Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes.





télécharger 0.91 Mb.
titreThèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes.
page5/27
date de publication10.02.2017
taille0.91 Mb.
typeThèse
e.20-bal.com > économie > Thèse
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   27

Chapitre 1 : Introduction et Problématique

Préface


La gestion ménagère agir dans un cadre sociale familiale, par conséquence, elle peut joue un rôle principale dans le changement de la société , également , elle peut participer dans la convoiement du changement rapide de la société. Ainsi la famille est une unité sociale primordiale et fondamentale dans la communauté. Chaque fois que le niveau de connaissance, de santé, et de nutrition s’élève, la communauté en profite, sous forme d’une augmentation de la production et de l’investissement qui profite à son tour à la famille. L’étendue du profit pour l’individu et la famille diffère selon le niveau d’études, les niveaux culturel et économique.

La famille utilise ses ressources naturelles, humaines ou non-humaines pour satisfaire ses besoins.

La famille est un lieu d’apprentissage privilégié et le jeune âge le moment où s’acquièrent des habitudes et éducation qui sont appelées à durer. Il est également utile de développer les individus dans la famille. Les familles constituent des unités de consommation de biens et de services. Le rôle de la gestion ménagère est devenu aujourd'hui indispensable. En tant que «courroie de transmission» entre les institutions, des recherches scientifiques, et les familles. Le terme l’ethnologie ou l’anthropologie, ou la microsociologie sont -pour D.Desjeux 1998- des termes équivalents en pratique. Le terme la gestion ménagère est aussi un terme équivalant en pratique et centrée sur l’étude du quotidien et des pratiques ordinaire des famille, surtout la consommation comme une dynamique sociale , fait d’interactions entre les acteur de l’espace domestique et familial , La santé de la famille, la gestion du tâche quotidienne, la simplification du travail à domicile, la sensibilisation à l’hygiène, la protection du consommateur, en tant, tout base sur une idée principale : une famille dans sa vie quotidienne et son comportement devant chaque nouvelle situation ; la gestion ménagère propose quelque trucs pour renforcer la qualité de la vie familiale dans le foyer a fin que la femme ait un rôle actif au sein de la famille et de la société.

1-Introduction


Depuis l’apparition de l’agriculture, les paysans ensemencent leurs champs à partir de leurs propres récoltes. Ce sont eux qui, depuis des millénaires, ont sélectionné et adapté les plantes en fonction de leur besoins et en termes de rendement, de qualités gustatives, d’usages agricoles, industriels ou pharmaceutiques des caractéristiques du milieu.

Avec les progrès et le développement social et techniques les objectives de la famille par conséquence n'est pas seulement la fourniture ou l'accès n’emport quelle alimentation à ses membres mais la nourriture sûr et sain n'a pas d'incidences sur le compte de leur santé. Les connaissances et l’information concernant la sécurité alimentaire devenue de près ou de loin plus important.

Certes dans les sociétés, le plaisir fut et reste toujours une composante majeure dans le fait de manger et de boire. Mais les offres en matières d’aliments se modifient, avec le plus souvent une méconnaissance des manipulations auxquelles les produits ont été soumis et des effets secondaires que leur consommation peut induire.

‘‘ Ces dernières années ont été marquées par une sensibilité accrue à l’égard des risques liés à l’alimentation. En 1996 , la crise de la vache folle a particulièrement frappé les esprits, d’autant plus qu’elle concernait un aliment symbolique, la viande rouge, devenue vecteur d’une maladie spécifique, une variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, touchant essentiellement le cerveau et provoquant une forme de démence toujours mortelle .Il a fallu pas moins qu’un embargo contre le bœuf britannique et des mesures d’exclusion envers les éléments à risques pour restaurer une certaine confiance dans la consommation de la viande rouge. La commission européenne a décidé de lever cet embargo au 1er août 1999 et s’est heurtée depuis à l’opposition de la France, mais aussi de l’Allemagne, qui estiment que les risques pour la santé publique persistent.’’ 1

Alors que la crise avait, pendant près d’un an, conduit le consommateur à reporter une partie de sa consommation vers de viandes blanches (poulets et porcs), celles-ci ont été à leur tour éclaboussées par un scandale, en mai 1999 2: une huile de viande contenant de la dioxine a été mélangée à des graisses entrant dans la composition de farines animales. Cette affaire s’est d’abord présentée comme un accident frauduleux, limité à la Belgique, mais il a provoqué, en Europe, une défiance à l’égard de ces viandes et, surtout, des modes d’alimentation industrielle des animaux. Les producteurs français de volailles ont tenu à signaler ,par de belles étiquettes rouges, que leurs produits étaient français au élevés sans farines « animales ».de nombreux pays du monde, les États-Unis en tête, ont interdit les volailles ou les viandes de porc, européennes et pas seulement belges. La Belgique, quant à elle, a été soumise à un embargo sur l’ensemble des volailles, sur le porc et sur le bœuf, même si seule une partie de son cheptel a été contaminée par la dioxine, et à des doses qui ne sont pas véritablement dangereuses. Durant le même mois de mai, une intoxication survenu dans plusieurs écoles belges a provoqué ont la mise en cause de lote de coca-cola. Des millions de canettes ont alors été retirées du marché.

En fin, certains risques provoquent des réactions moins explosives, peut-être parce qu’ils sont pour la plupart connus de longue date.

Ce sont les risques liés aux intoxications alimentaires, par exemple aux salmonelles, à listériose ou aux bactéries comme E.Coli. Ce sont pourtant ceux qui ont le plus d’incidences, en termes de maladies déclarées et de mortalité. De temps à autre, des épidémies accidentelles en rappellent l’existence, notamment dans les pays développés.

D’autres risques sont moins immédiats, voire moins définis. Un consensus existe en Europe pour juger que la viande aux hormones présentes des risques pour le consommateur, alors qu’on considère l’inverse aux Etats-Unis.

La situation est quelque peu semblable avec les organismes génétiquement modifiés(OGM), qui souffrent en Europe d’une image négative, alors que ce n’est pas le cas chez les Américains.

Dans le cas des OGM, le risque envisagé qui touche également aux enjeux environnementaux- dépasse largement l’aspect alimentaire proprement dit, qui compte pourtant dans le rejet de ces produits, comme en témoigne l’appel à une nourriture plus proche de la nature et le développement d’aliment dit biologiques y compris cette fois en Amérique du Nord.
Aujourd’hui, les plantes transgéniques sont perçues par les uns comme dangereuses pour l’homme et pour l’environnement et par les autres comme une réponse aux besoins alimentaires impérieux de la planète.

Des lors, de violents débats- toujours fondés sur la passion et non sur la raison- s’engagent sur la commercialisation de ces cultures transgéniques, aujourd’hui, les deux marchés OGM les plus importants sont celui du maïs et du soja culture à la base de l’alimentation du bétail et de se fait sources d’enjeux économiques, politique, environnementaux considérables.
1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   27

similaire:

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconProfesseur d’economie à L’universite paris-dauphine (Classe Exceptionnelle 1)
«Changement technique et division internationale du travail : relocalisation et recomposition internationale des processus productifs»,...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconNé le 21 août 1965, à Colmar (France)
«Ingres et Raphaël. Mythes artistiques», sous la direction de Ségolène Le Men, professeur à l’Université de Paris Ouest-La Défense,...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconRésumé de carrière 2003 : Soutenance d’une thèse de doctorat intitulée...
«Régimes de droit commun et régimes particuliers de responsabilité civile» sous la direction de Madame le professeur Corinne Saint-Alary...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse de doctorat nouveau régime, Université de Nancy II, Mention...
...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse, Université de Paris I, sous la direction du Professeur Michel Lesage, février 1974
«La Délégation générale à l’information et la politique de l’information», rdp, juil août 1975, n°4

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconProfesseur à l'Université Paris I (Panthéon-Sorbonne)
«Ordre et désordre asiatiques». Matériaux pour l’histoire de notre temps, Nanterre, bdic, octobre-décembre 2007, 88 p

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconThèse dirigée par Sylvain maresca, Professeur, Université de Nantes

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconDoctorat d’Etat en droit, filière droit des affaires, avec mention...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconLe présent ouvrage reprend l'essentiel d'une thèse de doctorat en...

Thèse du doctorat (Ph D) année de soutenance 2004 «Cette thèse a été réalisée au cours d’une mission en France en 1999-2001, grâce à l’aide méthodologique, pour l’enquête, du Professeur Dominique Desjeux, anthropologue, professeur à la Sorbonne, Université Paris Descartes. iconCours de «droit social européen et comparé»
«Droits d’ici, Droits d’ailleurs» avec S. Robin-Olivier, Professeur à Paris I et P. Lokiec, Professeur à Paris X






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com