Proposition de stage de Master 2





télécharger 12.99 Kb.
titreProposition de stage de Master 2
date de publication19.05.2017
taille12.99 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Proposition de stage de Master 2.

Développement des mélanges variétaux pour la production de céréales au Danemark

Durée : 6 mois, de mars à septembre 2015

Contact : Pierre LABARTHE, chargé de recherche

INRA UMR SAD-APT. 16, rue Claude Bernard, 75231 Paris cedex 05

tel: +33.(0)1.44.08.72.54

pierre.labarthe@agroparistech.fr
L’objectif du stage est d’analyser le développement des mélanges variétaux de blé au Danemark, afin de mieux comprendre dans quelles conditions cette pratique pourrait se diffuser en France. Cette analyse doit permettre de répondre à différentes questions : comment s’organisent les échanges de connaissances sur la performance des mélanges variétaux ? Comment ces mélanges sont-ils intégrés par les acteurs de la filière (semence, collecte, meunerie…) ? Le stage s’appuiera sur un travail d’enquêtes au Danemark. Il s’intègre dans le cadre du projet de recherche « Augmenter la diversité génétique au sein des parcelles de blé pour renforcer la multifonctionnalité et la durabilité de la production dans le Bassin parisien » (projet Wheatamix1). Ce projet de recherche étudie l’intérêt des associations variétales de blé pour renforcer la durabilité de la production agricole.


  • Contexte

Face au changement global que nous connaissons, le mode de production agricole actuel est fragile (apport important d’intrants pour réduire les aléas environnementaux, utilisation de variétés homogènes et en nombre limité, spécialisation de certains pays…). Une orientation vers une agriculture plus durable est au centre des préoccupations, notamment avec un objectif de réduction des intrants. Les mélanges variétaux, autrement dit l’augmentation de la diversité dans les parcelles, serait une solution. En effet, la biodiversité favorise des services écosystémiques essentiels pour garantir la stabilité des rendements, l’adaptation aux variations climatiques, et l’amélioration de la résistance face aux bioagresseurs.

Le projet Wheatamix se donne pour objectif d'évaluer les impacts agroécologiques et socio-économiques des mélanges variétaux de blé. Il s’attache à mieux comprendre les interactions entre variétés, et avec le milieu, pour obtenir des associations performantes, que ce soit en terme de rendement et de qualité, de services écosystémiques ou encore de débouchés pour la production. Il vise notamment à établir de façon participative des règles d’assemblage des variétés, et à évaluer leur pertinence dans différents contextes de production.

Le stage s’inscrit dans le cadre d’un work package dont l’objectif est d’analyser les impacts (positifs et négatifs) des mélanges du point de vue des différents acteurs impliqués dans la chaîne de production, en terme d’intérêt économique et d’échanges de connaissances concernant ce type d’innovation. In fine, ce travail doit contribuer à évaluer l’impact des associations sur la filière blé, et la faisabilité de leur développement auprès de la communauté agricole et des transformateurs et des consommateurs. Cette tâche est assurée par les laboratoires SAD-APT2 (P. Labarthe, M. Hannachi, F. Coléno) et GAEL3 (S. Lemarié, A Fugeray-Scabel) de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA).

  • Problématique et objectif du stage

L’objectif du stage est de comprendre comment certaines difficultés spécifiques liées à la mise en place d’une offre de mélanges variétaux de blé ont été dépassées (ou non) au Danemark. Et si oui, comment.

  • Il existe relativement peu de connaissances disponibles sur l’efficacité des mélanges variétaux. Comment de telles connaissances sont-elles produites au Danemark (modélisation ? essais en parcelles expérimentales en station ou chez les agriculteurs ?) ? Par qui (agriculteurs ? firmes de conseil ? semenciers ?). Dispose-t-on de données sur la performance de ces mélanges par rapport à celle de parcelles mono-variétales ?

  • Comment ces mélanges variétaux sont-ils validés ? Existe-t-il un système officiel de certification ? Quels en sont les critères ?

  • Comment la diffusion de ces mélanges est-elle assurée ? Par des groupes d’agriculteurs ? Par des firmes semencières ?



  • Méthode de travail.

  • Une analyse bibliographique devra permettre de recueillir des connaissances sur le développement des mélanges variétaux à l’international (Danemark , USA, Canada, ex-RDA…).

  • L’essentiel du travail consistera en la réalisation d’enquêtes de terrain auprès des différents acteurs de la création de mélanges variétaux de blé au Danemark (semenciers, organisations de producteurs, coopératives, groupes de producteurs, meuniers, firmes de conseil, organismes de certifications, laboratoires de recherche…). Il s’agira d’enquêtes s’appuyant sur un questionnaire d’enquêtes semi-directif que le stagiaire devra construire avec l’aide de l’encadrant. Ces enquêtes seront transcrites et dépouillées à partir d’une grille d’analyse elle-aussi construite par le stagiaire.

  • Rédaction du mémoire




  • Conditions d’accueil du stagiaire

Le candidat sera accueilli au sein de l’équipe AIDDA de l’UMR SAD-APT, et sera encadré par Pierre Labarthe. il disposera de l’accès aux ressources de l’équipe de recherche (bureau, logiciels, matériel informatiques, ressources bibliographiques…). Les frais liés aux déplacements nécessaires à ce stage seront pris en charge par le laboratoire d’accueil. Le stage inclura une période de travail au Danemark, durant laquelle le stagiaire sera accueilli par l’université de Roskilde ou par le Knowledge Centre for agriculture localisé à Aarhus4 (à confirmer).

  • Profil souhaité

Élève ingénieur en dernière année d’école d’agronomie, ou en Master recherche en science sociales tourné vers les études agricoles et rurales. Le candidat est intéressé par les questions de production des connaissances en agriculture au soutien de la diffusion de nouvelles techniques agricoles, et de coopération entre les mondes de la profession agricole, de la recherche agronomique, et du secteur privé. Le candidat devra porter un intérêt particulier aux sciences économiques appliquées à l’agriculture, être autonome dans la mise en œuvre d’un travail de recueil et d’analyse de données à partir d’un travail d’enquêtes. Il témoignera par ailleurs un intérêt pour la recherche et la lecture de la littérature scientifique en sciences sociales.

Le candidat devra avoir une très bonne maitrise de la langue anglaise, et être titulaire du Permis B.

1 Ce projet multidisciplinaire réunit 10 laboratoires de recherche et 6 Chambres d’agriculture. (http://www6.inra.fr/wheatamix). Il est financé par l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR).

2 Unité de recherche « Sciences pour l’Action et le développement : Activités, Produits, Territoires » (http://www6.versailles-grignon.inra.fr/sadapt).

3 Laboratoire d’Economie Appliquée de Grenoble (http://www.grenoble.inra.fr/).

4 http://www.vfl.dk/English/NyEnglishsite.htm#.VCA_MRYxImY

similaire:

Proposition de stage de Master 2 iconProposition de stage Master 1 ou 2

Proposition de stage de Master 2 iconProposition de stage

Proposition de stage de Master 2 iconProposition de stage 2014-2015

Proposition de stage de Master 2 iconProposition de stage-thèse cirad réunion 2017

Proposition de stage de Master 2 iconStage Master 2

Proposition de stage de Master 2 iconStage Master 2

Proposition de stage de Master 2 iconOffre de stage Master 2

Proposition de stage de Master 2 iconRapport de stage de Master : Aménagement, urbanisme et durabilité...

Proposition de stage de Master 2 iconRapport de stage de Master : Aménagement, urbanisme et durabilité...

Proposition de stage de Master 2 iconRecherche d'un stage conventionné de 2 à 4 mois à compter du 7 Avril...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com