Montpellier notre ville / n ° 358





télécharger 0.64 Mb.
titreMontpellier notre ville / n ° 358
page1/13
date de publication22.05.2017
taille0.64 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13
MNV 358

montpellier notre ville / n ° 358 juin 2011 / www.montpellier.fr
Spécial
Tourisme

.........................................................................................................................

p2

Sommaire
P4

La fête des butineuses

Les 17 et 18 juin, la Ville organise APIdays, les journées de l’abeille.

P10

Le tourisme en hausse

Montpellier, on y vient, on en parle, on y revient!

P 22

Quartiers

p 22

Montpellier centre

Rues Drapernaud et Marioge, zone de rencontre.

P 24

Cévennes

Des scientifiques en herbe à l’école Spinoza.

P 26

Croix d’Argent

Un solstice musical et festif.

P 28

Hôpitaux Facultés

Le Parc Malbosc, antre

de la biodiversité.

P 30

Mosson

Labo artistique à Léo - Lagrange.

P 32

Port Marianne

À Grammont,

des mésanges sont nées !

P 34
Près d’Arènes
Radio Clapas s’installe à la Restanque.

P 36

Art de vivre

P37 / Un tango à Montpellier

Du 9 au 13 juin, TangOsud, un festival de tango argentin.

P39 / Brassaï

Exposition photo au Pavillon populaire à partir du 17 juin.

P43 / Le Lez animé

Rendez-vous sur les berges du Lez, le 11 juin pour le 3e Pentathlez.
WWW

montpellier.fr

a Ville, meilleure amie de la nature ? Tel est le thème de la table ronde du 6 mai à Montpellier sur la biodiversité. Serge Fleurence, 1er adjoint, délégué à la qualité de l’espace public, Frédéric Tsitsonis, adjoint délégué à l’économie des ressources et du patrimoine et Michaël Delafosse adjoint délégué à la culture scientifique et technique ont répondu aux questions de TerraOne.fr. Vous pouvez visualiser l’ensemble du débat sur le site de la ville.
kiosque

Le Tip Top d’été sort le 15 juin.

Tempo, le journal des seniors, est disponible dans les clubs de l’Âge d’or.

.........................................................................................................................

p3

Edito

Hélène Mandroux, maire de Montpellier
Non à la casse du service publicLa situation des fonctionnaires est de plus en plus préoccupante. Après une année blanche en matière d’augmentations salariales en 2011, François Baroin, ministre du budget et de la fonction publique a annoncé le maintien du gel du point d’indice pour l’année 2012. Les organisations syndicales estiment quant à elles, à 10 % la perte de pouvoir d’achat subie par les fonctionnaires depuis 2007.

Cette mesure s’ajoute à la volonté du gouvernement de continuer d’appliquer strictement la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, en dépit, notamment, de la contestation des fermetures de classes dans l’éducation nationale ou encore des demandes de renfort des syndicats de police.

Le projet de loi de finances 2012, en préparation, prévoit ainsi 30 000 suppressions de postes de fonctionnaires. Cette estimation s’ajoute aux 31 000 postes effectivement supprimés l’an dernier, aux 25 000 postes supprimés en 2009 et 28 000 en 2008. Soit en cumulé, près de 84 000 postes sur la période 2008 - 2010.

Chacun doit se mobiliser pour affirmer, avec les syndicats et les travailleurs, qu’une autre politique est possible, donnant la priorité à l’emploi, au partage des richesses, à la défense du pouvoir d’achat de tous les salariés et à la défense des services publics.

2ème papier

Deux prix pour la Ville

Hélène Mandroux a reçu le 16 mai à Paris, le prix Pierre-Guérin contre l’homophobie. Puis, le 17 mai à Amiens, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, Montpellier a reçu la palme d’or Idaho, la distinguant comme la ville la plus innovante en matière de prévention de l’homophobie.

Le maire de Montpellier est ainsi la première femme politique à obtenir le prix Pierre-Guérin, le jury ayant souhaité honorer le travail et l’engagement d’Hélène Mandroux dans sa lutte contre l’homophobie et pour l’égalité des droits. « Il financera une action de prévention de l’homophobie imaginée par le Conseil montpelliérain de la jeunesse de Montpellier », a précisé le maire. De la même façon, la palme d’or Idaho honore les actions menées sur la thématique de la prévention de l’homophobie. Et notamment, la célébration symbolique en février dernier du mariage d’un couple franco-portugais, avec l’objectif de faire reconnaître et avancer les droits des personnes homosexuelles. Cette action fait suite à l’Appel de Montpellier lancé en novembre 2009 par Hélène Mandroux, en faveur du mariage des couples de même sexe. La Ville a également décidé d’apporter une modification sur la fiche d’inscription dans ses écoles publiques, en permettant aux femmes et hommes, qui disposent de l’autorité parentale de pouvoir être reconnus par l’administration.
Mes rendez-vous
Fête des écoles

Les élèves de CM2 sont honorés le 10 juin, à 9h30, sur l’esplanade Charles-de-Gaulle.
Exposition

A partir du 17 juin, le pavillon populaire accueille une rétrospective de l’œuvre photographique de Brassaï.
Conseil municipal

La prochaine séance du Conseil municipal se tient le lundi 20 juin à 18h, à la salle des rencontres.
Estivales

Rendez-vous tous les vendredis soir sur l’esplanade, à partir du 24 juin et tous les soirs pour le marché des artisans.

.........................................................................................................................

p4-5
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

APIdays. Les journées de l’abeille ont lieu les 17 et 18 juin à l’espace Darwin du zoo. Pour tout savoir sur notre sentinelle de l’environnement préférée.

Il faut sauver Maya !
Les abeilles contribuent à la pollinisation de 80 % des fleurs et fruits de la planète. Elles n’en sont pas pour autant à la fête. Vulnérables aux diverses pollutions et aux pesticides utilisés en agriculture, elles sont vouées à une mort certaine si rien ne change. Depuis dix ans, les apiculteurs ne peuvent que constater la disparition de colonies entières et la faiblesse de celles qui subsistent. En instituant les journées nationales de l’abeille, portant l’appellation d’APIdays, l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf) positionne l’abeille comme une sentinelle au cœur de notre environnement urbain. Elle défend cet insecte, dont la survie est essentielle, mais aussi l’apiculture et notre qualité de vie actuelle et future. La 2e édition d’APIdays se déroule les 17 et 18 juin. La Ville a choisi le cadre bucolique du nouveau centre de ressources Darwin, situé au parc zoologique de Lunaret, pour ces journées militantes dédiées à la défense des butineuses. La journée du vendredi est réservé aux scolaire, de 10h30 à 17h.
Le nectar du Mas Nouguier

Plus qu’un symbole, l’adhésion de la Ville de Montpellier au programme APIdays manifeste sa volonté d’agir au plan environnemental. En 2009 déjà, soutenue par de nombreux partenaires, elle a apporté sa contribution à la défense de la filière apicole, en accueillant au Corum, le congrès professionnel et scientifique Apimondia, organisé par l’Unaf. En marge de l’événement, elle avait mis en place des animations grand public, ludiques et pédagogiques (ateliers, jeux, circuit découverte, expositions, conférences, projections de films, débats et spectacles).

La Ville a également signé la Charte nationale pour la survie des abeilles et la sauvegarde de la biodiversité. Concrètement, elle a choisi d’installer un rucher labellisé Abeille, sentinelle de notre environnement par l’Unaf, à l’agriparc du Mas Nouguier, situé entre les ZAC Ovalie et Les Grisettes. Les 15 ruches, colonisées chacune par quelque
80 000 abeilles, permettent de récolter 200 kg de miel par an. Une miellerie, aménagée pour les enfants, permet de confectionner des produits dérivés, made in Montpellier. Et ils sont tous “bio”, parce que contrairement à ce qu’on croit, les ruches se portent mieux au centre des agglomérations, qu’en plein nature. Ce, en raison de la diversité des plantes à butiner, mais aussi notamment à Montpellier, du choix fait de n’utiliser ni pesticide, ni désherbant pour l’entretien des espaces verts.

Infos et programme : Centre Darwin, parc zoologique de Lunaret, 50, avenue déconfiture, de 10h30 à 17h.

• Parcours botanique d’1h30, animé par un ethnobotaniste, à 10h30 et 16h30.

L’entrée est libre.

Infos : www.montpellier.fr
Article 2

Les Estivales battent leur plein tous les vendredis soir sur l’esplanade Charles-de-Gaulle, à partir du 24 juin.

La dolce vita tout simplement
Les Estivales de Montpellier s’installent sur l’esplanade Charles-de-Gaulle, tous les vendredis soir, du 24 juin au 9 septembre, de 18h30 à 0h30. La formule qui fait son succès depuis 7 ans, et attire jusqu’à 20 000 Montpelliérains et touristes en moyenne chaque soir, reste inchangée. Si ce n’est, qu’il a fallu un peu “pousser les murs”, pour élargir l’espace de fête, en occupant les deux allées de platanes de l’esplanade.

Au programme, bien sûr, toujours de la musique, de la danse, de l’artisanat et des dégustations de produits du terroir.

L’Estiv’art, tout d’abord, un marché nocturne, s’installe tous les soirs, du lundi au samedi, de 16h à 22h, sur l’Esplanade Charles-de - Gaulle. Des artisans d’art, dans des kiosques, proposent leurs créations : peinture, ébénisterie, poterie, vêtements, sacs, chapeaux, objets de décoration, bijoux, artisanat du cuir…

Ensuite, tous les vendredis, les Estivales, proprement dites, débutent : avec des spectacles au kiosque Bosc, de la musique (rock, soul, flamenco, jazz, musique brésilienne…) sur les marches du Corum et de la danse, notamment des cours de tango, au pied du Corum. Ces animations sont toutes gratuites.

Et puis il y a, l’incontournable formule apéritive, qui permet de déguster les vins des vignerons du Languedoc-Roussillon (3 verres pour 4 euros), avec (pour 4 ou 5 euros de plus), des produits locaux : plateaux de crustacés et coquillages ou bien assiettes de tapas ou de charcuterie. Des ateliers de découverte de l’œnologie sont également proposés gratuitement, à 19h à l’office de tourisme. Sur l’esplanade Charles-de-Gaulle (Tram lignes 1 et 2, arrêt Comédie ou Corum).  

Infos et programme : www.montpellier.fr
Photo :

Une fête joyeuse s’installe sous les platanes de l’esplanade, pendant les douze vendredis de l’été.
Encadré

Les Estivales 2010

en chiffres

180 vignerons Languedoc-Roussillon.

120 artisans.

20 000 visiteurs chaque vendredi.

9 000 verres de vin et 15 000 assiettes

de dégustation.

1 tonne d’huîtres.
Encadré élu
Marc Dufour, adjoint


au maire délégué

au développement

économique et commercial
« En attirant les Montpelliérains et les touristes par milliers, les Estivales profitent à l’ensemble des commerces du centre-ville »

Brèves


Tout sur la Carte midi

La Cuisine centrale est ouverte pendant tout l’été, du lundi au vendredi, de 8h à 17h sans interruption. Elle recevra les inscriptions aux restaurants scolaires, pour l’obtention de la carte Midi, à partir du 11 juillet. La régie de la cuisine centrale est cependant fermée du 1er au 15 août inclus, aucun règlement ne pourra être effectué pendant cette période. Bambinéo, mis en place par la Ville en février dernier, offre aux familles la possibilité d’effectuer un paiement sécurisé de la cantine ou de la crèche de leurs enfants, 24h / 24 et 7j / 7, par internet et par serveur vocal (n° Azur 0811 88 66 77) au prix d’un appel local. A ce jour, les familles ont bien adopté ce nouveau moyen, puisque 4 000 paiements ont déjà été effectués par Internet ou sur le serveur vocal. A noter : les familles n’ayant pas reçu leur code peuvent en faire la demande sur le portail Internet de la Ville.Infos : 04 67 27 81 00 - www.montpellier.fr
25 Ä d’activités ludiques

Vous avez entre 15 et 29 ans, la carte été jeunes est faite pour vous. la Ville de Montpellier propose de faire découvrir, pour 25 Ä, sous forme d’un chéquier vacances, une trentaine d’activités, pour la période du 15 juin au 15 août. Du baptême en flysurf, à une descente du Lez en canoë kayak, en passant par des entrées à des matches de foot, de rugby, au cinéma, dans des musées, des festivals, le planétarium, la piscine, la patinoire, la serre amazonienne ou bien pour des tours de karting ou 1 heure de cybercafé…En vente à la mairie, à l’office de tourisme, dans les maisons pour tous, l’espace Montpellier jeunesse (EMJ). Prévoir une photo, une pièce d’identité et un justificatif de domicile. Payable en chèque ou en espèces.

Infos : EMJ, 6 rue Maguelone,

04 67 92 30 50.
.........................................................................................................................
p6
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

Clé Logement. La Ville vient de remettre la 100e aide financière, permettant à des jeunes actifs

de s’installer dans leur premier appartement, sans tracasseries financières.

« Enfin chez moi !»
Le dispositif Clé Montpellier logement “ jeunes ” a été lancé en 2008 par la Ville de Montpellier, afin de favoriser l’accès et l’installation des jeunes actifs dans leur premier logement. La 100e aide financière, seuil éminemment symbolique, a été remise officiellement à Sonia Demeure, en présence du maire, Hélène Mandroux, et des élues, Hélène Qvistgaard (déléguée au droit au logement) et Christiane Fourteau (déléguée aux actions solidaires).

Sonia Demeure est une jeune femme de 27 ans. Elle a dû arrêter ses études, sans avoir pu valider son master en Cinéma. « Il fallait bien manger », explique-t-elle. Alors, elle a suivi une formation d’agent de sécurité et travaille la nuit, faisant les trois-huit. Grâce à l’aide financière de Clé logement, elle a maintenant un appartement, un F2, pour la première fois. « Jusqu’à présent, poursuit-elle, je faisais “ Tanguy ”chez ma mère, c’était bien pratique, mais cela ne pouvait pas durer. Alors, je me suis inscrite à la Boutique Logement jeunes. J’ai choisi l’option “ Premier loyer ”, remboursable sur 36 mois, avec un délai de latence de 3 mois pour le remboursement. C’est pratique parce que les trois premiers mois, on a pas mal de frais : achat des meubles, caution, etc. Les démarches à la Boutique ont été rapides, on a rempli le dossier et puis ensuite, tout est allé très vite. Le plus long, en fait, c’était avant, pour trouver un appart’». Les jeunes qui débutent dans la vie, comme Sonia, sont souvent confrontés à des problèmes d’argent, quand ils veulent louer leur premier logement. On leur demande en général de verser un dépôt de garantie et des frais d’agence, en plus du premier mois de loyer. C’est pour ces jeunes Montpelliérains, que la Ville a voulu donner un coup de pouce, en créant le dispositif Clé Montpellier Logement.

Infos : Boutique Logement Jeunes, 1 bis rue de la Vieille,

04 99 61 46 65

et boutique.logement@oranre.fr
Photo : Sonia Demeure, la 100e bénéficiaire du dispositif, félicitée par le maire, Hélène Mandroux.

Breves

Qui est concerné ?

Les jeunes de moins de 30 ans, en CDI et CDD, en contrat d’Intérim, de formation en alternance de plus de 6 mois ou demandeur d’emploi indemnisé.
De quoi s’agit-il ?

D’une aide de 1000 Ä, destinée à financer le 1er mois de loyer. Une enveloppe supplémentaire de 800 Ä peut être accordée pour financer les équipements de l’installation. Il peut aussi s’agir de 1000 Ä pour payer le dépôt de garantie. L’aide est remboursable sans intérêt, ni assurance, ni frais de dossiers, sur une durée maximale de 36 mois, après un différé de trois mois.
Conditions

La location doit se situer à Montpellier et le dossier doit être établi au cours du 1er mois de location. Clé Montpellier Logement est cumulable avec les aides Loca-Pass ou le FSL
Article 2

L’association Adie organise des journées portes ouvertes les 7 et 8 juin et tient un stand sur la Comédie, les 9 et 10 juin, pour informer sur le microcrédit.

Auto-entrepreneur, ça vous dit ?
Manuel commence enfin à voir le bout du tunnel. Il y a six mois, il a bénéficié d’un “ coup de pouce ” apporté par l’Adie, l’association pour le droit à l’initiative économique. Sans emploi depuis trois ans, il souhaitait sortir de l’engrenage, en recommençant à exercer son métier de photographe. Cela impliquait l’acquisition de matériels haut de gamme et il n’avait pas les moyens. Alors il a fait le tour des banques pour obtenir un prêt. Sans résultat. C’est en faisant des recherches sur internet, qu’il a su ce qu’étaient le microcrédit et l’Adie. Il y avait en fait un agence à côté de chez lui. Ensuite, tout s’est accéléré. Il a obtenu un financement de 2 000 Ä à un taux acceptable, sans les exigences des banques et avec la possibilité d’un prêt complémentaire. Actuellement, il fignole son projet et a commencé à rembourser, tout en bénéficiant d’un suivi juridique et comptable. « Ce n’est pas rien l’aide apportée, explique-t-il. Et puis dans ma situation, à part l’Adie, il n’y a rien d’autre ». Et d’ajouter, ravi : « Dans quelques mois, je vais enfin pourvoir vivre de mon métier et j’aurais le statut d’auto-entrepreneur».  

Manuel fait partie des 7 500 personnes que l’Adie a aidées, l’an dernier. Les 7 et 8 juin dans son agence, 11 rue du Faubourg-du-Courreau et les 9 et 10 juin, sur un stand, place de la Comédie, l’association donne rendez-vous, aux demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants et salariés précaires exclus, qui souhaitent créer leur entreprise. Cette Semaine du microcrédit est l’occasion d’obtenir des informations, d’échanger avec des micro-entrepreneurs, et pour les porteurs de projets, de passer à l’action.

Infos : Adie, 11 rue du Faubourg-du-Courreau,

06 71 60 29 38.

Photo : Adie aide les exclus du marché du travail et des systèmes bancaires

.….........................................................................................................................
p7
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

La police municipale vient d’adapter, comme chaque année, son dispositif de maintien de la tranquillité publique, à la période “effervescente” de l’été.

Prêts pour l’été
Comme chaque année, pendant la période estivale, l’attractivité de Montpellier conduit la Police Municipale à accompagner l’afflux des visiteurs, par la mise en place d’un dispositif dit “ de tranquillité ”, afin de prévenir les conflits de toute nature.

Depuis le 1er juin, la brigade mobile de nuit de
20 agents, principalement chargée des tapages nocturnes, de 16h30 à 1h en période d’hiver, a adopté les horaires d’été. Appelée aussi brigade du bruit, elle exerce de 20h à 4h, jusqu’au 30 septembre, une surveillance ciblée de plusieurs sites du centre historique.

Un arrêté municipal a également été pris par le maire, Hélène Mandroux, dans le cadre de son pouvoir de police, sous le contrôle administratif du préfet, représentant l’Etat dans le département. Dans les secteurs Centre-Ecusson, Antigone, Richter-Jacques-Cœur, Don Bosco-Juvénal et Beaux-arts, il règlemente tous les regroupements, qui entravent la libre circulation des personnes ou portent atteinte à la tranquillité publique. Il interdit, aussi, la consommation de boissons alcoolisées, en dehors des cafés et terrasses, des aires de pique-niques aménagées et des manifestations. Enfin, il charge la police municipale de réprimer les éventuels rixes, disputes, attroupements, bruits, troubles de voisinage et rassemblements nocturnes.

A Montpellier, en plus de la brigade de nuit, 110 policiers municipaux (à pied, VTT, scooters, motos ou en véhicules) opèrent le jour, de 7h à 20h30. Ils travaillent sous l’autorité du Centre opérationnel de commandement (COC), chargé de la gestion opérationnelle des effectifs, en fonction des besoins. Ils sont également en lien permanent avec le Centre superviseur urbain (CSU), qui assure une vidéo surveillance des espaces publics,
24h / 24 et 7j / 7.

Selon le Code général des collectivités territoriales, la police municipale est chargée de veiller au respect des arrêtés du maire et des lois et règlements en vigueur, sans empiéter sur les compétences de la police nationale. Une Convention de coordination, qui a été établie entre les polices nationale et municipale, décrit en effet précisément les champs d’action et les missions de chacune d’elles.

Infos : Appel du Centre opérationnel de commandement (COC), de 7h à 4h du matin (jusqu’au 30 septembre), au 04 67 34 59 25. En dehors de ces horaires, composez le 17 (Police nationale), 24h / 24.
Photo : Le dispositif est renforcé par un arrêté, dit de “ tranquillité ” et des horaires élargis pour la brigade du bruit.
Encadré

Opération

Tranquillité vacances
Afin de lutter contre les cambriolages commis en été, la police se mobilise, en mettant en place un dispositif de vigilance, qui prend effet du 2 juillet au 4 septembre. Les personnes intéressées par cette opération sont invitées à se présenter dans l’un des commissariats de police de Montpellier, afin de signaler leur absence, au moins 24h avant leur départ.

Infos : commissariat de police, 206 rue du Comté-de-Melgueil, 04 99 13 50 00.
Brèves

Un sondage bio !

Un sondage destiné à mesurer la connaissance des Montpelliérains sur l’engagement de la municipalité en faveur de la biodiversité, et la participation de chacun d’eux au dispositif, a été réalisé par téléphone par l’institut Somme Toute, du 2 au 6 mai, auprès d’un échantillon représentatif de 400 foyers montpelliérains.

6 Montpelliérains sur 10 déclarent maîtriser la notion de biodiversité. Il s’agit majoritairement d’hommes de moins de 25 ans ou âgés de 65, et plus et ceux possédant un jardin.

55% définissent correctement la biodiversité, c’est le cas le plus souvent des jeunes de moins de 25 ans et les personnes de 35 à 49 ans.

60% estiment que biodiversité et milieu urbain sont compatibles.

8 Montpelliérains sur 10 sont favorables aux actions en faveur de la biodiversité, estimant qu’elles sont importantes.

41% des Montpelliérains déclarent connaître les actions de la ville.

61 %, soit 6 Montpelliérains sur 10, se déclarent prêts à participer à des actions organisées par la Ville.
Quizz Biodiversité :

les 20 gagnants

Le tirage au sort du quizz, réalisé sous contrôle d’huissier, lors de la fête de la biodiversité, le 21 mai dernier, a désigné
20 gagnants.
1er prix : Pascal Regner, 2e prix : Elisabeth Metivier, 3e prix : Anne Baffrey, du 4e au 20e prix : Julie Somsy, Pierrette Ollivier, Olivier Fernandez, Isabelle Venail Catinaud, Sylvain Philippe, Guillaume Sallee, Marc Sotto, Caroline Abt, Norbert Juezy, Aurelie Bekhti, Peggy Ann Mourot, Emmanuel Rey, Lyderic Delbeck, Claire Rodier, Janine Pailhas, Olivia Van Beneden et Gisele Mattera. Ils gagnent tous un tablier de jardinage et des bons d’achat dans une jardinerie : 150 Ä pour le 1er prix, 100 Ä pour le 2e prix et 50 Ä pour le 3e prix.


Infos : 04 67 34 72 12
Ascenseurs du Corum

Jusqu’au 29 juillet, les ascenseurs, reliant la station Corum à l’esplanade Charles- de- Gaulle, vont faire l’objet de travaux de mise en conformité. Dans le même temps, la Ville installera une caméra de vidéo surveillance, afin de limiter le vandalisme. C’est, en effet, la cause la plus fréquente des arrêts techniques des ascenseurs. Pendant ces travaux, les personnes à mobilité réduite pourront utiliser l’ascenseur du parking du Corum. Un balisage est prévu, afin de les guider.
.........................................................................................................................
p8
Nouvelles de la ville

Actualités
Article 1

La Fête des écoles se déroule le 10 juin sur l’esplanade. La Ville a souhaité clôturer en beauté la fin de la scolarité en élémentaire des 2 500 écoliers de CM2.

On passe en 6e !

L

’entrée au collège est une étape décisive dans le cursus des élèves. La Ville a souhaité montrer son attachement à la réussite des écoliers, en marquant de manière symbolique et solennelle l’événement.
Un cadeau souvenir

Le vendredi 10 juin, de 9h30 à 11h, sur l’esplanade Charles-de-Gaulle, elle organise une fête des écoles, digne d’une cérémonie initiatique de passage de l’enfance à l’adolescence. Elle réunira les
2 500 écoliers de tous les CM2 des 60 écoles élémentaires publiques, privées et calandrettes de la ville, ainsi que leurs enseignants.

Ils seront accueillis, entre le kiosque Bosc et le Corum, par les déambulations enlevées et colorées de la troupe de spectacle de rue ,Kérorène et Gazoline (échassiers, acrobates, jongleurs), et par les démonstrations de capoeira, percussions, chants et de samba de l’association brésilienne Senzala. Puis, à l’unisson, avec le maire Hélène Mandroux, le conseil municipal et les membres du conseil municipal d’enfants, ils entonneront la Marseillaise. Un cadeau souvenir, le livre Il était une fois Montpellier de Dominique Balay et Virginie Delaban leur sera offert. Il retrace l’histoire de Montpellier, à travers les dessins du dessinateur Aurel.

Enfin, un goûter pantagruélique clôturera cette manifestation joyeuse, réjouissante, incroyable de bonne humeur et débordante de vie.
Photo : Un passage de l’élémentaire au secondaire, symboliquement fêté.

Article 2

Démocratie participative. Deux conférences, les 14 et 18 juin, vont permettre d’enrichir les débats sur le thème de la citoyenneté active.

Un laboratoire d’idées 

P

our inciter chacun à participer à la vie publique, afin de construire ensemble un projet de ville solidaire et citoyen.
Un cycle de conférences va donner du grain à moudre au débat public, alimenter les réflexions, les propositions, et par là même, la qualité des décisions des élus.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Montpellier notre ville / n ° 358 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 358 iconLa commission accessibilité de l’union des aveugles vous propose...
«Montpellier notre ville». En page 2 de ce document un sommaire a été créé pour faciliter l’accès aux différents articles du journal....

Montpellier notre ville / n ° 358 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n ° 358 iconMontpellier notre ville / n ° 3

Montpellier notre ville / n ° 358 iconMontpellier notre ville / n° 367 • avril 2012

Montpellier notre ville / n ° 358 iconMontpellier notre ville / n° 362 • novembre 2011

Montpellier notre ville / n ° 358 iconMontpellier notre ville / n° 365 • février 2012
«Son caractère de ville méditerranéenne, médiévale, mais néanmoins moderne et jeune» a également séduit le New York Times sensible...

Montpellier notre ville / n ° 358 iconLa signature de ce pacte marque justement notre volonté d’aller plus loin dans cette démarche
«Ivry +2° et +4°» qui permettront d’orienter notre plu mais aussi les autres politiques de notre ville

Montpellier notre ville / n ° 358 iconAction publique tranquillité publique, faciliter la vie des riverains...
...

Montpellier notre ville / n ° 358 iconLa Panacée: Ouverture du centrede culture contemporaine de Montpellier
«oui». Vincent et Bruno se sont mariés, le 29 mai, à l’Hôtel de Ville de Montpellier, inaugurant la toute nouvelle loi du mariage...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com