Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?





télécharger 95.93 Kb.
titreProgramme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?
date de publication16.11.2017
taille95.93 Kb.
typeProgramme
e.20-bal.com > économie > Programme



Chapitre 1 : Science économique. Point 1 :Les grandes questions que se posent les économistes

Programme


1.1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?

Objectifs : lecture du programme (point 1.1)

) Visualisation et compréhension de la vidéo

*Activité maison : répondre aux questions suivantes

1. Qu’est-ce que le principe de rareté ?

2. Comment peut-on définir l’utilité ?

3. De quoi l’utilité dépend-elle ?

4. Qu’est-ce que l’utilité marginale ?

5. Qu’est-ce qu’une contrainte budgétaire ?

6. Quel est l’impact des prix relatifs sur la contrainte budgétaire ?

*Activité 1/ci-dessous (en classe et/ou maison)
1 . 2 Que produit-on et comment le mesure-t- on ?

Objectifs : lecture du programme (point 1.2)

 Visualisation et compréhension de la vidéo

*Activité maison : répondre aux questions suivantes

  1. Qu’est-ce que produire au sens économique ?

  2. Qu’est-ce qui distingue un bien d’un service ?

  3. Qu’est-ce qui distingue la production marchande de la production non marchande ?

  4. Comment la valeur ajoutée marchande est-elle calculée ?

  5. Pourquoi le calcul de la valeur ajoutée non marchande diffère-t-il du calcul de la valeur ajoutée marchande ?

  6. Quels sont les deux problèmes posés par la mesure de la valeur ajoutée ?


*Activités 2/ci-dessous ( en classe et/ou maison)


1.3 Comment répartir les revenus et la richesse ?

Objectifs : lecture du programme (point 1.3)

Visualisation et compréhension de la vidéo

*Activité maison : répondre aux questions suivantes
1. Rappelez ce qu’est la valeur ajoutée.

2. Quels sont les différents agents économiques concernés par le partage de la valeur ajoutée ?

3. Qu’est-ce que l’EBE ? A quoi peut-il servir ? (résumez).

4. Quels sont les trois types de revenus primaires ? D’où proviennent-ils ?

5. Quelle est l’action des administrations publiques sur les revenus primaires ?

6. Qu’est-ce que le revenu disponible ?
*Activités 3/ci-dessous ( en classe et/ou maison)
1.4 Quels sont les grands équilibres macroéconomiques ?

Objectifs : lecture du programme (point 1.4)

Visualisation et compréhension de la vidéo

*Activité maison : répondre aux questions suivantes

  1. Qu’est-ce qu’un emploi ?

  2. Qu’est-ce qu’une ressource ?

  3. Quels sont les différents emplois possibles ?

  4. Quelles sont les différentes ressources possibles ?

5. Ecrivez l’équation résumant l’équilibre emplois-ressources

*Activités 4/ci-dessous ( en classe et/ou maison)


Résumé du cours

*La rareté des ressources conduit les individus à faire des choix. Le coût d’opportunité mesure ce à quoi on renonce. Le modèle de l’homo eoconomicus fait un raisonnement rationnel à la marge en comparant les avantages aux coûts quand il y a une décision à prendre. Les choix du consommateur dépendent de l’utilité. L’utilité totale ou la satisfaction du consommateur augmente avec les quantités consommées mais de moins en moins vite. Le consommateur cherche à maximiser son utilité sous la contrainte budgétaire qui dépend du revenu du consommateur et des prix relatifs des biens et des services consommés.

*La production se définit comme l'activité économique consistant à créer des biens et des services échangés sur le marché ou obtenus à partir de facteurs de production s'échangeant sur le marché.

La production peut être matérielle (biens) ou immatérielles (services). On distingue les biens de consommation qui satisfont directement les besoins des consommateurs des biens de production, qui permettent de produire d'autres biens (biens de consommation intermédiaire et biens d'investissement)

On distingue aussi la production selon sa nature :

  • la production est dite marchande lorsque les biens et les services sont vendus sur un marché

  • la production est dite non marchande lorsque les services sont fournis gratuitement ou quasi-gratuitement. Cette production est réalisée par les ISBLM et est financée par les prélèvements obligatoires.

Dans un pays, la création de richesse se mesure par la valeur ajoutée. La valeur ajoutée est donc la valeur réellement créée par les organisations productives. Lorsque la production est marchande, elle est égale à la différence entre la valeur de la production et celle des consommations intermédiaires.

Pour la production non marchande, la valeur ajoutée est estimée au coût de production.

*La somme de l'ensemble des valeurs ajoutées par les organisations productives d'un pays constitue le produit intérieur brut. Le PIB mesure donc la richesse produite par un pays en une année. Cependant, le PIB n'est pas un indicateur parfait : il ne prend en compte ni la production domestique, ni les activités bénévoles, ni les dégâts environnementaux.

Les revenus primaires des ménages rémunèrent leur participation à la production. Les salaires, y compris les cotisations sociales, constituent les revenus du travail. En contrepartie des apports en capital financier, les ménages reçoivent des revenus de la propriété ou du patrimoine : intérêts, dividendes, loyers. Les non-salariés perçoivent des revenus mixtes qui rémunèrent leur travail et leur apport en capital.

La valeur ajoutée se répartit entre la rémunération des salariés, les impôts sur la production nets de subventions et l’excédent brut d’exploitation. Le profit est mesuré par l’EBE égal aux intérêts et dividendes versés, aux impôts et à l’épargne.

La redistribution secondaire des revenus modifie la répartition primaire en prélevant des impôts et des cotisations sociales sur les revenus primaires et en versant des prestations sociales ou des revenus de transfert (revenus d’assurance et revenus d’assistance) aux ménages.

Le revenu disponible des ménages = revenus primaires moins (impôts sur le revenu et le patrimoine et cotisations sociales) plus (prestations sociales reçues)

*Le produit intérieur brut et les importations sont les ressources de la Nation. Les emplois, ou les utilisations de ces ressources sont la consommation, la formation brute de capital, la variation des stocks et les exportations.

L’équilibre emplois-ressources est un équilibre comptable toujours atteint :

Ressources = PIB + M = Emplois = CF + FBCF + X + VS

En économie ouverte il peut se produire des déséquilibres : récession, chômage et déficit extérieur sont trois exemples de déséquilibres parmi d’autres.

ACTIVITES
Activité1

Economie 1.1 : Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?
 1.1A Les choix des individus dépendent de l’utilité des biens

Quelle est l’utilité de l’eau ?




  1. Rappelez la définition de l’utilité

  2. Un verre d’eau a-t-il la même utilité dans tous les contextes ? Donnez des exemples et expliquez.

  3. Les différentes boissons présentées ci-dessus ont-elles la même utilité selon les consommateurs ? Qu’est-ce que cela nous apprend sur l’utilité ?

  4. A partir des réponses aux questions 2 et 3 concluez : de quoi l’utilité dépend-elle ?


Comment l’utilité varie-t-elle lorsque la quantité consommée augmente ?

Un chercheur a essayé de mesurer l’utilité apportée par la consommation successive de plusieurs verres d’eau. Malheureusement, il n’a pas pu finir son étude, qui est encore très incomplète. Vous allez donc devoir compléter son travail et l’interpréter. Voici les résultats de son enquête :
Tableau 1 :

Nombre de verres d’eau consommés

1

2

3

4

Utilité totale

10

18

24

27

Utilité supplémentaire du dernier verre consommé














Tableau 2 :

Nombre de verres d’eau consommés

1

2

3

4

Utilité totale

10

21

35

55

Utilité supplémentaire du verre d’eau consommé














Note : L’utilité apportée par la consommation d’un verre d’eau supplémentaire s’appelle l’utilité marginale.


  1. Calculez l’utilité marginale, c’est-à-dire l’utilité supplémentaire apportée par le dernier verre d’eau consommée (pour les deux tableaux)

  2. Lequel des deux tableaux ne correspond pas à la réalité ?

  3. Comment évolue l’utilité marginale en fonction de la quantité consommée ?

  4. Comment évolue l’utilité totale en fonction de la quantité consommée ?

  5. Représentez graphiquement l’évolution de l’utilité totale et de l’utilité marginale pour le tableau 1.


1.1B) Les choix des individus dépendent des contraintes de budget

Vous avez travaillé comme vendeur de « samoussas » sur la plage de l’étang-salé pendant vos vacances. Vous avez gagné 1 000 euros. Vous voulez désormais profiter de cet argent et vous devez donc choisir comment le dépenser. Etant fin gourmet et amateur de musique, vous allez arbitrer entre aller au restaurant ou aller voir des concerts. Le prix d’un menu dans votre restaurant préféré est de 15 euros. La place de concert revient à 40 euros.

1ère partie : tracer une contrainte budgétaire

  1. Sur un repère orthonormé, placez le nombre de repas au restaurant en ordonnée et le nombre de concerts en abscisses.

  2. Imaginons que vous décidiez de consacrer tout votre budget dans des repas au restaurant, combien de menus pourrez-vous consommer au maximum ? Inversement, si vous décidez de consacrer tout votre budget dans des places de concerts, combien pourrez-vous en acheter ?

  3. Placez sur le graphique les 2 points correspondant aux situations envisagées dans la question précédente puis tracez la contrainte budgétaire.

2ème partie : Etudier les choix possibles

  1. Pouvez-vous assister à 20 concerts (Sakifo) et vous rendre 20 fois au restaurant (L’été indien) ?

  2. Si vous décidez d’assister à 19 concerts, combien de repas au restaurant pourrez-vous vous offrir ? Placez le point correspondant sur le graphique.

  3. Si vous décidez d’aller 8 fois au restaurant, combien de places de concert pouvez-vous vous offrir ? Placez le point correspondant sur le graphique.

3ème partie : Quels facteurs modifient la contrainte budgétaire ?

  1. Une amie à vous, Audrey, a travaillé comme animatrice tout l’été a gagné 1200 euros.

    1. Représentez sur le même graphique la contrainte budgétaire d’Audrey

    2. Comment se déplace la contrainte budgétaire lorsque le revenu augmente ?

  2. Le prix d’une place de concert passe de 40 euros à 50 euros :

    1. Tracez votre nouvelle contrainte budgétaire.

    2. Comment se déplace la contrainte budgétaire lorsque :

      1. Le prix augmente ?

      2. Le prix diminue ?

Synthèse : « Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? »

  1. Complétez le texte à trous suivant : décroissante / Prix relatifs / croissante / Contrainte budgétaire / Renoncer / décroît / Opportunité / de moins en moins / Utilité marginale / Utilité / de plus en plus / Budget




  1. Indiquez la structure du texte dans la marge (introduction, différentes parties, conclusion)


Les choix de consommation des individus dépendent principalement de deux facteurs : leur ………………………. et l’……………………………………… que leur procurent les biens et services.

Tout d’abord, les choix de consommation des individus dépendent de l’ …………………………………. Au fur et à mesure que la consommation d’un bien augmente, l’utilité totale est ……….…………………………... : L’individu est globalement …………………………………………………………… satisfait. Toutefois, l’utilité totale croit ……………….…………………………………. vite ce qui signifie que l’…………………………………………………………. est décroissante : la consommation d’une unité supplémentaire apporte une satisfaction moins importante que l’unité précédente. Par exemple, lorsqu’on a soif, le premier verre d’eau apporte une très forte satisfaction. Les verres d’eau suivants augmentent la satisfaction totale mais procurent une satisfaction additionnelle de plus en plus faible.

L’utilité est donc un critère de choix fondamental pour le consommateur. Cependant, d’autres types de contraintes pèsent sur lui.

Le consommateur subit également une ………………………………………………………….., liée à son ……………………….. et aux ……………………………………. En effet, en fonction de leur budget, les individus doivent arbitrer entre différents produits : la consommation d’un produit les conduit à renoncer à d’autres produits, on parle alors de coût d’………………………………………………….. Par exemple, un budget de 1000 euros permet à un individu d’acheter une tablette tactile à 400 euros et six paires de chaussures à 100 euros. Si l’individu décide d’acheter deux tablettes tactiles, il ne peut plus s’acheter que deux paires de chaussures. Par ailleurs, la contrainte budgétaire varie aussi en fonction des prix relatifs : lorsque le prix d’un produit augmente, cela signifie que le consommateur doit ……………………………… à la consommation d’autres produits.

On a donc pu voir que les choix de consommation des individus dépendent de l’utilité que leur apportent les produits qu’ils consomment et de leur budget.

Activité 2

Economie 1.2 : Que produit-on et comment le mesure-t-on ?
1.2 A: Bien ou service ? Production marchande ou non marchande ?

1. Fabrication de la Peugeot 3008

9. Déménagement réalisé par une entreprise spécialisée

17. Consultation au CHU de Saint Pierre

2. Cours de sciences économiques et sociales au lycée Ambroise Vollard

10. Fabrication d’un Smartphone

18. Ramassage de « goyaviers » lors d’une promenade à la Plaine-des- Palmistes

3. Fabrication d’un téléphone Samsung

11. Vente de drogue

19. Fabrication d’un gâteau dans une boulangerie familiale

4. Distribution d’un repas au Secours Populaire par un bénévole

12. Cours dans un lycée privé hors contrat

20. Nettoyage de la maison par une femme de ménage.

5. Consultation chez un médecin libéral

13. Distribution du courrier par la Poste

21. don de vêtements par « AID’A Zot »

6. Aide aux devoirs d’un parent avec son enfant

14. Cours de tennis au tennis club de l’étang-salé

22. Protection par la gendarmerie

7. Gardiennage réalisé par une société de surveillance

15. Accueil du public à la CAF (caisse d’allocations familiales)

23. Réalisation d’un gâteau à la maison

8. Délivrance d’une carte d’identité par l’agent municipal

16. Nettoyage fait à la maison, soi même

24. Spectacle de danse par l’association culturelle « Kafe Grye »





  1. Toutes les activités du tableau sont-elles des productions au sens économique ? Rayez tout ce qui ne correspond pas à une production au sens économique.

  2. Surlignez les services de la couleur de votre choix.

  3. Entourez les productions non marchandes.


1.2B : Calculer la valeur ajoutée d’une entreprise

La société Inversophone fabrique des smartphones qu’elle vend à un prix unitaire de 200 €. Pour réaliser la production de 1 million de smartphones, elle a acheté des biens et des services à d’autres entreprises situées en amont dans le circuit de production. Ce sont donc des consommations intermédiaires qui vont être détruites ou transformées dans le processus de production.

Pour produire 1 million de produits, l’entreprise Inversophone a dépensé :

  • 40 000 000 € de composants électroniques

  • 30 500 000 € pour payer ses salariés

  • 30 000 000 € pour l’achat modules photographiques

  • 20 000 000 € pour acheter des machines

  • 3 000 000 € pour l’achat de coques en plastique

  • 2 000 000 € pour acheminer les produits finis

  • 1 000 000 € d’électricité

Partie 1 : Calculer la valeur ajoutée

  1. Que produit la société Inversophone ? (Bien/service, production marchande / non marchande). Justifiez.

  2. Parmi la liste des dépenses de l’entreprise, lesquelles constituent des consommations intermédiaires ? Justifiez.

  3. Quel est le chiffre d’affaires de l’entreprise si elle vend la totalité de sa production ?

  4. Pourquoi la richesse créée par Inversophone n’est-elle pas égale au chiffre d’affaires ?

  5. Calculez la valeur ajoutée de l’entreprise Inversophone.

  6. Quel est l’intérêt d’utiliser le concept de valeur ajoutée pour mesurer la richesse créée ?


Partie 2 : La valeur ajoutée reflète-t-elle vraiment la richesse produite ?
On suppose dorénavant que l’entreprise Inversophone décide de baisser le prix de vente de son produit de 50 €.


  1. Calculez : le chiffre d’affaire, la valeur ajoutée.

  2. Calculez l’évolution en % de la valeur ajoutée suite à la baisse du prix.

  3. Peut-on dire que l’entreprise produit moins de richesses qu’avant ? Nuancez votre réponse.


Synthèse : « Que produit-on et comment le mesure-t-on ? »

Consigne : Voici la synthèse présentée sous forme de carte heuristique. Vous allez devoir transformer cette carte heuristique en texte structuré (introduction, deux parties, conclusion), en n’oubliant pas d’illustrer chacun de vos arguments.
Notions essentielles (qui doivent donc apparaître en rouge dans la synthèse) : Production marchande et non marchande, valeur ajoutée, Bien, Service
macintosh hd:users:nicolasolivier1:desktop:capture d’écran 2015-06-23 à 14.00.53.png

Activité 3

Economie 1.3 : Comment répartir les revenus et la richesse?

1.3A : Comment la VA est-elle partagée dans l’entreprise ?

Video
1. Rappelez ce qu’est la valeur ajoutée.

2. Quels sont les différents agents économiques concernés par le partage de la valeur ajoutée ?

3. Qu’est-ce que l’EBE ? A quoi peut-il servir ? (résumez).

4. Quels sont les trois types de revenus primaires ? D’où proviennent-ils ?

5. Quelle est l’action des administrations publiques sur les revenus primaires ?

6. Qu’est-ce que le revenu disponible ?
Activité 3

L’entreprise BOHOARAU produit 100 000 t-shirts, vendus au prix unitaire de 10 €. Pour produire ces t-shirts, elle a dû acheter pour 300 000 € de matières premières (consommations intermédiaires). L’entreprise verse 420 000 euros de salaires (au total) à ses 21 salariés, 70 000 euros d’impôts.

1. Quel est le chiffre d’affaires de l’entreprise BOHOARAU ?

2. Quelle est la valeur ajoutée de l’entreprise ?

3. Calculez l’EBE de l’entreprise.

4. Calculez la part de la valeur ajoutée qui revient à chaque agent économique (salariés, entreprise, Etat)

5. Complétez le schéma suivant avec les mots : Etat / Salaires / EBE / Entreprise / Salariés / Impôts

macintosh hd:users:nicolasolivier1:desktop:capture d’écran 2015-06-23 à 14.35.07.png

1.3B : Quelle part pour chaque agent économique ?

Partage de la valeur ajoutée brute à prix courants (en %)/doc1
Source : Comptes nationaux - Base 2010, Insee

Doc2



melchior.fr

Consignes :

  1. Après avoir lu les deux scénarii possibles, vous en choisirez un.

  2. Une fois le scénario choisi, vous pouvez commencer à répondre aux questions.

Scénario 1 : Vous êtes délégué syndical dans votre entreprise. Votre syndicat milite pour une hausse des salaires dans l’entreprise. Vous allez devoir défendre ce point de vue auprès de la direction. Afin de pouvoir argumenter correctement à cette réunion, vous décidez de vous pencher sur l’évolution du partage de la valeur ajoutée…

Scénario 2 : Vous êtes à la tête d’une entreprise de taille moyenne, dans laquelle les salariés réclament depuis plusieurs mois des hausses de salaire alors que vous y être hostile. Une réunion avec les syndicats est prévue pour bientôt. Afin de pouvoir argumenter correctement lors de la réunion, vous décidez de vous pencher sur l’évolution du partage de la valeur ajoutée…

Q1 : Faites une phrase avec les données entourées.

Q2 : A quoi pourrait servir un partage de la valeur ajoutée plus favorable à vos intérêts ?

Q3 : Comment le partage de la VA évolue-t-il depuis 1959 ? (Repérez différentes périodes)

Q4 : D’après vous, quelles sont les conséquences économiques d’une baisse de la part des salaires dans la valeur ajoutée ? Quelles sont les conséquences d’une hausse ?

Q5 : Même question que la précédente, mais avec la part des profits (EBE).
Synthèse : Vous pouvez maintenant rédiger votre discours présentant vos arguments à la direction (scénario 1) ou aux salariés (scénario 2). Ce discours sera lu devant la classe.

TM : Dans la répartition de la valeur ajoutée faut-il augmenter le salaire ou augmenter le profit des entreprises
Activité 3/1.3

Du revenu primaire au revenu disponible (DM maison activité 3/1.3/exercice + synthèse à rédiger)

Ménage 1 : Abdel et Clémence ont un enfant. Abdel est journaliste et perçoit un salaire de 3000 € bruts par mois et paie 800 € de cotisations sociales. Clémence, directrice des ressources humaines dans une grande entreprise, gagne environ 5000 € bruts par mois et paie 1500 € de cotisations sociales. Ils possèdent un studio à Paris, qu’ils louent à des étudiants (700 € par mois). Ils ont fait des placements financiers qui leur rapportent un revenu de 450 € par mois. Ils perçoivent également des allocations familiales (110 € par mois). Ils paient 1100 € d’impôt sur le revenu par mois.
Ménage 2 : Elise a 3 enfants. Elle est technicienne de surface dans un supermarché. Elle gagne 650 € nets par mois. Tous les mois, elle reçoit 360 € d’allocation parent isolé et 288 € d’allocations familiales. Elle est dispensée de payer l’impôt sur le revenu.


  1. Complétez les deux accolades en bas du tableau avec les termes appropriés.

  2. Pour chaque ménage, classez les revenus primaires (travail et propriété).

  3. Déterminez pour chaque ménage le revenu total à l’issue de la répartition primaire des revenus.

  4. Complétez les colonnes « revenus de transfert » et « prélèvements » pour chaque ménage.

  5. Calculez le revenu disponible pour chaque ménage à l’issue de la répartition secondaire des revenus.

  6. Calculez l’écart des revenus entre les deux ménages avant la répartition secondaire puis après. Que constatez-vous ?







Revenus du travail (salaire net)

Revenus de la propriété

Revenus de transferts (Etat et organismes sociaux)

Prélèvements

Revenu disponible

Ménage 1 : Abdel et Clémence
















Ménage 2 : Elise


















Répartition ………………………… Répartition …………………………………

Synthèse : « Comment répartir les revenus et la richesse ? »

Répondez à la question « Comment répartir les revenus et la richesse ? » en élaborant une synthèse qui prendra, au choix, la forme :


  • D’un texte

  • D’une carte heuristique

  • D’un tableau

  • D’une vidéo

  • D’un fichier-son

  • D’un article de journal


Votre synthèse devra contenir les notions du programme de première : salaire, profit, revenus de transfert.

Activité 4/1.4

Quels sont les grands équilibres macroéconomiques ?

Activité : Analyse de l’économie Hoarauland

Voici la situation de Hoarauland, dont la monnaie nationale est le SES, en 2014 :




Montant en 2014 (en milliards de SES)

PIB

1000

Production nationale (VA)

1600

Consommation finale

800

Consommations intermédiaires

600

FBCF

250

Importations

360

Exportations

300

Variation des stocks

10









  1. Parmi toutes ces informations, lesquelles correspondent aux différents emplois ? Aux différentes ressources ?

  2. Vérifiez qu’il y a bien une égalité entre emplois et ressources.

  3. Présentez une équation sous la forme « PIB = … » en reprenant les montants du tableau. Vérifiez l’égalité.

Comment peut-on expliquer la croissance en 2016 ? ( doc supplémentaire).Justifiez
A la fin de l’année 2014, le premier ministre de Hoarauland a pour objectif d’augmenter le PIB en 2015. Pour cela, il cherche à augmenter la consommation finale des ménages en leur distribuant davantage de revenus, sous la forme de prestations sociales. En augmentant les revenus des ménages de 300 milliards de SES, il pense augmenter le PIB de 300 milliards de SES. Voici la situation à la fin de l’année 2016 :




Montant en 2015 (en milliards de SES)

PIB

1150

Production nationale (VA)

1800

Consommation finale

1100

Consommations intermédiaires

700

FBCF

250

Importations

510

Exportations

320

Variation des stocks







  1. Calculez l’évolution en pourcentage du PIB entre 2014 et 2015.

  2. Calculez la variation des stocks de l’année 2015.

  3. La stratégie du premier ministre a-t-elle fonctionné ? Pourquoi ?


Doc supplémentaire

Synthèse : « Quels sont les grands équilibres macroéconomiques ? »

Faites un schéma récapitulatif présentant l’équilibre emplois = ressources.


similaire:

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconDans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconDans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconEconomie 1 : Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconThème Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconFiche n°1 : Dans un monde aux ressources limitées, comment faire...

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconProgramme d’histoire «SÉrie scientifique» Les échelles de gouvernement...
«Guerre froide» (1947-1991) impose à la cee des choix géopolitiques rapides et aux conséquences incalculables

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconLivret personnel des compétences suivi de
«ne renvoie pas uniquement aux savoirs et savoir-faire, IL implique aussi la capacité à répondre à des exigences complexes et à pouvoir...

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconRessources pour mettre en œuvre le programme de Sixième
«Ressources essentielles par thèmes» regroupe des ressources fondamentales classées par thèmes du programme et dans l’ordre suivant...

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconPlan détaillé : le rôle de l’Etat dans la croissance
«âge d’or») ne pourra de toute façon pas dépasser les contraintes des ressources naturelles (la terre) qui sont limitées

Programme 1 Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ? iconComment s’organise le système économique mondial et comment les grands...
«société civile» (Organisations Non Gouvernementales, ong, penseurs, groupes de pression…) s’imposent de plus en plus pour faire...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com