Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?»





télécharger 15.7 Kb.
titreCorrection ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?»
date de publication01.11.2018
taille15.7 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Correction DS sur « Quelles sont les sources de la croissance ? »

I] Définissez les termes suivants : (3 points)

- PIB : Produit intérieur brut qui mesure la richesse effectivement créée à l’intérieur du territoire sur une période donnée. Il se calcule par la somme des activités marchandes (sommes des VA) et non marchandes.

- Investissement : Acquisition de biens (investissement matériel) et de services (investissement immatériel) de production pouvant servir plus d’un an dans le processus de production.

- Productivité globale des facteurs : Elle correspond à l’efficacité des facteurs de production (à savoir la qualité des facteurs de production). Elle permet de mesurer l’influence du progrès technique. La PGF se calcule avec le rapport entre la production et les facteurs de production nécessaires à cette production.
II] Mobilisation des connaissances

A) 1)

Volume P°

Quantités de facteurs de p°

La représentation simple de la fonction de production Y = F (K, L) correspond à l’analyse classique selon laquelle le volume de production (Y) est fonction croissante et proportionnelle de la quantité de facteurs de p° utilisée (à savoir K pour le capital fixe et L pour le facteur travail), c’est-à-dire que la croissance économique est une croissance extensive. Toute hausse des facteurs (par des embauches, par une augmentation du nombre de terres exploitables…) se traduira par une hausse de la croissance économique si bien que la hausse de la production ne peut s’expliquer que par la variation des quantités de facteurs de production, de ce fait la productivité globale des facteurs reste stable (les rendements d’échelle sont alors constants). Toute croissance économique non expliquée sera ici que secondaire et sera inhérente à un facteur appelé « résidu ».
B) Le PIB est l’agrégat qui permet de mesurer la croissance économique mais cet agrégat est imparfait :

Tout argument doit donner lieu à des définitions des termes importants et des explications… Exemple :

  • Le PIB n’intègre pas dans son calcul les externalités négatives (effets non voulus sur une tierce personne et ce, sans compensation monétaire) or le PIB correspond à la création de richesses mais les externalités qui détruisent les richesses (par la déforestation, la pollution…) ne réduisent pas la valeur du PIB. Par ailleurs une hausse du PIB donc une croissance économique s’accompagne d’externalités négatives (pollution, déchets…), or celles-ci peuvent conduire à des dépenses qui seront ajoutées au PIB alors qu’elles n’ont pour objet que de réparer les dégâts (destructions) générés.

  • Le PIB mesure la valeur des productions marchandes (qui s’échangent sur un marché à un certain prix) et non marchandes (qui sont fournies à titre gratuit ou quasi-gratuit) par des activités légales utilisant une main d’œuvre déclarée et rémunérée. Le problème que peut occasionner cette valeur se situe :

    • au niveau de la production non marchande qui ne peut pas être évaluée par la VA (n’ayant pas de prix de vente) mais qui est alors évaluée par les coûts de production. Plus une unité de production dans ce cas coûte à produire plus elle créera de la richesse !

    • au niveau de la production marchande puisque celle-ci n’intègrera que les richesses obtenues par une main d’œuvre déclarée et rémunérée. De ce fait les activités de bénévolat (non rémunérées) peuvent créer des produits mais ceux-ci ne seront pas intégrés dans la production marchande (y compris s’ils sont vendus). De même, les activités domestiques peuvent fournir le même service qu’une production marchande (exemple le ménage que peut faire un agent d’entretien vs le ménage réalisé par les membres d’un foyer) mais elles ne seront pas intégrées dans le calcul du PIB.

Pour rendre compte de l’ampleur de cette sous-estimation, les instituts de statistiques estiment que l’économie souterraine (activités illégales ainsi que les activités légales mais non déclarées) correspondrait à environ 15% du PIB.
C) Complétez la grille à l’aide des indications fournies (4 points)






III] Etudes de documents

Document 1 : Contribution des facteurs de production à la croissance

- Ce document est un tableau à double entrées fourni par Eurostat en 2010 et concerne les Etats-Unis et l’Union européenne à 15 sur une période allant de 1966 à 2008. Il permet de mettre en évidence les évolutions annuelles moyennes en % du PIB ainsi que le rôle (la contribution) des facteurs de production à la croissance économique sachant que la contribution se mesure en points (de %).

- Il s’agit ici de mesurer le rôle du progrès technique dans la croissance économique (hausse soutenue et durable du PIB réel). Le PT correspond à l’ensemble des améliorations durables du processus de production et de la consommation, il se mesure à l’aide de la productivité globale des facteurs (PGF).

  • Aux Etats-Unis, de 1966 à 2008, le PIB augmente de moins en moins fortement puisqu’il augmenté de 3.4% par an en moyenne de 1966-70 à 2.8% par an en moyenne de 1996-2008. La croissance du PIB est donc moins forte ces dernières années. Alors que le PT expliquait 1.2 point des 3.4% de hausse du PIB (soit environ un tiers) entre 1966 à 1970 on remarque que ce même PT explique 1.2 point de 2.8% de croissance càd que son poids s’est accru (il explique un peu plus de 40% de la croissance économique de 1996 à 2008). Les Etats-Unis semblent donc être passés d’une croissance extensive à une croissance davantage intensive.

  • Dans l’Union européenne, le rôle du PT dans la croissance économique semble être inverse à celui des Etats-Unis. Tout comme aux Etats-Unis, l’Union européenne voit son PIB augmenter mais de moins en moins fortement de 1966 à 2008 puisqu’il augmentait de 5% par an en moyenne de 1966 à 1970 alors qu’il n’augmente plus que de 1.9% par an en moyenne de 1996 à 2008. Toutefois les facteurs de p° (quantité de travail + quantité de capital) connaissent une croissance plus forte que la productivité globale si bien que si les facteurs de p° expliquaient 1.1 point des 5% de croissance (le PT expliquait lui 3.8 points des 5% soit entre 70 et 80% de la croissance économique) de 1966 à 1970, ils expliquent 1.4 point des 1.9% de croissance annuelle du PIB entre 1996 et 2008 (et le PT n’explique plus que 0.5 point des 1.9% soit un peu moins de 25%). La croissance intensive des années 1966/70 semble s’être transformée en croissance extensive dans la récente période.


Document 2 : Evolution en % du PIB (réel) et les contributions à l’évolution du PIB

L’équilibre emplois-ressources correspond à l’équation selon laquelle PIB (ensemble des richesses créées à l’intérieur d’un territoire) = consommation (finale des ménages et des APU) + FBCF (mesurant l’investissement matériel) + solde extérieur (exportations – importations) + variation de stocks (mise de côté des ressources non utilisées).

  • De 2006 à 2010, on constate que la situation de la France s’est dégradée puisqu’en 2006 son PIB augmentait de 2.5% alors qu’en 2010 il n’augmentait plus que de 1.5% Cette dégradation de notre situation économique s’explique principalement par l’effondrement de la consommation des français (la consommation expliquait 1.5 point des 2.5% de la croissance économique soit 60% de notre croissance en 2006) mais son atonie a fait chuter la hausse du PIB, La Consommation est le FACTEUR principal de la croissance économique en France.

  • La légère reprise économique en 2010 en France est expliquée à près de 75% par la hausse de la consommation (elle explique 1.1 point des 1.5% de hausse du PIB). Le tiers de la croissance économique restant à expliquer se trouve dans la hausse des stocks (0.5 points dans les 1.5% de croissance).

  • Les facteurs qui ont tendance à « tirer la croissance économique vers le bas » sont généralement en France la FBCF et le solde extérieur.

similaire:

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconQuelles sont les sources de la croissance ? (4/4) – Les sources de...

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconQuelles sont les sources de la croissance ? (1/4) – Comment mesurer la croissance économique ?

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconQuelles sont les sources de la croissance ? (3/4) – Facteurs de production...

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconThème 1 – Croissance, fluctuations et crises Questionnement 1 : Quelles...

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconThème 1 – Croissance, fluctuations et crises Questionnement 1 : Quelles...

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconQuelles sont les sources de la croissance économique ?

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconQuelles sont les sources de la croissance ? (2/4) – Les limites du pib
«Dans le trafic de drogue, ce qu'on a longtemps défendu est l'argument selon lequel IL y a une dépendance et donc la personne qui...

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconPb quelles sont les phases et les caractéristiques de la croissance...

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconPb quelles sont les phases et les caractéristiques de la croissance...

Correction ds sur «Quelles sont les sources de la croissance ?» iconQuelles sont les différentes phases et caractéristiques de la croissance...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com