Programme : 10h00





télécharger 55.88 Kb.
titreProgramme : 10h00
date de publication14.12.2016
taille55.88 Kb.
typeProgramme
e.20-bal.com > économie > Programme


Visite à Amiens de Benoît HAMON,

Ministre délégué auprès
du ministre de l'Economie et des Finances,


chargé de l'Economie sociale et solidaire
et de la Consommation


Lundi 29 octobre 2012

Dossier de presse

Introduction & programme

Benoît HAMON à la rencontre à Amiens des acteurs de l’économie sociale et solidaire, pour échanger sur l’emploi et le développement de leur activité

Alors que le mois de l’économie sociale et solidaire vient de débuter, Benoît HAMON multiplie les points de rencontres et d’échanges avec les employeurs et les acteurs de ce secteur économique.

En effet, au printemps prochain la loi ESS viendra soutenir la stratégie de croissance du gouvernement pour l’Economie sociale et solidaire.

Dans ce contexte, le ministre délégué vient visiter la SCOP A Capella dont la réussite sur le secteur concurrentiel des centres d’appels démontre la validité entrepreneuriale.

Benoît HAMON vient également rencontrer deux entreprises d’insertion qui participent à la revitalisation économique de leur territoire, notamment dans les quartiers, Ménage Service et Les Astelles.

Après un déjeuner dans le restaurant d’insertion Carte Blanche, l’après-midi est consacrée à une réunion plénière avec une centaine d’acteurs de l’ESS pour évoquer avec eux l’approche territoriale, le développement de leurs filières et les problématiques de financement auxquels ils sont confrontés.

Programme :

10h00

Visite de la SCOP A Capella, centre d’appels de 120 salariés

(12 bd d’Alsace-Lorraine)


11h00

Visites en quartier sur le thème de l’insertion par l’activité économique :

- Visite de la structure « Ménage service » (30 rue d’Abbeville)

- Visite de la structure « Les Astelles » (3 avenue du pays d’Auge)


12h00

Point presse depuis les locaux des Astelles (3 avenue du pays d'Auge)


12h30

Déjeuner au restaurant « Carte blanche » (ESAT) (13 rue Henriette Dumuin)


14h00

Réunion plénière sur la mise en œuvre de la stratégie régionale de développement de l’économie sociale et solidaire en Picardie en présence d’une centaine d’acteurs (salle des Assemblées du Conseil régional de Picardie, 15 mail Albert 1er)


16h00

Départ du Ministre


Novembre 2012 : le mois de l’économie sociale et solidaire


Le mois de l’économie sociale et solidaire est organisé par le Conseil National des Chambres de l’Economie Sociale et Solidaire (CNCRES).

Il s’agit d’un moment privilégié pour les acteurs du secteur de faire connaître l’éthique du mouvement, ses motivations, ses valeurs et ses pratiques. Focus sur l’emploi des jeunes, la création de lien social, la consommation responsable, l’ouverture à l’international…

Les difficultés économiques conduisent l’économie sociale et solidaire (ESS) à apparaitre comme une alternative économique crédible. Modèle où l’intérêt général, la création de liens sociaux et l’épanouissement de la personne sont au centre des préoccupations.
L’ESS tient une place importante dans l’économie Française

  • 220 000 établissements

  • + de 2 millions de salariés, soit + de 10% de l’emploi



Les thématiques de l’édition 2012

  • Achetons responsable

  • Déplaçons-nous écolo

  • Epargnons solidaire

  • Consommons bio

  • Protégeons-nous mutuellement

  • Agissons ensemble

  • Entreprenons et travaillons autrement



Site événementiel du CNCRES

http://www.lemois-ess.org

Une loi « ESS » au printemps 2013

Constitué sous la forme d’associations, de coopératives, de fondations, de mutuelles, ou d’entreprises adoptant des pratiques socialement exemplaires et innovantes, le secteur de l’économie sociale et solidaire a pour ambition de concilier la réalisation d’une activité économique avec l’absence de recherche du profit ou la recherche d’un profit limité et la poursuite d’un objectif d’utilité sociale.

Le Gouvernement veut faire de l’économie sociale et solidaire une composante importante des différentes politiques prioritaires en cours (participation des employeurs de l’économie sociale et solidaire à la Grande conférence sociale, emplois d’avenir dans ce secteur, action spécifique de la future Banque publique d’investissement en sa faveur…), reconnaissant l’apport au pays qu’elle assure en matière de production, de redistribution et de création d’emplois non délocalisables.

Le Gouvernement a décidé d’inscrire à son agenda l’adoption d’un cadre législatif pour ce secteur. Ce projet de loi comprendra les dispositions suivantes :

  • reconnaissance légale de l'économie sociale et solidaire, de ses acteurs, de la singularité de leurs finalités et de leur apport à l’économie nationale, et définition des conditions (par exemple en matière de gouvernance) qui permettront de bénéficier de soutiens particuliers ;




  • définition des outils par lesquels l’État et les collectivités territoriales soutiennent et intègrent l’économie sociale et solidaire dans leurs politiques publiques ;




  • modernisation des dispositions législatives régissant le statut des coopératives, évolution des règles entourant l’activité des mutuelles ainsi que de celles régissant le financement des associations ;




  • renforcement du cadre juridique des institutions contribuant à la conduite de cette politique publique et convocation régulière d’une Conférence nationale de l’économie sociale et solidaire.

Le projet de loi relatif à l’économie sociale et solidaire sera présenté au cours du premier semestre 2013 à l’issue d’une concertation approfondie avec les acteurs du secteur, essentiellement dans le cadre du Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire, ainsi qu’avec les collectivités locales et le Conseil économique, social et environnemental.

Communication lors du Conseil des ministres du 05 septembre 2012

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/le-soutien-a-l-economie-sociale-et-solidaire

STRUCTURE N°1 : A CAPPELLA (10H)



Activité : relations clients multicanal (centre d’appels)

Forme juridique : SCOP (société coopérative et participative) au Capital social de 30.000 €

Fondation : en 2001 à Amiens

Chiffres d'affaires au 31/12/2010 : 2 762 300 €

Effectif moyen : 65 salariés en CDI (jusque 120 salariés en fonction de l’activité)

Coordonnées : A CAPPELLA - 12 Boulevard Alsace Lorraine - 80 000 AMIENS

(entrée au 10 rue de la Vallée) - 03 22 72 52 46 - acappella.scop@gmail.com
Description de l’entreprise :

A Cappella est la seule plateforme téléphonique française à avoir le statut SCOP. Elle privilégie le sociétariat de ses salariés et adhère aux valeurs qui fondent l'économie sociale. Elle fait partie d'un groupe de SCOPS qui réunit la société Arpège (problématique de formation) et la société Pléiade Services.
Employant quatre télé-opérateurs à sa création, elle emploie aujourd'hui 65 salariés en CDI. Une vingtaine d’entre eux sont sociétaires de l'entreprise, directement impliqués dans la gestion et le capital de l'entreprise. Chaque voix des sociétaires est égale, peu importe la part sociale détenue. Les dirigeants sont désignés – via le conseil d’administration – par les employés, tandis que les bénéfices de l’entreprise sont rétrocédés aux sociétaires ou réinvestis directement dans l’entreprise.
A Cappella propose à ses clients, dont la plupart viennent de l'économie sociale et solidaire, sa plate-forme téléphonique pour la gestion de la relation clients. Elle-même entreprise de l’économie sociale et solidaire, elle adhère aux valeurs fondatrices de l’ESS promues par les associations, les mutuelles et les coopératives.
Pratique managériale

Pour le recrutement, les employés sont sélectionnés sur test et, si besoin, formés. 76% sont en CDI ; pas de temps partiel. Les salariés sont tous formés à la polyvalence.

L’embauche concerne des hommes et des femmes de tout horizon basée sur leurs compétences et habiletés, non sur leurs diplômes.

Les télé-assistants bénéficient de contrats à durée indéterminée et de contrats de professionnalisation assortis d’une formation qualifiante reconnue. L'entreprise a mis en place pour ses employés des pratiques sociales exemplaires (chèques déjeuner, mutuelle d’entreprise, accord d’intéressement et participation dérogatoire, prime individuelle…) créant ainsi les conditions d’une participation pleine et entière de tous les salariés au fonctionnement de l’entreprise.
Conditions salariales

Les salaires d’entrée correspondent au SMIC, mais la participation et l’intéressement équivalent à un 13ème mois. La promotion interne est favorisée. Les managers sont exclusivement recrutés grâce à la mobilité interne.

Les conditions de travail et l’implication dans la gestion de l'entreprise souhaitent se démarquer de celles des centres d’appels conventionnels. Le turn-over des salariés reste faible : depuis sa création, seuls trois personnes ont démissionné.
Labels

Le centre d'appel amiénois est signataire de la Charte club Espoir Banlieue, récompensée en 2007 par le Trophée Régional de la qualité de Vie au Travail. Il s'est également engagé au coté de FACE pour l’égalité de traitement, certifiée depuis 2009 par le Label Responsabilité Sociale sur la qualité de ses pratiques en matière de ressources humaines, formation, organisation du travail, vie d’équipe et conditions de travail.

Historique de la société
2001 : Création de la filiale coopérative A CAPPELLA, centre de relations clients implantée à Amiens. Cette création répond au souhait de nos partenaires de trouver un prestataire « Relation Client à Distance » partageant leurs valeurs et leur professionnalisme (externalisation et/ou support de leurs CRC).
2008 : A CAPPELLA se réorganise en pôles métiers : B to B, B to C, commercial (accompagnement au développement commercial), études et qualité (baromètre de satisfaction-clients, clients mystères…).
2009 : A CAPPELLA obtient le Label de Responsabilité Sociale, créée en décembre 2004 sous l’égide du Ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement, de l’AFRC et du SP2C (Syndicat Professionnel des Centres de Contacts) et en concertation avec les organisations syndicales. Le Label Responsabilité Sociale est aujourd’hui le garant éthique des bonnes pratiques sociales de la profession (pratiques ressources humaines, politique de formation, conditions de travail, conditions d’achat des prestations).
2010 (septembre) : Pour répondre à la hausse de son activité, A CAPPELLA déménage pour des locaux plus vastes et dispose dorénavant de 120 positions opérationnelles sur son site d’Amiens.

STRUCTURE N°2 : MENAGE SERVICE (11H)



Activité : mise à disposition de ressources humaines (entretien domestique et professionnel, assistance aux personnes dépendantes, repassage)

Forme juridique : ensemblier d’associations loi 1901

Fondation du groupe : en 1992 à Amiens (l’entreprise d’insertion Ménage Services a été créée en 1985)

Chiffres d'affaires au 31/12/2010 : 1 954 000 €

Effectif moyen : 273 salariés (250 salariés, 23 encadrants)

Coordonnées : Ménage Service - 30 route d'Abbeville CS 71104 - 80011 AMIENS cedex 1

Tél. : 03 22 71 20 00 - Fax : 03 22 71 20 41

Sites web :

www.menage-service.com

www.ozange.net

www.la-repasserie.com

Présentation de la structure

L’ensemblier d’insertion Ménage Service regroupe quatre associations :


  • Ménage Service Particuliers : entretien régulier ou occasionnel du domicile des particuliers (ménage, repassage...), entreprise d'insertion créée en 1985 ;




  • Ménage Service Professionnels : entretien régulier ou occasionnel de locaux professionnels et nettoyage de fin de chantier, entreprise d'insertion créée en 1999 ;




  • Ozange : « accompagner vos gestes de tous les jours » : assistance des personnes dépendantes, au domicile des particuliers, entreprise d'insertion créée en 2006 ;




  • La Repasserie par Ménage Service : repassage (plusieurs modalités de dépôt : drive-in, points relais et service enlevé-livré sur lieu de travail), entreprise d'insertion créée en 2009.


Pratique managériale

La création de ces associations répond à la nécessité de mettre en œuvre un parcours d’insertion pour des personnes ayant des difficultés d’accès à l’emploi.

La phase de mise à l’emploi commence au sein de l’Association Intermédiaire Ménage Service pour proposer une orientation vers la filière « ménage et/ou service à la personne » proposée par Ménage Service Particuliers ou vers la filière nettoyage en entreprise proposée par Ménage Service Professionnels.

Les quatre associations sont juridiquement indépendantes mais partagent leur personnel permanent, leurs locaux et les outils de production.
Gouvernance

Ménage Service est gérée par un conseil d’administration composé d’administrateurs bénévoles, investis par les engagements de l’association. Ce conseil décline à la fois les orientations sociales et commerciales de Ménage Service et est le garant du respect de l’objet et du contrat associatif pour lequel il s’est engagé.
La démarche qualité des services à la personne d’Ozange

Ménage Service possède l'agrément services à la personne.

Ozange a signé une convention avec le Conseil général de la Somme afin de bénéficier des activités de l’A.P.A. (Allocation Personnalisée d’Autonomie), destinée aux personnes âgées en perte d’autonomie.

En particulier, Ozange s’inscrit dans une démarche qualité. C’est une démarche simple, portée par l’ensemble des salariés, qui vise à inscrire la satisfaction et la fidélisation des clients de façon durable. Dans ce cadre, des temps sont réservés à l’évaluation de la satisfaction client par les coordinatrices des interventions à domicile et les assistantes commerciales. Cette écoute essentielle des clients et l’accompagnement des salariés permettent la mise en place d’actions correctives immédiates, garantes de la réactivité et de l’amélioration des services rendus.
Ménage Service & Ozange avec le CESU

Les services de Ménage Service Particuliers et Professionnels ainsi qu’Ozange sont accessibles via le Chèque Emploi Service Universel.

Le Chèque Emploi Service Universel préfinancé est un titre de paiement à montant prédéfini, comme un titre restaurant. Il est financé en tout ou partie par une entreprise, un comité d’entreprise, une mutuelle, une caisse de retraite, une collectivité territoriale.

Le CESU préfinancé permet d’acheter des heures de ménage, d’aide à la personne auprès de Ménage Service.

STRUCTURE N°3 : LES ASTELLES (11H30)

Activité : Entretien et nettoyage courant des bâtiments et activités associées

Forme juridique : Association d'entreprises d'insertion

Fondation du groupe : en 1992

Chiffres d'affaires au 31/12/2011 : 4 000 000 €

Effectif moyen : 200 personnes en insertion pour un équivalent 73 ETP

Coordonnées : LES ASTELLES - 5 avenue du Pays d'Auge - ZA ETOUVIE BAT N°7

80000 AMIENS - Tél. 03.22.69.26.26 - Fax 03.22.69.26.29 - maison.insertion@lesastelles.fr

Site web : www.maison-insertion-services.com

Présentation de la structure

La structure d'insertion propose différentes prestations :

  • bâtiment et travaux publics : maçonnerie, revêtements, peinture, plomberie, entretien du patrimoine bâti ;

  • collecte, traitement, recyclage des déchets : déchets banaux, déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) ;

  • environnement et production agricole : entretien des espaces naturels ;

  • services aux entreprises et aux collectivités : nettoyage ;

  • services aux particuliers et commerce de détail : transport et déménagement.

Le magasin « La recyclerie »

La recyclerie des Astelles a été créée en octobre 2004 dans le but de revaloriser et réemployer des objets ménagers courants. Une dimension économique à l’activité est donnée en remettant sur le marché des objets à bas prix destinés à une population aux revenus modestes, mais aussi une volonté de préserver l'environnement et ainsi de sensibiliser la population sur les risques de la pollution. La Recyclerie appartient au « réseau Recycleries et Ressourceries. » dont les partenaires nationaux sont l’ADEME, Screlec, Eco-systèmes, Recylum, Mobil vert, Véolia et la PJJ (Protection judiciaire de la Jeunesse).

Deux agents valoristes sont situés sur la plateforme de la déchetterie Amiens Sud afin de collecter et de sensibiliser le public du lundi au samedi. Des enlèvements gratuits ont lieu à domicile après devis téléphonique.
Valor’Bois : bois énergie

Valor’Bois produit du bois de chauffage en stérage ou sous forme de granulés. L’unité Valor’Bois de l’association Les Astelles a été créée en 1995. Il s’agit d’une entreprise solidaire conventionnée avec l’Etat au titre de l’I.A.E. (Insertion par l’Activité Economique).

L’objectif et la finalité des actions reposent sur l’insertion durable sur le marché du travail des personnes qui en sont le plus éloignées : bénéficiaires des minima sociaux, jeunes issus des Zones Urbaines Sensibles ou des Zones de Revitalisation Rurales, demandeurs d’emploi de longue durée, etc.

L'activité s'exerce dans le cadre de l’économie sociale et solidaire, dans une optique de développement durable et d’utilité sociale, en secteur rural ou semi-rural, au sein d’un bassin d’emploi et d’un contexte économique et social fragilisés. Le projet repose sur la mise en place d’une ligne de production de bois de chauffage en stérage ou sous forme de granulés, implantée sur le territoire de la Haute Somme, dont l’approvisionnement en biomasse provient notamment de l’entretien des forêts du territoire et de la récupération du bois, dans un objectif de gestion durable des forêts et de valorisation des déchets bois.

Le tri : le projet 2012

Les Astelles sont en train de développer, en partenariat avec VEOLIA et avec l’accompagnement des services de l’Etat (DIRECCTE), d’Amiens Métropole et du GRETA, une nouvelle activité de tri et de revalorisation des déchets.

// La conférence de presse se tiendra à 12h10 dans le centre de tri des Astelles, 3 avenue du pays d'Auge à Amiens. //

STRUCTURE N°4 : RESTAURANT « CARTE BLANCHE » (12H30)

G

éré par l’association loi 1901 « Le Polygone »


Activité : restauration, traiteur

Forme juridique : ESAT (Etablissement et service d'aide par le travail) géré par l’association loi 1901 « LE POLYGONE »

Public accueilli : 24 personnes handicapées (tous types de déficiences)

Fondation de l’association : 1981

Ouverture du restaurant : 1995

Coordonnées du restaurant : 13 rue Henriette Dumuin – 80000 AMIENS - 03 22 72 06 00

Coordonnées de l’association : 47 rue de Doullens - 80080 AMIENS

Tél. 03 22 47 04 69 / Fax 03 22 46 01 95
Mission des ESAT

Les Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) sont des établissements médico-sociaux qui ont pour objectif l'insertion sociale et professionnelle des adultes handicapés.

Les Etablissement et Services d’Aide par le Travail accueillent des personnes dont les capacités de travail ne leur permettent pas de travailler dans une entreprise ordinaire ou adaptée ou d’exercer une activité professionnelle indépendante.

La circulaire NDGAS/3B n° 2008-259 du 1er août 2008 précise que les personnes orientées vers un ESAT sont des personnes handicapées dont la capacité de travail est inférieure à un tiers de la capacité d’une personne valide.

Le travailleur handicapé intégré à un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) n’a pas le statut d'employé salarié. Toutefois, il est assuré social pour les risques autres que le chômage et cotise à ce titre sur ces rémunérations.

Les Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) offrent également un soutien médico-social et éducatif afin de favoriser l’épanouissement personnel et social des personnes accueillies.

Les Etablissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT)sont financés au titre de l'aide sociale de l'Etat, sous la forme d’une dotation globale annuelle, pour ce qui concerne les frais de fonctionnement. Par ailleurs, ces structures disposent d'un budget constitué par les revenus de l'activité économique des ateliers de production de biens et de services.

/11


similaire:

Programme : 10h00 iconRéunion du 18 juin 2009, Baud Groupe de travail "Livre et autres...

Programme : 10h00 iconProgramme(s) Programme actuel
«la sécurité et les risques majeurs», de celle proposée par le programme de géographie, «des inégalités devant les risques», car...

Programme : 10h00 iconUn programme dans la continuité
«sciences de gestion» et leur donne tout leur sens. Ce programme comporte à la fois des éléments de continuité par rapport au programme...

Programme : 10h00 iconProgramme n° pro-inno 08 (à supprimer si non concerné :) et du programme «Précarité énergétique»

Programme : 10h00 iconA / Partie 1 : mobilisation de connaissances. (6 points)
«sur un contenu figurant explicitement dans les indications complémentaires du programme et son énoncé utilise les notions des titres...

Programme : 10h00 iconI / presentation de l’Épreuve et des attentes
«sur un contenu figurant explicitement dans les indications complémentaires du programme et son énoncé utilise les notions des titres...

Programme : 10h00 iconProgramme : Vendredi 14 mai
«Sésame Syrie», programme de formation au management, développé par le club d’entrepreneurs franco-syrien et l’Ecole supérieure des...

Programme : 10h00 iconProgramme 177 «Prévention de l’exclusion et insertion des personnes vulnérables»
«Jeunesse et vie associative», en raison du transfert vers ce programme des subventions fonjep qui relevaient jusque-là du programme...

Programme : 10h00 iconAu programme (programme complet en pièce jointe)
«se faire accompagner». Repérez le logo «Créer autrement» (ci contre) et découvrez la liste des exposants avec leurs coordonnées...

Programme : 10h00 iconProgramme 1 «Installation»
«grands travaux» : ce programme s’adresse uniquement aux exploitants qui subissent une occupation temporaire des terres les empêchant...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com