Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015





télécharger 55.28 Kb.
titreCalendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015
date de publication09.12.2016
taille55.28 Kb.
typeCalendrier
e.20-bal.com > économie > Calendrier

nouvelle image





Appel à projets 2015

Économie circulaire des aides techniques

Calendrier

Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015

Date limite de remise des projets candidats : jeudi 15 octobre 2015

Réponse aux candidats : vendredi 20 novembre 2015

  1. Contexte et objectifs de l’appel à projets 

Les aides techniques qui jouent un rôle essentiel dans le champ du handicap constituent également un enjeu majeur pour l’autonomie des personnes âgées. Complémentaires de l’aide humaine, elles contribuent à la prévention de la perte d’autonomie, à sa compensation et au maintien à domicile dans des conditions sécures. Il est donc essentiel de faciliter leur accès, d’améliorer l’information et le conseil sur leur utilisation.
Ce secteur recouvre une grande diversité d’acteurs (industriels, utilisateurs, financeurs, professionnels en lien avec la santé et l’accompagnement) dont l’action mérite d’être plus coordonnée pour une meilleure efficience. L’offre qui se diversifie rapidement, notamment avec les nouvelles technologies, bénéficie d’une dynamique positive grâce notamment à la visibilité permise par le lancement de la filière « silver économie » et la signature du contrat de filière par le ministère chargé des Personnes âgées et de l’Autonomie et le ministère du Redressement productif en décembre 2013.
La création, par le projet de loi relatif à l’adaptation de la société au vieillissement, des conférences des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie, va permettre de faciliter l’accès aux aides techniques pour les personnes âgées, à travers la mise en place d‘aides financières ciblées et le développement de projets locaux coordonnés, notamment en matière de modes d’achat innovants et de mise à disposition des aides.
Afin d’accompagner les opérateurs locaux dans ces démarches d’amélioration de l’accès aux équipements et aux aides techniques individuelles favorisant le soutien à domicile, la CNSA lance un appel à projets national axé sur une application du concept d’économie circulaire au domaine des aides techniques.
De façon générique, l’économie circulaire, dans un souci de gestion efficiente des ressources, met l’accent sur de nouveaux modes de conception et de production, l’allongement de durée de vie des produits, l’usage plutôt que la possession, la réutilisation et la récupération.


Des initiatives émergent d’ores et déjà pour concevoir et distribuer des aides techniques dans cette logique, avec un triple intérêt :


  • apporter des réponses flexibles et adaptées aux besoins ;

  • réduire les coûts d’accès aux aides techniques pour les usagers et pour la collectivité ;

  • s’inscrire dans une logique de développement durable (recyclage, juste utilisation des ressources).


Néanmoins, elles demeurent encore isolées, peu nombreuses et atomisées. La CNSA souhaite par cet appel à projets capitaliser ces expériences en vue d’une modélisation des conditions de faisabilité et d’un essaimage.



  1. Thématiques soutenues

L’objectif de cet appel à projets est d’identifier, faire émerger et contribuer à modéliser des pratiques innovantes relevant de la logique d’économie circulaire, et portant prioritairement sur les modes de distribution, de mise à disposition, de récupération et de recyclage des aides techniques.

Dans tous les cas, les circuits de mise à disposition ou de recyclage proposés dans le cadre des projets devront assurer à l’usager final qu’il accède à une aide effectivement adaptée à ses besoins, bénéficiant d’une garantie d’usage, avec une attention portée à l’accès aux dispositifs de solvabilisation.

Pour répondre à cet objectif, deux axes sont proposés :

Axe 1 – Innovations dans les modes d’achat et la mise à disposition des aides techniques
Il s’agit à travers l’appel à projets de repérer et soutenir des modes innovants d’achat et de mise à disposition d’équipements et d’aides techniques individuelles améliorant l’accès aux aides :


  • en termes qualitatifs  car facilitant l’accès à des aides adaptées : par exemple à  travers une mise à disposition accompagnée (conseil, possibilité de test), une adaptabilité de la réponse en fonction de l’évolution du besoin, la mise en place par les financeurs d’une offre d’équipements ou de « paniers » d’aides sélectionnées pour leur fiabilité et leur pertinence…




  • en termes financiers pour l’usager et pour la collectivité : à travers par exemple des achats groupés par des financeurs, des solutions de prêts.



Axe 2 –Projets visant à intégrer une approche d’économie circulaire
Beaucoup d’aides techniques ont une durée d’usage plus réduite que leur durée de vie du fait d’un non usage par la personne qui les a acquises, du décès de cette dernière, de l’inadaptation face à l’évolution du handicap ou de la situation de perte d’autonomie. Dans le même temps, des personnes peuvent être confrontées à une difficulté d’accès aux aides techniques, du fait du reste à charge.
L’appel à projets soutiendra des projets intégrant les principes de l’économie circulaire, pour mieux répondre aux besoins et limiter une forme de gaspillage des ressources. Ils pourront s’inscrire dans une démarche d’économie solidaire.
Ces projets devront répondre à une démarche qualitativement exigeante de recyclage des aides techniques, couvrant les différentes étapes du processus, de la récupération, à la remise en état et à la mise à disposition.

Dispositions communes aux deux axes :




Compte tenu du caractère encore exploratoire de ces deux champs, les projets présentés pourront consister dans des expérimentations ciblées ou dans des études de faisabilité préalables au montage de dispositifs ou dans des évaluations, à fins de modélisation, de dispositifs existants encore en cours d’expérimentation.

Ils devront permettre à la CNSA d’en tirer des enseignements sur les conditions opérationnelles, économiques, juridiques, de réussite de ce type de démarche, dans une perspective de modélisation.

Les projets présentés s’inscriront dans une recherche de transversalité des réponses entre les publics handicapés et âgés en perte d’autonomie.

  1. Critères d’éligibilité

3.1 – Structures candidates

Toute personnalité morale peut déposer un projet, quel que soit son statut (public, privé, lucratif, non lucratif…). Une attention privilégiée sera portée aux projets partenariaux mobilisant plusieurs acteurs.

Les acteurs économiques à but lucratif devront faire valoir des appuis partenariaux (participation au projet et/ou cofinancement) accréditant de l’intérêt collectif du projet.

Les demandes de subvention ne pourront pas concerner des actions à visée commerciale.

3.2 – Durée des projets

Les projets auront une durée maximale de 24 mois.
3.3 – Dépenses éligibles et montant de la subvention

La subvention soutient des dépenses de projet ponctuelles, limitées dans le temps et ne peuvent pas se confondre avec une subvention de fonctionnement.

De plus, les financements de la CNSA ne doivent pas entraîner ou compenser le désengagement de partenaires antérieurement engagés et favoriser des effets de substitution.

Attention : Ne pourront bénéficier à ce titre d’un financement par la CNSA les actions relevant du champ d’une autre section du budget de la Caisse (fonctionnement des établissements ou services sociaux ou médico-sociaux pour personnes âgées ou handicapées ; aides directes aux personnes ; renforcement de la professionnalisation).

La subvention de la CNSA se portera de préférence sur des coûts d’ingénierie de projet, de développements d’outils et de méthodes, d’accompagnement méthodologique, d’expertise et d’évaluation externe. Le financement ne pourra pas couvrir les frais de fonctionnement nécessaires le cas échéant à la poursuite du dispositif au terme de la phase de projet.

Le montant de la subvention accordée sera limité à un maximum de 200 000 euros.


  1. Modalités pratiques de soumission

4.1 - Contenu du dossier de demande de financement

Les pièces constitutives de la demande de financement sont les suivantes :
Pour le secteur privé :
Si l'organisme privé est sans but lucratif :

- Dossier type de demande de financement (modèle XL à télécharger) dûment complété, daté et signé

- Description détaillée du projet (voir détail ci-après)

- Copie des statuts signés déposés ou approuvés

- Derniers comptes annuels approuvés

- Photocopie du récépissé de déclaration de l'association à la Préfecture et, le cas échéant, des modifications,

- Copie du rapport du Commissaire aux comptes, datée et signée par le Commissaire aux comptes (dans le cas où l'organisme a un budget supérieur à 150.000 euros),

- Rapport d'activité de l'organisme

- Relevé d'identité bancaire ou postal (original).
Si l'organisme privé est à but lucratif :

- Dossier type de demande de financement (modèle XL à télécharger) dûment complété, daté et signé

- Description détaillée du projet (voir détail ci-après)

- Photocopie du K-bis,

- Derniers comptes annuels approuvés

- Copie du rapport du Commissaire aux comptes, datée et signée par le Commissaire aux comptes

- Relevé d'identité bancaire ou postal (original).

Pour le secteur public -
- Dossier type de demande de financement (modèle XL à télécharger) dûment complété, daté et signé

- Description détaillée du projet (voir détail ci-après)

- Relevé d'identité bancaire ou postal (original).

La présentation détaillée du projet (20 pages environ) devra décrire :


  • Qui est à l’initiative du projet : structure ou groupement de partenaires (au-delà du porteur administratif de la demande de subvention qui doit être unique), légitimité et expérience sur le champ d’intervention du projet.

  • Le contexte du projet : état des lieux des constats, éléments de diagnostics et connaissances (scientifiques le cas échéant, et/ou pratiques) conduisant à proposer le projet. Le porteur de projet devra expliciter et justifier le caractère innovant du projet, en rapport avec le contexte local ou à une échelle plus globale.

Nota : Il n’est pas utile dans cette partie de faire des développements sur les enjeux globaux des aides techniques ou de l’économie circulaire, seuls seront développés les analyses propres au porteur du projet, situées sur son champ ou territoire d’action.

  • Les objectifs : ce que le projet cherche à réaliser ou mettre en œuvre, dans quel but. A quels besoins non satisfaits identifiés il répond. Seront bien décrits ici :

    • la cible de projets en termes de publics visés et d’aides techniques concernées.

    • les circuits nouveaux pour les aides (à l’achat, en réutilisation…)

    • les attendus économiques du dispositif circulaire proposé et les économies escomptées pour les différentes parties prenantes, en particulier l’impact sur le reste à charge de l’utilisateur final.

  • La méthodologie de projet :

    • Présentation générale de la démarche de projet

    • Description détaillée de la démarche : identification des différentes étapes, de leur objectif, des délais et moyens humains consacrés à chaque étape ; identification des jalons de suivi et de validation.

    • Dispositif de suivi et de pilotage.

    • Description précise des livrables.

Il est souligné que la démarche devra obligatoirement prévoir une phase de rédaction d’un rapport final du projet. Ce rapport devra en outre comprendre :

    • Un volet de bilan de la méthodologie de projet pour rendre compte des choix et des difficultés rencontrées au cours du projet (retour d’expérience) et des résultats de l’évaluation. Ceci à des fins de partage de pratiques pour des projets ultérieurs.

    • Produire des recommandations à l’adresse des pairs pour un transfert ou une généralisation de la méthode expérimentée.

  • L’équipe projets : qualités, expériences, structure d’appartenance et rôles des différents intervenants.

  • Le dispositif d’évaluation interne et/ou externe : comment sera appréciée ou mesurée l’atteinte des objectifs du projet, le cas échéant, l’impact sur les bénéficiaires finals de sa mise en œuvre.

  • La gouvernance du projet : instances prévues pour le pilotage stratégique, le suivi opérationnel et l’évaluation ; composition et modalités de travail de chacune.

  • Les suites envisagées du projet : comment le projet s’inscrit dans la durée de façon autonome, hors subvention de la CNSA.

  • L’analyse des risques du projet : quels sont les risques identifiables pour le projet en terme de faisabilité, de respect du calendrier, de mobilisation des parties prenantes.


Il est proposé en annexe deux tableaux pro-forma pour fournir une représentation synthétique de la démarche et des équipes.

4.2 – Dépôt des dossiers

Les dossiers seront envoyés en format électronique et par courrier postal, en deux exemplaires papier aux adresses suivantes :
Postale :

Section 5 – innovation 2015

66, avenue du Maine

75682 Paris cedex 14
Electronique : innovation2015@cnsa.fr

La date limite de réception des dossiers est fixée au : jeudi15 octobre 2015 (cachet de la poste pour les dossiers papier et date d’envoi du courriel pour le dépôt électronique).
Le dossier doit être complet lors de son dépôt pour être enregistré. Les porteurs de projets recevront un accusé de réception à réception de leur envoi électronique.
4.3 – Demandes de renseignement

Pour toute demande de renseignement concernant cet appel à projets, écrire à :

Innovation2015@cnsa.fr

En précisant l’objet de votre interrogation et vos coordonnées (structure d’appartenance et téléphone). Vous serez rappelé par la personne compétente de la CNSA.



  1. Critères et modalités de sélection

Les projets éligibles seront analysés et notés en fonction des critères d’appréciation suivants :

  • La pertinence du circuit visé en particulier du point de vue :

    • de son utilité économique

    • de sa faisabilité

    • des garanties d’usage qu’il apporte à l’utilisateur final (adaptation de l’aide à son besoin, mobilisation des financements de droit commun, garanties liées au produit).

    • de son articulation avec le système de prescription et de financement des aides

  • La justification du caractère innovant du projet

  • La légitimité et la qualification du porteur de projet, la qualité et la pertinence des partenariats mobilisés.

  • La clarté et la cohérence du document de présentation du projet

  • La faisabilité du projet : adéquation des moyens aux objectifs et anticipation des risques projet

  • La qualité du dispositif d’évaluation.

  • L’inscription du projet dans la durée (modèle économique) : relais opérationnels et économiques au terme de la phase projet pour la poursuite ou le déploiement de l’action.

  • La transférabilité de l’expérimentation ou des outils développés.


Les projets seront notés selon ces critères puis classés.

Tous les porteurs seront informés par courrier de leur rang de classement et de l’acceptation ou du refus de la demande de subvention.


ANNEXE 1 : Tableaux de description de la démarche du projet



ANNEXE 2 : Tableaux de présentation des équipes




Equipe externes (prestataires)













Fonction dans le projet

Nom

Eléments clé du CV

Structure d'appartenance

Charge de travail en jours sur le projet

Valorisation financière du poste sur la durée du projet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



/doc_pai-1

similaire:

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconCalendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015
«silver économie» et la signature du contrat de filière par le ministère chargé des Personnes âgées et de l’Autonomie et le ministère...

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconAdresses de publication de l’appel a projets

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconCalendrier de l’Appel à projets

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconCalendrier de l’Appel à projets

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconCalendrier de l’Appel à projets

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconCalendrier de l’Appel à projets

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconCalendrier de l’Appel à projets

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconAppel a projets 2015 ademe rhone-alpes

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconNote de cadrage adoptée en conseil du collège doctoral du 13 Novembre...
«Formation» de l’idex. Le cadrage de l’appel à projet a été défini par le groupe de travail «Espace Doctoral» de l’idex, à partir...

Calendrier Publication de l’appel à projets : lundi 6 juillet 2015 iconCommuniqué : Appel à projets 2017-2019 du Dispositif Local d’Accompagnement (dla)
«dla» sera complété par un autre appel à projets «développement de l’emploi des tpe en idf», conformément au contexte général francilien...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com