Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances





télécharger 48.24 Kb.
titreUne économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances
date de publication09.12.2016
taille48.24 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
THEME 3 ECONOMIE DE LA CONNAISSANCE (Français)


Les expressions économie du savoir, économie de la connaissance ou encore économie de l'immatériel désignent ce qui serait une nouvelle phase de l'histoire économique dans laquelle nous sommes entrés depuis les années 1990.

Cette mutation de l'économie serait aussi celle d'un nouveau mode de régulation du capitalisme. Des mutations du même type ont déjà eu lieu à différentes périodes de l'Histoire : à la Renaissance (républiques italiennes et école de Salamanque), au XVIIe siècle (mercantilisme) et au XIXe siècle (Révolution industrielle et capitalisme industriel).

Enfin, certains parlent de "nouvelle économie" ou "d'économie post-industrielle"

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances

Les facteurs d'évolution à l'origine du concept


Cette nouvelle ère économique, connaîtrait son essor sous l'effet conjugué :



Le capital immatériel : un avantage compétitif ?


Il est considéré, dans ce type d'économie, que :

  • un avantage compétitif donné aux personnes, institutions et lieux géographiques qui la détiennent ne se situe plus dans le matériel (MP, denrées…) mais dans l'immatériel (l'information, le savoir faire et la connaissance).

  • Moins d’importance du travail physique qui est sous traité ou considéré comme non stratégique, par rapport aux compétences technique, scientifique (théorie du capital humain) ;

  • l’accumulation porte majoritairement sur la connaissance et sur la créativité, c’est-à-dire sur l'immatériel. Au niveau microéconomique -> capital intellectuel et "valeur-savoir".

L'ingénierie des connaissances comme moteur de développement



La valeur travail traditionnelle est remplacée par le capital savoir de l'organisation, en termes d'ingénierie des connaissances (en anglais "knowledge management"). L'ingénierie des connaissances n'est autre que la déclinaison au niveau microéconomique, dans les E et les administrations centrales ou territoriales, de l'économie de la connaissance.

Évaluation des conséquences pour les parties prenantes

Employés / Dirigeants


L’accumulation de connaissances profiterait autant aux travailleurs (détention du savoir donc poids sur le processus de production) qu'aux investisseurs (détenteurs des moyens matériels).

Pour d'autres, cela augmenterait l'exploitation des salariés en les dépossédant de leurs connaissances..

Administrations


L'avènement de l'économie de la connaissance touche nécessairement à la fiscalité.

En France, deux rapports sont parus en 2006 :

Ces 2 rapports conduisent le gouvernement français à créer en 2007 une agence publique, l'APIE, Agence du patrimoine immatériel de l’État pour recenser, gérer et valoriser ses actifs immatériels

Comptabilité et finances des entreprises


Mise en place des IAS IFRS donne une place importante au capital immatériel ( immo incorpo) donc susceptible de donner lieu à des investissements au même titre que les immobilisations classiques dites corporelles (usines, immeubles).

Complexité du fait des interactions et des services


En réalité, complexité car patrimoine commun entre d'activités marchandes et non marchandes nécessairement interdépendantes. De plus, elles évoluent continuellement en fonction de facteurs économiques, sociaux, environnementaux, juridiques et techniques, ...

Quoiqu'il en soit, le phénomène de mondialisation montre assez clairement qu'il y a une tendance de fond à l'évolution structurelle de l'économie.

Économie du savoir dans les grandes zones développées

Amérique


L'épicentre de l'"économie du savoir" se trouve sans conteste en Californie. à l'université de Stanford -> Paul Romer intégre dans ses analyses la contrainte constituée par les limitations des ressources naturelles dans le monde.

Il n'est pas étonnant que ces nouvelles approches émanent de Californie, puisqu'on y trouve la Silicon Valley, prototype des pôles de compétitivité (cluster en américain), donc les meilleures compétences en informatique : développement des processeurs nécessaires au matériel informatique ("hardware").

On voit également une forte concentration autour de la capitale Washington : département de la défense, département de la justice,... qui utilisent des registres pour accéder aux ressources numériques.

Les principaux serveurs racines du Domain name system (qui gère les noms de domaines de l'internet) sont localisés en Virginie (Dulles), au Maryland ( autour de Washington) et à Santa Clara (Silicon Valley). La bibliothèque du Congrès américain, qui contient 128 millions de volumes, soit trois fois plus que la Bibliothèque nationale de France, est un fer de lance de l'utilisation des métadonnées dans l'accès aux ressources Web.

On voit donc se mettre en œuvre des stratégies globales autour de nouveaux concepts de systèmes d'informations, où la gouvernance d'internet joue un rôle majeur.

Japon / Chine


L'un des meilleurs penseurs sur le sujet est le professeur japonais Ikujiro Nonaka. Le Japon est très vigilant sur la protection de la connaissance, notamment avec l'utilisation de métadonnées dans la description des ressources informatiques correspondant aux images numériques, pour l'industrie photographique.

Europe


L'Europe entre dans cette phase progressivement mais freinée par des difficultés organisationnelles.

L'Union européenne a défini en l'an 2000 une stratégie visant à faire entrer l'économie européenne dans la « société de l'information » : la stratégie de Lisbonne.+ dimension environnementale grâce au Conseil européen de Göteborg

On parle société de la connaissance plutôt que société de l’info.

Mais éco de l'immatériel prennent en considération les objectifs sur le développement durable ?

Statut de la connaissance en matière de propriété

Nécessité de revoir la protection de la propriété


Le noyau de l'économie de la connaissance est lié à l'appropriation des connaissances et à la production continuelle d'innovation.

La manière classique de protéger la propriété dans l'économie industrielle au XIXe siècle était le brevet. Le droit de l'informatique s'est donc appuyé sur le brevet, qui était le fondement de la propriété industrielle. L'économie du savoir se place donc aujourd'hui dans une perspective plus large de propriété intellectuelle, qui interfère avec les nouvelles formes du droit de l'informatique.

Nouvelles méthodes sur les droits d'usage


Ceci suppose une extension des concepts traditionnels de la propriété privée, et donc la possibilité d'appliquer à cette connaissance un droit privatif afin d'en exclure l'usage gratuit aux autres. On parle alors de "nouvelles enclosures". Le savoir étant non rare et partageable, ces protections contre la coopération sont cependant difficiles à mettre en œuvre.

De nouvelles méthodes de production et de diffusion de connaissances apparaissent, sans droit de propriété exclusif, se basant sur la coopération : les logiciels libres, l'art libre...

D'autre part, l'économie du savoir se place, au moins en partie, à l'intersection entre la propriété littéraire-artistique, et la propriété industrielle. C'est la raison pour laquelle les dessins et modèles industriels ont un statut hybride en France, qui devrait conduire à une harmonisation du droit communautaire dans ce domaine, lorsque les États-membres de l'Union européenne se seront mis d'accord sur les droits d'auteur.

Patrimoine informationnel


Le passage à une économie ouverte pilotée par des systèmes d'information nécessite de structurer le capital immatériel du point de vue de la sécurité technique des données. Il devient alors nécessaire d'évaluer les actifs immatériels, d'un point de vue comptable. Corrélativement, il convient d'adopter une approche de protection juridique du patrimoine informationnel de l'entreprise.

similaire:

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconCroissance et transformations sectorielles : d’une économie post-industrielle...
«sociologique», rôle accru de l’Etat, rôle moteur des services collectifs. Ce thème sera repris au tournant du xxème siècle à travers...

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconDes idées pour un entrepreneuriat plus social et plus solidaire
«Nul n’est inemployable» et expérimente sur le terrain de l’entreprise de nouvelles formes opérationnelles, réalistes et convaincantes...

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconProgramme définitif de la semaine 42
«tribale» que nous avons de certaines sociétés extra-occidentales, et sur laquelle se fonde cette passion, n’est-elle pas toutefois...

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconRegard sur les mutations de la filiere sportive territoriale
«dans l’âme», ces acteurs sont au cœur des problématiques liées aux formes nouvelles de gouvernance locale

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconProgramme opérationnel au titre de l'objectif "investissement pour la croissance et l’emploi"
«Contribuer à une croissance intelligente, fondée sur la spécialisation et le renforcement des capacités d’innovation de l’économie,...

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconJournées d’ouverture de l’université populaire et citoyenne de Paris
«autre économie» fondée sur les solidarités. A travers une approche pluridisciplinaire, l’université populaire et citoyenne de Paris...

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconNouvelles formes de coopérations scientifiques internationales

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconDominicain de la Province de Toulouse. IL a dirigé l’association...
«construire de nouvelles formes d'interdépendance et de solidarité, respectueuses de l'autonomie des groupes et des pays les plus...

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconAu cours du temps, la demande des consommateurs s’est modifiée. De...

Une économie fondée sur de nouvelles formes de connaissances iconLe jeu technocratique de la construction des nouvelles régions sur...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com