Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX





télécharger 185.68 Kb.
titreRésumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX
page6/7
date de publication14.02.2017
taille185.68 Kb.
typeRésumé
e.20-bal.com > économie > Résumé
1   2   3   4   5   6   7

Conclusion



Pour conclure, nous ferons trois types de remarques :


  • Tout d’abord, le débat qui a eu lieu au cours de la première moitié du XIXe siècle en Grande-Bretagne illustre une première forme d’opposition systématique et organisée du monde industriel au monde rural, du monde des villes au monde des campagnes, des agrariens aux industrialistes, et plus particulièrement des grands propriétaires fonciers représentants d’un ordre ancien auquel sont attachés des privilèges perçus comme tels à la classe montante des industriels, porteuse d’un nouveau projet économique et social. Même si ce mouvement n’a pas réussi à convertir totalement le mouvement ouvrier, très sceptique quant aux vertus du libre-échange, la victoire qu’il remporta va s’inscrire pour longtemps dans les choix économiques et politiques de la Grande-Bretagne alors que partout en Europe, le soutien au monde rural et la défense des agrariens prendront la forme durable du protectionnisme agricole.



  • Ce débat a permis également de penser le marché dans sa dimension spatiale, et notamment, dans sa dimension internationale. À la question vitale : Peut-on confier au marché le soin d’approvisionner la population en biens de subsistances, la réponse s’est construite autour d’un débat contradictoire entre deux traditions. La première que l’on doit aux ricardiens, mais qui remonte à Petty, inscrit le marché dans un cadre mondial où les interconnections entre marchés nationaux produisent plus d’équilibre, d’équité et de sécurité. Le modèle réducteur de cette représentation est celle d’un équilibre newtonien parfait entre les forces du marché. La deuxième que l’on doit à Malthus, et qui remonte à Cantillon et aux mercantilistes, fait du marché national le cadre optimal au sein duquel la sécurité, l’approvisionnement régulier peuvent être parfaitement assurés alors que toute ouverture du marché engendre déséquilibre économique et social ou amplification de ces mêmes déséquilibres, et, à terme, une incapacité à nourrir une population sans cesse croissante




  • Enfin, et cela constitue une limite sérieuse à la thèse des abolitionnistes, l’approvisionnement alimentaire par le marché mondial (même si celui-ci se fait à bas prix) ne peut apparaître comme une solution unique et efficace pour éradiquer la pauvreté. La poursuite de l’ouverture de l’économie britannique en direction du marché mondial a dû finalement s’accompagner, dès la fin du XIXe siècle, d’une renaissance de l’état providence et de la reconnaissance des défaillances du marché en matière d’éradication de la misère. L’état fut ainsi réhabilité en tant qu’institution réductrice d’incertitude, productrice de justice sociale et de solidarité



Références bibliographiques



Ashton T. S. (1930), « The origin of the Manchester School », The Manchester School of Economic & Social Studies, vol. 1, 1930, p. 22-27.

Bairoch P. (1984), Révolution industrielle et sous-développement, Paris, éditions de l'EHESS, 1e éd. 1963.

Bairoch P. (1994), Mythes et paradoxes de l’histoire économique, Paris, La Découverte.

Bairoch P. (1997), Victoires et déboires, Histoire économique et sociale du monde du XVIe siècle à nos jours, Paris, Gallimard, 3 vol.

Bairoch P. (1999), L’agriculture des pays développés – 1800 à nos jours, Paris, Économica.

Broadberry S. and Crafts N. (1992), Britain in the international economy, Cambridge, At University Press.

Burnett J. (1985), Plenty and Want, A social history of food in England from 1815 to the present day, London, Routledge, 1st edition, 1966

Carré J. et Révauger J. -P., éd. (1995), Écrire la pauvreté, Les enquêtes sociales britanniques aux XIXe et XXe siècles, Paris, L'harmattan.

Coats A. W. (ed.) (1971), The Classical Economists and Economic Policy. Debates in Economic History, London, Methuen & Co.

Childers J. W. (1839), Remarks on the corn laws, London, J. Ridgway, in A. Kadish [1996], 6 volumes, vol. 1, p. 277-290.

Clément A. (1999), Nourrir le peuple : entre état et marché (XVIe - XIXe siècles), Paris, L'Harmattan.

Clément A. (2002), « Les références animales dans la constitution du savoir économique (XVIIe- XIXe siècles) » Revue d’Histoire des Sciences Humaines, n° 7, p. 69-96.

Crouzet F. (1978), L’économie de la Grande-Bretagne victorienne, Paris, S. E. D. E. S.

Crouzet F. (1985), De la supériorité de l’Angleterre sur la France, L’économique et l’Imaginaire XVIIe-XXe siècles, Paris, Librairie Académique Perrin.

Crouzet F. (1996), Britain, France and international commerce, from Louis XIV to Victoria, Variorum.

Drummond J. C. and Wilbraham A. (1958), The Englishman’s Food, A history of five centuries of english diet, London, Jonathan Cape, 1st edition, 1939.

Dyer J. C. (1839), Report in the Manchester Chamber of Commerce on the Destructive Effects of the Corn laws, London, Ridgways, 1839, in A. Kadish [1996], vol. V, p. 158-272.

Fairlie S. (1965), “The nineteenth-century corn law reconsidered", Economic History Review, vol. XVIII, n°3, décembre, p. 562-573.

Fairlie S. (1969), "The corn laws and British wheat production, 1829-1876", Economic History Review, vol. XXII, n°1, avril, p. 88-109.

Fauve-Chamoux A., (éd.) (1984), Malthus, hier et aujourd’hui, Paris, Éditions du CNRS.

Fitzwilliam Ch. (1839), Addresses to the landowners of England on the corn laws, London, J. Ridgway, Reprint in A. Kadish, op. cit., vol. 1, p. 204- 262.

Floud R. and McCloskey D. (1994), The economic history of Britain since 1700, Cambridge, At University Press, 1st edition 1981.

Gilbert G. (1980) "Economic growth and the poor in Malthus' Essay on Population", History of Political Economy, 12 (1), p. 83-96.

Graham J. (1826), Corn and currency in an address to the land owners, London, J. Ridgway, Reprint in Alon Kadish, op. cit., vol. 1, p. 1-116.

Grampp W. D. (1960), The Manchester School of economics, Reprint, Routledge/Thoemmes Press, 1993.

Greg R. H. (1840), Speech on the corn laws, London, J. Ridgway, in A. Kadish [1996], vol. V, p. 311-328.

Greg W. (1842), In Not over-production but deficient consumption, the source of our sufferings, London, H. Hooper, in A. Kadish [1996], vol. V, p. 329-358.

Hobsbawm E. (1975), L’ère du capital, trad. fr., Paris, Fayard, 2e édition, 1997.

Hobsbawm E. (1977), Histoire économique et sociale de la Grande-Bretagne, De la révolution industrielle à nos jours, trad. fr., Paris, Le Seuil.

Hodgson G. (1993), Economics and Evolution : Bringing Life Back into Economics, Cambridge, Polity Press.

Hollander S. (1977), "Ricardo and the corn laws : a revision", History of Political Economy, 9 (1), p. 1-47.

Hollander S. (1992-a), “On Malthus's Physiocratic references”, History of Political Economy, 24 (2), p. 369-380.

Hollander S. (1992-b), "Malthus's Abandonment of agricultural protectionnism : A discorder in the history of economic thought", American Economic Review, 1992, 82 (3), p. 650-659.

Hollander S. (1995), "Malthus as a physiocrat : surplus versus scarcity", in B. Delmas, Th. Demals et Ph. Steiner (Sous la direction de), La diffusion internationale de la physiocratie (XVIIIe- XIXe), Grenoble, P. U. G., p. 79-116.

Hirst F. (1903), (ed.) Free trade and other fundamental doctrines of the Manchester School, Harper & Brothers, Reprint, Routledge/Thoemmes Press, 1993.

Irwin D. A. (1998), Against the tide, an intellectual history of free trade, Princeton, University Press.

Jacob W. (1814), Considerations on the protection required by British Agriculture and on the influence of the price of corn on Exportable Productions, London, J. Johnson.

Jevons Th. (1840), Prosperity of the landholders not dependant on the corn laws, London, Longmans & C°, 1840, in A. Kadish [1996], vol. 2, p. 81-148.

Jordan H. D. (1927), “The political methods of the anti-corn laws league”, Political science quarterly, vol. XLII, p. 58-76.

Kadish A. (1996), [ed.], The corn laws, the formation of popular economics in Britain, London, William Pickering, 6 volumes.

Kaplan S. L. (1986), Le pain, le peuple et le Roi, trad. fr., Paris, Librairie Académique Perrin.

Kaplan, S. (1984), Les ventres de Paris - Pouvoir et approvisionnement dans la France de l'Ancien Régime, trad. fr., Paris, Fayard, 1988.

Kemp B. (1962), “Reflections on the repeal of the corn laws”, Victorian Studies, vol. V, mars, p. 189-204.

Lauderdale J. (1814), A letter on the Corn laws, London & Edinburgh, Constable & Longman, Reprint, London, Thoemmes & Routledge, 1993.

Lees L. H. (1998), The Solidarities of Strangers: The English Poor Laws and
the People, 1700-1948
, Cambridge, Cambridge University Press.

Léon P. [directeur] (1978), Histoire économique et sociale du monde, tome 3, Paris, A. Colin.

Longmate N. (1984), The bread stealers, the fight against the corn laws, 1838-1846, New-York, St Martins Press.

Macintyre A. (1989), “Lord George Bentinck and the protectionists : a lost cause ?”, Transactions of the royal historical society, 5e série, vol. 39, p. 141-165.

Malthus T. R. (1814), Observations on the effects of the Corn laws, and of a rise or fall in the price of corn on the agriculture and general wealth of the country, London, J. Johnson, Reprint, Augustus Mc Kelley, (ed.) T. R. Malthus, The Pamphlets, New York, 1970, p. 95-131.

Malthus T. R. (1815-a), An inquiry into the nature and progress of rent, London, J. Murray, Reprint, Augustus Mc Kelley, 1970, p. 95-131.

Malthus T. R. (1815-b), The Grounds of An Opinion On the Policy of Restricting The importation of Foreign Corn, London, J. Murray & Co, Reprint, Augustus Mc Kelley, (ed.) T. R. Malthus, The Pamphlets, New York, 1970, p. 137-173.

Malthus T. R. (1820), Principles of Political Economy considered with a View of their practical Application, London, J. Murray, 2nd ed. 1836, Reprint, in Wrigley Edward Anthony & William Pickering, (ed.) The Works of Thomas Robert Malthus, Londres, 1986, tomes 5 & 6, Trad. fr., 1820, Constancio, Rééd Calmann-Levy, Paris, 1969.

Mazoyer M. – Roudart L. (1997), Histoire des agricultures du monde, Paris, Le Seuil.

McCulloch J. R. (1822), "Agricultural Distress, causes, remedies, The Edinburgh Review, vol. XXXVI, February, p. 452-482.

Ménard C. (1983), « Régulation et direction, le projet économique de Malthus », Revue d’Économie Politique, 2, 233-247.

Mill J. (1804), An essay on the impolicy of a bounty on the exportation of grain, London, C & R Baldwin, Reprint London, Routledge/Thoemmes Press, 1993.

Mill J. -S. (1825), "The Corn laws", Westminster Review, III, April, p. 394-420.

Mill J. -S. (1827), "The New Corn laws", Westminster Review, VII, January, p. 169-186.

Moore D. C. (1965), "The corn laws and high farming", Economic History Review, vol. XVIII, n° 3, p. 544-561.

Nye J. -V. (1992), «Guerre, commerce, guerre commerciale : l’économie politique des échanges franco-anglais réexaminée», Annales ESC, mai-juin, n°3, p. 613-631.

Polanyi K. (1944), La grande transformation, Aux origines politiques et économiques de notre temps, trad. fr., Paris, Gallimard, 1983.

Polkinghorn B. (1986) "An unpublished letter from Malthus to Jane Marcet, January 22, 1833", American Economic Review, 76 (4), p. 845-847.

Quesnay F. (1757), « Hommes », Manuscrits, Rééd Ined, II, Paris, 1958, p. 511-577.

Quinault R. – Stevenson J., eds. (1974), Popular protest and public order, Six studies in British History 1790-1920, London, George Allen & Unwin.

Ricardo D. (1815), An Essay on the Influence of a low Price of Corn on the Profits, London, J. Murray, Reprint, Sraffa [1951-1955, IV, p. 1-41], Cambridge, C. U. P, p. 539-570, trad. fr. F. R. Mahieu & M. F. Jarret, Paris, Economica, 1988.

Ricardo D. (1817), On the Principles of Political Economy, and Taxation, London, J. Murray, 2nd ed., 1819, 3rd ed., 1821, Reprint, Sraffa [1951-1955, I], Cambridge, C. U. P, trad. fr., F. R. Mahieu, Paris, Garnier-Flammarion, 1992.

Ricardo D. (1822), On protection to agriculture, London, John Murray, Reprint, Sraffa, [1951/1955], IV, p. 201-270.

Rooke J. (1828), Free trade in corn, London, J. Ridgway, Reprint in A. Kadish [1996], vol. 1, p. 115-202.

Salomons D. (1839), Reflections on the operation of the present scale of duty for regulating the importation of foreign corn, London, Richardson, in A. Kadish [1996], vol. 2, p. 1-81.

Sen A. (2000), Un nouveau modèle économique, trad. fr., Paris, Odile Jacob, éd. anglaise, 1999.

Sen A. (1981), Poverty and famines, An essay on entitlement and deprivation, Oxford, Clarendon Press.

Simonin J.-P. (2000), Préférences asymétriques et pertes de droits aux subsistances, Séminaire de développement économique et social, Université de St Quentin en Yvelines.

Spence William (1815), Tracts on political economy, 3- the objections against the corn bill refuted, London, Longman, Hurst, Rees, Orme and Brown, Reprint Thoemmes Press, Bristol, 1991.

Thirsk J. (ed) (1985 et 2000), The agrarian history of England and Wales, Cambridge, At University Press, vol. 6 et vol. 7.

Thompson, E. P. (1988), La formation de la classe ouvrière anglaise, trad. fr., Paris, Gallimard/Le Seuil, (1e éd anglaise 1963, 3e éd 1980).

Thompson E. P. (1989), "L'économie morale de la foule dans l'Angleterre du XVIIIe siècle", traduit et reproduit dans Gauthier, F. et Ikni, R. La guerre du blé au XVIIIe siècle, Paris, Les éditions de la Passion.

Torrens R. (1815), An essay on the external corn trade with an append ix on the means of improving the condition of the labouring classes, 2nd ed. 1829, reprint, New-York, A Mc Kelley, 1972.

Trevelyan G. M. (1913), The life of John Bright, Reprint Routledge/Thoemmes Press, 1993

Turner M. J. (1994), “Before the Manchester School : economic theory in early nineteenth-cen­tury Manchester”, History, vol. 79, n° 256, June, p. 216-241.

Verley P. (1997), L’échelle du monde, Essai sur l’industrialisation de l’Occident, Paris, Gallimard.

Ward J. T. (1966), "West Riding landowners and the corn laws",
1   2   3   4   5   6   7

similaire:

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconCLÉment, Alain (2005). «Les représentations du marché des blés dans...
«Les représentations du marché des blés dans la pensée libérale britannique de la première moitié du xixe siècle». In: Guy Bensimon...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX icon«le roi, en tournant constamment une manivelle, fasse produire par...
«Aucune […] ne peut expliquer la force du renversement à l’œuvre. IL faut une cause autrement plus puissante pour expliquer le changement...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconCharles Michel-Côte et la construction de l’espace économique de...
«guerre» ouverte avec son concurrent Antonin Besse, homme d’affaires français qui déploie ses activités en mer Rouge à partir d’Aden...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconRésumé L’adhésion de la Guinée-Bissau à l’uemoa, en mai 1997, a été...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconL’Angleterre depuis l’ère Thatcher
«Le Royaume-Uni a pris en 35 ans un retard énorme sur ses concurrents, sa production nationale n’est plus que la moitié de celle...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX icon12 leçons sur l’Europe
«États-Unis d’Europe», selon la formule de Victor Hugo, correspondait à un idéal humaniste et pacifique. Les tragiques conflits qui...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconRencontres Dauphine Santé
«Bismarck, Beveridge, débat d’hier? Débat d’aujourd’hui? Débat de demain? Quel modèle de financement de la protection sociale?»

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconRencontres Dauphine Santé
«Bismarck, Beveridge, débat d’hier ? Débat d’aujourd’hui ? Débat de demain ? Quel modèle de financement de la protection sociale...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconLe vote du projet de loi dans la version adoptée par le Sénat en...

Résumé : Le débat qui a eu lieu en Angleterre dans la première moitié du XIX iconRésumé IL est admis que la haute banque parisienne formait une élite qui rassemblait au XIX
«grands auteurs», de confronter les critères, ainsi dégagées, aux maisons anciennes et nouvelles, puis d’émettre quelques hypothèses...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com