Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010





télécharger 22.88 Kb.
titreArticle publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010
date de publication15.11.2017
taille22.88 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Mondialisation - 

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 - Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010

Clôture du 10e Forum social mondial de Porto Alegre



Le président brésilien Lula da Silva lors de son discours devant un large public, à Porto Alegre, le 26 janvier 2010.

AFP / Jefferson Bernardes

Par RFI

Environ 30 000 altermondialistes se sont retrouvés toute la semaine à Porto Alegre, berceau du Forum, pour célébrer dans une ambiance festive les dix ans de ce rassemblement qui se veut un « anti-Davos », la station huppée des Alpes suisses où le gotha politique et économique de la planète se réunit au même moment. Le système financier international a une nouvelle fois été la principale cible des militants.

Avec notre correspondante au Brésil, Annie Gasnier

De nouvelles pistes de réflexion ont été dégagées à Porto Alegre à l´issue de cinq jours de débats au Forum social mondial. Dans les domaines de l'économie, du social, et de l'environnement, notamment autour de la notion de biens communs, où les altermondialistes estiment que certains biens ne devraient pas être soumis à la loi du marché. Comme l'accès à l'eau potable et au réseau Internet, à la recherche technique et scientifique, encadrée par les brevets.

Les altermondialistes ont proposé de taxer les transactions financières et d'annuler la dette des pays pauvres, mais aussi de réduire de manière draconienne les émissions de CO2, responsables du réchauffement de la planète.

Face aux conséquences de la crise mondiale, et notamment le chômage, les altermondialistes défendent l´économie solidaire, avec des coopératives et des échanges à petite échelle, où seraient bannis les produits voyageant sur des milliers de kilomètres à travers le monde.

Au lendemain de l´échec de Copenhague, les débats sur l´environnement ont été très courus. Les altermondialistes estiment que le « non » des grandes nations leur a permis de resserrer les rangs. Ils en discuteront en avril prochain, en Bolivie, où le président Morales appelle à une réunion au chevet de la planète. Il a proposé qu'un référendum soit organisé à l´échelle mondiale, pour que les populations donnent leur avis sur les mesures à prendre, pour changer le climat.


Forum social mondial 2010 - 

Article publié le : mardi 26 janvier 2010 - Dernière modification le : mardi 26 janvier 2010

Xe Forum social mondial : l´heure du rebond pour les altermondialistes



Une manifestante lors de la marche d’ouverture du Xe Forum social mondial dans les rues de Porto Alegre, au Brésil le 25 janvier 2010.

AFP/Jefferson Bernardes

Par RFI

Retour aux sources pour les altermondialistes. La dixième édition de leur Forum social mondial (FSM) les ramène à Porto Alegre, la ville qui accueillit leur première réunion. En janvier 2001, les Twins Towers dominaient alors Manhattan, l´Afghanistan et l´Irak n´avaient pas de troupes étrangères sur leur sol, le syndicaliste Lula n´était pas président. Et les altermondialistes, après leur coup de force à Seattle, durant la réunion de l´Organisation mondiale du Commerce en 1999, étaient encore qualifiés d´antimondialistes.

Avec notre envoyée spéciale à Porto Alegre, Annie Gasnier

Aujourd´hui, le monde est autre, les altermondialistes aussi. Ils se sont même  « affranchis » en ne collant plus les dates de leur Forum à celle du Forum économique de Davos. A l´origine, leur but était d´offrir au même moment une alternative aux débats économiques du monde néolibéral, et d´imaginer « un autre monde possible », plus social, plus humain, plus solidaire.

Le succès populaire de leurs rencontres fût énorme, leur succès médiatique aussi.  « Qui peut nous ignorer ? Nous sommes devenus une force politique et ici, nous nous réunissons spontanément pour débattre d´idées » explique Oded Grajew, l´un des organisateurs du Forum. Dès 2003, il y avait eu plus de 100 000 participants. Et c´est alors que les responsables du FSM avaient décidé d´exporter leur rendez-vous sur d´autres continents, en Asie et en Afrique, constatant qu´en Amérique latine ces dernières années, des gouvernements « sensibles » aux préoccupations sociales étaient arrivés au pouvoir. Comme en Bolivie, Equateur, Paraguay.

Cette Xe édition est aussi un prétexte pour étaler sur l´année 2010 une trentaine d´évènements, dans divers pays. Entre deux rendez-vous importants, celui de Belem en 2009, qui avait attiré près de 150 000 personnes sur les bords de l´Amazone, dont 34% de jeunes de moins de 24 ans, et celui de Dakar, l´an prochain. Dans un Forum moins ambitieux et plus régional, les « pères fondateurs » se penchent sur leur action et font le point. « Bien sûr, nous avons fait des erreurs, mais je ne vois globalement que du positif » disait le 25 janvier à la tribune, Joao Antonio Felicio, l´ancien dirigeant de la centrale syndicale du Brésil CUT, en ouverture de ce brain storming qui durera cinq jours.

Actions et projets concrets, objectifs futurs du Forum social

Conscients des critiques, les organisateurs du FSM se sont fixés comme objectifs de prolonger leurs dix années de réflexion par un calendrier d´actions et de projets concrets. « Rien ne nous y oblige, estime le sociologue Candido Grybowski, nous sommes des intellectuels qui accueillons tous ceux qui désirent s´exprimer, mais il est difficile de coordonner ensuite des actions locales sur le terrain. Car à la vision globale des problèmes se superpose la solution de proximité, intégrée à sa réalité ».

Les principaux acteurs du Forum sont convaincus d´avoir gagné une certaine reconnaissance, même inavouée, à leur lutte. Ainsi, les «dérives » du néolibéralisme, la spéculation financière incontrôlée, les paradis fiscaux, l´exploitation sans limite de la planète, sont débattus entre chefs d´Etats, ou dans des sommets comme le G8 et le G20. Même les participants du Forum de Davos parlent à présent de social et d´environnement, se disputant cette année encore le président brésilien Lula, qui depuis son élection en 2003, fait le grand écart entre les deux mondes, invité des deux forums.

Les altermondialistes s´estimeraient plutôt victimes du succès de leurs réflexions qui avaient anticipé les crises financière et environnementale. Mais l´échec du sommet de Copenhague illustrerait la limite de leurs motivations : alors que la société civile s´est organisée et que l´opinion publique était sensible au travail des associations et ONG, le FSM s´offusque que des « grandes nations » aient pu simplement dire non à une mobilisation internationale et concertée pour limiter la pollution de la planète.
« Notre rôle est de réveiller les consciences, et en cela, nous avons déjà rempli notre mission » estime Chico Whitaker. Mais les organisateurs veulent évidemment rebondir, car à Porto Alegre, on ne veut pas se contenter « d´avoir la meilleure analyse et de ne pas réussir à changer le monde ».

similaire:

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconArticle publié le : dimanche 02 mai 2010 Dernière modification le : dimanche 02 mai 2010

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconSamedi du lycéen 18 janvier 2014 de 13h à 17h

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconCr séminaire du Tilleul-Othon, samedi dimanche 20 janvier 2017

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconLe Samedi 15 Janvier 2011 à partir de 16 h
«forum civile pour la démocratie», organisé par le C. C. F. D. Elles ont également soutenu une initiative, malheureusement en panne,...

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconDocument 1 Economie Publié le 15/06/2010 à 16: 28 Modifié le 16/06/2010 à 08: 26 Le Point fr

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconSeconde 203 Contrôle sur les Fonctions Usuelles Janvier 2010

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconLa thèse s’inscrira dans les axes de l’équipe spots rattachée au...

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconC ersaie 2010 : Ô
«mais reflète les importants résultats de l’entreprise au niveau de l’économie de cet élément vital et menacé, qui vont permettre...

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconConseil municipal du lundi 11 octobre 2010, 20 H, salle consulaire
...

Article publié le : samedi 30 janvier 2010 Dernière modification le : samedi 30 janvier 2010 iconGlossaire habitat et humanisme dernière Mise à jour 11/10/2010






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com