Bulletin d’information mutualiste





télécharger 89.17 Kb.
titreBulletin d’information mutualiste
page1/3
date de publication14.02.2017
taille89.17 Kb.
typeBulletin
e.20-bal.com > finances > Bulletin
  1   2   3

Vie Mutualiste 07/02/2017

BULLETIN D’INFORMATION MUTUALISTE

OCTOBRE 2013

ACTUALITE DU GROUPE ET ENVIRONNEMENT BANCAIRE



Le Groupe Crédit Agricole
*** Jean-Marie Sander est revenu dans Les Echos sur les 4èmes Assises mondiales du financement agricole et rural, organisées les 26 et 27 septembre à Paris. "Nourrir 9 milliards d'hommes en 2050 : un défi pour les banques" alors que de nombreuses contraintes limitent l'accès au crédit des agriculteurs, souligne-t-il. De ce point de vue, les cinq associations mondiales de banques agricoles ont renouvelé leur engagement de poursuivre leur action en matière de financement. Sécuriser l'activité des agriculteurs est également nécessaire et des expériences innovantes se multiplient pour gérer leurs risques.
*** Alors que les liens se sont distendus entre entreprises et banques en raison de la crise, "le modèle des banques mutualistes donne toutefois une piste aux chefs d'entreprise pour réchauffer cette relation", souligne l'hebdomadaire L'Usine Nouvelle. En effet, en devenant administrateur de sa banque, l'entrepreneur peut mieux connaître son partenaire financier et influer sur sa stratégie. « L'un des éléments les plus saillants des banques mutualistes, c'est qu'elles représentent des utilisateurs avec des finalités plus opérationnelles que financières", souligne Dominique Lefèbvre, exploitant agricole spécialisé dans les céréales près de Chartres (Eure-et-Loir) et président de la Fédération nationale du Crédit agricole. "75% du sociétariat" des caisses régionales du Crédit Agricole "est constitué d'entrepreneurs", ajoute-t-il.

*** Dimanche 13 octobre 2013 entre 19h et 21h30, les Caisses régionales La Réunion, Languedoc, Nord Midi-Pyrénées, Alpes Provence, Toulouse 31, Sud Méditerranée et Corse ont rejoint le système d'information Nice qui comprend à présent 31 Caisses régionales. Prochains rendez-vous les 9-10-11 novembre et les 16-17 novembre pour la fin des migrations vers le SI Nice

*** Investir Le Journal des Finances revient sur ses conseils concernant l'action Crédit Agricole S.A. Après être resté à l'écart pendant la crise, l'hebdomadaire financier est repassé à l'achat début janvier 2013 et estime que l'action conserve du potentiel, le groupe s'étant recentré sur ses forces tandis que l'environnement n'est plus défavorable au secteur
*** La 6ème édition des Trophées du Management de l'innovation, décernée par L'Expansion en partenariat avec BearingPoint et l'Ecole des Mines Paris Tech, a récompensé Airbus, STMicro, Tarkett et Crédit Agricole. Le Prix Spécial du Jury a ainsi été remis au Crédit Agricole Store, qui s'appuie sur des développeurs extérieurs (individus ou sociétés) pour concevoir de nouvelles applications bancaires pour téléphone mobile.
***Le Crédit Agricole a décidé de créer un "Village de l'innovation" au 55 rue La Boétie à Paris. Cet espace de 4600 m2, qui pourrait ouvrir au printemps 2014, aura une double vocation : accueillir une pépinière d'entreprises et abriter un "technolab" pour le groupe afin de promouvoir et d'accélérer l'innovation appliquée à la relation client. L'espace aurait également vocation à être ouvert à des partenariats extérieurs (entreprises high-tech, institutions publiques, universités).
*** Kwixo a annoncé hier le lancement d'une offre dédiée aux associations - un secteur considéré comme un relais de croissance. Kwixo Associations permettra aux organisations de collecter de l'argent à distance tout en bénéficiant de services à valeur ajoutée (organisation d'appels aux dons, création de pages événementielles). Elle sera notamment présente aux côtés de l'Institut Pasteur pour le Pasteurdon organisé du 11 au 13 octobre.
*** Le groupe Crédit Agricole lance son application mobile de recrutement : MyCAJobs

Premier recruteur du secteur bancaire, acteur majeur de l’alternance et du volontariat international en entreprise1, le groupe Crédit Agricole dévoile MyCAJobs. Il s’agit d’une des premières applications (entreprise) mobile de recrutement en France : une nouvelle innovation du Groupe qui répond aux besoins des candidats.
Conçues pour faciliter et optimiser le recrutement mobile, ses fonctionnalités en font l’une des applications les plus complètes du marché. Le Groupe renforce ainsi son dispositif Web 2.0 et digital de recrutement pour lequel il a déjà été plusieurs fois primé.
*** Le Crédit Agricole a obtenu, pour son portail d’applications mobiles Crédit Agricole Store, le prix spécial du jury lors des Trophées du Management de l’Innovation.

 Ce prix, attribué par un jury d’experts, récompense les projets les plus remarquables dans les domaines du management de l’innovation et de la R&D. Créé en 2007 par BearingPoint, L’Expansion et L’Ecole des Ponts ParisTech, l’Observatoire du Management de l’Innovation récompense depuis six éditions les entreprises qui se distinguent dans ces domaines.

 

Le Crédit Agricole remporte ainsi son 4ème prix lié à cette innovation participative : déjà récompensé en 2012 par la Palme de la Relation Client, en février 2013 par un Award « Best of Show » au Finovate de Londres et par le prix NetExplo Innovation Produit et Service en juin 2013, le Crédit Agricole Store compte à ce jour 26 applications, a déjà réuni 600 000 visiteurs depuis son lancement et séduit plus de 13 000 clients.
Ce projet d’open innovation a été développé avec une grande agilité par une équipe restreinte. Le Crédit Agricole a ainsi démontré sa capacité d’innovation dans un délai particulièrement court : 9 mois ont suffit pour rendre le CA Store opérationnel en proposant 14 applications mobiles dès septembre 2012.

Depuis le début du mois, le Crédit Agricole Store est devenu 100% Gratuit ! Profitez-en pour vous inscrire et en parler autour de vous !!!
*** A l'occasion de la semaine de l'ISR, l'hebdomadaire Challenges met l'accent sur ce type de placements. Amundi, leader européen de la gestion d'actifs, s'impose comme le numéro un du marché français, avec 66 milliards d'euros investis dans ses fonds ISR (toutes classes d'actifs confondues).
Avec un objectif d’encours de 100 milliards d’euros d’ici 2 ans, Amundi, leader européen de la gestion d’actifs avec près de 750 milliards d’encours*, a inscrit dès sa création l’Investissement Socialement Responsable (ISR) comme l’un des piliers de sa stratégie de développement.

Conformément à ses engagements, Amundi a fortement élargi sa gestion ISR qui représente aujourd’hui 66 milliards d’euros d’encours*, soit plus de 40 % du marché en France. Dans le même temps, Amundi a développé ses fonds engagés dans le financement des entreprises solidaires qui atteignent un encours de 750 millions d’euros*.

La démarche ISR développée par Amundi s’appuie sur une analyse extra-financière basée sur des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) qui permet, en plus des critères financiers, de construire les portefeuilles en pondérant - voire en excluant - les émetteurs. Amundi entend ainsi inciter les émetteurs à prendre en compte les facteurs ESG dans leur stratégie. Un dialogue régulier avec les entreprises sur ces sujets a été mis en place, notamment dans l’exercice des votes aux assemblées. Par ailleurs, via ses investissements solidaires, Amundi soutient les projets liés à la protection de l’environnement, l’attention aux plus défavorisés via la réinsertion par l’emploi et le logement, et les nouveaux enjeux sur les sujets de santé-dépendance et de solidarité internationale.
*** Face à la baisse de la fréquentation des agences, les banques repensent de plus en plus leurs installations. "Les banques découvrent qu'elles sont des commerces", explique Jean-Pierre Lefebvre, directeur de l'agence AKDV qui a imaginé l'agence Banque populaire Rives de Paris. De son côté, Crédit Agricole a ouvert son "Store" à Grenoble : il s'agit d'une agence design et innovante, sur trois niveaux accessibles, ressemblant davantage à un Apple Store qu'à une agence traditionnelle.
*** Challenges, qui publie le premier classement Ethics & Boards des entreprises du SBF 120 les plus féminisées, s'intéresse aux sociétés qui favorisent la parité. Pour faire progresser la mixité des équipes, Danone, L'Oréal, SNCF, Crédit Agricole, KPMG et Orange ont ainsi créé le programme Eve. "Des études américaines, comme 'Women Matter' de McKinsey, ont montré que la mixité au plus haut niveau hiérarchique améliore la performance de l'entreprise", souligne Olga Koenig, de Danone, membre du comité des sages d'Eve. Ce matin, la ministre des Droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem, devait signer des conventions avec une dizaine d'entreprises s'engageant à féminiser leurs organes de direction
*** Jean-Luc Creach, directeur de Crédit Agricole Bretagne Banque d'Affaires, devient directeur général d'UNEXO. Il remplacera à compter du 4 novembre Christophe Blanchy, récemment nommé directeur général de Crédit Agricole Capital Investissement & Finance et de Sodica.
*** Succédant à Eric Lombard, Jérôme Grivet, directeur général de Crédit Agricole Assurances et de Prédica a été élu à la tête du Groupement français des bancassureurs.
*** Selon une étude de l'observatoire UFF-Ifop, les Français les plus aisés paraissent prêts à prendre davantage de risques en matière de placements mais ils placent encore leur épargne avec prudence. Près de 22% des personnes interrogées se disent également inquiets de la pression fiscale. L'un des marchés convoités de la banque privée est celui de Bordeaux, où sont présents la plupart des acteurs du secteur. "Nos clients sont essentiellement des dirigeants actionnaires, mais aussi des familles fortunées plus traditionnelles établies depuis de longues années", explique Guillaume Rimaud, directeur commercial d'Indosuez Private Banking, filiale de gestion de fortune en France du groupe Crédit Agricole, qui possède six implantations régionales. Cet intérêt est notamment lié à la viticulture mais pas seulement; le suivi des sociétés innovantes et l'accompagnement des entrepreneurs constituent aussi des activités importantes pour la banque privée
*** Les réseaux sociaux internes, inspirés de Facebook, Twitter, Viadeo ou LinkedIn, sont en plein essor dans le secteur financier. Porteurs de valeurs collaboratives, ils sont également importants en matière de renforcement du sentiment d'appartenance à l'entreprise et tendent à être de plus en plus utilisés pour recruter en interne. Témoignant pour L'Agefi HebdoClaire Bussac, responsable innovation et technologies RH du groupe Crédit Agricole S.A., souligne que son travail est "plus efficace" grâce à la plate-forme collaborative Mocca mise en place dans le groupe.
*** Les faibles taux actuels incitent à investir à crédit dans l'immobilier, et pas seulement pour sa résidence principale : l’endettement s’avère en effet un excellent levier patrimonial. D’autant plus que si peu de banques acceptent de prêter à leurs clients pour acquérir des biens non immobiliers, l’investissement dans la pierre est, lui, nettement mieux accueilli. Jean-Baptiste Roudillon de LCL Banque Privée rappelle à ce titre qu’il est plus intéressant pour l’achat d’un bien immobilier "d’emprunter dès que possible pour acheter, car la valeur du bien s’apprécie en votre faveur si vous êtes propriétaire".
*** Le Crédit Agricole vient de lancer une nouvelle campagne pluri-médias intitulé « Qui connaît bien assure bien… ». Réalisée par l’agence BETC, cette dernière met l’accent sur la relation de proximité qu’entretient la banque avec ses 21 millions de clients, qui se traduit notamment par la recherche de solutions leur permettant de sortir d’éventuelles situations délicates.
*** Jean-Luc Perron, de la Fondation Grameen Crédit Agricole, rappelle l’existence d’un modèle autre que celui reposant sur la recherche de maximisation du profit dont la crise a montré les limites, celui des "entreprises solidaires de développement", dont "la réussite se mesure à l’aune de leur impact dans la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion, et où l’essentiel, voire la totalité des profits est réinvesti dans l’entreprise". Les entreprises de ce genre nécessitent, plus que toute autre, de mettre l’accent sur l’innovation en inventant notamment de nouveaux "modes de production" ou encore de nouvelles "formes juridiques". Elles s’inscrivent dans le long terme et nécessitent "des entrepreneurs tenace et des investisseurs patients". Les grands groupes ont déjà commencé à investir leurs capacités d’expertise et de management pour donner naissance à de telles entreprises. Parallèlement, le secteur de la philanthropie réoriente son aide en passant d’une logique de don à une approche entrepreneuriale et certaines ONG évoluent également vers ce modèle. Les acteurs publics du développement se montrent pour leur part intéressés "par les effets de leviers et d’entraînement" créés par ce modèle. Surtout, "un nouveau paradigme de partenariat" entre ces différents acteurs est en train d’apparaître. Des difficultés restent à résoudre : un label "entreprise solidaire de développement" pourrait permettre aux fonds d’épargne salariale d’investir au sein de tels sociétés dans les pays en développement ; il faut "compléter la boîte à outils du développement en y introduisant la capacité d’investissement sans but lucratif" ; il convient de dissiper les soupçons de "greenwashing" au moyen de dispositions adéquates définies dans une charte.
*** Alors que le phénomène de l'agriculture de proximité et de la vente directe prend de l'ampleur, Crédit Agricole et l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture (APCA) ont signé le 16 octobre un accord-cadre afin de faciliter l'accès des agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme à des moyens de paiement électroniques. Les caisses régionales du groupe s'engagent notamment à proposer des tarifs préférentiels sur les abonnements et frais d'installation d'outils monétiques.
*** La deuxième édition du Grand Prix des Etudiantes Crédit Agricole Louise-Tallerie est lancée. Il s’agit, pour les étudiantes de niveau licence 3 et master, d’être accompagnées par des experts pendant une journée où il sera question, pour les finalistes, d’imaginer en équipe un projet innovant portant sur un grand défi du groupe. Les gagnantes pourront bénéficier d’un accompagnement personnalisé d’un an, de propositions de stages ou de contrats en alternance et d'une dotation globale de 20 000 euros.
*** BforBank reçoit le Prix du Service Client de l’Année 2014

BforBank, la banque 100% en ligne spécialiste de l’épargne, a été élue Service Client de l’Année 2014 dans la catégorie « Banque en ligne » à l’issue de la 7ème édition du Prix organisée par Viséo Conseil.

 La participation à ce concours lui a permis d’obtenir une évaluation objective de la part de clients mystère et de recenser ses forces et ses faiblesses. En effet, BforBank a fait l’objet de 215 tests réalisés par téléphone, e-mails, interrogations sur le site internet ou sollicitations sur les réseaux sociaux et cela, sur une période de dix semaines entre le 7 mai et le 12 juillet 2013.

 

Accompagner une clientèle autonome mais exigeante : BforBank s’adresse à des épargnants au profil plutôt autonome : ils souhaitent garder le contrôle de leur épargne (« Mon banquier, c’est moi ») mais valorisent l'accompagnement. La banque s’est donc attachée, dès sa création, à établir et pérenniser la relation avec sa clientèle, fondée sur l’échange, l’écoute et le suivi de leurs besoins de placements.

 

Si l’offre «tout en un» permet de gérer son épargne soi-même (des produits performants, une information la plus riche possible et des outils personnalisables), les épargnants peuvent être mis en relation avec des conseillers expérimentés et formés aux nombreuses problématiques liées à l'épargne. Des conseillers privés prennent le relais sur des informations plus pointues concernant la gestion de patrimoine ou la bourse.  

 
  1   2   3

similaire:

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin d’information

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin d’information n°7

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin d’information documentaire

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin quotidien d’information

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin d’information des

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin d’information mensuel sur le Sudoc

Bulletin d’information mutualiste iconL’association nationale de la presse mutualiste
«France-Mutualité» publie chaque mois la liste de ses cinquante derniers articles ou dossiers, brèves comprises. Vous pouvez télécharger...

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin d’information n°9
«Mahdi, noblesse de chapelet (mrbtin) et pratiques guerrières en Afrique du Nord (à propos d’Abd El-Kader)» Bruno Etienne

Bulletin d’information mutualiste iconBulletin d’information mensuel sur le Sudoc
«Etre responsable d’un centre régional Sudoc-ps, difficultés, besoins, améliorations possibles»

Bulletin d’information mutualiste iconProgramme de sciences de gestion :  thème «information et intelligence collective»
«information et intelligence collective» : notions d’information, de communautés en ligne et de réseaux sociaux






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com