Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique





télécharger 187.68 Kb.
titreElevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique
page1/3
date de publication07.10.2017
taille187.68 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > histoire > Documentos
  1   2   3
Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique
Dossier présenté par Christian Jeunesse (UMR 7044)

Curriculum vitae détaillé du demandeur



Nom : JEUNESSE

Prénom : Christian

Né le 21/06/1955 à Strasbourg

NUMEN : 15S0425394DYO Grade détenu : PR 1 Section : 20

Etablissement(s) d’affectation au cours des deux dernières années :

Université de Strasbourg

Laboratoire ou école doctorale :


UMR 7044 Archimède

Lieu de préparation du

doctorat :


Université de Strasbourg

Date d’obtention de la thèse :

1993

Lieu d’obtention de la thèse :


Strasbourg

Directeur et co-directeur de thèse :


Xavier Lafon (Strasbourg) et Christian Strahm (Fribourg-en-Brisgau)

Garant HDR :



Xavier Lafon

Domaines de spécialité scientifique au sein de la section :

Préhistoire

Liste de 5 publications caractéristiques des domaines de spécialité :

BOULESTIN B., ZEEB-LANZ A., JEUNESSE C., HAACK F., ARBOGAST R.-M. et DENAIRE A. (2009) Mass cannibalism in the Linear Pottery Culture at Herxheim (Palatinate, Germany), Antiquity 83, 2009, p. 968-982.

JEUNESSE C. (2010) Les sépultures en fosses circulaires de l’horizon 4500 – 3500. Contribution à l’étude comparée des systèmes funéraires du Néolithique européen, in : Baray L. et Boulestin B., dir., Actes de la IIe table ronde interdisciplinaire « Morts anormaux, sépultures bizarres : questions d’interprétation en archéologie funéraire », 29 mars-1er avril 2006, Sens. Dijon : Éditions universitaires de Dijon, 28-48.

JEUNESSE C. (2014) The dogma of the Iberian origin of the Bell Beaker: attempting its deconstruction. JungsteinSite. Journal of Neolithic Archaeology 16, 2014, 158–166 [doi 10.12766/jna.2014.5].

JEUNESSE C. (2015) Das Aufkommen der Ideologie des Kriegers im westlichen Mittelmeerraum in der zweiten Hälfte des vierten Jahrtausends v. Chr., Das Altertum 2015, Band 60/4, 263-282.

JEUNESSE C. (2016) A propos des conditions de formation des assemblages osseux archéologiques dans les sociétés pré-littéraires disparues européennes (Néolithique et Protohistoire). Une analyse ethnoarcéologique dans deux sociétés vivantes de l’Asie du Sud-Est. Journal of Neolithic Archaeology 18, 2016, 115–156 [doi 10.12766/jna.2016.2].




Titres et diplômes 
Maîtrise d'Archéologie en 1982 (Strasbourg ; "La culture de Michelsberg en Alsace. Essai de synthèse")

DEA d'Archéologie en 1983 (Strasbourg ; "Les processus de néolithisation sur les marges des zones de colonisation primaire des cultures du courant danubien : le cas de la région Nord Jura/Franche-Comté entre 4500 et 3600 b.c.")

Thèse soutenue le 18/11/1993, Université de Strasbourg (cotutelle Strasbourg - Fribourg-en-Brisgau) : "Recherches sur le Néolithique danubien du sud de la Plaine du Rhin supérieur et du nord de la Franche-Comté". Directeurs : Xavier Lafon et Christian Strahm ; jury : Xavier Lafon, Christian Strahm, Marion Lichardus, Pierre Pétrequin et Jean-Michel Spieser. Mention très honorable avec félicitations.

Habilitation à diriger des recherches obtenue le 30/04/96, Université de Strasbourg, "Pratiques funéraires au Néolithique ancien. Sépultures et nécropoles danubiennes, 5500-4900 av. J.C. ». Jury : Jean Guilaine, Xavier Lafon, Pierre Pétrequin, Jean-Michel Spieser, Christian Strahm.
Distinctions


  • Médaille de Bronze du CNRS (1995 – Laboratoire de chrono-écologie, Besançon)

  • Membre correspondant de la Römisch-Germanische Kommission de l'Institut Archéologique Allemand

  • Membre senior de l’Institut Universitaire de France (depuis 2013)


Expérience professionnelle


  • 2005-2016 : Professeur des Universités (Université de Strasbourg).

  • 2012-2016 : directeur de l’Institut des Antiquités Nationales (Université de Strasbourg, Faculté des Sciences historiques).

  • Depuis 2011 : directeur-adjoint de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme-Alsace (MSH Alsace)

  • 1983 - 2004 : Conservateur du Patrimoine au Ministère de la Culture (grade de départ : Conservateur en chef du patrimoine). Fonction : gestion administrative et scientifique du patrimoine archéologique ; recherche (Préhistoire).

  • 1978 - 1982 : Professeur d’histoire-géographie dans l’enseignement secondaire

  • Charges de cours dans des Universités étrangères  :

    • 2012-2013 : Chargé de cours à l’Université de Zurich (14 heures de cours, en allemand)

    • chargé de cours à l’Université de Fribourg en Brisgau (1997-98) et à l'Université de Bâle (2000-2001) (un semestre à chaque fois ; cours en allemand)

  • Détachement / délégation

    • 1994-1995 : Détachement (deux ans) au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Médaille de Bronze du CNRS obtenue à l’issue de ce détachement (1995 – Laboratoire de chrono-écologie, Besançon)


Rayonnement national et international


  • Membre correspondant de la Römisch-Germanische Kommission de l'Institut Archéologique Allemand

  • Co-éditeur scientifique de la collection : Universitätsforschungen zur Prähistorischen Archäologie (éd. Habelt, Bonn)

  • Membre du Conseil national de la recherche archéologique (2012-2016).

  • Membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS), section Préhistoire et protohistoire (depuis 2010)

  • Membre du Conseil national des universités, section 20 (membre nommé, depuis 2011-2015).

  • Membre de la commission 14 (Civilisations néolithiques de la Méditerranée et de l’Europe) de l’Union Internationale des Sciences Préhistoriques et Protohistoriques (UISPP)

  • Directeur de la collection Rhin-Meuse-Moselle. Monographies d’archéologie du Grand-Est (collection de l’Université de Strasbourg – 5 volumes parus) (2008-2013)

  • Membre du comité de lecture du Bulletin de la Société Préhistorique Française

  • Membre du comité de lecture du Bulletin de la revue Paleo



Activité scientifique :
Remarque : les n° entre parenthèse renvoient à la bibliographie jointe en annexe.
1, Présentation des thématiques de recherche
1.1, Grands axes de recherche

Dans la première partie de mon itinéraire scientifique, mes recherches ont portés pour l’essentiel sur le Néolithique centre-européen. Elles ont été nourries par les fouilles que j’ai dirigées en Alsace mais n’ont jamais été cantonnées au cadre régional. L’éventail relativement large des centres d’intérêts pourrait suggérer, à première vue, une certaine dispersion. Elle s’explique par la volonté d’acquérir une vision synthétique du Néolithique européen et de construire une histoire globale de cette période. Depuis ma nomination à l’IUF, j’ai pu réaliser un projet déjà ancien de recherches ethnoarchéologiques né du constat que seule une approche anthropologique globale pouvait déboucher sur une connaissance complète des sociétés préhistoriques. Mes principaux axes de recherche sont les suivants :


  • 1, La construction et l’affinement du cadre chronologique et culturel du Néolithique de l’Ouest de l’Europe centrale, préliminaire indispensable à toute les autres études constitue une sorte de leitmotiv dans ma recherche, depuis mes premières communications dans des colloques nationaux, au début des années 1980 (148 et 149) jusqu’à la fin des années 2000 (22, 154). Les principaux résultats concernent la plaine du Rhin supérieur, mais aussi les régions voisines, notamment en Allemagne (115 et 116).

  • 2, La question de l’extraction et de la diffusion des roches vosgiennes a été le thème d’un projet de recherche mené conjointement avec Pierre Pétrequin au début des années 1990 (39, 139, 142, 163)

  • 3, Mon intérêt pour la transition entre le Mésolithique et le Néolithique  date de la rédaction de mon DEA en 1983 ("Les processus de néolithisation sur les marges des zones de colonisation primaire des cultures du courant danubien : le cas de la région Nord Jura/Franche-Comté entre 4500 et 3600 b.c.") ; ont suivis la définition de la céramique de la Hoguette, un style céramique indigène daté entre 5500 et 5100 (25, 79, 147), une réflexion sur les processus d’acculturation mettant en jeu les composantes danubienne et autochtone (128, 130, 162), plusieurs travaux consacrés aux indices précoces d’anthropisation (9, 30, 118) et la fouille (2006-2011) d’un abri sous roche du Jura alsacien dont les résultats ont été présentés dans une table ronde internationale que j’ai organisée en 2015 à Strasbourg.

  • 4, La question de l’identité et de la caractérisation des sociétés danubiennes constitue le second fil rouge de mon parcours de recherche (22, 23, 56, 57, 114, 126, 156, 168, 169).

  • 5, La réflexion sur les pratiques funéraires et les formes d’organisation sociale dans le Néolithique européen a constitué le cœur des recherches effectuées dans le cadre de mon détachement de deux ans au CNRS (1994-1996). Elle s’articule en quatre axes secondaires : pratiques funéraires du Néolithique danubien (19, 38, 43, 122, 126, 136, 140, 160) ; recherches sur les « morts bizarres » (restes humains découverts dans des contextes non-conventionnels), incluant la question des dépôts en fosse circulaire du Néolithique récent (106, 111) et l’étude des restes humains issus du fossé Néolithique ancien de Herxheim (7, 8, 10, 117) ; place des restes animaux dans les tombes du Mésolithique et du Néolithique récent (44, 121) ; rapport entre mobiliers funéraires et dépôts dans la Préhistoire récente (2). Cet aspect est illustré également par l’organisation de plusieurs colloques et tables-rondes avec actes (152, 153, 155).

  • 6, Une contribution à l’étude des relations entre deux des grandes provinces (Méditerranée occidentale et Europe centrale) du Néolithique ancien européen (12, 25, 110, 141).

  • 7, Plusieurs travaux sur la question des enceintes néolithiques, avec, notamment, la définition d’un type d’enceinte original (11, 18, 48, 96, 107, 138).

  • 8, L’ouverture, récemment, d’un nouvel axe de recherche sur la fin du Néolithique, en particulier les grandes cultures à gobelets (Cordé et Campaniforme) du 3ème millénaire (5, 103, 166) et l’émergence de la figure du guerrier au 4ème millénaire (4, 101, 102).

  • 9, Le développement de programmes de recherches ethnoarchéologiques qui se sont traduits par l’organisation de deux tables rondes internationales sur l’ethnoarchéologie du mégalithisme en 2014 et 2015 (99, 100, 151) et la réalisation d’un programme IDEX attractivité sur l’économie du rituel, avec deux missions en Indonésie réalisées en 2015 et 2016 (1, 3)


1.2, Principaux apports
Axe 1 : mes recherches, relayées pour certaines par celles de mes doctorants, ont renouvelé les connaissances sur la chronologie et la géographie culturelle de la région du Rhin supérieur. Pour le sud de la Plaine du Rhin supérieur (Alsace et Pays de Bade) : redéfinition de la périodisation interne du Néolithique ancien et du Néolithique moyen et caractérisation de deux nouveaux groupes culturels de la seconde moitié du 5ème millénaire (groupe de Bruebach-Oberbergen, qui s’étend sur le Rhin supérieur, le nord de la Suisse et la vallée du Neckar ; groupe de BORS, ou Bischheim occidental du Rhin supérieur). Pour le nord de la Plaine du Rhin supérieur (région du Palatinat, Allemagne) : définition d’un nouveau groupe régional du Rubané et périodisation interne de ce groupe (116). Participation substantielle au débat sur l’origine de la culture de Michelsberg.
Axe 2 : mise en évidence de deux minières néolithiques dans le sud des Vosges ; étude des techniques de fabrication des haches au sein des « sites-ateliers » du sud de l’Alsace et du nord de la Franche-Comté ; mise en évidence d’un vaste réseau de diffusion des haches en pélite-quartz, englobant le sud de l’Alsace, le nord de la Franche-Comté et la moitié nord de la Suisse.
Axe 3 : la découverte et la caractérisation du style céramique indigène dit de « La Hoguette » a largement renouvelé la recherche sur les processus de néolithisation et l’impact historique des contacts entre les provinces cardiale (Méditerranée occidentale) et danubienne (Europe centrale) du Néolithique ancien. Le style de La Hoguette est une céramique fabriquée par des communautés indigènes (tradition mésolithique) qui se répartissent entre la Normandie et le Bade-Wurtemberg et la Westphalie et le sud du Jura. Elle constitue l’un des indices d’un impact précoce, antérieur à l’arrivée du courant danubien, des cultures Néolithiques de Méditerranée occidentale sur les cultures indigènes de la zone qui s’étend entre le Rhin et les côtes de la Manche. La question des indices précoces d’anthropisation relève, au moins partiellement, de la même thématique. J’ai été le premier (30) archéologue a « accompagner » les botanistes dans le débat, qui reste d’une actualité brulante, sur la signification historique de ce phénomène, que j’incline à voir comme le reflet d’une première vague de néolithisation antérieure à la diffusion des grandes cultures classiquement associées à cette notion (Rubané et cardial).
Axe 4 : amorce de caractérisation d’un « système symbolique » danubien ; réflexion sur les clivages internes à l’œkoumène danubien et mise en évidences de provinces funéraires dont les limites géographiques ne coïncident pas avec celle des groupes régionaux définis sur la base des styles céramiques. Remise en question de l’opposition classique entre le « Rubané oriental » et le « Rubané occidental », avec une proposition de révision de la géographie culturelle du Bassin des Carpates au Néolithique ancien.
Axe 5 : mise en évidence de traditions funéraires régionales au sein de la culture à céramique linéaire ; réflexion novatrice sur l’organisation sociale des porteurs de cette culture, avec notamment la remise en cause du parti-pris égalitaire hérité de la tradition évolutionnisme de la seconde moitié du 19ème siècle ; définition d’une nouvelle tradition funéraire, celle des « sépultures en fosse circulaire », pour le Néolithique centre- et ouest-européen au 4ème millénaire ; contribution, à travers l’analyse du site de Herxheim (où les restes de plus de 500 individus ont été retrouvés dans le remplissage d’un fossé d’enceinte), à la réflexion sur les formes de violence sociale dans le Néolithique européen et leur impact sur le changement culturel.
Axe 6 : première description synthétique, avec proposition d’interprétation historique, des modalités du contact entre les provinces ouest-méditerranéenne et danubienne du Néolithique ancien (5500 – 4900 av. J.-C.)
Axe 7 : Définition de l’enceinte à pseudo-fossé, qui se caractérise par des chapelets de fosses oblongues diachroniques et de morphologies différentes se recoupant les unes les autres et dont l’addition ne forme jamais un sillon continu. Ce type d’enceinte, dont la chronologie couvre une bonne partie du Néolithique européen (5300 – 3100 av. J.-C.) et dont l’aire de répartition va de la Pologne à l’Angleterre et du Danemark à l’Espagne, est le premier et le seul pour lequel il a été possible de proposer une interprétation rituelle fondée sur des arguments scientifiques.
Axe 8 : Critique du clivage traditionnel nord-sud dans le domaine des pratiques funéraires campaniformes (la pratique de la réutilisation des tombes collectives antérieure, considérée comme la principale caractéristique de la province méridionale, existe aussi dans les autres provinces) ; relance du débat sur la localisation du berceau du Campaniforme et critique du modèle « ibérique ». Contribution significative au débat sur les influences orientales dans l’Europe occidentale du 4ème millénaire (4, 101, 102).
Axe 9 : Construction, sur la base des observations réalisées à l’occasion de deux missions en Indonésie (2015 et 2016), d’un référentiel externe ethnoarchéologique sur les conditions de formation des assemblages osseux dans le cadre de l’économie du rituel.
2, Encadrement et animation recherche :
2.1, Direction, animation laboratoires et équipes de recherche


  • Au sein de l’UMR 7044, j’assure la direction de l’équipe « Préhistoire de l’Europe moyenne » qui compte une quinzaine de chercheurs.

  • Entre 2011 et 2012, j’au dirigé le GDR CNRS 3442 HUMFOSNEO, « Signification des dépôts humains en fosse circulaire dans le Néolithique moyen d’Europe centrale et occidentale (4500 – 3100 av. J.-C.) ». Son objectif était d’approfondir la question du système funéraire de la sépulture en fosse circulaire, qui touche une douzaine de cultures qui se répartissent de la Catalogne à la Hongrie. Une monographie de synthèse est en cours d’achèvement.


2.2, Organisation colloques, conférences, journées d’étude
Colloques :


  • 1995 : 22ème colloque interrégional sur le Néolithique, « Le néolithique danubien et ses marges, entre Rhin et Seine », Strasbourg, 27-29 octobre 1995. Actes publiés (réf. Bibl. 144).


Tables ronde / journées d’études internationales :


  • 1996 : dans le cadre des « Rencontres danubiennes de Strasbourg », table ronde consacrée au « rôle et statut de la chasse de la chasse dans le Néolithique danubien, 5500-4900 av. J.-C. », Strasbourg, les 20 et 21 novembre 1996. Actes édités en deux langues (français et allemand) (réf. bibl. 143).

  • 1998 : dans le cadre des « Rencontre danubiennes de Strasbourg », table ronde consacrée à « L’anthropologie du Néolithique ancien en Europe centrale, 5500-4900. Bilan et perspectives », Fribourg-en-Brisgau, 17 et 18 octobre 1998. Actes publiés (réf. bibl. 142).

  • 2000 : dans le cadre des « Rencontres danubiennes de Strasbourg », table ronde « Le Néolithique danubien et la Méditerranée. Transferts stylistiques et processus d’acculturation. Etat des recherches et nouvelles directions », Soultz-les-Bains (Bas-Rhin), les 17 et 18 novembre 2000.

  • 2007 : " Morts anormaux, sépultures bizarres : questions d’interprétation en archéologie funéraire 3ème table ronde interdisciplinaire. Les restes humains dans les fossés néolithique » ; Agde, 29 mai – 2 juin 2007 (co-organisateur).

  • 2007 : « La fin du Mésolithique dans le Jura et les régions avoisinantes », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 12 octobre 2007.

  • 2008 : « Préhistoire du cannibalisme. Autour du site de Herxheim », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 7 et 8 novembre 2008.

  • 2009 : « Du Néolithique final au Bronze ancien dans le Nord-Est de la France. Actualité de la recherche », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 9 juin 2009. Actes publiés (réf. bibl. 141).

  • 2010 : « Nécropoles et enceintes danubiennes du 5ème millénaire dans le nord-est de la France », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 2 juin 2010. Actes publiés (réf. bibl. 140)

  • 2011 : « Données récentes sur les pratiques funéraires néolithiques de la Plaine du Rhin supérieur. Du Rubané au Campaniforme », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 1er juin 2011. Actes sous presse (réf. bibl. 139).

  • 2012 : « Les ensembles funéraires dans le monde danubien et ses marges : Relation avec l’habitat, organisation interne, chronologie. Approche comparative », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 5 juin 2012 (en coopération avec UMR 7041 ARSCAN Nanterre).

  • 2014 : « Le rôle des modèles ethnologiques dans l’interprétation du mégalithisme néolithique européen », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 22 mai 2014.

  • 2015 : « Les mégalithismes vivants du sud de l’Ethiopie. Approches ethnoarchéologiques », Strasbourg, Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme, 19 mai 2015.



2.3, Direction de thèses et autres travaux (détail en annexe)

  • Nombre de thèses soutenues : 6, dont trois en cotutelle internationale

  • Thèses en cours : 4

  • Nombre de maîtrises, master II et DEA soutenus : 34


2.4, Réseaux de recherche

  • Depuis janvier 2014, je suis membre du comité de pilotage scientifique du GDR CNRS ArchéobioDat (Sociétés, biodiversité et environnement : données et résultats de l’archéozoologie et de l’archéobotanique sur le territoire de la France), créé le 1er janvier 2014 sous l’égide du CNRS, de l’INRAP et du Muséum National d’Histoire Naturelle (responsable : Jean-Denis Vigne, MNHN).



3, Valorisation de la recherche
Durant mon passage au Ministère de la culture (1983-2004), j'ai organisé huit expositions destinées à présenter au grand public les résultats des fouilles que j'ai menées dans la région Alsace. Les plus importantes ont été consacrées aux sites de Wettolsheim "Ricoh" et Rosheim "Lotissement Sainte-Odile" (réf. bibl. 172 et 175). J'ai également contribué, à des titres divers, à plusieurs manifestations nationales et internationales, dont l'exposition "Die Ersten Bauern" (Zurich, 1990) et l'exposition "La hache de pierre" (ouverture en octobre 1995 à Belfort, puis présentations à Strasbourg, Nemours, Lons-le-Saunier, Auxerre et Bienne). Depuis mon entrée à l'Université, mes contributions en la matière sont les suivantes :

  • 2013 : organisation, avec les étudiants de l'Université de Strasbourg, de plusieurs ateliers dans le cadre des Journées nationales de l'Archéologie (Maison Interuniversitaire des sciences de l'Homme, Strasbourg).

  • 2012 : co-organisation et co-commissariat de l'exposition "9000 ans d'histoire - l'abri Saint-Joseph à Lutter", Lutter" (Haut-Rhin), salle communale. Cette exposition a été présentée en 2013, à l'occasion des Journées Archéologiques nationales, dans les locaux de la Maison Interuniversitaire des sciences de l'Homme, Strasbourg.

  • 2011 : participation (en tant que membre du conseil scientifique et auteur de quatre chapitres du catalogue) à l'exposition internationale "Jungneolithikum (Kupferzeit) in Mitteleuropa" (Le Néolithique récent - Âge du Cuivre - en Europe centrale) présentée au Landesmuseum de Karlsruhe. 

  • 2011 : rédaction de 3 chapitres du catalogue de l'exposition internationale "5000 ans avant J.-C., la grande migration ? Le Néolithique ancien dans la collection Louis Éloy" (Ramioul, Belgique) (réf. bibl. 159-161)

  • 2010 : organisation et commissariat de l'exposition "Nécropoles et enceintes du 5ème millénaire dans la France du Nord-Est", Maison Interuniversitaire des sciences de l'Homme, Strasbourg.

  • 2009 : rédaction de quatre notices pour l'exposition "10 000 ans d'histoire ! 10 ans de fouilles en Alsace" (réf. bibl. 168-171).

  • 2008 : organisation et commissariat de l'exposition "1000 morts sans sépultures. Les dépôts néolithique de Herxheim, Palatinat (5000 av. J.-C.)", Maison Interuniversitaire des sciences de l'Homme, Strasbourg (en coopération avec le Service archéologique du land de Rhénanie-Palatinat).


Depuis 2008, enfin, j'ai publié quatre articles dans des revues de vulgarisation scientifique nationales (La Recherche, Pour la Science, Dossiers d'archéologie) (réf. bibl. 155-158).

4, Rayonnement
4.1, Echanges internationaux
Je suis, depuis 2000, membre correspondant de la Römisch-Germanische Kommission de l'Institut Archéologique Allemand. J'ai donné trois semestres de cours complets (en allemands), dans les Université de Fribourg-en-Brisgau (1997-1998), Bâle (2000-2001) et Zurich (2012-2013). J'ai participé par des contributions, depuis 1990, à une quinzaine de séminaires universitaires en Allemagne et en Suisse. J'ai organisé deux fouilles-écoles internationales, l'une franco-allemande (Herxheim, 2006-2008), l'autre franco-Suisse (Lutter, 2006-2011). Je participe depuis 2006 au projet DFG (Deutsche Forschnungsgemeinschaft) « "Bandkeramische Siedlung mit Grubenanlage von Herxheim bei Landau (Pfalz) et j'ai participé, entre 2008 et 2010, au projet "La diversité rubanée ; analyses isotopiques, ostéologiques et archéologiques", financé par le Arts and Humanities Research Council et placé sous la direction de Alasdair Whittle (Université de Cardiff), Robert Hedges (Université d'Oxford), Alex Bentley et Graham Pearson (Université de Durham).


4.2, Expertises
J'ai réalisé trois expertises pour le compte de l'ANR et évalué trois projets pour le Fonds national suisse. J'ai participé à un comité de visite AERES (ULMR Arscan Nanterre, décembre 2012).
4.3, Responsabilités éditoriales


  • depuis 2005, co-éditeur scientifique de la collection : Universitätsforschungen zur Prähistorischen Archäologie (Ed. Habelt, Bonn).

  • depuis 2008 : membre du Advisory Board of the Journal of Archaeology in the Low Countries (JALC) édité par Amsterdam University Press.

  • 2006-2014, directeur de la collection Rhin-Meuse-Moselle. Monographies d’archéologie du Grand-Est (collection de l’Université de Strasbourg – 5 volumes parus).

  • Membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS), section Préhistoire et protohistoire (depuis 2010).

  • Membre du comité de lecture du Bulletin de la Société Préhistorique Française.

  • Membre du comité de lecture du Bulletin de la revue Paleo.


4.3, Participation à des jurys de thèse et HDR


  • Jurys d’HDR : 3

    • Emilie Gauthier, 25 juin 2012 à Besançon;

    • Luc Laporte, 3 décembre 2010 à Rennes

    • Rose-Marie Arbogast, 18, septembre 2008 à Besançon).

  • Jurys de thèse : 20

Florian Cousseau, Rennes 06/12/2016, Noisette Bec-Drelon, Aix-en-Provence 18/12/2015, Aurélie Roche, Strasbourg 09/06/2015, Loïc Jamet-Reynal, Genève 12/06/2012 ; Emmanuel Ghesquière, Toulouse 05/09/2012 ; Aurélie Houbre, Strasbourg 27/09/2012 ; Aline Thomas, 12/12/2011 Bordeaux ; Clément Moreau, 04/06/2010 Dijon ; Corinne Thévenet, 26/03/2010 Paris 1 ; Anne Baron, 2009 Strasbourg ; Soraya Siafi, 2009 Strasbourg ; Amandine Viellet, 28/06/2007 ; Yannick Prouin, 14/09/2007 Dijon ; Anthony Denaire, Strasbourg 26/10/2006 ; Bart Vanmontfort, 22/06/2004, Leuven ; Karim Gernigon, Toulouse 08/10/2004 ; Katja Schmidt, Strasbourg 16/12/2004 ; Anne Hauzeur, Strasbourg 24/10/2003 ; Philippe Lefranc, Strasbourg 24/10/2003 ; Samuel van Willigen, Fribourg-en-Brisgau 2001 ; Karoline Mazurié de Keroualin, Genève 2001.
4.4, Diffusion du savoir
Nombreuses conférences en France et à l’étranger. Exemples récents ou à venir en 2014 :

  • 25/11/2014 : “Invention and Innovations in European Prehistory”, Berlin, dans le cadre de la conference internationale « Contextualizing Technical Innovations in the 4th and 3rd Millenium BC » (Frei Universität Berlin, Excellence cluster Topoi).

  • 23/03/2014 : « Mythes ou théories scientifiques ? La Préhistoire comme science des origines et des fins dernières », Mulhouse, dans le cadre du cycle « cycles du temps, fins du monde » (Université et Ville de Mulhouse »).

  • 01/11/2012 : « La culture à céramique linéaire et la néolithisation de l’Europe centrale », Université de Neuchâtel.

  • 05/03/2010 : "1000 morts sans sépultures". Les restes humains du site d'habitat rubané (vers 5000 av. J.-C.) de Herxheim" ; dans le cadre du séminaire doctoral : „Mehr als Müll ? Profane und Sakrale Deutungen von archäo(bio)logischen Fundvergesellschftungen“, Graduirtenprogramm "Integrative Archäologie", Université de Bâle.

  • 30/02/2008 : « Reconstituer les échanges de matières premières et de biens au Néolithique », dans le cadre du séminaire doctoral "Wirtschaft : archäologische und ethnographische perspektiven", Université de Bâle.

  • 11/05/2006 : « Technique et sacré : vers une anthropologie de l’invention préhistorique », Lausanne, Université et Service cantonal d’archéologie.

  • 18/05/2005 : « La première fois....Réflexions sur les conditions d'apparition des innovations "préhistoriques », Université de Neuchâtel.


4.5, Responsabilités et activités au sein des sociétés savantes


  • Membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS), section Préhistoire et protohistoire (depuis 2010)

  • Président de l’Association pour la Promotion de la Recherche Archéologique en Alsace (depuis 2013).


Responsabilités Collectives :

1, Responsabilités administratives :


  • Directeur-adjoint de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme-Alsace (MISHA = MSH Alsace) depuis 2011

  • Directeur de l’Institut des Antiquités Nationales de l’Université de Strasbourg (2011-2016)

  • Responsable du Master de la composante archéologie (2011-2014)

  • Responsable du Comité d'experts scientifiques, section 21 (2011-2012)


2, Responsabilités dans les projets et la vie collective de l’établissement


  • Mise en place, en 2005, d’un enseignement de Préhistoire.

  • Mise en place, en 2006, en coopération avec la faculté de Géographie, d’un stage annuel de Géographie destiné aux étudiants de Master.

  • Participations régulières (chaque année depuis 2009) aux Journées des Universités et aux Journées portes-ouvertes de la Faculté des Sciences historiques.


Responsabilités et mandats nationaux :


  • membre nommé du Conseil National des Universités (CNU, section 20) (2011-2015)

  • Membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS), section Préhistoire et protohistoire (depuis 2010)

  • Membre du Conseil national de la recherche archéologique (conseil consultatif placé auprès du Ministère de la Culture et de la Communications), représentant l’enseignement supérieur (2012-2016).



ANNEXE 1 : Liste classée des publications
Total général des contributions publiées (rapports non pris en compte) : 209
Articles dans des revues avec comité de lecture
Revues internationales  (total : 27)
[1] JEUNESSE C. et DENAIRE A. (à paraître – soumis en octobre 2016) Origine des animaux sur pied, circuit de la viande. La formation des assemblages osseux dans le contexte d’une fête traditionnelle à Sumba (Indonésie). Une enquête ethnoarchéologique, Bulletin de la Société Préhistorique Française.

[2] JEUNESSE C. (2016) « Biens précieux et biens exceptionnels dans la Préhistoire récente de l’Europe. Le système du dépôt et de la tombe élitaire et la naissance de l’Europe barbare », Préhistoires Méditerranéennes [ En ligne], 5 | 2016, mis en ligne le 24 octobre 2016, consulté le 24 octobre 2016. URL : http://pm.revues.org/1299, p. 1-29

[3] JEUNESSE C. (2016) A propos des conditions de formation des assemblages osseux archéologiques dans les sociétés pré-littéraires disparues européennes (Néolithique et Protohistoire). Une analyse ethnoarchéologique dans deux sociétés vivantes de l’Asie du Sud-Est. Journal of Neolithic Archaeology 18, 2016, 115–156 [doi 10.12766/jna.2016.2].

[4] JEUNESSE C. (2015) Das Aufkommen der Ideologie des Kriegers im westlichen Mittelmeerraum in der zweiten Hälfte des vierten Jahrtausends v. Chr., Das Altertum 2015, Band 60/4, 263-282.

[5] JEUNESSE C. (2014) The dogma of the Iberian origin of the Bell Beaker: attempting its deconstruction. JungsteinSite. Journal of Neolithic Archaeology 16, 2014, 158–166 [doi 10.12766/jna.2014.5].
  1   2   3

similaire:

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique icon1. 1 Présentation générale
«Tiers-Monde». En effet, en étudiant l'histoire, les traditions et l'évolution des sociétés dites «traditionnelles» qui constitue...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconExposer les objectifs et les caractéristiques du montage financier...
«démultiplier» le pourcentage de contrôle. Les sociétés holdings peuvent, en effet, contrôler les sociétés cibles sans en détenir...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconExposer les objectifs et les caractéristiques du montage financier...
«démultiplier» le pourcentage de contrôle. Les sociétés holdings peuvent, en effet, contrôler les sociétés cibles sans en détenir...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconJusqu’où collaborer ?
«que dois-je faire ?», et plus particulièrement, dans un objectif d’application pratique immédiate «comment convient-il d’agir dans...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconCette approche analytique, structurelle et matérielle, n’a donc pas de valeur formative perenne
«qualité». L’approche systémique est désormais utilisée comme outil de prévision dans les domaines les plus variés: psychologie sociale,...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconL’approche économique du fonctionnement de la société
«l’économie est l’étude de la façon dont les sociétés utilisent des ressources pour produire des biens ayant une valeur et les répartir...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconAnthropologie sociale, ethnologie et ethnographie
«néfastes» de leurs épouses vis-à-vis de leurs enfants. Dans les familles traditionnelles, ils n'interviennent pas dans le système...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconAtelier 1 : Introduction et préhistoire

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconSéance plénière du 4 février 2016
«Mesurer et favoriser le progrès des sociétés» selon laquelle IL est nécessaire de mesurer dans chaque pays le progrès des sociétés...

Elevage et rituel dans les sociétés traditionnelles sub-actuelles et de la Préhistoire récente. Approche ethnoarchéologique iconA. Les trois fonctions traditionnelles de la monnaie






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com