Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion





télécharger 1.07 Mb.
titreUfr sciences Économiques, Sociales et de Gestion
page1/14
date de publication23.10.2017
taille1.07 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA)

CAMPAGNE D’HABILITATION 2008-2011




Dossier de demande d’habilitation à


délivrer une licence
Domaine : Droit, Économie, Gestion
Mention : Sciences sanitaires et sociales


Date : 2 novembre 2007 Nom du fichier :


Nom de l’UFR : Sciences Économiques, Sociales et de Gestion

1 - Fiche d’identité
Composante(s) assurant la responsabilité administrative et pédagogique de la formation :

UFR Sciences Économiques, Sociales et de Gestion



Composante(s) partenaire(s) : IUFM Champagne-Ardenne
Autre(s) établissement(s) concerné(s) :

  • cohabilitation :

  • convention :

  • autres : préciser la nature


Secteurs de référence : Secteur DGES Economie sociale (71117)
SISE (Système d’information sur le suivi de l’évaluation) : Sciences économiques (38)
CNIS (Conseil national de l’information statistique : nomenclature des formations) :

120 : Spécialité pluri-disciplinaire Sciences Humaines et Droit

Partenariats locaux, nationaux ou internationaux, co-habilitation, co-diplomation, délocalisation à l’étranger :

La Licence Sciences Sanitaires et Sociales est rattachée à l’UFR Sciences Economiques, Sociales et de Gestion et bénéficie de partenariats nationaux et européens :

- L’Institut Européen InterUniversitaire de l’Action Sociale (IEIAS) fondé en 1985 délivre le CEFUTS (Certificat Européen de Formation Universitaire en Travail Social) depuis 1987. Les étudiants de LSSS 3 ont la possibilité d’obtenir ce Certificat.

- Le Réseau Universitaire des Formations du Social (RUFS) fondé en 1973 : il constitue un réseau de personnes ressources et permet d’établir des partenariats dans les formations du social. Il constitue aussi un lieu de réflexion et une force de proposition dans le cadre de la réorganisation des diplômes.
Date et numéro d’habilitation : Réservé à l’administration
Responsable de la mention : un nom au maximum


Nom, prénom

Qualité

CNU

Tél.

E-mail professionnel

JORDA Henri

MCF

05




henri.jorda@univ-reims.fr


Responsable des parcours : un nom au maximum par parcours


Parcours

Nom, prénom

Qualité

CNU

Tél.

E-mail professionnel

1

DOMIN Jean-Paul

MCF

05




jp.domin@univ-reims.fr

2

MARGUERY Olivier

PAST

19




olivier.marguery@univ-reims.fr

13

X













4
















5

















Date et avis du CEVU : 12/11/2007 – Avis favorable
Date et avis du CA : 15/11/2007 – Avis favorable
Création : oui – non (rayer la mention inutile)
Évolution ou aménagements par rapport à la maquette 2004 – 2007 : oui - non (rayer la mention inutile)

Si oui, préciser succinctement :

  • Orientation progressive avec plus forte pluridisciplinarité du cursus en L1 (organisation d’un “ portail ”) ;

  • Sensibilisation aux enjeux professionnels : le stage d’observation est maintenu en L1 ; les “ pratiques ” et “ connaissance ” du social sont également maintenus (enseignements dispensés par des professionnels). Sont introduits en L2 des ateliers d’orientation professionnelle. Par ailleurs, les TD s’appuient souvent sur les sciences sociales appliquées.

  • Augmentation sensible du volume horaire en L1 et L2 avec maintien d’un volume TD important pour un meilleur encadrement pédagogique, des pratiques en groupe et la pédagogie par projet.



2 – Présentation générale du domaine de formation
a- Organigramme présentant l’offre de formation au niveau L pour l’ensemble du

domaine





LICENCES




DROIT

ADMINISTRATION PUBLIQUE

AES

ÉCONOMIE- GESTION

SCIENCES SANITAIRES ET SOCIALES



b – Dispositifs de réorientation - passerelles
Décrire ici les différents portails ou passerelles mis en place au niveau L1 et L2 pour permettre une réorientation des étudiants.

Création d’un portail en L1 avec de nouveaux cours : “ introduction générale au droit ” et “ économie générale ” en vue de l’acquisition d’une culture générale en ces domaines. La 1 année de Licence est ainsi encore davantage pluridisciplinaire que dans la version actuelle. Le stage d’observation réalisé au cours du 2èrend semestre permet aux étudiants de découvrir un terrain professionnel ou un métier, et de confirmer leur orientation ou bien d’envisager une réorientation.

L’UE “ Professions et compétences ” (L2) est constituée de 2 éléments : des “ ateliers d’orientation professionnelle ” destinés à aider les étudiants dans la construction de leur projet éducatif et professionnel (ils devront permettre aux étudiants de se projeter dans leur parcours universitaire : LPRO, Master, recherche de stages…) ; ils seront appuyés sur des CM/TD de sociologie des professions et des organisations.
3 – Description de la formation
A - Généralités


  • Historique :

La Licence Sciences Sanitaires et Sociales a été créée en 2004. Elle était destinée à accueillir des professionnels ou de futurs professionnels de l’action sociale ou sanitaire. Les questions de santé publique, l’imbrication des questions sociales et sanitaires exigent des formations de type pluridisciplinaire.

Depuis son ouverture, le caractère pluridisciplinaire, les contenus importants en sciences humaines et sociales, ainsi que la présence de professionnels dès L1, ont rendu cette Licence particulièrement attractive. Aux étudiants titulaires d’un bac SMS pour lesquels la Licence SSS se trouve être un débouché tout naturel, sont venus s’ajouter les bacheliers ES, puis L et S. Pour beaucoup, cette Licence présente les caractéristiques nécessaires pour concourir aux métiers de l’enseignement. L’organisation générale de la Licence est destinée à ouvrir les étudiants sur des disciplines universitaires, mais aussi sur des champs professionnels exigeant capacité réflexive et maîtrise des savoirs sociologiques, anthropologiques, sanitaires… L’appropriation des connaissances est facilitée par des travaux dirigés qui en appellent à l’initiative et à l’implication des étudiants par des recherches et des exposés en groupe dès la 1ère année. La 3ème année est le moment où l’application des théories, concepts, pensées des auteurs du passé et d’aujourd’hui se réalise dans les champs privilégiés par la Licence : pauvreté, exclusion, santé publique, éducation, etc. De jeunes chercheurs exposent, lors d’interventions ponctuelles, leur problématique de recherche et les résultats obtenus, faisant ainsi le lien entre l’enseignement et la recherche, mission centrale de l’Université.


  • Positionnement :

Situer la mention dans le contexte de formation au niveau régional, national et international.
Le niveau régional est particulièrement crucial pour les formations sanitaires et sociales puisque, depuis la loi du 13 août 20042, la Région a acquis de nouvelles compétences dans le secteur paramédical et social (agrément des instituts de formation, proposition de formations au Ministère de la Santé et des Solidarités, financement, attribution d’aides aux étudiants…). Ainsi, le schéma régional des formations sanitaires et sociales3 (Région Champagne-Ardenne, juin 2007) fixe les orientations que la Région se donne en la matière pour la période 2007-2012, période enveloppant le contrat quadriennal… Le secteur sanitaire et social représente, selon la Région, un gisement d’emplois significatifs du fait du vieillissement de la population et des professionnels, ainsi que de la précarisation des personnes. Ce secteur souffre d’une pénurie de professionnels et ses besoins sont grandissants en personnel qualifié, notamment dans l’intervention à domicile, l’accompagnement du handicap, les métiers de l’urgence… Les formations “ mixtes ”, autrement dit sanitaires ET sociales sont particulièrement appréciées par leur aspect pluridisciplinaire qui correspond bien aux “ besoins ” du secteur. Dans le cadre de la réforme LMD, la Région se veut volontariste afin de faciliter l’intégration des titulaires de diplôme d’État (Bac + 2) dans des formations de niveau L.

Au niveau régional, la Licence Sciences Sanitaires et Sociales est la seule à proposer au niveau L une formation mixte. Ainsi, elle attire en L3 des étudiants, en formation initiale ou continue, désireux de compléter leur formation et d’acquérir le niveau L. Des partenariats sont en cours d’élaboration avec d’autres instituts de formation qui sont incités par la réforme LMD à collaborer avec l’URCA : l’IRTS (Institut Régional du Travail Social) avec lequel des passerelles seront à terme mises en œuvre (les diplômes d’État d’éducateurs spécialisés ou d’assistantes sociales sont reconnus à Bac + 2), l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers)…
Au niveau national, si d’autres Licences Sciences Sanitaires et Sociales existent, celle de Reims est la seule à proposer un cursus en trois années. Les autres sont généralement des “ parcours ” proposés au terme de deux années réalisées dans un diplôme de sciences sociales ou de santé.
Au niveau international, la Licence permet, en 3 année, d’obtenir le CEFUTS (Certificat Européen de Formation Universitaire en Travail Social) grâce à une collaboration avec le réseau européen d’universités, l’IEIAS (Institut Européen InterUniversitaire d’Action Sociale).


  • Présentation synthétique :

Présenter, ici, l’organigramme de la mention et des parcours.


LICENCE SCIENCES SANITAIRES ET SOCIALES

1ÈRE ANNÉE : réorientation possible vers les autres Licences du domaine


3ÈME ANNÉE

PARCOURS

“ DÉVELOPPEMENT SOCIAL ”

PARCOURS

“ SANTÉ PUBLIQUE ”

PARCOURS

“ PRÉPARATION AUX MÉTIERS DE L’ENSEIGNEMENT ”



B – Objectifs pédagogiques

a – Connaissances :


  • Commune à la mention :

La Licence transmet des connaissances solides dans les domaines des sciences sociales et sanitaires. L’organisation générale du parcours est destinée à ouvrir les étudiants sur des disciplines universitaires, mais aussi sur des champs professionnels exigeant capacité réflexive et maîtrise des savoirs sociologiques, anthropologiques, sanitaires…

L’appropriation des connaissances est facilitée par des travaux dirigés qui en appellent à l’initiative et à l’implication des étudiants par des recherches, des travaux et des exposés en groupe dès la 1èmeère année.

Les étudiants doivent, au terme de la Licence, être capables de développer une réflexion critique dans les domaines de la santé et du social et de maîtriser la méthodologie universitaire. Cette réflexion se traduit dans plusieurs types de recherche appliquée : en anthropologie, sociologie, méthodes des sciences sociales.


  • Propres aux parcours :

Le parcours “ Santé publique ” accentue les savoirs en matière de sciences sociales appliquées à la santé : économie, sociologie, anthropologie ; ainsi que les systèmes de santé en France et en Europe.

Le parcours “ Développement social ” vise les connaissances en matière de problématiques liées au “ social ” : logement, exclusion, travail, discriminations, famille, ainsi que les politiques européennes menées en la matière.

Le parcours “ Préparation aux concours de l’enseignement ” vise plus particulièrement à préparer les étudiants à intégrer les IUFM.
b – Compétences :


  • Commune à la mention :


A la fin de sa formation, l'étudiant doit être capable de :

  • s’approprier une culture universitaire solide dans le champ des sciences sanitaires et sociales

  • connaître le fonctionnement du secteur professionnel sanitaire et social

  • développer une réflexion critique dans les domaines de la santé et du social

  • maîtriser la méthodologie universitaire

  • maîtriser les méthodes des sciences sociales

  • mener une enquête approfondie en employant les outils adéquats

  • poursuivre sa formation dans le cadre d’un Master



C – Dispositions communes à la mention

a - Conditions d’admission :

Précisez pour les parcours permettant une intégration en L3.

La licence est accessible de droit à tout détenteur du baccalauréat ou équivalent.

En L2 et L3, les dispositifs de Validation des Études Supérieures permettent d’intégrer, dès aujourd’hui, des étudiants provenant du même domaine (les étudiants d’AES sont les plus nombreux), mais aussi titulaires :

  • d’un BTS Économie Sociale et Familiale

  • d’un Diplôme d’État (Educateur Spécialisé, Assistant de Service Social, Infirmière)

  • d’un DESSEUR, etc.


b - Modalités de contrôle des connaissances :

Préciser ici :

  • les modalités de capitalisation des UE,

  • l’adaptation des modalités à la formation continue,



Les unités d'enseignement sont définitivement acquises et capitalisables dès lors que l'étudiant y a obtenu la moyenne. De même, sont capitalisables les éléments constitutifs des unités d'enseignement.

La compensation est organisée sur le semestre sur la base de la moyenne générale des notes obtenues pour les diverses unités d'enseignement, pondérées par les coefficients.
Les UE fondamentales font toutes l’objet d’un contrôle continu qui compte pour moitié de la note finale. Les UE de type PCL (langue étrangère, NTIC, Méthodologie du travail universitaire) font souvent l’objet du seul contrôle continu. Toute UE validée par l’étudiant est capitalisée. Les parcours de formation sont adaptés aux étudiants de formation continue, mais les modalités de contrôle des connaissances sont identiques à celles des étudiants en formation initiale par souci d’équité.
c – Jurys :

Préciser les modalités de constitution et de fonctionnement des différents jurys.

Le jury est composé d'autant de membres qu'il y a d'UE par année. Il comprend au moins une moitié d'enseignants-chercheurs et d'enseignants parmi lesquels le président du jury est nommé.

Les jurys sont constitués des enseignants intervenant dans la Licence : les enseignants sur poste sont membres titulaires des jurys. Les jurys de Validation des Études Supérieures ont lieu à la suite des jurys du semestre après examen des dossiers par le responsable du diplôme.
d - Passerelle et réorientation :

Préciser les dispositifs particuliers mis en œuvre pour la réorientation des étudiants en difficulté.

En amont, le Relais-Étudiants signale les étudiants en difficulté et peut leur proposer un entretien avec le responsable du diplôme.

Pour 2008-2011, la Licence Sciences Sanitaires et Sociales proposera des ateliers d’orientation professionnelle.
e - Procédure d’évaluation des enseignements et des formations :

Précisez les procédures spécifiques mises en œuvre.
Un bilan est réalisé tous les semestres avec les étudiants par le responsable de diplôme. C’est un bilan de nature qualitative où tous les aspects de la formation sont passés en revue (cours, TD, organisation, méthodes…). Plusieurs dizaines d’étudiants participent à ces bilans qui sont un moment d’échange et permettent de comprendre les différences de perception entre les étudiants. Depuis l’année universitaire 2006-2007, les bilans sont réalisés avec la coopération de l’étudiant élu au Conseil Pédagogique de l’IRUSSA, Institut Interne à l’UFR Sciences Economiques, Sociales et de Gestion, qui représente, au sein du Conseil, la Licence Sciences Sanitaires et Sociales.

Depuis l’existence de la Licence, ces bilans existent et ont permis d’identifier certains axes d’amélioration (cours redondants, pédagogies non adaptées…). Le responsable du diplôme en fait ensuite une restitution synthétique à l’équipe pédagogique. A l’avenir, la Faculté des Sciences Économiques, Sociales et Gestion mettra en place une évaluation des enseignements par questionnaire. Le résultat de l’évaluation sera ensuite restitué au moment des bilans semestriels, ce qui permettra de nourrir les interactions entre les étudiants, le responsable du diplôme et l’étudiant élu.
La commission pédagogique permanente de l'université est en charge de la mise au point d'un questionnaire d'évaluation des enseignements par les étudiants. Ce questionnaire comportera un tronc commun à l'ensemble des UE de l'URCA, et pourra le cas échéant être complété en vue de l'évaluation de points particuliers à chaque formation. Ce questionnaire sera distribué aux étudiants en vue de l'évaluation de chaque UE constituant le diplôme à la fin de chaque semestre et sera traité de façon centralisée par l'équipe pédagogique de la licence.
D – Organisation pédagogique de la mention :
La présentation détaillée des UE sera donnée en Annexe.


Responsable de la mention
Nom : JORDA Grade : MCF
Prénom : Henri Section CNU : 05
Discipline principale Equipe de recherche

enseignée : Sociologie de rattachement :OMI (chercheur associé)



 : 03 26 91 89 32


Fax :

e-mail : henri.jorda@univ-reims.fr
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconA : Enseignements d’exploration «principes fondamentaux de l’économie...
«principes fondamentaux de l’économie et de la gestion» ou «sciences économiques et sociales»

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconEpreuve orale de Sciences économiques et sociales (Enseignement de...

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconEpreuve orale de Sciences économiques et sociales (Enseignement de...

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconEpreuve orale de Sciences économiques et sociales Enseignement de...

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconLittérature et société. Méthodes et pratiques scientifiques. Principes...

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconUfr droit et sciences economiques

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconPublication de l’Académie de Strasbourg
«Connaissance du Monde Economique» (réunion expérimentale des 2 enseignements d’exploration Sciences Economiques et Sociales/Principes...

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconUniversité Lumière Lyon 2 ufr des Sciences Economiques

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconEcole doctorale 8 sstseg «sciences de la societe, territoires, sciences...
«sciences de la societe, territoires, sciences economiques et de gestion» site de poitiers

Ufr sciences Économiques, Sociales et de Gestion iconEcole doctorale 8 sstseg «sciences de la societe, territoires, sciences...
«sciences de la societe, territoires, sciences economiques et de gestion» site de poitiers






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com