013
« La Grande Guerre. De l’histoire à l’histoire enseignée » in Revue d’études normandes « La Normandie dans la Grande Guerre » numéro 2/2014 Rouen, Presses universitaires de Rouen et du Havre, janvier 2015
« Refaire l’Armée française (1943-1945). L’outil militaire, l’instrument politique, le contrôle opérationnel » in Guerres mondiales et conflits contemporains numéro 257, janvier-mars 2015 Paris, Presses universitaires de France, avril 2015
Enseigner la mer. Des espaces maritimes aux territoires de la mondialisation  Collection Trait d’union CNDP/CRDP de l’académie de Rennes, octobre 2013 (réédition en cours pour septembre 2016)
« Ports et transports. Une nouvelle géographie des mers et des océans » in Questions internationales numéro 70, « Les grands ports mondiaux » Paris, La documentation française novembre-décembre 2014
« Puissance maritime et puissance navale : la marque du passé, les évolutions au présent, les territoires de la mondialisation » in P. Deboudt, C. Meur-Ferec, V. Morel (dir.) Géographie des mers et des océans Paris, Armand Colin Sedes 2015





similaire:

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconRésumé du référentiel d’emploi ou éléments de compétences acquis...
«Monnaie Banque Finance» répond à un double besoin : à la fois préparer aux carrières de l’enseignement supérieur et de la recherche...

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconRecherche à l’université à l’horizon 2025 1 Titre de l’exposé : «La...
«La recherche à l’université en France : éléments de diagnostic». Intervenant : Didier Houssin2

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconRecherche et enseignement supérieur
«Investissements d’avenir» au titre de l’enseignement supérieur et de la recherche

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconCommission activites physiques artistiques de seine saint denis
«d’oser» l’enseignement d’activités trop souvent ignorées des programmations des collèges et des lycées1

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconQuelques éléments importants pour la mise en œuvre
«jeux mathématiques» recouvrent parfois des activités qui relèvent plus de la situation-problème que du jeu proprement dit ou des...

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconI – Où en est la Normandie ?
«très haut débit», de développement des usages et des nouveaux services (notamment dans les services aux citoyens, la Formation,...

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche icon6 Unités d’Enseignement obligatoires qui sont elles-mêmes structurées...

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconRenelle guichard
«Une analyse de la coordination entre recherche militaire et recherche civile : éléments pour un repositionnement de l’innovation...

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconRecherche et enseignement supérieur
«projet annuel de performances», la mise en en place de dispositifs d’autoévaluation dans les établissements constitue l’un des indicateurs...

Eléments de biographie et activités d’enseignement et de recherche iconEnseignement & apprentissage quelques représentations elements cles
«transférer» dans d’autres contextes, ce qui a été vu en cours. De quoi dépend cette capacité ?






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com