Progression pédagogique en classe de 4ème





télécharger 216.56 Kb.
titreProgression pédagogique en classe de 4ème
page1/6
date de publication22.05.2017
taille216.56 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6
Progression pédagogique en classe de 4ème
Conditions et contraintes d’enseignement en classe de 4ème
Conditions et contraintes fixées par le programme de technologie

Au cycle central, l’enseignement est centré au travers d’activités portant sur plusieurs domaines d’application répartis sur les deux années de formation, l’élève enrichit sa connaissance des technologies. Il est confronté à l’étude d’objets techniques diversifiés, de produits plus complexes, empruntés aux principaux domaines d’activité de l’Homme qui l’amène à se poser des questions complémentaires pour aborder le produit : “ Comment le conçoit-on ? ” “ Comment le réalise-t-on ? ” “ Comment prévoit-on son élimination ? ”

L’enseignement du cycle central porte sur :

• l’analyse de produits utilisant des quantités significatives d’énergie, de transmission de l’information et qui font partie de l’environnement proche de l’élève ;

• les procédés de réalisation ;

• la conception en fonction de contraintes techniques et socioéconomiques liées au cycle de vie du produit.

Il permet à l’élève d’élargir ses connaissances des technologies de l’information et de la communication en abordant la programmation, notamment au travers du pilotage de systèmes automatiques et de la modélisation, en particulier à partir d’outils de représentation du réel. Il prépare l’élève à mettre en œuvre la démarche technologique au travers de la réalisation d’un projet.

Structure du programme

L’élève étudie au moins trois objets servant de support aux activités. Ces objets doivent répondre à un besoin réel. Ils doivent faire appel chacun à des principes techniques différents, des énergies différentes et des matériaux différents. L’un d’eux donne lieu à une réalisation. Ces objets ne sont pas nécessairement les mêmes pour tous les élèves d’une même classe.

La place des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans l’enseignement de la technologie.

L’utilisation des technologies de l’information et de la communication est intégrée à l’enseignement de la technologie qui participe, au même titre que les autres disciplines, à la validation des compétences du Brevet informatique et internet (B2i).
Conditions et contraintes fixées par les ressources pour faire la classe en 4ème

Les connaissances sont clairement identifiées ; la technologie est une discipline d’acquisition de connaissances.

Les aspects socio-économiques sont limités à un éclairage, conformément à l’esprit du socle commun ; en revanche, une place non négligeable est laissée aux aspects liés au développement durable.

La dimension historique est apportée par l’étude de l’évolution des solutions et des objets techniques.

Les supports d’étude sont choisis dans des champs d’application différents chaque année. Le programme n’apporte pas de connaissances spécifiques aux domaines d’applications retenus. Les connaissances à assimiler par l’élève sont transposables d’un domaine à l’autre. Il s’agit aussi de lui faire acquérir des méthodes, au travers de l’étude d’objets techniques, des démarches d’investigation, de résolution de problèmes techniques et de préparer l’élève à la conduite de projets.

Le programme est articulé autour de six approches traitées de manière progressive à tous les niveaux du collège : «L’analyse et la conception de l’objet technique», «Les matériaux utilisés», «Les énergies mises en œuvre», «L’évolution de l’objet technique», «la communication et la gestion de l’information », « Les processus de réalisation de l’objet technique ».

La progression de l’ensemble est associée à une progression spécifique de chaque approche.

Domaines d’application et exemples de supports

Pour chaque année, un domaine d’application définit le champ dans lequel le professeur devra choisir les supports d’enseignement : en quatrième : « Confort et domotique ».

Dans le cas, inévitable, de l’émergence de nouvelles techniques, il serait possible, à l’avenir de modifier les domaines d’application au niveau national et de traiter le programme de chaque année en s’appuyant sur d’autres supports.

Des exemples de supports d’enseignement

En classe de quatrième, les supports d’enseignement sont choisis dans le domaine d’application du confort et de la domotique.

Parmi eux, le professeur peut retenir des objets ou des installations qui permettent à l’Homme de réguler la température ambiante, de se distraire, d’entretenir sa santé, de s’habiller, d’automatiser des tâches régulières, de mieux se protéger et d’embellir l’intérieur et l’extérieur de son habitat, de produire lui-même son énergie, etc. Ces objets techniques possèdent une ou plusieurs chaînes d’énergie, une ou plusieurs chaînes d’information et un système de pilotage et de commande.

La réalisation collective

En réalisation collective, la maquette de structure sera privilégiée ; elle n’est pas numérique mais il ne s’agit pas non plus de réaliser des ouvrages réels à l’extérieur du laboratoire de technologie.

La réalisation collective n’implique pas obligatoirement la réalisation d’un objet unique pour la classe. Elle peut se limiter à la réalisation de tout ou partie d’un objet par une équipe de 4 à 6 élèves. Pour une équipe, deux organisations différentes sont possibles :

- celle de l’ingénierie simultanée ;

- celle de l’organisation séquentielle.

La réalisation met en œuvre des procédés de fabrication unitaire. Les activités de réalisation incluent : - le montage / démontage ;

- la fabrication ; l’assemblage d’éléments manufacturés ; le réglage ; la configuration et la mise en service ; la maintenance…

Il faut donc distinguer « réaliser » de « fabriquer ».

La réalisation ne vise pas forcement l’obtention d’un objet technique complet et fini. Les objectifs de la réalisation sont l’acquisition de connaissances, de capacités et d’attitudes dans le cadre de l’obtention partielle ou totale d’objets techniques. Ceux-ci peuvent être des objets techniques réels ou des objets techniques maquettisés.

Les objets préfabriqués du commerce et/ou simplement à assembler sont à exclure.

En classe de quatrième, la réalisation collective porte sur la maquette ou le prototype de tout ou partie d’une installation visant à assurer le confort de l’utilisateur et s’intéresse plus particulièrement à la commande et au pilotage.

Le centre d’intérêt

Le centre d’intérêt permet de regrouper des connaissances et des capacités autour de situations-problème. Cette organisation en « centre d’intérêt » présente de nombreux avantages :

- permettre la programmation de ces apprentissages (activités pratiques mieux ciblées, gestion des antériorités facilitée) ;

- permettre la structuration des apprentissages (les séances de « synthèse » remplacent les séances de « correction ») ;

- être le point de mire des apprentissages et déterminer les évaluations en fin de cycle.

L’identification et le découpage en centres d’intérêt doivent prendre en compte :

- l’analyse des connaissances et des capacités associées décrites dans le programme ;

- l’expérience du professeur et sa compétence en didactique qui lui permettent d’identifier les points-clés de la formation.

Dès que l’enseignant a identifié les connaissances et les capacités associées à son centre d’intérêt, il détermine la durée de la séquence pédagogique associée. Si la durée prévue est supérieure à quatre séances, il peut envisager de la scinder. En parallèle, il choisit les supports pertinents pour construire les activités permettant d’atteindre l’objectif pédagogique.

Cette organisation permet de raccourcir la durée entre le début et la synthèse de la séquence et ainsi l’élève n’a pas perdu le fil conducteur de l’enseignement. Elle permet de varier les supports d’enseignement autour d’une situation problème et enrichit la restitution lors de la phase de structuration. Enfin, elle évite de multiplier chaque matériel pédagogique par le nombre d’équipes.

L'année scolaire est, dans ce but, partagée en centres d'intérêt qui favorisent l'interdépendance entre les six approches du programme et évitent d'aborder celui-ci de façon linéaire et seulement analytique. L'organisation présentée à chaque niveau est un exemple de mise en œuvre. Chaque équipe de professeurs façonnera sa propre organisation en fonction du contexte et de ses contraintes spécifiques et pourra faire d’autres choix que ceux présentés mais tout en en conservant le principe.

Le regroupement des connaissances et des capacités en centres d’intérêts autour de situations-problème se réalise en respectant les contraintes suivantes :

- chaque centre d’intérêt doit permettre de proposer aux élèves une ou plusieurs situations problème ;

- chaque centre d’intérêt doit pouvoir se décliner sur des supports différents, tous issus du thème ou domaine d’application de l’année ;

- chaque centre d’intérêt doit permettre de faire une ou plusieurs synthèses nécessaires sur des connaissances et des capacités issues de différentes approches du programme.

Les connaissances et les capacités des 6 approches du programme apparaissent repérées par un code couleur :
Analyse et conception de l’objet technique

Les matériaux utilisés

Les énergies mises en œuvre

L’évolution de l’objet technique

Communication et gestion de l’information

Les processus de réalisation d’un objet technique
Certaines capacités peuvent être abordées à plusieurs reprises.
En classe de quatrième

La classe de quatrième permet à l’élève d’aborder les six approches du programme sur le domaine d’application du confort et domotique.

Les différents centres d’intérêt prennent appui sur les éléments qui permettent d’assurer à l’homme, dans les lieux de vie (habitat, bureaux, usines, commerces, espaces de santé, de loisirs…), ses besoins vitaux et secondaires (se nourrir, boire, respirer, communiquer, se divertir, se reposer…), sa santé, sa sécurité, son confort (visuel, thermique, acoustique...).

Les systèmes automatisés peuvent être considérés comme aide aux personnes dépendantes s’ils ne sont pas liés à la sécurité ou aux économies d’énergie.
Conditions et contraintes fixées par la spécificité des élèves et par l’établissement scolaire

La séance est d’une durée de 1h30.

L’effectif maximum est de 20 élèves (ZEP), la classe est découpée en 5 équipes de 4 élèves au maximum.

Chaque équipe dispose de 1 à 2 postes informatiques.

Les activités sont élaborées à partir de divers supports numériques et matériels issu du domaine d’application « Confort et domotique ».

Une évaluation de début d’année à pour objectif d’estimer le niveau de capacité et de connaissance des élèves issu de 5ème afin d’associer dans une même équipe des élèves de niveau scolaire différent.

Le découpage de la progression pédagogique est réalisé en centre d’intérêts, formés à partir d’une ou plusieurs séquences pédagogiques.

Pour des raisons de facilité de suivi des capacités et des connaissances, une séquence pédagogique se limite en général à deux séances, 3 au maximum.

En début d’année le lancement des activités est favorable à une séquence de trois séances, le temps que les élèves découvrent les méthodes de travail et le matériel informatique à disposition.

L’organisation séquentielle est le type d’organisation retenu. Plus simple à gérer, à structurer et à synthétiser ; « tous les élèves participent, ensemble, au même instant, à la réalisation d’une partie de l’objet technique ».

Un document de structuration des connaissances (une à deux pages) sera remis aux élèves au terme de la première séance de la séquence, il sera complété en fonction des acquis de la séance. Il sera définitivement complété au terme de la dernière séance de la séquence.

Au cours de l’année, pour des raisons de cohérence et de richesse des activités, les capacités et les connaissances seront parfois vu plusieurs fois, mais ne donneront lieu qu’une fois à une structuration des connaissances. Dans ce cas elles apparaissent sous la partie structuration des connaissances.

Le moment de synthèse sera placé à la fin de la dernière séance de la séquence pédagogique, après le moment de structuration des connaissances.

À chaque début de séquence, sera donné aux élèves un document qui présente la problématique (le thème) de la séquence, ainsi que les objectifs (production à réaliser), les activités (organisation) à mener et enfin un tableau qui présente ce que l’élève va apprendre à faire au cours de la séquence. Ce tableau sera complété par les élèves au moment du temps de synthèse placé en fin de séquence.

Certaines capacités glissent d’une séance à une autre, d’une séquence à une autre ou encore d’un centre d’intérêt à au autre.

Au début de chaque séquence est placée une évaluation sommative notée sur 20 qui peut être sur un support numérique ou papier. La régularité et la proximité des évaluations favorisent le processus d’apprentissage des connaissances.

La progression fait apparaître sous chaque capacité et connaissance structurées dans la séance, la validation de compétences du brevet informatique (B2i) au niveau du collège. Une fois celle-ci évaluée et acquise, elle sera validée.

Pour chaque séance est placée avant la structuration des connaissances, la ou les capacités du socle commun des connaissances et des compétences, qui seront développés au cours de la séance.
Les compétences et connaissances de socle commun à privilégier pour la classe de 4ème

Compétence 1 – La maîtrise de la langue française

Socle CCC1 Comprendre un énoncé, une consigne. Reformuler une consigne en explicitant la nature des tâches à accomplir.

Socle CCC1 Écrire lisiblement et correctement un texte spontanément ou sous la dictée. Écrire lisiblement un texte ou une « trace écrite » de cours en respectant les principales règles de l’orthographe grammaticale et lexicale (accords, formes verbales et orthographe des mots invariables).

Socle CCC1 Prendre part à un dialogue, un débat : prendre en compte les propos d’autrui, faire valoir son propre point de vue. Dans un échange entre professeur et élève ou entre élèves, savoir reformuler une intervention et apporter une justification pour l’étayer ou la rejeter.

Socle CCC1 Utiliser des dictionnaires, imprimés ou numériques. Savoir utiliser un dictionnaire pour vérifier l’orthographe ou le sens d’un mot, découvrir un synonyme ou un mot nécessaire à l’expression de sa pensée.
Compétence 3 – Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

Socle CCC3 Analyser, concevoir et réaliser ; principe général de fonctionnement et conditions d’utilisation d’un objet technique. L’élève identifie l’origine des matières premières et leur disponibilité, et sait décrire succinctement des moyens de d’obtention des matériaux par transformation des matières premières ou par recyclage. Il appréhende l’impact d’une transformation et d’un recyclage en termes de développement durable. Il énumère différentes sources d’énergie possibles pour un objet technique et sait mettre en évidence leur influence sur ses performances, son autonomie, le coût des solutions techniques retenues.

Socle CCC3 Mobiliser ses connaissances pour comprendre des questions liées à l’environnement et au développement durable. Cette partie étant fondamentalement incluse dans « Maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques » et « Pratiquer une démarche scientifique ou technologique », Son évaluation ne peut être réalisée indépendamment ; elle s'effectue donc à l'occasion de questions ouvertes sur la thématique de l'environnement et du développement durable en lien avec les autres capacités.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Progression pédagogique en classe de 4ème iconRechercher, extraire et organiser l’information utile
«développement durable» est mené dans une classe de 4ème depuis septembre 2012, à raison d’1h par quinzaine. IL s’agit d’une classe...

Progression pédagogique en classe de 4ème iconP roposition n°2 : progression par themes classe de 5ème

Progression pédagogique en classe de 4ème iconProposition progression n°2 par themes classe de 3ème

Progression pédagogique en classe de 4ème iconLeçon sur le chômage Source : Académie d'Amiens Cette séquence pédagogique,...
«Le chômage», est prévue pour une classe de 2nde baccalauréat professionnel tertiaire (bac pro en 3 ans). Documents joints : la leçon,...

Progression pédagogique en classe de 4ème iconProposition de progression bac pro gestion administration – classe de terminale

Progression pédagogique en classe de 4ème iconTâche complexe – énergies renouvelables – classe de 4ème, 3ème
«coincés». Ces aides sont disponibles à la suite de l’énoncé. «-1» signifie perte d’une couleur sur une échelle de 5

Progression pédagogique en classe de 4ème iconFormulaire de réponse Questionnaire 2 élève non italianiste de 4ème...

Progression pédagogique en classe de 4ème iconLa course de durée prenant tout son sens pour l’élève est-elle possible...
«non spécialistes» et/ou débutants (stagiaires plc2 notamment) dans différents types d’établissement : initialement collèges de la...

Progression pédagogique en classe de 4ème iconProjet pédagogique Classe de neige 4 classes de Cours Moyen janvier/fevrier...
«gens de la montagne» (responsable station, moniteurs esf, pisteurs-secouristes …)

Progression pédagogique en classe de 4ème iconAccueillir et scolariser un enfant du voyage
«l’on veillera à la cohérence de son parcours, notamment pour ce qui concerne l’affectation dans un niveau de classe (dans une classe...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com