Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar





télécharger 47.88 Kb.
titreUn cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar
date de publication04.10.2017
taille47.88 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
1 $ = 1,0206 – 1,0230
Un cambiste a une position trop « longue » en dollar (il a trop de dollar en portefeuille). Il est exposé au risque de baisse du dollar.

De quelle façon va-t-il modifier ses courts pour réduire sa position.
Le cambiste achète le $ à 1,0206 €

Il veut réduire ses achats en $

Il doit réduire l’incitation de ceux qui sont en face à lui vendre du $

Il propose moi d’€ pour chaque dollar acheter

USD 1 = 1,0106
Le cambiste vend le dollar le $ à 1,0230

Il doit accroitre l’incitation des contre partie à lui acheter des $.

Il doit proposer de recevoir moins d’€ pour chaque dollar qu’il vend
USD1 = 1,0220€

5) Les caractéristiques du marché des changes au comptant


  • Marché en continu, tous les jours ouvrables

  • Dollar : monnaie pivot

  • Il existe des transactions cross entre deux devises autre que le $

exemple

1 € = 0,9793 $

1$CAN = 0,6865 $
1 $can = 0,6865 / 0,9793 = 0,7010

1€ = 0,9793/0,6865 = 1,4265 $Can


  • Il existe différents types d’ordres sur les marchés


Ordre au mieux : exécuter dans les meilleurs conditions possibles au moment où l’ordre est formulé.

Ordre à court limite : vend seulement à tel ou tel prix, il y a un seuil. A la vente un minimum, à l’achat un court maximum. Si on dépasse 24 heures, l’ordre est caduc (exemple 11h00 à 1hh00 le lendemain).

Chapitre 2 Les instruments et les marchés dérivés de change
Un actif dérivé est un actif dont la valeur dérive de celle d’un autre actif : ceux qui nous intéressent sont par exemple les devises, mais cela peut concerner des commodités etc.
Un marché dérivé est un marché sur lequel on négocie des instruments dérivés.
(Lire le chapitre dans le livre : lire Section. Section 2 est hors programme)
Section 1 : les instruments dérivés de changes négociés sur le marché interbancaire.


  1. Le contrat à terme forward


C’est un contrat avec livraison différée. C’est un engagement ferme et définitif de livrer ou de prendre livraison d’une certaine quantité de livraison à un prix défini à l’avance.
Les échanges de devises réalisés au moyen de ces contrats sont des transactions forward.
Le taux de change forward est le prix, exprimé dans une monnaie de référence, d’une unité monétaire qui sera livrée ou reçue à une échéance bien spécifiée.
Le taux de change forward n’est jamais égal au taux de change au comptant sauf hasard.
Report, déport, parité
Soit A, B : deux devises

F A/B : taux de change à terme. A indice de référence

S A/B : taux de change au comptant (S pour spot)
Report (premium) de A par rapport à B si F A/B > S A/B

Le cours à terme de A permet d’acheter plus de monnaie que le court au comptant.
Déport (discount) de A par rapport à B si F A/BCe qui explique ces différences ce sont les différences de taux d’intêret entre la monnaie A et B.
Exemple : cotation à terme (1 an)
1€ = 1,1300$ et R=0,0236 (r pour report)

 F = 1,1536 $ (f pour forward)

1$ = 1,4167CHF et D = 0,0502

 F = 1,3665 CHF
Attention : Les report et déport sont notés en valeur absolu.

1$ = 7,7492 HKD et R = 0,1750
On ne peut pas dire que le premier report est moins important que le dernier, car il faut comparer en % du cours au comptant.
((D ou R) – S) / S (S étant le cours spot) il faut aussi éliminer le fait qu’il y a un taux différent sur la monnaie suivant le temps du contrat à terme.

Donc la formule est

(((D ou R) – S) / S) * (360/90) « 90 car taux de report à 3 mois »
USD/HKD (0,0225 / 7,7492) * (360/90) = 1,16%
On peut faire ainsi des comparaisons entre monnaie, mais aussi entre échéances.
Exemple :
1CHF = 0,6250 € au comptant
Report : 1 mois : 0,0006

3 mois : 0,0025

12 mois : 0,0094
Report en pourcentage annuel du taux au comptant ?
1 mois : (0,0006/0,6250) * (360/30) = 1,15%

3 mois : (0,0025/0,6250) * (360/90) = 1,6%

1 an : (0,0094/0,6250) * (360/360) = 1,5%
Exemple :

Taux au comptant 1$ = 7,7492 HKD

Taux à terme (1an) : 1$ = 7,9242 HKD

Taux de swap 7,9242 – 7,7492 = 0,1750

Point de swap : 0,1750 * 10 000 = 1750 (on multiplie par 10 000 juste pour que ce soit plus simple à dire)

Taux de report : (0,1750/7,7492) * (360/360) = 2,26%
Les caractéristiques des contrats forward
Termes : 3 à 7jours (le gros du marché)

1, 2, 3, 6, 12, 24 mois (les plus fréquent après).

Mais c’est pas un marché organisé donc on peut avoir tout ce qu’on veut.
Types de transactions :
Opération à terme sec : achat à terme ou vente à terme.

Swap cambiste* : à la fois une transaction à terme et une transaction au comptant. Ces deux transactions se font en sens inverses (achat et vente ou vente et achat)

(*Ne pas confondre avec les swaps de devises)


  1. Les options

Ce sont des instruments marginaux même s’ils sont intéressants.

L’option confère à sont détenteur le droit d’acheter ou de vendre :

Une certaine quantité de devise (sous-jacent / underlying asset)

A un prix fixé d’avance (prix d’exercice / exercice price ou strike price)

A ou jusqu'à une date déterminée (date d’exercice ou date d’échéance/ exercise date)
Quand il s’agit de droit d’achter = droit d’achat ou call

Quand il s’agit de droit de vente = droit de vente ou put
Prix d’une option : l’acheteur d’option paie une prime au vendeur d’option. Elle est définitivement acquise au vendeur.
Caractères spécifiques des options de change négociées sur le marché interbancaire
Absence de standardisation

Toutes les devises y sont négociées y compris les cross

Elles ont une valeur nominale généralement élevée (portant sur 1M$)

Une échéance relativement réduite : 3 mois ou 6 mois sont des échéances classiques.

Elles sont généralement de style européen : on ne peut les exercer qu’à l’échéance.

(Par opposition aux américains, qui peuvent être exercée pendant toute la durée de vie de l’option)

Prime fixée en pourcentage du montant de l’option.
Deux inconvénient : valeur nominale élevé et leur échéance est réduite.


  1. les warrants


1 warrant est une option à long terme sur devise, d’un faible montant, émise par une banque et négociée en bourse (call ou put)

Donc ils répondent aux deux inconvénients des options.

C’est aussi dans un marché au gré à gré, pas de chambre de compensation.
Ils sont émis en tranches (il y a une émission d’un stock par les banques, et les acheteurs puisent dedans, contrairement aux options qui sont faits suivant les besoins « on les crée au fur et à mesure ») option (sur mesure) warrants (prêt-à-porter).

L’échéance approche petit à petit pour la tranche, jusqu’à arriver à son terme.

La standardisation permet des les échanger plus facilement
18 mois, 2 ans, 5 ans
Valeur nominale faible : 10 000 $
Le prix des warrants change, comme celui des options.
Il y a donc des « call warrants » et des « put warrants ».


  1. Les options de deuxième génération

Pourquoi de tells options ?


  • Réticence des acheteurs à payer une prime.

  • Capacité innovatrice des banques.

  • Spécificité et complexité des besoins de couverture des entreprises et des investisseurs institutionnels


Les principales options de deuxième génération
Options à prime zéro : ce sont des instruments construits de façon à ce que l’utilisateur n’est pas de prime à payer  mais une qualité de couverture moindre

Options asiatiques : des options qui réduisent le coût de la couverture. Ce sont des options sur moyennes (moyennes des cours des devises, donc moins de volatilité) donc on paie moins car il y a moins de risque

Option activantes ou désactivantes : le droit d’acheter ou de vendre apparaît à un certain seuil, et désactivantes : le droit d’acheter ou de vendre disparrait à partir d’un certain seuil.

Options chooser : on décide après l’achat si ce sont des options d’achat ou de vente.

Option sur option : des options qui nous donnes droit d’acheter des options. (serve pour la couverture : appel d’offre notamment)

Option sur un panier de devises : exemple un exportateur qui travaille sur 6 pays différents.


  1. les swaps de devises


un swap de devises est un instrument grâce auquel deux opérateurs qui se font contrepartie procèdent à des échanges de capital et de taux d’intérêt dans deux devises différentes.
Objectifs :



  • Transformation de la devise d’une dette

  • Réduction du coût d’endettement

  • Gestion du risque de change


Exemple :
X procède à une émission en $ (s’endette sur le marché obligataire en $) mais souhaiterait avoir de l’€

Y procède à une émission en € (s’endette sur le marché obligataire en €)et souhaiterait avoir du $
Elles s’endettent au même moment, sur une même échéance.

Y transfère son capital en € à X et X transfère son capital en $ à Y.

Elles paient toutes les deux des intérêts, donc chacune paie l’intérêt de l’autre.
Lors d’un swap, chacune des entreprises et garante devant son marché obligataire, même si l’entreprise à qui elle redonne l’argent fait faillite.
Chacune refait le remboursement à la fin du swap.

Chapitre 3 : les opérations sur les marchés des changes

Couverture :

Protéger des créances ou des dettes contre le risque de variation du cours des devises. (cf chapitre 7)

Spéculation :

La volonté de tirer un profit probable (opération de nature risquée) d’une évolution anticipée (on fait donc des prévisions) d’un taux de change.
Arbitrage :

Retirer un profit sans risque (en réalité parfois c’est risqué) d’une divergence non justifiée (pas d’anticipation : exemple situation non justifiée au niveau économique) entre des taux de change. Elle restore une situation d’équilibre.

Opérateurs extérieurs : couverture ou spéculation

Opérateurs présents sur les marché : couverture, spéculation, arbitrage.
Section 1 : les opérations sur le marché des changes interbancaire au comptant.


    1. L’arbitrage spatial

A Varsovie : 1$ = 4,2429 PLZ

A Londres : 1$ = 4,2450 PLZ
Décision : achat de $ à Varsovie et vente de $ à Londres ou (ce qui reviens au même que) achat de zloty à Londres et vente de zloty à Varsovie.


    1. arbitrage triangulaire


Exemple : cambiste chargé de vendre au mieux 250 000 Yen provenant d’exportation

Taux de change au comptant :

100 JPY = 0,9190 € – 0,9230 € à Paris

100 JPY = 0,9256 $ – 0,9372 $ à Tokyo

1$ = 1,0110 € - 1,0137 € à Paris
Coût de transaction 8€.
Quel est le gain obtenu par rapport à une transaction directe

Transaction directe

(250 000 * 0,9190 / 100) – 8 = 2 289,5

Transaction indirecte

(250 000 * 0,9256 / 100 * 1,0110) – 16 = 2323,5
Gain associé à la transaction indirecte : 34€
Si au lieu de vendre 250 000 yen c’était 1 000 000 JPY.

(34 - 8) * 4 = 42*4 = 168€

1.3) Spéculation
Le spéculateur dispose de devises

  • S’il anticipe une baisse de la monnaie locale. Il va se défaire des actifs qui sont libellés dans cette monnaie

  • S’il anticipe une hausse il va investir dans cette monnaie


Le spéculateur ne dispose pas de devises

  • S’il anticipe une baisse de la monnaie locale, il emprunte dans cette monnaie, et la transformer dans la monnaie étrangère.


EXEMPLE : spéculation sur la couronne danoise


  • Taux de change au comptant S :

10DKK = 2,80 DEM

  • Taux d’interet à 1 mois en DKK :

tDKK = 65%

  • Taux d’interêt à 1 mois en DEM :

tDEM = 5%
Un spéculateur allemand qui ne possède pas de devises :
Il va emprunter 1 Millions de couronne danoise

Il va les transformer en DEM :

On les place sur le marché allemand :

280 000 (1+ 5% * 30/360) = 281 166,67
Un mois plus tard il faudra rembourser

1 000 000 *(1 + 65% * 30/360) = 1 054 166,7 DKK
Montant disponible en DEM :

281 166,87
Hypothèse 1 : baisse

10DKK = 2,52
M * 1/0,252 = 1 054 166,7

M = 265 650
Rentabilité :

(281 166,87 – 265650) / 280 000(valeur au début de l’opération) * 100 = 5,54%
Hypothèse 2 : baisse limité

10DKK = 2,66 DEM

Rentabilité = 0%
Hypothèse 3 : stabilité

10 DKK = 2,80

M = 295 166,7

Rentabilité -5%

Le coût de la spéculation
Taux de change au comptant S :

10DKK = 2,79 – 2,81 DEM

Taux d’intérêt à 1 mois en DKK :

55% - 75%

Taux d’intérêt à 1 mois en DEM :

4,49% - 5,10%
A la date t :

On emprunte en DKK à 75%

Achat en DEM 10DKK = 2,79

Placement de des DEM 4,9%


  • Différentiel de taux d’intérêt à 1 mois :

75% - 4,9% = 70,1%

  • Fourchette sur le taux de change au comptant (par hypothèse):

(2,81 – 2,79) / 2,80 * 100 = 0,71%

  • L’opération est rentable pour une baisse de la couronne danoise supérieur à :

(70,1% * 30/360) + 0,71% = 6,55%
Différentiel d’intérêt bid-ask spread.
Section 2 : les opérations sur le marché forward.


  • Les opérations de spéculation.

  • Les opérations d’arbitrage.


Opération de terme à sec

1€ = 1,5968 CHF au comptant

1€ = 1,5660 CHF à terme (t + n)
1 spéculateur dispose d’une limite de 10 000 000 €

Il veut spéculer à la baisse. Mais il n’a pas en t les 10 000 000 €
Résultats :

à t + n :

1 EUR = 1,5200 CHF au comptant

(1,5660 – 1,5200) * 10 000 000 = 460 000 CHF
à t + n :

1EUR = 1,5820 CHF au comptant

(1,5660 – 1,5820)* 10 000 000 = -160 000 CHF
Arbitrage
Hypothèses :

En t : 1€ = 1,5968 CHF au comptant

1€ = 1,5660 CHF terme t + 30j

i = i’ = 6%

D’après la théorie de la parité des taux d’intérêt, dans cette situation il y a une opportunité d’arbitrage. Si la théorie était vérifié cette égalité des taux d’intérêt devrait se traduire par une égalité des taux de changes.

Décision en t :

  • Emprunt de X € au taux i

  • Achat au comptant de CHF

  • Placement de ces CHF au taux i’

  • Vente à terme


Emprunt d’un montant X eu € :

X * (1 + 6% *30/360) = 10 000 000 €

X = 9 950248,76 €
Achat au comptant de CHF : (faire le calcul)
Résultat du placement des CHF :

15 888 557,22 * (1 + 6% * 30/360) = 15 968 000 CHF
Vente à terme de 15 968 000 CHF :

15 968 000 / 1,5660 = 10 196 679,44 €
En t + 30

Remboursement de 10 000 000 €

10 196 679,44 – 10 000 000 €
Conséquences sur le marché forward
Sur le marché forward : baisse du CHF et hausse €
Sur le marché au comptant :

Hausse du CHF

Baisse de €

Section 3 les risques associés aux opérations de change. (lire cette partie dans le livre chapitre 3)

similaire:

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconLe marché des changes
«l’étalon-or»); ou la valeur d’une devise précise, telle que le dollar (système mis en place lors des accords de Bretton Woods en...

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar icon1-10-02 Floating exchange rate is about 1: 55 pesos to the dollar....

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconI- la montée en puissance du dollar

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconLa concurrence entre l’euro et le dollar

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconLes évolutions du cours euro-dollar

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconU. F. R de langues centre international de langues session 1 1er semestre
«M. Bernanke rompt avec les habitudes et s'inquiète de la baisse du dollar», publié dans Le Monde du jeudi 5 juin 2008, en vous appuyant...

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconLes évolutions du taux de change euro-dollar

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconNote : J’énumère sans aller plus loin sinon l’introduction risque...
«banque des banques», c’est-à-dire qu’elle est leur prêteur en dernier ressort. De ce fait, elle exerce une action déterminante sur...

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconI une tendance à la réduction de la sous-évaluation du taux de change yuan-dollar
«ajuster le taux de change à l’évolution des fondamentaux», notamment en matière de productivité

Un cambiste a une position trop «longue» en dollar (IL a trop de dollar en portefeuille). IL est exposé au risque de baisse du dollar iconL’allocation d’actifs C. Bito
«autres» pèse généralement entre 0 et 15% d’une allocation classique et a pour objectif d’accroître la diversification ou jouer un...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com