Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2





télécharger 27.25 Kb.
titreLeçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2
date de publication13.12.2016
taille27.25 Kb.
typeLeçon
e.20-bal.com > économie > Leçon
Séquence pédagogique sur les crises financières et leur propagation à l’économie réelle

Cours d’économie-Nouveau programme-BTS tertiaires


Durée : 2 heures.

Supports : Documents écrits, vidéo (conférence de M.Aglietta).

Conditions : Classe de BTS 2ème année - Leçon en classe entière
Place dans le programme d’économie générale de BTS2

Thème 4 : Le financement des activités économiques

4.4 - La globalisation financière et l'efficacité du financement international des activités économiques

4-2 : L’accroissement des risques au niveau mondial

* L’instabilité du système

* Les crises-propagation mondiale

* L’interdépendance sphère financière-sphère réelle

Objectifs :

-En utilisant essentiellement l’exemple de la crise financière de 2008 et le support vidéo de la conférence de Michel Aglietta, l’objectif est de faire comprendre l’instabilité du système financier mondial et l’interdépendance entre la sphère financière et la sphère réelle.

Pré-requis :

  • Le marché financier et son rôle économique (point 4.2)

  • Les institutions financières et leur rôle (point 4.3)



4-2 : L’accroissement des risques

  1. L’augmentation des risques et le déclenchement des crises financières




    1. Identification des risques

Le financement des agents économiques par les banques et les marchés entraîne un certain nombre de risques.
Doc 1 : Présentations des risques encourus par les banques ’





Source : Les 100 mots de la banque par G. Pauget et JP Betbèze Edition Que sais-je ?juin 2008

Questions :

  1. Repérez les deux types de risques pris par les banques.

  2. Comment les banques peuvent-elles minimiser le risque de crédit ?



Doc 2 : Les risques liés aux marchés financiers : exemple de l’obligation

L’acheteur d’une obligation supporte deux risques :
 le premier est celui d’une défaillance de l’émetteur. Bien que l’investisseur dispose d’une créance sur la société, il peut perdre tout ou partie de son capital. Ce risque est évidemment quasi nul dans le cas des obligations d’Etat. Afin d’éclairer sur les risques encourus, des agences spécialisées examinent les émetteurs et attribuent des notes indiquant leur capacité à honorer leurs engagements. Les emprunteurs les plus solides sont notés par exemple AAA, alors que ceux qui risquent d’avoir plus de difficultés à rembourser leurs dettes se voient attribuer des lettres plus lointaines dans l’alphabet. Ils sont donc obligés d’offrir des rendements supérieurs pour attirer les investisseurs, alors que les premiers peuvent se permettre d’offrir des taux plus bas, puisqu’ils ont toutes les chances de rembourser leurs dettes. C’est un élément fondamental à prendre en compte avant d’investir.

 Le second risque est lié aux évolutions de taux d’intérêt. Avec les obligations à taux fixe, la valeur boursière de l’obligation évolue lorsque les taux d’intérêt changent sur les marchés financiers. Si les taux montent, le prix de l’obligation diminue (il est revu à la baisse afin que l’obligation offre le même rendement que celui du marché) ; si les taux diminuent, la valeur de l’obligation monte. Dans les deux cas, ces mouvements n’ont pas de conséquence pour les investisseurs qui conservent leurs obligations jusqu’au terme, puisqu’elles seront alors remboursées à leur valeur d’origine.

Source : www.lafinancepourtous.com
Questions :

  1. Pourquoi les placements en obligations sur le marché financier sont-ils risqués ?

  2. L’investissement en obligations est-il plus risqué que l’investissement en actions ?




    1. Innovations financières et augmentation des risques

Les innovations financières comme la titrisation ont entraîné une augmentation des risques financiers.
Doc 3 : La titrisation ou comment les banques transfèrent les risques de crédits aux marchés



  • Définition 

La titrisation permet à un établissement financier de transformer n’importe quels types de créances (crédit bancaire, crédit à la consommation, au crédit immobilier …) en titres négociables* sur des marchés financiers. Son but est de permettre à l’établissement préteur de transférer à un tiers le risque de non- remboursement de la créance initiale

Site : www. kezeco.fr (site du Conseil pour la diffusion de la culture économique, le Codice)
*ces titres sont des obligations qui portent, pour certaines, le nom d’ABS (Assets Backed Securities) ou de CDO (collaterised Debt Obligations)


  • Risque

Avec la titrisation, la vigilance des banques et des courtiers immobiliers qui ont initié les crédits aux ménages a été moins importante sur la capacité de ces derniers à rembourser correctement leur emprunt. Les banques qui « titrisent » portent moins les crédits. Elles se rémunèrent à la commission, puis revendent le crédit. Elles font de la quantité et peuvent être moins regardantes sur la qualité. Ce qu’on appelle l’aléa moral* a joué à plein

Site : www.lafinancepourtous.com
*L’alea moral : consiste dans le fait qu’une personne ou une entreprise assurée contre un risque peut, de ce fait, se comporter de manière plus risquée que si elle était totalement exposée au risque. Exemple : si le propriétaire d’un vélo qui s’assure contre le vol réduit la taille des antivols au prétexte que si son vélo est volé il sera remboursé, il fait jouer l’aléa moral.

Questions :

  • Rappeler ce qu’est un « titre négociable ».

  • Quel est l’intérêt pour une banque de titriser ses crédits ?

  • Quel est le principal risque de la titrisation ?




    1. vidéo Aglietta sur la crise financière de 2008 (conférence du 12/02/09 au Lycée Leonard De Vinci de Levallois Perret): le rôle de la titrisation et des crédits à risque (crédits « subprime ») dans la crise financière de 2008

Michel Aglietta, professeur de Sciences économiques à l’université de ParisX-Nanterre, explique les différents facteurs de la crise financière de 2008 en commençant par la crise immobilière qui a frappé les Etats-Unis et la crise des crédits « subprime »*

*Le crédit «  subprime » : un crédit hypothécaire risqué accordé aux ménages américains


  • Video : « Aglietta_titrisation » durée 6’45




  • Diapositive 1





  • Diapositive2





  • Questions :

  1. Quelle est la principale conséquence de la titrisation ?

  2. Pourquoi peut-on parler de bulle immobilière ?(diapo 1)

3- Pourquoi le crédit « subprime » est-il dangereux ?(diapo 2)

2. Propagation des crises sur les différents marchés et interdépendances de la sphère financière et de la sphère réelle.
La crise immobilière se propage d’abord dans la sphère financière avant de gagner l’économie réelle.


  1. De la crise hypothécaire à la crise financière

Document 1 - vidéo : La crise systémique



Diapositive 3 : La crise éclate dans le crédit hypothécaire titrisé: baisse des prix et explosion des saisies


Diapositive 4



  1. Expliquez la crise de liquidités du système bancaire décrite par Michel Aglietta.

  2. Comment la crise immobilière s’est-elle propagée à l’ensemble du système financier ?

  3. Donnez une définition du « risque systémique ».



  1. De la crise financière à la crise économique.


Document 3 - vidéo : La propagation de la crise de la finance à l’économie.

Diapositive 5 : Richesse et épargne des ménages :



Sources : Datastream, Groupama AM



  1. Comment la crise économique se manifeste-t-elle ?

  2. De quelle manière cette crise, qui est née aux Etats-Unis, touche-t-elle les pays émergents ?

  3. Terminez la dernière phrase de Michel Aglietta

  4. Quelles sont les conséquences de la réaction des ménages à la crise pour l’ensemble de l’économie mondiale ?

  5. Définissez l’ « effet de richesse ».







similaire:

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconLa classe de première, éléments d’économie générale à intégrer

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconLeçon sur le chômage Source : Académie d'Amiens Cette séquence pédagogique,...
«Le chômage», est prévue pour une classe de 2nde baccalauréat professionnel tertiaire (bac pro en 3 ans). Documents joints : la leçon,...

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconAccueillir et scolariser un enfant du voyage
«l’on veillera à la cohérence de son parcours, notamment pour ce qui concerne l’affectation dans un niveau de classe (dans une classe...

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconUtilisation pédagogique du tni dans la cadre d'une leçon d'économie

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconProgramme de seconde ses et pfeg pour préparer le questionnaire pré-visite
«Parcours de Découverte des Métiers et des Formations (pdmf)» et en lien avec le programme d’économie de la classe de seconde

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconCalendrier de réalisation de l'action : Date ou période Étape Septembre...
«classe inversée» et imagine des situations pouvant faire l’objet d’expérimentations

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconRechercher, extraire et organiser l’information utile
«développement durable» est mené dans une classe de 4ème depuis septembre 2012, à raison d’1h par quinzaine. IL s’agit d’une classe...

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconLe programme «Appels en garantie de l’État»
«Développement international de l’économie française», sur laquelle la direction générale du Trésor exerce une action directe et...

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconProfil d’enseignant chercheur contractuel
«développement local et économie des transports» (dlet) du master aes. Un besoin important est ressenti dans les enseignements suivants...

Leçon en classe entière Place dans le programme d’économie générale de bts2 iconClasse terminale de la serie scientifique
«extraire» et «exploiter» des informations; elles seront mises en œuvre fréquemment, notamment dans les situations identifiées dans...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com