Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts





télécharger 90.21 Kb.
titreUn territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts
date de publication06.10.2017
taille90.21 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Chap 1 : La super puissance des Etats-Unis
Pourquoi superpuissance ?

-Superpuissance car elle combine tous les critères d’une puissance et ces critères y atteignent le max de leur intensité.

-Superpuissance à la fois contraignante et attirante, qui rayonne à l’échelle régionale et mondiale.
Problématique autour de 2 axes : hyperpuissance qui se perçoit à travers :

  • l’organisation de son espace et de son économie

  • son ouverture sur le monde


Donc nous verrons :

-Les fondements de cette puissance (bases) qui reposent sur son territoire, sur son peuplement et sur son système économique

-une description de cette superpuissance sous ses différents aspects : eco, financ, culturelle, diplomatique, en l’inscrivant ds l’espace mondial et dans ses limites

- L’organisation régionale de l’espace américain, qui participe à cette ouverture

- La façade atlantique : un exemple plus approfondi de l’organisation de l’espace et de son ouverture au monde

I- Les fondements de la superpuissance

    1. Un territoire maîtrisé et ouvert

 Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts



1) La mise en valeur de ressources variées et abondantes

= Un territoire immense : Carte 1 p111 ___________ km2 (dont 7,8 millions d’un seul tenant) qui les place au 4° rang des superficies dans le monde.

-45OO km d’Est en Ouest

-2500 km du Nord au Sud

-4 fuseaux horaires différents

D’où une grande diversité géologique, climatique et biologique :

= Les 3 ensembles biogéographiques : carte 1 p111

A l’est : montagnes anciennes (_____________________) , plaines littorales

Centre : plaines drainées par le Mississipi

Ouest : arc des Rocheuses, plaines étroites

= Les ressources, des atouts considérables...
Lister à partir doc 2 p111 et nommer les aménagements réalisés :

-pour agriculture

-pour besoins énergétiques (industrie, transports...)

= Risques et problèmes environnementaux

Les risques naturels et anthropiques sont réels aux USA. Ils sont le résultats d’une nature souvent excessive mais aussi d’une surexploitation de certains espaces : les relever dans doc 1 p111 :
2) Un réseau de communication complet, qui permet la maîtrise du territoire et l’ouverture sur le monde

= Densités et hiérarchie : docs 2-3 p98 + 1 p111

-Que permet la forte densité du réseau de communication ?

-Montrer l’inégale densité de ce réseau (et les hiérarchies)

-Doc 3 : Quelles limites sont évoquées à cette réussite (maitrise de l’immensité) ?

= Interfaces :
Définir et relever les interfaces majeures américaines, maritimes et continentales

Qu’est-ce qui explique le développement et l’importance de ces zones ?
3) Des réseaux urbains organisés autour des grandes métropoles

= 3 types de réseaux dans l’espace (hiérarchie)

Doc 1 p106 : décrire le réseau urbain des 3 espaces : Nord-Est et Sud-Est / Côte Ouest / Plaines et Rocheuses

= Les grandes métropoles, des villes-monde : doc 1 p106 / docs 10-11 p100 (cf 3 p102)

-23 métropoles ont plus de 2 millions d’habitants

-Fonction(s) des métropoles ? (prendre ex. de NY, Washington et Los Angeles)

-Qu’est-ce que la métropolisation ? (voir cartes annexes) Quelles villes attirent ?

-Pourquoi parle-t-on de villes-monde ?

B- Un peuplement inegal mais une population dynamique


= historique rapide conquête de l’espace : une mentalité pionnière

Quand a-t-elle eu lieu ? Quels espaces ont été conquis (sens conquête ?) ?

= L’inégalité du peuplement : carte annexe ou 1 p106

Déterminer les foyers de peuplement, les vides

= De nouvelles dynamiques sur le territoires :

-carte annexe sur l’évolution de la population :

quelles régions connaissent une forte croissance démographique ? Et à l’intérieur de ces régions ?

-cartes annexes sur flux et soldes migratoires  (ou doc 2 p106)

Quelles régions attirent ? repoussent ?

Où sont-elles situées par rapport aux interfaces ?

= Une population nombreuse et issue de l’immigration : espace attractif

-Nombre d’habitants ? Rang mondial ?

-Vitalité démographique (cf croissance démog plus haut) grâce notamment à l’immigration (1er pays...)

Docs 4-5-6 p99 : Quelles régions attirent et pourquoi ? Montrer la diversité de l’immigration (origine et qualification).

- Population pluriethnique : doc 7 p99 + cartes annexes + tableau p104

Pourquoi dit-on pluriethnique ?

Qu’est-ce que le melting-pot ?

Quelles sont ses limites sociales ? Ses limites géographiques ?

Limites :

Des problèmes restent non résolus :

- Vieillissement de la population, en particulier dans les états où il y a peu de minorités.

- Paupérisation d’une partie de la pop et en particulier de certaines minorités (noirs)

- Absence de système social digne de ce nom (privé)



Ville reflet puissance américaine...avec ses limites :

Croquis ville américaine Doc I p120 + cf 9 p100


- Doc 2 p103 :Centre : CBD, gratte-ciel prestigieux, sièges sociaux commerce de luxe…
-Entouré de quartiers industriels et résidentiels dégradés en rénovation. Dégradation des centre villes du fait de l’abandon par les classes moyennes : il reste quelques quartiers riches parfois récents (gentrification), des quartiers d’affaire et des ghettos. 3 p. 99
- Doc 1 p 105 :Puis banlieue (suburbains) rassemble près de la moitié de la pop de la ville (des banlieues dortoirs démesurées)

Près des carrefours routiers, nouvelles implantations d’activités, notamment grands technopoles
-étalement urbain ( voiture, présence de drive in)

-Ils n’hésitent pas à habiter loin de leur lieu de travail mais en restant en ville (8/10).

-Cette mobilité entretient un renouveau permanent au sein des entreprises et des régions : elle garantit un certain dynamisme
 La population des Etats-Unis est un atout majeur à la puissance du pays, non par son nombre, mais par le dynamisme qu’elle tire de ses origines et de sa mobilité.


  1. un système economique conquerant (capitaliste et liberal) :



(Cf cours hist sur modèle américain)

Doc 1 p103


1- Rappel historique :

-Décollage industriel après guerre de sécession en 1865

-Industrialisation rapide 1890’

-Affirmation entre-deux-guerres face déclin européen

-Superpuissance après 2°GM avec URSS

-Hyperpuissance avec chute URSS en 91
2- Force incontestable grâce au dollar cf Doc 2 p90, monnaie américaine et internationale, sur laquelle se basent tous les échanges mondiaux

Doc 13 p 101 : Première place boursière du monde : toute grande firme mondiale se doit d’être côté aux E-U (Dow Jones, indicateur traditionnel cf 1 p 90, et Nasdaq cf 13 p 101, sur la nouvelle économie)
3- Syst des FMN (def p 28), de la publicité...docs p101

Soit par accords partenariat, collaboration ou contrôle ent étrangères.
4- Libéralisme :

Moteur et principe tjs aujourd’hui : l’innovation (grâce à la la libre-entreprise) : informatique (internet créé et dominé par améric), cultures transgéniques...
5- Limites :

Croiss et richesses mal partagées :

6 m° millionnaires en 2000 et 6 m° mal logés

chômage remonte (autour 6%)

35 millions amér en dessous seuil de pauvreté ! (12,4%)
II- Les éléments de la superpuissance

(Manifestations)

  1. Une domination mondiale





  1. Une domination commerciale


- Les Etats-Unis sont le premier pôle de la Triade et occupe le premier rang mondial (16% du commerce mondial)

- Ils produisent plus du quart du PIB mondial avec moins de 5% de la population du globe.
Echanges : doc 2 p 97

Bcp accords bilatéraux protégeant les secteurs-clés de l’éco amér (Alena, Japon)

  • Grand exportateur et notamment dans les produits à forte VA.

Régions ?

  • Grand Importateur du fait de sa boulimie de consommation.

Régions ?

  • balance commerciale déficitaire


Guerre commerciale EU-Europe est une réalité


  1. Une domination financière


 Plus grand investisseur doc 4 p 89

Les États-Unis drainent l’essentiel des flux de capitaux : car ils investissent ( pays ?) mais sont aussi sujets à des investissement étrangers. Ces éléments varient en fonction des variations du dollar. Mais investissements étrangers aux EU sont maintenant supérieurs à ceux des EU dans le monde.
 Entreprises réalisant les plus gros CA : doc 3 p 90 : secteurs ?
Valeurs financières américaines dominent le monde

- Wall Street est une des premières places financières mondiales : ses variations ont des répercussions sur l’ensemble des places mondiales.

- A la bourse de Chicago sont fixés les cours des matières premières.

- Le bulletin de santé du dollar influe sur l’ensemble de l’économie mondiale surtout depuis 1976 : flottement du dollar :

dollar fort = stimule les importations ; IDE

dollar faible = stimule les exportations et donc dynamise l’économie américaine


  1. Une domination technologique


Doc 1 p97

*Secteurs ?

*Moyens :

Importance université amér qui attirent les étudiants du monde entier (prestige, qualité, ...)

- La recherche reçoit de nombreux investissements, et est intégrée aux entreprises. Les EU drainent une bonne partie des chercheurs du monde : Brain Drain.

Ex : Harvard dispose chaque année de 1,5 milliards de $.

- La seconde GM a stimulé l’effort de la recherche aboutissant à l ‘émergence d’un secteur de 3eme révolution industrielle (nucléaire, informatique, aérospatiale).

Ex :

Docs 12-13 p 93 : Volonté actuelle de relancer la recherche spatiale concernant la planète Mars.

Mais aussi moyen de contrôle
Recherche-développement : financement public injecté dans firmes privées, militaires (nucléaire, biochimie), techno communications,

Cf cult transgénique


De gros budgets sont consacrés au financement de la recherche militaire (aéronautique, electronique, construction navale). Ces innovations sont ensuite transférées dans le domaine civil.
Ex : en 1997 : entreprises américaines ont déposé 155 000 brevets contre 68 000 pour les Européens.

Cf p 94 doc 16


  1. Domination politique, diplomatique et militaire


Cf cours géopolitique

Doc 2 p 88 + Doc 9 p 92 :doc caractéristique puiss amér ? + Doc 14 p93 :

Deux axes d’analyse ?
Logique de contrôle des grandes instances internationales

* Les USA (admnistration) imposent leur arbitrage ou leur vision du monde dans des organismes internationaux lors des tensions ou conflits qui se produisent dans le monde.

  • ONU

  • FMI (organisme international qui veille à la stabilité monétaire, notamment en accordant des crédits)

  • OMC

EX :

- en 2001, assemblée générale de l’ONU vote par 167 voix contre 3 dont les USA une condamnation de l’embargo économique qui frappe Cuba = > USA le poursuit

- La quasi-unanimité s’est dégagée en faveur de l’arrêt des recherches sur les armes biologiques => Les USA reprennent leurs recherches et refusent tout contrôle

- Doc 14 p93 : Les USA exige que Milosevic soit livré au TPI de la Haye mais refuse de se soumettre à la juridiction d’une cour pénale.
Logique de domination militaire (liée à l’éco)

* Leur armée (moitié des forces nucléaires et puiss navale du monde !) permet d'intervenir partout dans le monde, seuls ou sous couvert de l'ONU :guerre du Golfe" en 1991 et 2003.

Depuis la chute du bloc communiste en Europe de l'Est, les Américains n'ont plus guère que des adversaires éparpillés.

Puissance militaire et armement exporté partout ds monde
D’où attaques 11 septembre qui ont touché à la fois les symboles éco et milit du pays


  1. Le modèle américain s’exporte à travers ses firmes et sa culture.


 FMN et FTN transportent l’image des États-Unis et de leur mode de vie sur l’ensemble des pays de la planète (Coca Cola, Pepsi, Microsoft, Mac Donald, IBM, Apple …) elles ne véhiculent pas que des produits, mais aussi un style de vie.

Doc 19 p95  : contrôle total culturel et éco
Docs 17 à 20 p94-95 : Le cinéma, la télévision et sous une autre forme internet, font la promotion d’une façon de vivre et montrent les Etats-Unis comme un modèle à suivre.

Ex : Parmi les 20 films ayant réalisé le plus d’entrées en Europe entre 96 et 2000, 16 sont américains les autres étant britanniques.
 les Etats-Unis exportent leur modèle culturel grâce à l'anglais, la langue des relations diplomatiques et du commerce international ; la culture et la civilisation américaines se propagent dans le monde

Exportation du mode de vie avec l’armée aussi...


  • Une telle puissance permet encore d'évoquer l'hégémonie américaine sur le reste du monde : ou de leadership : terme anglais signifiant le fait de détenir la première place.


  1. Une domination régionale


  1. En Amérique du nord  : alena


Docs 1- 2-3 p 116-117

Depuis le 1er janvier 1994 (signé en 89), l'Accord de Libre Echange Nord Américain (ALENA) réunit les Etats-Unis, le Canada et le Mexique dans un ensemble géographique dépourvu d'obstacles aux échanges de marchandises et de services.


  • Cet accord marque la volonté des Etats-Unis de former un bloc économique avec ses deux voisins, face au marché commun européen et à la concurrence du bloc asiatique. Les pays concernés par l'ALENA représentent un marché important (équivalent à celui de l'Union européenne) et offrent aux industriels américains des conditions de production proches de celles des pays d'Asie du Sud-Est.



  • Les Usa sont les grands vainqueurs dans cette association :




        • Ils trouvent au Mexique une main d’œuvre bon marché et les coûts de transport et taxes de douanes sont bien inférieures. I

        • ls y exportent des matières premières et réimportent les produits manufacturés ce qui augmente leurs échanges commerciaux.

Au total c’est aux USA que les coûts à la consommation diminuent.



  • Cet accord engendre aussi une dépendance forte du Mexique par rapport aux Usa. Pressions des employeurs sur les employés. Doc 5 p117

Ex Maquiladoras : Usines installées au Mexique dans les zones franches proches de la frontière américaine. Les principaux investisseurs sont américains, japonais, coréens et produisent pour le marché nord américain. Ces emplois ont engendré un afflux massif de travailleurs bon marché dans les villes frontalières : Mexicali (pb d’eau) Tijuana.

  1. Sur le continent

Dossier p 116-117

Canada (Doc 4) et Mexique : principaux partenaires commerciaux

Am. centrale : domination en matière de commerce, domination politique
Limites : doc 1-2

Mercosur : 1991, se tourne vers l’UE...réticences projet ALCA


Conclusion : La domination se fait dans tous les domaines à l’échelle du monde et de l’Amérique


  • les États-Unis = principal centre d’impulsion mondial. Seule superpuissance

= croquis ! ! ! ! ! ! Epreuve p 119

Cartes 1 à 4 p 89, 2 p 97 et p 127




III- Un espace temoin de cette puissance et de son ouverture sur le monde

A- Les différents secteurs d’activités
* L'industrie américaine demeure la plus puissante du monde. Malgré la concurrence étrangère et un recul relatif (20% de la production mondiale contre 30% en 1960), les Etats-Unis maintiennent leur leadership aussi bien dans la production de haute technologie que dans les branches plus traditionnelles.

* Le secteur tertiaire représente les trois quarts des emplois et plus de 70% du PIB américain. Les Etats-Unis sont le premier exportateur mondial de services avec 60 milliards de dollars d'excédents chaque année.

* L'agriculture participe également à la suprématie économique du pays, même si elle n'emploie plus aujourd'hui qu'un peu plus de 2% des actifs. Très intégrée au complexe agro-industriel ("agribusiness" où producteur dépend des industriels et des services),très soutenue par aides Etat fédéral, elle permet aux Etats-Unis d'être le premier exportateur de produits agro-alimentaires au monde Doc 4 p 91



  • L'économie américaine est une économie post-industrielle qui se recompose et s'adapte aux exigences du marché.


B- Les mutations économiques post-industrielles

Les Etats-Unis connaissent une tertiarisation de leurs activités économiques.

* Les grandes firmes ne conservent sur le territoire américain que leurs fonctions de décision et de gestion. La production est sous-traitée ou délocalisée dans des pays à faible coût de main-d'œuvre.
*On a pu parler du déclin de l'industrie américaine. Il s'agit en fait d'une mutation : restructurations, robotisation, délocalisations (de la "manufacturing belt" vers la "sun belt", ou vers l'étranger). En outre, le pays privilégie les industries de haute technologie et consacre une part importante de son PIB au secteur "recherche-développement".
* L'agriculture se caractérise par une mécanisation et modernisation poussée (GPS sur tracteurs ! capteurs d’humidité, dvt des marchés en ligne..) l'importance de la recherche agronomique (inventeurs OGM) et tjs plus intégrée à un complexe agro-industriel très efficace.

Petites expl° restent nombreuses mais ce sont le grandes qui assurent les exportations

Dossier p125
Si ces mutations ont entraîné un recul des emplois industriels ou agricoles de production, elles témoignent de la capacité d'adaptation du capitalisme américain.

C- Mutation des espaces productifs
Les mutations économiques et la mondialisation ont engendré des mutations dans l’organisation de l’espace américain

Cartes 1 à 4 p 106-107 + Carte synth p 113

    1. Le Nord-Est demeure la première région économique


Doc 3 p 111

Malgré un déclin relatif, le Nord-Est conserve son rôle central.

* Rassemblant 46% de la population, il demeure la première région économique avec 40% du PIB américain. Il représente 43% des emplois industriels et les 3/4 des entreprises du pays y ont leur siège social.

* C'est le cœur directionnel du pays : Washington est la capitale fédérale ; New York, deuxième agglomération mondiale, est une métropole de rayonnement international (bourse de Wall Street, siège de l'ONU) ; Chicago possède la plus grande bourse de commerce mondiale.

Référence culturelle (Harvard, princeton...)

* Cependant, les restructurations économiques (fermetures d'usines, crise de l'automobile, chômage…) expliquent l'image négative de la "manufacturing belt" et, à l'exception de la Nouvelle Angleterre, la région enregistre des soldes migratoires négatifs.

Doc 4 p109 : ex Pittsburgh

Il vaut donc mieux parler, concernant le Nord-Est, d'une restructuration que d'un déclin.

    1. L'essor continu de la Sun Belt


La Sun Belt, ou "croissant périphérique" du pays, profite des mutations régionales.

* La façade Pacifique se polarise autour de deux centres d'inégale importance.

    • La Californie, devenue le premier Etat du pays pour sa population (30 millions d'habitants) et pour son agriculture. L'industrie y repose sur les activités de pointe (électronique, aérospatiale) et la Silicon Valley est la première technopole du pays. La région bénéficie également de l'afflux des capitaux japonais.

    • Au nord de la façade Pacifique, le port de Seattle se développe grâce aux interfaces asiatique et canadienne.

* Le Nouveau Sud (Floride, Caroline du Nord et du Sud, Georgie et Texas) connaît un réel dynamisme : modernisation de l'agriculture, haute technologie, apport du tourisme.

Il bénéficie de l'interface mexicaine. En revanche, la croissance des Etats riverains du Mississippi est moindre.

* Entre ces régions riches, au peuplement très rapide, on trouve cependant des espaces beaucoup moins prospères. Il existe des poches de pauvreté et la Sun Belt est également un réservoir d'emplois précaires et bon marché.

 Le croissant périphérique est donc un espace vaste, dynamique, mais hétérogène.

    1. Les espaces intérieurs


L'intérieur des Etats-Unis un espace dominé, en marge du dynamisme économique du pays.

* La région des Grandes Plaines correspond à l'espace drainé par le réseau hydrographique du Mississippi. C'est le domaine de grandes exploitations agricoles (soja, blé, maïs) et d'élevage industriel ("feed-lots"). Les produits de l'agriculture sont exportés par la vallée du Mississipi.

* Les hautes terres de l'Ouest se caractérisent par des contraintes naturelles importantes (montagnes rocheuses, aridité) et par une faible population. Les grands centres urbains, comme Salt Lake City ou Denver, y sont très rares.

* Les espaces immenses de l'Ouest sont consacrés à l'élevage. Les richesses forestières et minières sont souvent à l'état de réserves et les activités industrielles sont très faibles. Le tourisme s'y développe ponctuellement (Grand Canyon, parc naturel de Yellowstone).

Ces espaces dont les voies de communication aboutissent aux grands centres urbains des façades Pacifique et Atlantique, peuvent être considérés comme dominés.

    1. Dynamiques internationales


= A l’échelle nationale, l'espace américain s'organise en direction des trois façades maritimes : Atlantique (interface européenne), Pacifique et Golfe du Mexique.

= Ce phénomène entraîne une métropolisation croissante de l'espace américain.

= Nouveau rôle espace frontalier : intégration transfrontalière (Mexique, Canada)

Réaliser carte à partir fond vierge délimité en choisissant les bons figurés
Conclusion

Les Etats-Unis sont la seule puissance à couvrir tous les éléments de la notion de puissance : puissance militaire, puissance économique, puissance politique.

Ils continuent de dominer le monde, bien que leur leadership commercial soit contesté par la concurrence japonaise et européenne.

Leur système économique a su s'adapter à la nouvelle donne internationale et leur suprématie reste forte dans les autres domaines.

Les mutations de leur économie et la mondialisation ont enfin imposé une réorganisation de leur territoire au profit des interfaces.


IV- La façade atlantique, au cœur du système américain



Dossier p 130 à 133 à préparer
Cours à compléter à partir dossier, cours manuel, exos p140-141 et révisions p144-145.
Espace à définir :

    • se limite côte est atlantique du Canada au Mexique

    • mais inclut aussi un vaste hinterland, plus vaste au Nord (jusqu’à Chicago) qu’au Sud


A- Un espace symbole de la puissance américaine
Espace fortement peuplé et urbanisé

-peuplement ancien (cf cours EU et q°1) et continu

-auj densités les plus fortes (2 amér sur 3 vivent à l’est du Mississipi)

-premiers grands foyers urbains...devenus réseau urbain important avec mégalopolis + région Chicago + Atlanta + Miami p135
Poids politique (capitale, sièges grandes institutions) et économique grâce à : docs 12-13-14

    • villes-mondes comme Chicago ou N-Y qui concentrent ttes activités

    • hinterland développé et mis en valeur : coeur industriel (ancien ou nouveau dans sud) et agricole


B- Une interface mondiale

Zone de contact entre un avant-pays et un arrière-pays (hinterland)

Partenaires ou avant-pays : q°2

    • Europe, le plus puissant des avants pays, échanges auj essentiellement commerciaux (EU sont le 1er partenaire ccial de UE)

    • Canada, Mexique, interfaces continentales actives grâce ALENA, grâce Maquiladoras...

    • Caraïbes et Am du Sud (avec immigration)

    • Pacifique grâce canal Panama et liaisons transcontinentales (immigration, commerce..)


Repose sur :

Q° 1-3, doc 8  : réseau portuaire ancien, très dense permettant acheminement vers ou depuis arrière-pays.

En continuité, réseau de communication dense et complet :

-Q°3 + doc 14 : réseau fluvial performant, aménagé pour contourner contraintes (canaux, écluses...°) avec deux grands bassins : mississipi et grands lacs

-réseau aéroportuaire : doc 10

-réseaux routier et ferré
C- Un espace aux dynamiques fortes mais inégales :


  1. Le Nord-Est des Etats-Unis


La Mégalopolis : le cœur de la puissance, dans la région, dans le pays et dans le monde

cf cours p136 + doc 14

concentration pop° et toutes les activités de commandement national et international (fonctions polit, financ, tertiaires, culturelles), interface complète, influence mondiale.

Servie par un hinterland puissant :
 La manufacturing-belt : première région industralisée (sidérurgie Chicago détroit Pittsburgh), 1° région industrielle, ayant connu crise (désindustrialisation 70-85, avec faillites et départ vers Sun-Belt) puis reconversion vers haute technologie ou restructuration ind tradit (auto). Associé à Mégalopolis, il reste centre d’impulsion financier et scientifique avec grands universités (Yale, Princeton)
 Corn-belt : plus grande région agricole du monde, destinée à l’exportation
Donc région polyvalente, concentrant la population et tous les secteurs d’activités


  1. Les Suds atlantiques


 Vieux sud en plein dvt industriel, stimulé par les Etats fédéraux, comme en Caroline du Nord : ou grand spôle surbains comme Atlanta par ex qui attire sièges entreprises (Coca, CNN) et sart-up
Floride : Doc 11 + q°4 : interface majeure avec Caraïbes et Am du Sud, ville phare Miami (2° centre bancaire, dynamisme pop° latino...), activités agricoles et agroalim, industrie des loisirs (tourisme + retraités), forte croiss démog (immigrés, retraités)
 Sud Golfe du Mexique : Texas avec Houston (aérospatiale Nasa) et Dallas développés à partir du pétrole, ent haute techno (électronique) , frontière mexicaine avec zones franches et maquiladoras (villes doublon)
Espaces « délaissés », peu dynamiques:

Appalaches (parcs loisirs), plaines sud-est (agricult familiale), basse vallée Mississipi
Doc 3 p 145 : Donc : Nord-est, Texas et Floride, régions motrices pour les E-U et le monde.

similaire:

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconRapport n° 05. 54 Cp
«Maîtrise d’Ouvrage» et le lot «Maîtrise d’Oeuvre» pour des domaines fonctionnels identiques et prévoyait les critères d’attribution...

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconRapport avec la maitrise d'ouvrage / maitrise d'oeuvre X le projet, objet de l'etude
«climat-énergie» adopté par l’Union européenne en 2008, Grenelle de l’environnement, etc

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconLégende organisée du croquis sur le territoire américain Titre :...
«terres noires», très fertiles. Paysages caractéristiques des openfields/township expression d’une agriculture mécanisée puissamment...

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconRessources d’accompagnement Physique-Chimie Rentrée 2016 Académie de Strasbourg
«maîtrise insuffisante» ou «maîtrise fragile» passent à un groupe différent. L’idéal serait d’arriver à deux niveaux de groupe pour...

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconEmmanuel jeanjean pnr du Queyras
«grenelle» (émissions sur le territoire également). Différents schémas ont été établis concernant les enr, la maitrise des énergies,...

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconRapport du jury 1 er oral d’admission «Mise en situation professionnelle...
«maîtrise encyclopédique de connaissances» supposées sans que le lien avec la mise en œuvre ne soit opéré

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconArticle premier : Objet de la consultation Dispositions générales
«Assistance à maitrise d’ouvrage pour la définition d’un nouveau pacte intercommunal intégré à un projet de territoire»

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconNos collectivités à l’heure de la transition financière
«par ci, par là» qui ont atteint leurs limites, de comprendre quelles nouvelles orientations (changements de paradigme) définissent...

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconPlateforme de la rénovation énergétique et des énergies renouvelables...
«coproprietes» aux professionnels de la maîtrise d’œuvre, aux entreprises et artisans installés sur le territoire de la Communauté...

Un territoire maîtrisé et ouvert  Maîtrise des contraintes et mise en valeur des atouts iconProgramme Pluriannuel d’Interventions
Trois sujets présentent une importance majeure dans les années à venir: IL s’agit du logement pour les actifs, de la réalisation...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com