Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année





télécharger 138.13 Kb.
titreSpécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année
page1/2
date de publication14.02.2017
taille138.13 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > finances > Documentos
  1   2
UNIVERSITÉ d’AIX-MARSEILLE
UFR Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines




Master professionnel Arts

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année

Vade Mecum 2015-2016


Directeur du Master Arts : Yannick BUTEL Université d’Aix-Marseille - Centre Saint Charles - case 62

Responsable de la spécialité : Gilles SUZANNE 3 Place Victor Hugo- 13331 Marseille Cedex 3

Secrétariat Pédagogique : Michèle REY téléphone : 04 13 55 02 60

Secrétariat : Sabrina PARAT courriel : allsh-medcult@univ-amu.fr
Sommaire
Chemins et cheminement des arts p.4
Le Master Médiation culturelle de l’art p.5
Objectifs du parcours p.6
Débouchés du parcours professionnel p.6
Dispositifs pédagogiques p 8
Fonctionnement des études p.9
Semestre 3
MEDS1 - ENSEIGNEMENTS TRANSVERSAUX THÉMATIQUES - 6 crédits
MEDS15 - Politique culturelle 3 et Institutions politiques européennes p.11
MEDS16 – Esthétique générale p.11
MEDS6 - SAVOIRS ET SAVOIR-FAIRE 3 - 12 crédits
MEDS64- Droits et Propriété artistiques p.11
MEDS65- Technique de communication p.12
MEDS66- Projet professionnel p.12
MEDS67- Gestion administrative et budgétaire p.12
MEDS62C- Espaces de la médiation (un enseignement au choix) :
MEDS621- Jeunes publics et médiation p.12

ou

MEDS622- Patrimoines et médiation p.12

ou

MEDS623- Actions culturelles internationales et médiation p.13

MEDS7 - ARTS 3 - 12 crédits
MEDS73 - Problématisation de la pratique 3 p.13
MEDS74C- Domaines artistiques (un domaine au choix A ou B) 
Domaine A
MEDS75- Arts plastiques p.13

et

MEDS76- Littérature et Poésie p.13

et

MEDS79- Danse p.14

Ou

Domaine B
MEDS77- Théâtre et arts de la scène p.14

et

MEDS78- Musique p.14

et

MEDS79- Danse p.14


Semestre 4
MEDT6 - APPROCHES CRITIQUES - 12 crédits
MEDT61- Séminaire Arts et Manières de voir p.15
MEDT62- Méthodologie de projet 3 et stage p.15
MEDT63- Approches critiques de la médiation p.16

MEDT7 - MEMOIRE - 9 crédits p.16

MEDT8 - SOUTENANCE - 9 crédits p.16

Chemins et cheminements des arts

L’œuvre d’art marque à la fois la mort d’une expérience et sa multiplication

Albert Camus, Le mythe de Sisyphe, 1942.
La médiation des arts, de leurs œuvres, relève de logiques d’action qui se situent bien au-delà de la communication ou de la médiatisation. Faire la médiation d’une œuvre est en soi un art de vivre ; une philosophie pratique et sensible de l’art et des œuvres. Un geste singulier, une pratique personnelle, qui invite tout un chacun à l’expérimentation de soi et à l’exploration de la réalité au prisme des arts. C’est donner le goût des arts, de leur multiplicité et de leurs croisements, tout autant qu’entraîner d’autres que soi à la découverte des désirs qu’ils font naître et des plaisirs qu’ils procurent.
Faire la médiation d’une œuvre maintient ouvert et libre cet espace de rencontre du monde, physique et cognitif, mais aussi poétique et critique, que l’œuvre induit. C’est inventer, toujours dans le souci de ce qu’est l’autre, de la diversité qu’il recouvre, les conditions de possibilité de cette hospitalité entre une œuvre et des personnes. C’est aller vers une expérience sensible de l’art, émancipée du seul jugement de goût et non exclusivement indexée sur une culture cultivée de l’art.
Susciter l’attente vis-à-vis d’une œuvre, mais aussi solliciter sa présence, c’est rendre possible une rencontre originale à l’occasion de laquelle chacun peut éprouver ses affects et ses percepts, les mettre en récits, voire redéfinir sa conception du monde, de l’art, de l’Autre et de soi. Car la médiation est tout autant une invitation à éprouver des émotions, que l’introduction à une interrogation vive de ce que nous transmet la culture, pour le meilleur et parfois pour le pire.
La médiation culturelle de l’art, de ce point de vue, se propose comme un processus dynamique de réciprocité entre une œuvre et des personnes qui prend l’aspect d’un bien commun toujours à venir et dont il faut à chaque instant inventer les conditions et les formes de son renouvellement.
Gilles Suzanne

Le master Médiation culturelle de l’art a été fondé par Jean-Charles Bérardi (1961-2006)

Mcf en Esthétique et sciences des arts à l’Université de Provence

Le master médiation culturelle de l’art
Créées à la demande du Ministère de la Culture rejoint par d’autres partenaires professionnels régionaux (Délégation Régionale du Centre National de la Fonction Publique Territoriale, Association Régionale des Conservateurs...), les formations à la Médiation culturelle de l’art de l’Université d’Aix-Marseille sont habilitées depuis 1994 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
Médiation culturelle de l’art est une spécialité du master Arts au sein de l’UFR Arts Lettres Langues et Sciences Humaines (ALLSH). La spécialité dépend du pôle Lettres et Arts, lui-même rattaché à l’UFR ALLSH. Les enseignants sur poste liés à la formation sont par ailleurs chercheurs associés au LESA (Laboratoire d’Études en Sciences des Arts – Equipe d’Accueil 3274 -
http://ufr-lacs.univ-provence.fr/lesa/).
Le master Médiation culturelle de l’art existe au sein de l’Université Franco-allemande sous la forme d’un master binational Université d’Aix-Marseille /Universität Hildesheim1 avec possibilité de poursuite en thèse sous la forme d’un phd Track financé par une bourse pour l’UFA
La seconde du master Médiation culturelle de l’art comprend une première année indistincte entre finalité recherche et professionnelle. La seconde année est clivée entre parcours recherche et professionnel. Vous pouvez, dès à présent, obtenir un descriptif du master 2 recherche ou professionnel en téléchargeant les vade mecum qui leur correspondent.
La spécialité Médiation culturelle de l’art du Master Arts est une formation de niveau I (Bac + 5). Elle articule, sur deux semestres, 26 semaines d’enseignements dont 2 mois minimum de stage.
Votre Master comprend les quatre filières suivantes :

  1. Arts plastiques 3. Littérature et Poésie 5. Danse

  2. Théâtre et arts de la scène 4. Musique


Le Master Médiation culturelle de l’art articule trois logiques d’action et de réflexion :

une logique d’interrogation culturelle des usages et des pratiques des populations. Pour nous, à n’en pas douter, toute activité de médiation doit se soucier de l’autre, de son mode de vie, et donner à vivre, peut-être autrement, les questions culturelles que les œuvres d’art soulèvent sur le monde et notre époque.
une logique d’interrogation culturelle des pratiques artistiques et des œuvres d’art. Forte de la conviction que les arts peuvent susciter et rendre vifs nos questionnements culturels, toute médiation s’impose comme une invitation et une adresse à l’autre.
une logique d’interrogation politique des institutions de la culture, des techniques et des métiers qui s’y déploient, et des politiques culturelles et de leur capacité à concerner les populations à travers l’action culturelle. Attachés à l’existence et au développement de politiques publiques en matière d’art et de culture, nous nous efforçons d’en suivre les évolutions et d’en comprendre les enjeux contemporains.
Ces logiques sont explorées dans des enseignements fondamentaux assimilables à trois pôles :

● « approches des populations et publics des arts et de la culture »

● « étude esthétique des arts, des pratiques artistiques et des œuvres »

● « analyse politique des institutions et des politiques publiques de l’art et de la culture »
Les interventions des universitaires (enseignants sur poste) et des professionnels (professionnels chargés d’enseignement) s’organisent autour de ces trois pôles d’enseignements en même temps que ces trois logiques se croisent dans les enseignements propres à chaque filière artistique. S’il est acquis que chaque discipline artistique développe son histoire, son environnement, ses formes d’action, ses contextes institutionnels, ses pratiques, ses propres paradigmes, il n’en demeure pas moins que c’est dans les interactions entre les arts et les œuvres, les publics et leurs pratiques, les politiques culturelles et les institutions des arts, que se situent la problématique de la médiation culturelle de l’art.

Objectifs du parcours
Ce parcours s’adresse à toutes celles et à tous ceux qui désirent développer la connaissance et l’exercice des différents métiers dont l’objet est de faciliter l’appréhension par les publics des œuvres d’art. Il prépare aux fonctions de responsable en médiation des arts. Être en charge de la politique des publics d’un établissement culturel, c’est élaborer, mettre en œuvre, diriger et évaluer des programmes de découverte et d’appréciation des œuvres artistiques à destination des publics, et dans des contextes culturels, institutionnels et professionnels variés.
La formation se donne pour visées de préparer à :

● Élaborer, mettre en œuvre, diriger et évaluer les orientations de la politique des publics et de médiation d’un

établissement culturel et artistique.

● Concevoir et conduire des opérations de médiation des arts qui ouvrent (diversifient et développent) les publics des arts actuels et du patrimoine (publics scolaires, familiaux, de proximité ou touristiques, etc.), voire qui ancrent les démarches artistiques dans les populations et les territoires.

● Élaborer des actions de médiation directe, au contact des œuvres et des populations, et des outils de médiation indirecte (TIC, fiche de salle, etc.).

● Organiser et suivre les activités culturelles d’un équipement culturel ou d’une collectivité territoriale.

● Constituer, coordonner, voire former, et animer des équipes de réalisation d’actions de médiation.

● Établir et développer des réseaux professionnels et partenariaux à partir de programmations artistiques et patrimoniales au niveau local, national et international.

● Coordonner et gérer les moyens humains, administratifs, financiers, communicationnels, matériels, etc. d’actions de médiation.

● Rédiger des documents d’information/présentation/médiation destinés aux publics d’équipements culturels (lettres d’information, fiches de salle, revues, chroniques, etc.).

● Faire de la veille d’informations dans le domaine de la médiation des arts.
Le master transmets :

● Des connaissances approfondies en esthétique et sciences des arts, dans le domaine des politiques culturelles et de l’étude des populations et de leurs pratiques culturelles.

● Des connaissances en matière d’institutions culturelles sectorielles, de domaines artistiques et de médiation auprès de publics spécifiques.

● Une méthodologie de projets de médiation directe et indirecte : maîtrise de la faisabilité des actions de médiation, définition des objectifs et des moyens d’actions de médiation, planification et coordination d’équipes, de partenaires et d’activités de médiation.

● Des outils de communication, de gestion administrative et budgétaire, des TIC, d’une langue, d’écriture, de présence de soi aux autres…

● Des connaissances en droit d’auteurs, de l’image, etc.
Débouchés du parcours professionnel
Les métiers de la médiation culturelle de l’art se répartissent dans différents secteurs professionnels : secteurs artistiques et culturels, socioculturels et secteurs du tourisme et du développement local.
Les postes de médiateur se déclinent en : médiateur sectoriel (du patrimoine, des arts vivants, du livre, des arts plastiques…), responsable d’atelier pédagogique (fonction publique nationale ou territoriale), animateur sectoriel, responsable de services des publics, directeur de la communication, responsable de programmation (Convention Syndéac), animateur, chef de projet culturel, chef de centre (Convention Action socioculturelle), agent de développement local, agent de développement touristique, chargé de mission, attaché culturel, conseiller (contractuels assimilés de la fonction publique). Il recouvre également des intitulés de poste de gestionnaires du type administrateur, chargé de production, agent artistique.
À l’issue de la formation, vous pouvez :

● postuler à tout emploi contractuel proposé par une collectivité territoriale pour développer l’action culturelle de ses équipements, Offices Municipaux, Départementaux ou Régionaux de la culture ou du tourisme, Centres culturels polyvalents, Bibliothèques, Musées, Maisons de quartier,

● vous présenter aux concours de recrutement organisés par le CNFPT, par les ministères en charge du Tourisme, de l’Education Nationale et de la Culture,

● être salarié d’un établissement conventionné et labellisé dans les domaines du spectacle vivant, de la diffusion musicale, du développement culturel, de la diffusion de l’art contemporain, de l’animation du patrimoine ou du tourisme culturel,

● vous présenter aux recrutements du secteur socioculturel dans les établissements des grandes fédérations d’éducation populaire,

● être salarié de toute association ou entreprise qui accompagne la création artistique, diffuse et distribue ses objets auprès des publics,

● exercer en libéral comme animateur, agent artistique.

● postuler à tout emploi du secteur animation d’un établissement public à caractère social : centre d’hébergement, prisons, hôpitaux, internats, maisons de retraite,

● répondre à la demande d'action culturelle en entreprise ou du secteur hôtelier,

● créer votre emploi en construisant une offre adaptée à un territoire et un public.
Nous vous encourageons, par ailleurs, à consulter les SUIO et les répertoires RNCP via Internet
Débouchés du parcours recherche (en 2ème année uniquement)
La seconde année à finalité recherche du master Médiation culturelle de l’art vise à transmettre un savoir théorique et pratique obtenu tout au long d’un cursus attaché à la découverte et à la reconnaissance de la diversité culturelle et artistique, pour soutenir et accompagner une activité de recherche (poursuite d’études en thèse, y compris en cotutelle).
Dans le domaine de la recherche : l’acquisition de connaissances procède d’une intellectualisation des objets artistiques contemporains qui articulent l’histoire des formes artistiques à leurs métamorphoses dans l’espace européens et l’aire méditerranéenne. Les programmes d’enseignements se développent au plus près des expériences artistiques (musique, littérature, arts plastiques, théâtre…) et des savoirs esthétiques élaborés à l’heure actuelle.
Les débouchés professionnels et scientifiques sont précisés dans le vade-mecum de seconde année de la spécialité recherche du master Les nouveaux espaces européens et méditerranéens de l’art.
Dispositifs pédagogiques

Le Master professionnel Médiation culturelle de l’art articule des enseignements théoriques et critiques, techniques et pratiques, un suivi et un accompagnement à la méthodologie de projet, des stages tuteurés et un appui à l’insertion professionnelle.

Encadrement pédagogique
Les logiques enseignées sont appréhendées sous diverses formes d’encadrements pédagogiques.
Le responsable pédagogique de la spécialité dirige et encadre l’ensemble des modalités et des contenus de la formation. Il assure le lien entre l’équipe pédagogique et les étudiants. Il est par conséquent votre interlocuteur. Il assure la cohérence de l’ensemble de votre formation et le respect des programmes, des partenariats extérieurs et des règles universitaires.

L’équipe pédagogique est composée :
● D’enseignants issus de différentes disciplines (esthétique et sciences des arts, histoire de l’art, sociologie, droit, littérature, etc.). Ils proposent des synthèses de grands modèles théoriques quant à l’approche de l’art et des œuvres, des institutions et des politiques culturelles publiques, des publics et des pratiques culturelles, par l’analyse de cas concrets, par la mise en perspective problématique d’objets de recherche, et selon des méthodologies et des concepts.
● De nombreux professionnels qui prennent en charge des enseignements théoriques, des travaux dirigés ou des ateliers aux côtés des universitaires pour permettre une approche singulière des fonctionnements institutionnels et des modes de gestion, des techniques de présence, d’approches des publics spécifiques ou d’appréhension des outils de communication.
● De professionnels, par ailleurs professeurs associés des universités, qui assurent l’accompagnement à la méthodologie de projet en lien avec les logiques de stages ou d’enseignements.
Le secrétariat pédagogique assure la gestion logistique et administrative des dispositifs pédagogiques et la liaison avec les différents services de l’Université d’Aix-Marseille.
Le secrétariat accueille les étudiants et assure la circulation des conventions de stage, etc.

Cette seconde année de Master est intégrée au Master binational Université d’Aix-Marseille / Universität Hildesheim.

Elle offre la possibilité d’une poursuite d’études en thèse sous la forme d’un PhD Track (avec accès à des bourses d’études et de mobilité UFA

Fonctionnement des études
Fiche pédagogique, dispenses de cours
Chaque étudiant doit avoir remplir sa fiche pédagogique avant le 30 octobre. Elle présente les cours auxquels il est inscrit ainsi que les dispenses liées à des diplômes antérieurs (après en avoir eu confirmation par le responsable pédagogique) ou à la Validation d’Acquis d’Expérience après jury. Le contenu de cette fiche conditionne l'accès aux salles de cours et l’inscription des notes de l’étudiant sur le logiciel centralisé du service de la scolarité de l’Université d’Aix-Marseille.
Les étudiants qui souhaitent une dispense pour un ou plusieurs enseignements du 1er ou du 2ème semestre doivent en faire la demande par écrit auprès de la direction pédagogique avant le 30 octobre, en joignant les photocopies de diplômes et les relevés de notes (ou certificats de travail) la justifiant. La notification de la décision est donnée par courriel après signature de la direction pédagogique et est enregistrée sur la fiche pédagogique.
Organisation de l’année, emploi du temps et salles
L’année est organisée en deux semestres (septembre/décembre et janvier/mai). À chaque fin de semestre se déroule une session d’examens unique (écrits et/ou oraux et de remise de dossiers). Les sessions d’examens semestriels clôturent l’évaluation des UE suivies au cours du semestre correspondant. Cette clôture se fait à une date précise. Au-delà de cette date, les épreuves correspondantes aux UE des 2 semestres, ne sont plus notées.
IMPORTANT !
Le Master fait intervenir de nombreux professionnels en activité : des modifications et des ajustements de dernière minute se produisent. Il est donc primordial de vous tenir informé de manière régulière grâce aux panneaux d’affichage du secrétariat et par voie électronique. Dans la mesure du possible, le secrétariat vous informe dans les meilleurs délais, et par ces moyens, des changements qui interviennent.
Évaluation, valeur des notes, moyennes et contrôle des connaissances
Les enseignements dispensés dans le cadre du Master sont évalués le plus souvent sous forme d’un contrôle continu et d’un contrôle final.
Pour chaque cours, TD ou séminaire, le contrôle continu consiste à réaliser différents types de travaux notés. Ils peuvent prendre l’aspect de fiches de lecture, de dossiers intermédiaires, d’exposés, de réalisations techniques et se baser sur des appréciations de participation, de présence (ou toutes autres formes décidées par les enseignants).
Le contrôle final est organisé à la fin de chaque semestre. En janvier pour la session du premier semestre et en fonction du calendrier de stage pour la session du second semestre. Ces épreuves peuvent également prendre la forme de dossiers, de devoirs sur table, d’oraux (ou toutes autres formes décidées par les enseignants).
Les modalités d’évaluation sont décrites pour chaque cours dans ce document. Toute modification est notifiée par courriel par la direction pédagogique.
La seconde année de master est organisée en 6 UE équivalentes à 60 European Credits Transfer System (ECTS). Vous trouverez dans ce document les intitulés d’UE et la valeur en ECTS de chacune d’entre elles.
IMPORTANT !
Les notes constitutives d’une UE se compensent entre elles à l’intérieur d’une même UE. Les UE se compensent entre elles au sein d’un même semestre.
Les semestres ne se compensent pas et l’évaluation des connaissances est effectuée sur une session unique.
Dans le cadre des travaux écrits sous forme de dossiers ou de notes de synthèses, individuels ou collectifs, le recours ou l’emprunt de textes, ou de fragments de textes, sans guillemets et non référencés (nom des auteurs, titres d’ouvrages ou intitulés d’articles, dates et origine de publication) sont sanctionnés.

Remise des dossiers de contrôle continu et de contrôle final
Tous les dossiers faisant l’objet d’une note, doivent obligatoirement être remis au secrétariat sur format imprimé, à la date convenue en 1 exemplaire, pour être transmis aux enseignants. Le dépôt du dossier est attesté par la signature du dépositaire. En cas d’arrivée par courrier, le tampon de la poste fait foi.
La transmission des dossiers d’évaluation du contrôle continu par mèl ou leur dépôt auprès des enseignants n’est pas prise en compte.
Consigne de la page de garde de chaque dossier : En haut à gauche : nom et prénom, l’intitulé de votre diplôme (en l’occurrence Master Arts 2ème année de Médiation culturelle de l’art), votre filière, en dessous centré : l’intitulé exact du cours correspondant ainsi que le nom de l’enseignant et la date.
IMPORTANT !
Dans le cadre des travaux écrits sous forme de dossiers ou de notes de synthèses, individuels ou collectifs, le recours ou l’emprunt de textes, ou de fragments de textes, sans guillemets et non référencés (nom des auteurs, titres d’ouvrages ou intitulés d’articles, dates et origine de publication) sont sanctionnés.

Organisation de sessions d’examens et décision de jury
La période d’examens du premier semestre a lieu dans la semaine qui suit les vacances de Noël. La remise des dossiers du premier semestre au secrétariat se fait pendant la semaine d’examens.
La période d’examens du second semestre a lieu en fonction du calendrier de stage.

La date limite de remise des dossiers du second semestre au secrétariat se fait pendant la semaine d’examens.
Les moyennes obtenues à l’issue de ces deux premières périodes sont communiquées par mail..
À l’issue de chaque session, le jury de diplôme examine les résultats de chaque étudiant. Ses décisions sont souveraines et peuvent entraîner des modifications de notes. Les relevés de notes ne seront consultables qu’après délibération de ce jury. Les notes des UE ne figurant pas sur la fiche pédagogique ne pourront être prises en compte.
Présences / Absences
La présence aux cours et séances de travaux dirigés est obligatoire, ainsi que la présence dans les structures culturelles pendant les périodes de stage.
La présentation de la carte d’étudiant (ou de la CNI) aux examens est obligatoire. Par ailleurs, toute absence non motivée aux examens entraîne l’enregistrement d’une mention « ABI » (pour « absence injustifiée ») et la non validation du diplôme.
Les absences non justifiées ou les retards fréquents sur les lieux de stage-action peuvent faire l’objet d’une décision de rupture de la convention individuelle de l’étudiant et la non validation de l’UE.

Ouverture du secrétariat, permanence des enseignants
Le secrétariat de la formation est ouvert aux étudiants de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30.

La direction pédagogique de la formation et les enseignants sur poste sont disponibles sur rendez-vous pour répondre individuellement aux étudiants.

● Responsable Pédagogique, Gilles SUZANNE : gilles.suzanne@univ-amu.fr
● Pour le master binational de l’Université franco-allemande, Gilles SUZANNE / Julia KRETTEK : gilles.suzanne@univ-amu.fr / doppelmaster@uni-hildesheim.de
● Secrétariat Pédagogique, Michèle REY : allsh-medcult@univ-amu.fr
● Secrétariat, Sabrina Parat : sabrina.parat@univ-amu.fr
Programme des enseignements

Semestre 3
MEDS1 : ENSEIGNEMENTS TRANSVERSAUX THEMATIQUES (6 crédits)
MEDS15 - Politiques culturelles 3 et Institutions politiques européennes (3 ects)

Sylvia Girel - Mcf Esthétique et sciences des arts
Cet enseignement a pour objectif de mettre en perspective les problématiques liées à la décision publique et à la construction de la valeur dans le cadre de projets artistiques et culturels. La diversité des projets et de leurs enjeux (politiques, sociaux, économiques, esthétiques, etc.), la pluralité des acteurs impliqués (décideurs publics, créateurs, opérateurs, spectateurs, etc.), l’hétérogénéité des espaces et lieux investis, rendent les processus de décision et de valorisation particulièrement complexes, et l’on observe que les effets produits, au cœur ou à la marge de certains projets, sont parfois aussi inattendus qu’imprévisibles. En effet, si certaines actions réussissent particulièrement bien alors que rien n’était joué d’avance, que d’autres sont un échec alors que tout était en place pour assurer leur succès, il convient de s’interroger sur les mécanismes à l’œuvre, sur les processus en jeu, de la conception à l’élaboration et jusqu’à a réalisation des projets. A l’appui d’études de cas, il s’agira d’une part d’illustrer un certain nombre de problématiques (politiques, esthétiques, éthiques, etc.) spécifiquement liées à certains projets, et d’autre part d’engager l’analyse dans une perspective de réflexion plus générale sur la décision publique et la construction de la valeur dans le domaine des arts et de la culture aujourd’hui.
Évaluation : Contrôle terminal : examen sur table
Christophe Ernoul - Chargé de mission Affaires européennes et les politiques territoriales, DRAC-PACA
La production, l’organisation, la diffusion de projets culturels s'organisent parfois dans un cadre institutionnel européen. Ce cours consiste à connaître et comprendre les grands enjeux des projets culturels européens, apprendre à les relier au contexte de l’Europe, se doter d'une connaissance des liens entre les dispositifs locaux et nationaux et les dispositifs européens pour construire, soutenir et accompagner efficacement les projets culturels.

  1   2

similaire:

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconSophie Cras – La valeur, la médiation
«experts» ? L’art a-t-il une valeur en dehors du fait qu’il a un prix ? Quelle place donner aux qualités objectives de l’œuvre, au...

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconCours élémentaire deuxième année

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconConsultation des copies de deuxieme annee de licence

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconAnnée universitaire 2014–2015 ( Deuxième session )

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconCréer un contexte favorable à la publicité télévisée : le rôle de...
«Si le boom des programmes courts à la télévision résulte d'abord d'une logique publicitaire, IL existe au moins un programme qui...

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconSacré Art Contemporain : Art, Art Sacré, Art contemporain : un hold up sémantique
«contemporains» à ceux qui poursuivaient une modernité ouverte. Un livre excellent et très pédagogique, dans lequel on découvre les...

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconCours de deuxieme annee
«Trente Glorieuses» selon l’expression de l’économiste Français Jean Fourastié

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconLes logiciels proposés sont principalement des logiciels gratuits...
«Gestion de l’information touristique» dans le cadre du tronc commun en premier année de bts tourisme et de la deuxième année (approfondissement...

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconLes logiciels proposés sont principalement des logiciels gratuits...
«Gestion de l’information touristique» dans le cadre du tronc commun en premier année de bts tourisme et de la deuxième année (approfondissement...

Spécialité médiation culturelle de l’art – deuxième année iconPolitique culturelle : le succès d’une catégorie floue
«pour une politique culturelle»1— mais désormais au retour sur les «fondements» d’un «modèle» (ce sont les mots du ministre) établi...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com