Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique





télécharger 59.13 Kb.
titreProgramme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique
date de publication02.11.2018
taille59.13 Kb.
typeProgramme
e.20-bal.com > économie > Programme
Quelques réflexions autour de la place de l’EDD dans le thème 2 du programme de Seconde.

+ un outil : l’empreinte écologique.

La circulaire ministérielle du 29 mars 2007 préconise d’inscrire plus largement l’EDD dans les programmes d’enseignement. Elle préconise également d’élargir son champ en prenant pleinement en compte les 3 volets environnemental, économique, social et culturel.

La dénomination EDD est souvent utilisée à tord par les collègues de SVT plus enclin à ne considérer que le volet environnemental.
Comment prendre en compte les différents champs du DD ?

  • Par l’interdisciplinarité. En particulier avec la géographie puisque le programme de seconde est entièrement consacré au DD. Il est également possible d’envisager un travail en autonomie impliquant plusieurs disciplines.

  • En abordant les sujets dans leur globalité, leur complexité. Le découpage des disciplines rend incapable de saisir la complexité du mot complexus, « ce qui est tissé ensemble ».

Paul Valéry affirme que tout ce qui est simple est faux…alors que tout ce qui est complexe est inutilisable. Alors, comment faire ?

  • En utilisant l’approche systémique qui s’intéresse aux interactions des éléments d’un système.

  • En cultivant l’ambiguïté, l’ambivalence, les antagonismes.



Plusieurs parties du programme peuvent aisément s’inscrire dans cette démarche en particulier le thème 2 « enjeux planétaires contemporains : énergie, sol ».

Ce thème est orienté autour de la problématique des ressources (énergie et sol). Avec comme enjeux la satisfaction des besoins humains croissants tout en préservant le patrimoine naturel : la notion de soutenabilité.
Une question se pose alors pour nous prof de SVT : comment inclure le volet économique, social et culturel ?
J’ai abordé ce thème par un travail sur « l’empreinte écologique ».

L’empreinte écologique :
Cette activité interdisciplinaire peut être envisagée avec les élèves de Seconde en introduction des enseignements de SVT ou d’histoire géo ou de SES. Ce travail peut être aussi complété par une exploration de sites étrangers dans le cadre des enseignements de langue.

L’empreinte écologique est un indice mis au point par Mathis Wackernagel et William Rees dans le but d’établir une quantification physique de la soutenabilité afin d’aider les preneurs de décision à mieux appréhender ces enjeux.
C’est aussi un bon outil pédagogique. Il permet aux élèves d’appréhender la dimension finie de la Terre, les conditions de la soutenabilité, ses enjeux et la difficulté de mesurer les services issus de la nature.
Cette réflexion induira un questionnement qui sera une bonne introduction aux différents chapitres de ce thème.
Ci-joint la fiche élève et la fiche élève complétée à destination des profs.
L’empreinte écologique
En vous aidant d’un des moteurs de recherche, entrez dans l’un des sites suivants : « Agir 21 », « Cité-sciences », « WWF » …


  1. Définissez l’empreinte écologique :


« L’empreinte écologique d’une population correspond à la surface de Terre et d’eau biologiquement produite qui est nécessaire pour produire les ressources consommées et assimiler les déchets générés par une population données. »



  1. Calculez votre empreinte écologique en répondant aux questions posées.

Quel est votre bilan ?



  • Quels sont les domaines abordés par cet indice ?

  • ...

  • ...

  • ...

En utilisant le moteur de recherche Google, recherchez « l’itinéraire d’un yaourt aux fraises »

  • Qu’est ce qui est mis en évidence par ce site si l’on considère les ressources nécessaires pour acheter ce produit en super marché ?









  • En prenant comme exemple l’alimentation, vous préciserez en quoi il y a cohérence avec la définition de l’indice, pour cela :

  • Identifiez des ressources nécessaires à nos besoins.

  • Identifiez des besoins pour assimiler des déchets.












  • Selon vous, quels problèmes à long terme sont révélés par cet indice si l’on considère le mode de vie des pays développés ?










  1. Renouvelez ce calcul en utilisant un autre site

  • En quoi les modes de calcul diffèrent ?






  • L’empreinte écologique est un outil en construction perfectible.

A partir de la confrontation des résultats des calculs, justifiez cette affirmation.







  1. En utilisant le site AGIR 21, comparez ce bilan avec la moyenne des Français, des Européens, des Américains, des Chinois, des Africains.





  • Quelles réflexions vous suggèrent la comparaison des empreintes des pays développés et des pays peu industrialisés ?








  1. Que pourriez-vous modifier dans votre mode de vie pour diminuer votre empreinte ?





  1. Qu’est-ce qui n’est pas modifiable pour vous ?










7. BILAN 
Ecrivez un court texte qui résume les intérêts et les limites d’un tel indicateur.
L’empreinte écologique
En vous aidant d’un des moteurs de recherche, entrer dans l’un des sites suivants : « Agir 21 », « Cité-sciences », « WWF » …


  1. Définissez l’empreinte écologique :


« L’empreinte écologique d’une population correspond à la surface de Terre et d’eau biologiquement produite qui est nécessaire pour produire les ressources consommées et assimiler les déchets générés par une population données. »



  • La définition de l’empreinte écologique met en évidence qu’il existe un système de conversion qui permet la vie.

C’est la notion d’écosystème Terrestre. Pour qu’il y ait de la vie il faut un biotope, (atmosphère, hydrosphère lithosphère), de l’énergie (soleil) et un processus qui produit la biosphère : la photosynthèse

D’où les questions :

  1. Quel processus biologique permet la production des matières nécessaires à nos besoins et quelle est la source d’énergie ?

  2. Quelle est son efficacité ?

  3. Que devient cette matière ?




  1. Calculez votre empreinte écologique en répondant aux questions posées.

Quel est votre bilan ?



  • Quels sont les domaines abordés par cet indice ?

  • ...

  • ...

  • ...

En utilisant le moteur de recherche Google, recherchez « l’itinéraire d’un yaourt aux fraises »

  • Qu’est ce qui est mis en évidence par ce site si l’on considère les ressources nécessaires pour acheter ce produit en super marché ?









  • En prenant comme exemple l’alimentation, vous préciserez en quoi il y a cohérence avec la définition de l’indice, pour cela :

  • Identifiez des ressources nécessaires à nos besoins.

  • Identifiez des besoins pour assimiler des déchets.












  • Selon vous, quels problèmes à long terme sont révélés par cet indice si l’on considère le mode de vie des pays développés ?










  • L’économie humaine : un sous système de la biosphère :

L’homme prélève des substances dans la matière pour ses besoins biologiques, pour permettre les échanges au sein de la société humaine.

Comme un écosystème, l’éconosphère est caractérisé par un flux de matières, il est régulé par un flux financier.

C’est un sous système car les matières servant de ressources proviennent de la biosphère et les déchets (ultimes)de nos activités sont stockés dans la nature.

  • Le repérage des différents domaines explorés par l’indice met en évidence que des ressources issues de la biosphère sont nécessaires non seulement pour notre alimentation, mais aussi pour le transport, le logement.

Remarque : cette sollicitation de la biosphère est quasi constante, mais elle s’opère bien souvent sans que nous en ayons conscience.

  • L’exploration de l’itinéraire d’un yaourt aux fraises met en évidence que nos modes de consommation nécessitent beaucoup de ressources en particulier du pétrole.

  • La quantification (le résultat du calcul) nous amène à la notion de soutenabilité.

    • Comment quantifier nos besoins (pour les ressources consommées et pour éliminer les déchets) ?

    • Nos besoins sont supérieurs aux ressources régénérées par la Terre (biocapacité), Nous vivons sur les réserves de la Terre.

    • Quelles peuvent être les conséquences à long terme ? (




  1. Renouvelez ce calcul en utilisant un autre site

  • En quoi les modes de calcul diffèrent ?






  • L’empreinte écologique est un outil en construction perfectible.

A partir de la confrontation des résultats des calculs, justifiez cette affirmation.





Cette rubrique nous interroge sur le mode de calcul de l’indice,

L’empreinte écologique est un indice synthétique de soutenabilité.

Pour ceci, il est nécessaire de comparer :

  1. la quantité des services issus de la biosphère nécessaire pour faire fonctionner l’éconosphère (la demande en ressources naturelles).

  2. la quantité de service que la biosphère est capable de régénérer (c'est-à-dire l’offre en ressources naturelles).

Pour ceci

Les ressources consommées sont identifiées et recensées à l’échelle de la nation.

Les ressources consommées et les déchets générés par les économies nationales sont identifiables et elles font l’objet d’un recensement exhaustif.

Remarque : il est important de préciser que l’empreinte écologique concerne la consommation d’un pays et non sa production
Comment agréger entre elles des données très disparates qui correspondent à des besoins en aliments, des rejets de CO2, de l’énergie ?

L’essentiel des ressources biologiques provient de la photosynthèse, on peut après normalisation (détermination d’une biocapacité) considérer que la quantité des ressources biologiques utilisées pour assouvir les besoins de l’humanité est directement liée à la quantité de surface bioproductive nécessaires pour régénérer les ressources et éliminer les déchets chaque année.
Pour les élèves, nous pouvons faire la différence entre un étalon (le mètre par exemple) et un indice. C’est une unité de mesure complexe sans cesse remise en question et construite à partir d’un grand nombre de données.

Nous pouvons également pour illustrer cela prendre comme exemple l’éclairage, avec l’utilisation de plus en plus importante des ampoules à « économie d’énergie ». le même besoin d’éclairage est couvert avec moins d’énergie électrique consommée, l’empreinte écologique pour ce service a donc tendance à diminuer.



  1. En utilisant le site AGIR 21, comparez ce bilan avec la moyenne des Français, des Européens, des Américains, des Chinois, des Africains.





  • Quelles réflexions vous suggèrent la comparaison des empreintes des pays développés et des pays peu industrialisés ?







La comparaison de l’empreinte d’un Américain, d’un Européen … d’un Africain

    • Est révélatrice de l’impact sur l’environnement selon le mode de vie.

    • Ce sont les sociétés dites civilisées qui ont l’impact le plus important

    • Les pays « pauvres » nous protègent.

    • La montée en puissance des pays émergent ne peut que provoquer une augmentation importante de l’empreinte.

    • Notre mode de développement est une impasse.


Important : ce travail est à compléter en HG par une étude de l’IDH (Indice de Développement Humain) corrélé au PIB.



  1. Que pourriez-vous modifier dans votre mode de vie pour diminuer votre empreinte ?





  1. Qu’est-ce qui n’est pas modifiable pour vous ?










Les modifications du mode de vie d’un lycée sont très limitées. Pour l’essentiel, ce n’est pas lui qui détermine ces orientations (logement, transport, vacances…), en revanche, il est appelé à devenir un consommateur, peut être un décideur. La prise de conscience de ce qui détermine son empreinte peut à l’avenir avoir une incidence.
Attention au catastrophisme, la démarche Développement Durable est une démarche positive.

7. BILAN 
Ecrivez un court texte qui résume les intérêts et les limites d’un tel indicateur.

Cet écrit est une implication personnelle de l’élève. C’est l’occasion d’évaluer l’impact de ce travail et éventuellement de dédramatiser.


similaire:

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconQu’est-ce que l’empreinte écologique ?

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconProgramme de seconde ses et pfeg pour préparer le questionnaire pré-visite
«Parcours de Découverte des Métiers et des Formations (pdmf)» et en lien avec le programme d’économie de la classe de seconde

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconSynthèse du diagnostic territorial stratégique du Nord Pas-de-Calais
«expérience» et un savoir-faire des mutations qui lui confèrent des capacités particulières face aux changements et autant de points...

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconNous utilisons plus d’espace et de ressources que la Terre ne peut supporter ou nous offrir
«empreinte écologique» est récente. Elle est entrée dans le langage courant depuis la publication d’un rapport du wwf intitulé «Planète...

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconSemaine 3 L’empreinte environnementale
«L’empreinte environnementale» de la semaine 3 du mooc «Économie circulaire et innovation». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens...

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconSemaine 3 L’empreinte environnementale
«L’empreinte environnementale» de la semaine 3 du mooc «Économie circulaire et innovation». Ce n’est donc pas un cours écrit au sens...

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconProgramme Capacités et méthodes
«la course au clocher» ou le «scramble» jusqu’au cœur d’un continent alors très mal connu. L’Afrique actuelle en porte encore l’empreinte,...

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconProgramme de la plénière animée par
«Innover pour créer de l’emploi et accélérer la transition énergétique et écologique»

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconProgramme de seconde professionnelle geographie

Programme de Seconde. + un outil : l’empreinte écologique iconAu programme du stage
«Géogebra» permet de varier les entrées et de motiver les élèves par l’outil informatique






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com