Programme de seconde professionnelle geographie





télécharger 26.72 Kb.
titreProgramme de seconde professionnelle geographie
date de publication07.01.2017
taille26.72 Kb.
typeProgramme
e.20-bal.com > économie > Programme
Programme de seconde professionnelle GEOGRAPHIE

Sujet 2 : L’enjeu énergétique
Ce sujet peut être abordé par le biais d’une seule et unique étude de cas :

Energie et développement durable en Chine.

Cette étude de cas peut être conduite en quatre heures environ.
Problématiques possibles :

  1. Comment la Chine, en pleine croissance économique, peut-elle faire face à ses énormes besoins en énergie ?

  2. Quels sont les enjeux énergétiques de la très forte croissance économique chinoise ?


Rappel : Le lien est étroit entre la croissance économique et la demande énergétique chinoise. L’activité économique conditionne fortement la demande d’énergie et en particulier celle du pétrole. De plus, on peut rajouter aux besoins énergétiques suscités par le développement économique, l’importance de la population chinoise : 1, 5 milliards d’habitants. Mais le problème énergétique de la Chine ne repose pas uniquement sur sa dépendance vis-à-vis du pétrole : elle dépend encore largement du charbon dont elle est à la fois 1er producteur et 1er consommateur dans le monde.

Cette dépendance énergétique fragilise la Chine sur les plans économique et géopolitique. Aussi, la question énergétique en Chine doit-elle répondre à 3 sortes d’enjeux :

  • Des enjeux internes

  • Des enjeux géopolitiques

  • Des enjeux environnementaux.


L’étude de cas peut être conduite suivant trois parties correspondant chacune à ces différents enjeux. La mise en perspective replacera la Chine au sein de l’espace mondial à travers quelques cartes (1 heure).


  1. Les enjeux internes (1 heure)


 Taille colossale de la Chine qui implique naturellement d’énormes contraintes de distribution d’énergie entre régions productrices et régions consommatrices souvent séparées de 2 à 4000 km.

 Défi des reliefs

 Polarisation du développement chinois sur les métropoles littorales et sur les régions côtières or ressources énergétiques essentiellement au Nord pour le charbon et à l’Ouest pour le pétrole et le gaz.

 Le gouvernement central juge prudent de préserver des ressources nationales qui commencent à s’épuiser.


  1. Les enjeux géopolitiques (2 heures)

Pour faire face à sa dépendance énergétique et notamment pétrolière, Pékin s’est engagé dans une politique de diversification de ses approvisionnements :

 En Asie Centrale

La Chine privilégie des axes d’approvisionnement terrestre transasiatiques.
Ex : Kazakhstan (immense oléoduc de + 3000 km de la mer Caspienne jusqu’à la province du Xinjiang).

 Au Moyen Orient

Principale source d’approvisionnement : Arabie Saoudite

 En Afrique

Etude des relations Chine/Soudan par exemple :

En échange de contrats d’approvisionnement en pétrole, la Chine propose la construction d’infrastructures à des tarifs très attractifs, des aides financières, des investissements… De plus, la Chine est un interlocuteur plus conciliant que les pays occidentaux sur la question des droits de l’Homme. La Chine ne pose aucune condition politique, morale ou économique à son aide…


  1. Les enjeux environnementaux (1 heure)


 Image déplorable de la Chine sur le plan environnemental : 1er pays émetteur de gaz à effet de serre, 1er pollueur, lacs et fleuves chinois pollués, désertification etc…donc défi véritable à relever pour le gouvernement chinois. Premièrement parce que la population locale est mécontente de ses conditions de vie or avec l’explosion urbaine la population citadine devient peu à peu un contre-pouvoir qui augmente ses pressions. Deuxièmement, parce que la pression internationale est forte notamment autour des protocoles de Kyoto ou de Bali.

 Les critiques de l’Occident sur l’environnement et le gâchis énergétique de la Chine sont une arme économique de premier plan pour limiter la montée en puissance de la Chine.

 On rappelle cependant que de nombreuses entreprises internationales fabriquent en Chine et donc y transfèrent leur pollution à moindre frais.



  1. Prévoir une séance centrée sur les problèmes énergétiques dans le monde (flux mondiaux, énergies renouvelables, économies d’énergie…) (1 heure).



Propositions bibliographiques


    • Thierry Sanjuan, Atlas de la Chine, Les mutations accélérées, Autrement, 2007. Indispensable

    • Revue Questions internationales, N° 24 de mars-avril 2007, article « Chine et Inde : des stratégies offensives »

    • Revue Diplomatie, N° 28, septembre-octobre 2007.


Energie et développement durable en Chine
Thierry Sanjuan, Atlas de la Chine, Les mutations accélérées, Atlas Autrement, 2007













Thierry Sanjuan , Le défi chinois, Documentation photographique, Dossier n°8064, juillet-août 2008








Diplomatie, N°28, septembre-octobre 2007









Questions internationales, « La bataille de l’énergie », N°24, mars-avril 2007







Le Monde



La fiabilité des mesures antipollution prises par les autorités chinoises vont-elles pouvoir garantir un Pékin « respirable » durant les Jeux olympiques (JO), qui débutent vendredi 8 août ? Certains athlètes étrangers se sont longtemps demandé s'ils ne devraient pas porter un masque à gaz pour être à même de finir certaines épreuves disputées dans l'une des villes les plus polluées d'Asie... L'organisation des JO est un enjeu majeur pour la Chine, et rien ne serait plus dévastateur pour l'image de la République populaire que de voir les craintes des étrangers fondées.

Le gouvernement a donc pris une série de mesures destinées à infléchir les courbes de pollution, afin d'assurer des Jeux « propres ». S'il est encore un peu tôt pour juger des effets de ces mesures, force est de constater que le régime n'a pas lésiné sur les moyens. Depuis le 20 juillet, le trafic automobile a été réduit dans la capitale, les voitures aux plaques d'immatriculation paires circulant en alternance avec celles aux plaques impaires. Cette mesure devrait permettre de réduire de près des deux tiers la circulation durant les Jeux. Quelque trois millions cent trente mille véhicules roulent dans Pékin et, chaque jour, un millier de nouvelles voitures viennent grossir le trafic routier.

Les gaz d'échappement ne représentent cependant que 20 % de la pollution atmosphérique de la ville : la qualité de l'air est surtout « salie » par les aciéries, centrales thermiques et autres usines, situées non seulement dans la périphérie de Pékin mais aussi dans la province voisine du Hebei, qui entoure la capitale. Une quarantaine d'usines ont été fermées pour deux mois. Officiellement, celles qui sont aux normes antipollution locales ont vu leurs activités réduites.

Les informations touchant à ces questions sont considérées comme sensibles : des spécialistes étrangers travaillant en collaboration avec les autorités chinoises ont été priés de ne pas poursuivre leurs recherches dans Pékin, en ces années préolympiques où le problème de la pollution est devenu une question politique relevant du secret d'Etat.

Quoi qu'il en soit, la pollution causée par le chauffage au charbon a été spectaculairement réduite, selon les autorités, grâce à un plan visant à multiplier les systèmes électriques. En un an, selon M. Du, 80 000 familles pékinoises ont cessé d'utiliser le charbon. Un phénomène qui n'aura cependant pas d'incidences durant les Jeux olympiques, qui ont curieusement lie u à la pire époque de l'année pour ce qui concerne les conditions climatiques : les mois de juillet et août sont pluvieux, lourds, humides.

Source : « Mise en doute des mesures de pollution à Pékin », Le Monde, article du 27 Juillet 2008



similaire:

Programme de seconde professionnelle geographie iconAccompagnement des sujets d'étude d'Histoire-Géographie en seconde professionnelle

Programme de seconde professionnelle geographie iconAccompagnement des sujets d'étude d'Histoire-Géographie en seconde professionnelle
«colonies» dans l’Encyclopédie est symptomatique : «Les compagnies de commerce dérogeraient à leurs institutions si elles devenaient...

Programme de seconde professionnelle geographie iconProgramme de seconde ses et pfeg pour préparer le questionnaire pré-visite
«Parcours de Découverte des Métiers et des Formations (pdmf)» et en lien avec le programme d’économie de la classe de seconde

Programme de seconde professionnelle geographie iconSeconde professionnelle administrative

Programme de seconde professionnelle geographie iconTheme 1 : le contexte de l’activite professionnelle (Classe de seconde)

Programme de seconde professionnelle geographie iconPlan de formation economie – gestion : classe de seconde professionnelle

Programme de seconde professionnelle geographie iconProgramme Terminale Bac Pro Géographie Généralités
«La documentation photographique» : articles clairs, documents très intéressants et exploitables en classe, en Histoire et en Géographie...

Programme de seconde professionnelle geographie iconProgramme de troisieme – geographie la france et l’europe dans le monde d’aujourd’hui
«De la ville à l’espace rural, un territoire sous influence urbaine» dispose de 10% du temps consacré à la géographie soit un volume...

Programme de seconde professionnelle geographie iconThème n°1 Comprendre les territoires de proximité (11-12h)
«territoires» sont désormais au cœur des problématiques du programme de géographie de 1ère. Mais la grande nouveauté dans l’enseignement...

Programme de seconde professionnelle geographie iconThème n°1 Comprendre les territoires de proximité (11-12h)
«territoires» sont désormais au cœur des problématiques du programme de géographie de 1ère. Mais la grande nouveauté dans l’enseignement...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com