Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique,





télécharger 296.1 Kb.
titreRésumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique,
page4/6
date de publication04.07.2017
taille296.1 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5   6

Tableau 9 : Résultats des estimations des flux commerciaux bilatéraux


(imports + exports), période 1998-2009



Source : IEDOM. 2011
Ces résultats laissent apparaître que parmi les variables susceptibles de stimuler les échanges régionaux des DFA, on relève :


  • la distance : en effet, en raison des faibles distances entre les pays de la région, la sensibilité des échanges commerciaux des DFA (comme des autres territoires de la Caraïbe) à la distance est à peu près identique, ici proche de l’unité. Cependant, la réalité est autre, puisque malgré la modicité des distances entre ces territoires, l’insuffisance des infrastructures de transports ainsi que le coût prohibitif des liaisons aériennes et maritimes entre les DFA et leurs voisins rendent ce bon résultat moins pertinent. Par exemple, aujourd’hui il est plus coûteux et moins commode de se rendre de Pointe à Pitre à Kingston (Jamaïque) qu’à Paris.




  • le PIB et la taille de marché pour certains pays : Théoriquement, le PIB contribue positivement à accroître le volume des échanges. Dans notre cas, l’élasticité des échanges de biens des DFA et des autres économies caribéennes au PIB par tête apparaît sensiblement identique (1.00 pour les DFA, 1.09 pour la Caraïbe), de même que pour la taille de marché (1.05 pour les DFA, 0.98 pour la Caraïbe). Toutefois, un niveau élevé de PIB ne se traduit pas nécessairement par un degré important d’échanges de biens entre pays. Preuve en est, les exportations de la Guadeloupe à destination des états de la Caraïbe (hors DFA) ne représentaient en 2012 que 2.5% des exportations totales de ce DFA, tandis que les importations de la Guadeloupe en provenance de la Caraïbe représentaient toujours pour la même année, 5.8% des biens importés.


Par ailleurs, les résultats montrent que parmi les variables ou facteurs entravant les échanges entre les DFA et la Caraïbe, figurent :


  • l’effet . Cet effet apparaît plus élevé pour les DFA (élasticité de 5.86) que par exemple pour les PTOM néerlandais (3.52). Ces résultats révèlent que l’intégration des DFA dans l’espace national français et européen est plus forte que celle des PTOM Caribéens. Cela se traduit par un courant d’échange plus élevé avec la France hexagonale qu’avec la Caraïbe et autres régions du monde. Par exemple, en 2012, 64.5% des importations Guadeloupéennes provenaient de l’Union européenne, et parmi celles-ci, 53.9% en provenance de la France, tandis que pour la même année, 53.6% des exportations Guadeloupéennes étaient à destination de la France.




  • la langue : l’utilisation du français, langue minoritaire dans la région Caraïbe apparaît comme une barrière aux échanges régionaux des DFA. Les estimations montrent que par rapport à l’anglais et à l’espagnol, le français constitue un facteur limitant pour les échanges entre les DFA et leurs voisins (facteur de 1.5 pour les DFA contre 0.96 pour la Caraïbe).




  • le taux de change : une appréciation de l’euro de 10% se traduirait par une baisse des échanges avec la Caraïbe de près de 1%.




  • L’absence de participation des DFA aux principaux accords commerciaux et économiques de la région et l’exclusion des produits sensibles du champ de l’APE. Exemple, l’adhésion à ces accords entraîne pour le CARICOM un effet positif avec un facteur de 2.48, et de 1.44 pour l’ECCU.




  • Enfin, l’analyse des avantages comparatifs révélés (ACR) et de celle des indices de similarité (IS) des exportations de la Caraïbe qui n’ont pas été abordées dans l’étude de l’IEDOM montrent que les économies de cette région sont plus concurrentielles que complémentaires, car spécialisées à peu près toutes dans les mêmes productions. Les indices d’avantage comparatif révélé indiquent que le nombre d’industries pour lesquelles la région Caraïbe a un avantage comparatif est faible par rapport à d’autres régions du monde. Cela se traduit par un haut degré de concentration des exportations des principaux pays de la région, si l’on en juge par l’indice Herfindahl de concentration des exportations, qui va de 0.06 pour la Barbade à 0.62 pour le Suriname. Cette situation a pour conséquence d’impacter négativement le potentiel de commerce entre ces pays. Par ailleurs, le tableau 10 ci-dessous, extrait d’une étude de la Banque centrale de la Barbade (Denny Lewis-Bynoe et Allan Webster, 2000), présente pour l’année 1994, les indices de similarité (IS) des exportations pour un grand nombre de pays de la Caraïbe (y compris la Guadeloupe). Cet indice compare les structures d’exportation (ou importations) de deux pays ou zones (i et j) dans leurs échanges avec une troisième zone h (le monde). L’indice IS est compris entre 0 (dissemblance complète) et 100 (similarité complète). Selon les Nations-unies, la similarité des exportations est relativement forte si elle avoisine 30%, et forte si elle avoisine 50%. Les résultats montrent une convergence de la structure des exportations de la Guadeloupe vers celle de la Caraïbe (24.7% contre 26.8%). La Guadeloupe affiche également un niveau élevé de similarité des exportations avec Cuba, Costa Rica et les Antilles Néerlandaises. En définitive, cette analyse fait ressortir deux groupes de pays. D’un côté, la Barbade et Trinidad et Tobago pour lesquels les indices de similarité des exportations avec les autres pays de la Caraïbe sont faibles, et de l’autre côté les autres pays de la Caraïbe pour lesquels les indices de similarité des exportations sont moyennement plus élevés.



1   2   3   4   5   6

similaire:

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconLire attentivement les instructions suivantes avant d'élaborer un...
«sans objet» dans le paragraphe correspondant. Ceci, pour des raisons de maintenabilité du document

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconRésumé : L’objet de cet article est d’évaluer les effets des politiques...
«Politique agricole, zonage et aménagement du territoire rural», Revue d’économie régionale et urbaine, 2000, n°1, pp. 27-44

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconSecrÉtaire d’État auprÈs du Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Emploi
«info-pratiques Antilles» a été mise en place par la direction du Tourisme pour répondre aux questions relatives à la situation touristique...

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconRésumé : Le présent papier traite des propriétés et des points de...

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconLes petites entreprises au centre du redressement de la guadeloupe...
«Île-de-France» du Cégom recevait un adhérent guadeloupéen de son pôle régional «Atlantique-Ouest», afin d’évoquer la situation de...

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconRésumé Exécutif
«Réflexion sur les spp» sera l'élaboration d'un document sur les points considérés stratégiques pour les actions futures

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconLa durée de l’épreuve est de 4 heures (portée à 5 heures pour les...
«L’objectif est d’évaluer la maîtrise des connaissances notamment les notions et les mécanismes de base du programme». Le candidat...

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconImplantation : guadeloupe et martinique
«sciences économiques et de gestion» est de compléter les formations proposées en L offrant à l’étudiant un parcours complet lmd....

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconImplantation : guadeloupe, martinique et guyane
«sciences économiques et de gestion» est de compléter les formations proposées en L offrant à l’étudiant un parcours complet lmd....

Résumé Le présent document a pour objet d’évaluer les implications potentielles sur les économies des états de la Caraïbe et de celles des dfa (Guadeloupe, Martinique, iconLa reprise de l'économie mondiale devrait s'accélérer [ ] Remontée de l'inflation
Pour la première fois depuis près de dix ans, les économies de tous les États membres de l'ue devraient croître sur l'ensemble de...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com