Observatoire Économique de la Filière Bois





télécharger 36.24 Kb.
titreObservatoire Économique de la Filière Bois
date de publication07.02.2017
taille36.24 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos


FIP V1 09 09
Accord de conversion de dettes

pour le développement durable

des écosystèmes forestiers gabonais

Fiche d’identification de projet (FIP)


  1. Identification du projet


Nom du Projet : Observatoire Économique de la Filière Bois (O.E.F.B)
Objet du Projet : L’O.E.F.B est un outil d’intelligence économique autonome et fonctionnant sur la base d’une gestion paritaire publique/privée de la ressource forestière.

A ce titre, l’OEFB offrira aux acteurs de la filière bois une information cohérente sur ce secteur dans le cadre du suivi de la diversification de l’économie nationale.


  1. Description du projet




    1. Présentation du secteur


Avec une superficie de 265 667 Km2 et 1586 876 habitants, le Gabon est couvert à 85% de forêt soit 22 millions Ha dont 40% encore à l’état primaire. La forêt gabonaise est très riche et diversifiée (plus de 8000 espèces végétales et 400 essences). Sa contribution à l’économie nationale est en constante augmentation.
Le secteur forestier est la première branche d’activités économiques après le pétrole en termes de contribution nette au PIB (en moyenne plus de 16 % du PIB marchand hors pétrole). Suivant les modes de calcul, la contribution du secteur forestier aux recettes publiques hors pétrole est comprise entre 10,5 % et 13,5 %. Enfin sa représentativité en termes d’emplois directs sur le total des emplois du pays (formels et informels) serait de 9% à 17 %. Il représente donc une opportunité dans la perspective de diversification de l’économie nationale.


    1. Importance pour le pays


L’importance économique du secteur forestier, deuxième branche de l’économie nationale après le pétrole, ses perspectives durables de développement économique, et les évolutions structurelles actuelles très rapides justifient la mise en place d’un outil d’intelligence économique, cogéré de manière paritaire par le Gouvernement et le secteur privé forestier, répondant à des besoins de visibilité actualisée de façon régulière sur les flux physiques et économiques du secteur, et permettant d’améliorer la conduite du secteur par les autorités de tutelle en tant qu’outil d’aide à la décision.


    1. Actions existantes sur le thème du projet


Le Ministère de l’Économie Forestière, des Eaux, de la Pêche et de l’Aquaculture s’est engagé avec l’appui de l’Agence Française de Développement dans une démarche progressive de construction de cet outil, démarche comprenant les composantes suivantes :


  • L’organisation d’une mission d’une délégation gabonaise auprès de l’Observatoire Économique de la Filière Crevettière à Madagascar. Cette mission a permis de capitaliser l’expérience malgache en vue d’en tirer les enseignements nécessaires au succès de l’OEFB

  • L’extension de l’étude « Contribution du secteur forestier à l’économie nationale au Gabon » aux années 2004 et 2005 sur le plan macroéconomique ;

  • L’étude de faisabilité proprement dite de la mise en place d’un Observatoire Économique de la Filière Bois au Gabon.


En septembre 2007, un séminaire de restitution de cette mission aux acteurs de la filière bois et partenaires potentiels de la structure a été organisé par le Ministère. Une proposition d’un questionnaire commun « OEFB-Ministère » de collecte de données économiques de la filière bois a été également présenté.

La deuxième composante a fait l’objet d’un rapport présenté au séminaire tenu en mai 2008 au cours duquel ont été convié les acteurs de la filière bois et les partenaires potentiels de la structure.

Enfin, la troisième composante, l’extension de l’étude « Contribution du secteur forestier à l’économie nationale au Gabon » aux années 2004 et 2005 sur le plan macroéconomique a également été entièrement exécuté. Un rapport final commis par le consultant national, le professeur Zomo Yebe Gabriel, a été remis au ministère en juillet 2008.


    1. Finalité :

    2. Objectifs spécifiques

  • Construire un outil d'analyse économique indépendant et crédible permettant l'étude dynamique des performances micro et macro-économiques de la filière bois

  • Disposer d'un outil professionnel de mesure d'impact et d'aide à la décision au service de tous les acteurs de la filière bois.

    1. Réalisations envisagées


La cogestion paritaire publique/privée de la ressource forestière est le fondement du partenariat de création de l’OEFB et la garantie de pouvoir disposer de données économiques objectives, pertinentes et crédibles permettant le succès des objectifs assignés à la structure. Ainsi, le secteur privé au même titre que l’Administration, assurera la co-tutelle de l’OEFB à travers le Comité de Pilotage.


A terme, l’OEFB sera l’outil de référence en matière de prévision économique et d’aide à la décision pour l’ensemble des acteurs de la filière bois.


    1. Organisation et mode opératoire


Les fonctions principales de l’observatoire économique, telles qu’elles seront définies dans son décret de création, sont les suivantes :

  • Une fonction de normalisation des données économiques dont le but est la mise en cohérence des données issues de l’adoption d’hypothèses de travail et celle tirées des bases de données externes et internes au MEF

  • Une fonction de recueil de données statistiques basée sur la mise en oeuvre d’une stratégie spécifique de collecte des données manquantes

  • Une fonction principale d’analyse : L'analyse technique, économique de l’ensemble des éléments agrégés correspondant à la filière globale, aux sous-filières, aux partitions spécifiques, l'analyse des résultats des simulations effectuées sur le modèle pour étudier l’influence des variations des paramètres critiques de l’activité soit en mode d’aide à la décision soit en mode prévisionnel ; des analyses micro ou macro-économiques effectuées à la demande des professionnels ou de structures externes à la profession sous accord du Comité de Pilotage, etc.

  • Une fonction de pilotage de l'architecture de calcul et in fine de la modélisation : l’observatoire économique mettra en place un modèle économétrique permettant d’analyser et de simuler les réponses aux problématiques posées par les professionnels de la Filière Bois et l’Administration.

  • Une fonction d'automatisation des procédures de recueil de données et des procédures de calcul conduisant aux résultats attendus

  • Une fonction de diffusion, sous contrôle du Comité de Pilotage, des résultats hiérarchisés par niveau de confidentialité auprès des destinataires présélectionnés.

  • Une fonction de développement de la coopération avec les autres sources de recueil et de traitement des données dont le but est d’optimiser le coût du recueil de l’information statistique. Il s’agira d’établir une relation dynamique notamment avec l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC) et AFRISTAT.

L’étude de faisabilité a proposé, en vue d’assurer l’indépendance de l’OEFB, comme organe d’administration de la structure, un Comité de Pilotage (CP) paritaire réunissant autant de représentants du secteur public que de représentants du secteur privé.

Dans le fonctionnement de l’Observatoire, le CP recrutera une équipe nationale compétente et pluridisciplinaire : le directeur de l’OEFB ; l’analyste statisticien-économiste ; les chargés de mission (2) ; l’informaticien; le modélisateur (assistant technique) et le personnel d’appui).

Le CP aura également pour tâche la validation de l’agenda de travail de travail de l’OEFB et le contrôle de l’exécution de celui-ci en conformité des objectifs assignés à la structure.


    1. Coût indicatif et financement envisagé


L’Observatoire nécessitera naturellement des locaux dimensionnés et équipés de façon opérationnelle ainsi que du matériel roulant pour l’équipe résidente.

D’où un budget global estimé à 1,175 milliards de francs cfa réparti comme suit :

La contribution de l’Etat sera recherchée de manière à assurer la durabilité de la structure en tenant compte du statut paritaire de l’OEFB.

Une évaluation à mi-parcours (2/3 ans) des travaux de l’OEFB sera faite en vue de s’assurer de son bon fonctionnement et d’apporter un recalibrage en cas de besoin.

    1. Effets et résultats escomptés


La nature des résultats est à la fois informative et participative du processus de gestion de la forêt :

  • Fournir à périodicité prédéfinie et à la demande, une évaluation plus fiable que par le passé des performances économiques de la filière, de la répartition de la richesse créée, et des tendances évolutives sectorielles des indicateurs de performance

  • Disposer d'un outil d'aide à la décision à vocation polyvalente : professionnels, administration, autres structures institutionnelles

  • Améliorer la connaissance du secteur et optimiser les performances économiques des opérateurs impliqués dans les différentes sous-filières

  • Établir l'architecture de recueil de données et de calcul permettant l'évolution du système vers une modélisation macroéconomique (dont compte satellite de la filière).




    1. Risques environnementaux et sociaux : Néant



  1. Principaux risques identifiés




    1. Difficultés essentielles



L’adéquation de la structure par rapport aux objectifs et aux données peut être qualifiée positivement si les conditions suivantes sont satisfaites :


  • La légitimité de la structure est établie grâce à l’institutionnalisation de l’outil, la garantie de son indépendance, et des engagements sur la confidentialité et la protection des données




  • L’adhésion de l’ensemble des forestiers est obtenue avec le soutien du Ministère et l’’opiniâtreté des responsables de l’OEFB

  • La pérennité de l’outil est assurée par un soutien financier de l’Etat

  • La communication et la diffusion de l’information sont effectives




    1. Hypothèses critiques




  • le comportement des opérateurs privés par rapport à la demande de fourniture des données. Il est évident que selon leur positionnement physique sur le territoire et leur propension à communiquer, la réaction des opérateurs privés par rapport à un processus de collecte de données de l’OEFB ne sera pas la même. Peut s’y ajouter également un sentiment de lassitude par rapport à la masse d’informations déjà demandées aux entreprises et transmises à différentes structures étatiques. D’où la nécessité pour les promoteurs de la structure d’asseoir la crédibilité d’une part par l’optimisation des ses méthodes de collecte de données statistiques et d’autre part par une coopération accrue avec les autres organismes producteurs de données relatifs à la filière bois.

  • Institutionnalisation et pérennisation de l’outil




  1. Impact environnemental et social : sans objet




  1. Etudes

5.1 Niveau d’études requis : B

5.2 Objet, modalités de réalisation et de financement des études, documents d’évaluation à établir


similaire:

Observatoire Économique de la Filière Bois iconRapport de l’Observatoire économique aquitain des tic
«l’année numérique» est l’occasion de la publication du 5ème rapport de l’Observatoire économique aquitain des tic qui sera distribué...

Observatoire Économique de la Filière Bois iconLe bois, une filière qui pousse

Observatoire Économique de la Filière Bois iconTutofop : la formation de formateurs à la carte
«filière professionnelle». Enfin vous trouverez les définitions de la filière au sens économique du terme

Observatoire Économique de la Filière Bois iconStage de fin d’étude
«locale» sur le territoire du pnr des Ballons des Vosges. Ce stage s’inscrit dans un projet de modélisation économique territoriale...

Observatoire Économique de la Filière Bois iconObservatoire economique de la commande publique

Observatoire Économique de la Filière Bois iconRéunion du Groupe 1 : Gestion concertée et mobilisation des bois
«journée filière». Cette dernière aura pour objectif de présenter les résultats de 2012 et les perspectives de 2013

Observatoire Économique de la Filière Bois iconDeliberation bois
«bâtiment biosourcé» promouvant l’utilisation de matériaux renouvelables tel que le bois

Observatoire Économique de la Filière Bois iconAnnexe revue de presse du fcba
«recherche et innovation 2025 pour la filière forêt-bois» a rendu son rapport le 9 mai 2016 aux 5 Ministres en charge de la Recherche,...

Observatoire Économique de la Filière Bois iconReunion ordinaire du conseil municipal
«La Grande Pièce», «La Prise Nord», «Le Jeune Fief» et «Le Bois du Cher» situés entre le hameau du Cher et le Bois du Cher

Observatoire Économique de la Filière Bois iconRésumé Dans les référentiels d’économie institutionnelle, la méso-analyse...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com