Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels





télécharger 25.16 Kb.
titreEtude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels
date de publication19.05.2017
taille25.16 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos

Etude de quelques grandeurs et leur calcul

1Les principaux secteurs institutionnels

    1. Le PIB

1.1.1L'approche en termes de circuit


Le PIB permet de synthétiser en un seul chiffre la valeur d'ensemble de l'activité économique d'un pays, c'est le principal agrégat.

  • Lautoshape 21e circuit simplifié:

autoshape 26autoshape 29autoshape 34autoshape 35

autoshape 22autoshape 23


Production

Y : revenu des ménages


autoshape 27autoshape 28autoshape 31autoshape 32
C

Flux réels

Flux monétaire


autoshape 24



  • Le circuit avec épargne et investissement

autoshape 44autoshape 46autoshape 47

autoshape 56autoshape 59

autoshape 43
Y

Q



I

S
autoshape 41 autoshape 45 autoshape 48 autoshape 51 autoshape 52 autoshape 42

autoshape 49autoshape 50autoshape 57autoshape 58autoshape 60
C


  1. PIB =Production de Bien de consommation ou = C+I

  2. PIB= Revenu des ménages = Conso+ épargne donc S=I




Hypothèse

On suppose que les administrations publiques prélèvent des impôts uniquement aux ménages appelés T avec ces impôts les APU effectuent des dépenses publiques qui correspondent a des achats de B et S, et des revenus de transferts aux ménages F.

Qu'est-ce que Le PIB ?

Optique production: PIB= Q production ou =C+I + G

Optique revenu: PIB= Y ou = (C+S+T)/(Impôt-F)

(Y+F= C+S+T)

PIB= C+I+G=C+S+T-F

• Le circuit avec l'extérieure

Définition :

Importation M = B et S qui s'ajoutent à la production nationale mais qui ne crée pas de revenu dans l'économie.

Exportation X = B et S qui sont produits sur le territoire national et qui sont envoyé à l'extérieure ils vont créer des revenus dans l'économie nationale.

Y+M= C+I+G+X Y=C+I+G+X-M

1.1.2L’approche comptable du PIB: Les 3 définitions

1.1.2.1Approche production


On va additionner la valeur de tous les services produits dans une économie mais on va déduire la valeur des biens et services qui ont été acheté dans le processus de production afin qu'ils ne soient pas comptés deux fois = PRODUCTION BRUTE

La valeur des B et S qui sont achetés lors du processus de fabrication = CONSOMMATION INTERMEDIAIRE

Définition :

La valeur ajoutée d'une entreprise est la valeur de sa production - la valeur des biens des CI qu'elle achète. Pour l'ensemble de l'économie c'est la somme de toutes les valeurs ajoutée qui va être égale à la valeur finale de tous les B produits.

PIB= Valeur ajoutée brute des différents agents de l'économie+ TVA gravant les produits + droits de douanes sur les produits importés - subventions sur les produits.

1.1.2.2L'approche dépense


On additionne pour calculer le PIB la valeur des biens et services produit en regardant leur emploi.

PIB = CF (consommation finale des ménage et APU) + FBC (car + variation de stock) + X-M ( : solde de la balance commerciale)

1.1.2.3L'Approche revenu


On additionne la rémunération des deux facteurs de production que sont le travail et le capital avec l’ajout d'impôt moins les subventions.

PIB= somme des rémunérations des salariés +EBE + Impôts liés à la production et à l'importation versés aux APU - Subventions d'exploitation versées par les APU.

1.1.3Quelques règles de calcul du PIB

1.1.3.1Les stocks et les flux


Définition :

Stocks: grandeur mesuré à un instant donné.

Flux: grandeur donné dans un moment donné.

Le PIB est un flux car on mesure ce qui se passe dans l'économie pendant une année.

1.1.3.2PIB réel et nominal


Exemple : 10 oranges à un euro et 5 choux à deux euros. PIB = 20 euros

L’introduction des prix en économie est la source de plusieurs problèmes:

  • Comparaison internationale : si je veux comparer des PIB de pays divers, le problème de taux de change et du prix minimale des B.

  • Comparaison intemporel .Solution : on introduit le PIB nominal et réel.

PIB nominal (courant ou valeur) consiste à calculer le PIB en prenant en compte les quantités produites ainsi que le prix de ces biens à la période t.

Hypothèse: si une économie produit et vend un même bien.

  • Qit: quantité du bien i produite en période t.

  • Pit: px du bien i, en t.

PIB nominal en t = Q1t*P2t+ Q2t*P2t + ... + Qnt*Pnt = PitQit

PIB en valeur, à prix constant, en volume: Le problème est lié à l'inflation via la fixation des prix du bien en prenant une date de référence (t=0).

On calcule le PIB réel en t = Q1t*Pi0+Q2t*Pi0+...+Qnt*Pn0= QitPi0

* déflateur du PIB= Pib nominale en t / PIB réel en t =  prix Qit / somme QitPi0

1.1.3.3PIB PPA


Définition : PPA permet de gommer les effets de change et les écarts de prix entre les pays. Les prix vont être convertis en PPA et vont permettre d'exprimer le rapport entre deux pays différents du prix d'un panier de biens et services identiques.

1.1.3.4PIB/ habitant


Définition : Il est plus efficace que le PIB pour mesurer le développement d'un pays, cependant, il n'est qu'une moyenne donc il ne permet pas de rendre compte des inégalités de revenu et de richesse au sein d'une population.

1.1.3.5PIB/PNB


PIB représente le revenu total gagné sur le territoire français, il inclut les étrangers et exclus les revenus gagnés à l'étranger par les français.

PNB représente le revenu total gagné par les ressortissants d'un pays, il va donc inclure le revenu gagné par les ressortissants à l'étranger et exclure les revenus gagnés sur le territoire par les étrangers.

PNB= PIB+ R des français à l'étranger+ R des étrangers en France.

1.1.4Les limites




  • Il ne tient pas compte du travail au noir (économie souterraine) ;

  • Il évalue mal les services non marchands et la production domestique ;

  • Il ne prend pas en compte les inégalités ;

  • Il ne calcul pas les dégradations sur l’environnement naturel ;

  • Il calcul mal le développement d’un pays ;

  • Il ne prend pas en compte le Bien-être.

C’est pour cela qu'on a été obligé de construire d'autres indicateurs…

1.1.5Les indicateurs


Enjeux sociaux : agrégation d'indicateur simples.

  • IDH : PIB/HAB + espérance de vie + niveau d'instruction

  • IPH : indicateur de pauvreté humaine : risque de mourir avant 40 ans+ taux d'alphabétisation+ accès santé et eau + sous nutrition chez les enfants+ chômage à long terme.

  • indice de santé sociale : (aux states notamment)

  • BIP(40)

*PB = la pondération que l'on va accorder a chaque composante de l'indicateur.

Indicateurs environnementaux : développement du patrimoine naturel

Indicateurs de bien-être : « l’économie du bonheur ».

Des enquêtes sur des panels d’individus sont réalisées. Un panel est un échantillon d’individu qui va être suivis pendant plusieurs années. La première étude dans ce domaine est de Richard Esterlin (1974). Le paradoxe d’Esterlin :

  • Un effet d’adaptation au revenu. On s’habitue à son revenu et au fil des années la satisfaction va être moindre.

  • un effet social de comparaison. Comment l’individu se situe par rapport aux autres et leurs revenus.

Notamment, Le rapport de Stieglitz, Sen et Fitoussi détermine plusieurs indicateurs de bien-être.

©Comptazine – Reproduction Interdite – Le système d’information Comptable /

similaire:

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconEtude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconProgramme avec les liens du crcom
«secteurs institutionnels» définis par la comptabilité nationale. L’étude des agents doit permettre d’aller au-delà des définitions...

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconRésumé : Nous examinons ici des expériences variées de calcul uniforme...

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconDocument 2 : Capacité ou besoin de financement des secteurs institutionnels,...

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconDiscours de Bayeux, 16 juin 1946
«secteurs de base» de l’économie, indispensables à sa relance. Les autres professions ont besoin de ces secteurs clés, IL faut donc...

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconPresentation simplifiee des comptes des secteurs institutionnels

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconInnovations et changements institutionnels dans le grand commerce...
«la ressource la plus rare» au sens de Linder. Leonard Berry (1979) consacre un article maintenant classique aux principaux traits...

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconPartie 1 Économie et démographie
«science ayant pour objet l'étude des populations humaines, et traitant de leur dimension, de leur structure, de leur évolution et...

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconChap. 1 Comment la dynamique démographique influe-t-elle sur la croissance économique ?
«science ayant pour objet l'étude des populations humaines, et traitant de leur dimension, de leur structure, de leur évolution et...

Etude de quelques grandeurs et leur calcul 1Les principaux secteurs institutionnels iconRemerciements
«classique» de ma carrière, mes principaux associés et collaborateurs furent Roger Penrose, Robert Geroch, Brandon Carter, et George...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com