Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique





télécharger 49.36 Kb.
titreRapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique
date de publication10.10.2017
taille49.36 Kb.
typeRapport
e.20-bal.com > économie > Rapport
Microéconomie
Levier = LBO
Problématique de l’entreprise combien j’ai mis cb je rapporte ?
Introduction
A-Vers une définition de la science économique
Problématique des prix = problématique économique.

La théorie économique est la théorie des prix.

Les choix économiques sont animés par un seul critère : financier. La théorie économique est fondé sur les prix de l’achat, prix de vente, sur la prise de risque (montant supplémentaire pour arriver a payer).

Ex : A combien l’Allemagne peut elle emprunter aujourd’hui pour avoir accès a de la liquidité sur un an : 0,2 %

France : 2 ,5 %

Grèce : 14,5 %

Les préteurs peuvent se garantir contre les investissement avec les CDS (Credit default swap) , celui qui subit un risque (dette requête) je pense que l’émetteur va ne pas me rembourser, en payant une prime d’assurance je peux rentrer dans mon budget.

Montant de la prime d’assurance vendredi : 43 %

Si je suis sur que la Grèce fasse défaut : j’aimerai vendre le CDS car aujourd’hui 43 % demain 45 % .

C’est notamment la spéculation des banques.

A-Vers une définition de la science économique
Problématique économique = problématique des prix.

La théorie économique est la théorie des prix.

Les choix économiques sont animés par un seul critère : financier. La théorie économique est fondé sur les prix de l’achat, prix de vente, sur la prise de risque (montant supplémentaire pour arriver a payer).

1-l’économie, lutte organisée contre la rareté
a- théorie économique : expliquer et prévoire
La théorie économique explique et prévoit, un corps d’hypothèses qui à une capacité a expliquer une situation , elle a un pouvoir explicatif (comprendre) et prédictif (prévoir). Cependant on est capable d’expliquer sans forcément prévoir et vice versa :

-Exemple : On comprend bien la situation actuelle mais on ne sait pas quelles sont les entreprises qui vont sortir de cette crise.

Alors les financiers tentent d’utiliser diverses méthodes d’analyse pour expliquer et prévoir.
Exemple :

-les méthodes « chartistes » pour interpréter les graphes des cours.

-Le graphique en chandelier


Les méthodes chartistes : A l'opposé des méthodes statistiques, nécessitant de construire et de mettre à jour des indicateurs de bourse fondés sur des séries statistiques difficiles à collecter et à gérer, la méthode graphique demande seulement de disposer ,d’une information courante sur les données de marché: essentiellement le prix les titres et les volumes échangés.



Le graphique en chandeliers japonais est un type de graphique utilisé en analyse technique boursière pour représenter les variations d'un cours. Le graphique en chandeliers représentant le cours d'une valeur sur une période passée est supposé donner des indications sur le cours futur.




Je suis capable de prévoir un cour sans forcément d’explications : une bulle.

Bulle spéculative : éléments d’outils de prévision, on calcul sur des corrélations


Bulle financière : situation dans laquelle les cours sur le marché d’une ou plusieurs grandeurs financières (actions ou devises par exemple) tendent à s’élever au delà de ce qui serait justifié par les données réelles, les grandeurs économiques fondamentales , les anticipations des spéculateurs sont auto-réalisatrices : les cours montent du fait que tous pensent qu’ils vont monter d’autant que le phénomène est amplifié par la concentration des opérateurs jusqu’à ce que les anticipations se retournent ; la bulle éclate alors les cours tombent brutalement avec des incidences financières réelles importantes.


Corrélation : variation simultanée de deux variables dans le même sens (les deux croissent en même temps) ou en sens opposés.



Exemple d’origine d’une bulle : plus il y a d’activité a la surface du soleil + les cours sont élevés, il y a alors une déconnexion entre le cour économique et les fondamentaux: ceci est irrationnel.

Ration ou pas on ne peut pas être seul contre le marché, si tout le monde utilise les bulles nous aussi on doit les utiliser. Mais les utiliser au bon moment pour faire des bénéfices.

Une bulle suit un mécanisme d’overshooting : c’est à dire qu’elle agit toujours en su-réaction lorsque tout le monde est vendeur au même moment tout le monde devient acheteur au même moment ce sont des interprétations chartistes.

-La théorie économique prévoit et explique des prix, des cours ….

-Des comportements économique, des comportements qui sont face a la rareté,
b- La rareté, et les besoins


La rareté est une tension entre les besoins et les ressources disponibles pour les satisfaire, cette notion constitue le postulat de base d’un grand nombre de théories économiques, mais ce sont les économistes néoclassiques qui s’y réfèrent explicitement «  L’ensemble de toutes les choses matérielles ou immatérielles, qui sont susceptibles d’avoir un prix parce qu’elles sont rares, c’est à dire à la fois utiles et limitées en quantité, forme de richesse sociale » WALRAS

De ce point de vue, la rareté ne constitue pas une hypothèse, mais une réalité universelle et atemporelle : tout est rare : les ressources naturelles, l’argent, le temps, l’information. Par conséquent, il faut effectuer des choix calculer , se comporter de façon rationnelle ; on retrouve les traits caractéristiques de l’homo oeconomicus ; les néoclassiques montrent que les prix de marchés sont des indicateurs de la rareté relatives des biens et des services




Il existe une : Rareté des ressources ; rareté des moyens financiers, du tps, des ressources humaines …

Rien n’est rare dans la valeur absolue. Mais l’abondance évacue tout problème de choix dans l’utilisation des ressources  «  que produire ? combien ? pour qui ? »
Exemple : ressource pétrolière de – en – rare car la consommation de pétrole diminue, elle augmente de nos jours a cause de ces pays émergents (inde ou chine) qui eux continuent à utiliser cette ressource ( car il sont en pleine maturation de leurs marchés.

Rareté c’est la rareté entre les ressources (biens) et les besoins.
Les besoins ce sont nous qui les définissons, qui les exprimons (besoins économiques).

-Les besoins économiques : leurs satisfactions nécessitent du travail, des efforts.

-Les biens (ou ressources) économiques : satisferont des besoins économiques, mais nécessitent un acte productif.

Le pétrole est devenu un bien économique

Les biens non économiques : l’air , niveau d’ensoleillement ce sont des biens dont la valeur est dit contingentes c’est a dire qui vont influencer d’autre bien.
Tout bien naturel peut devenir économique en nature ou par influence :

-on nous fait payer le soleil, la vue à travers l’immobilier (dernier étage : soleil, vue)

-en cas de pollution atmosphérique, on s’interroge sur la façon de préserver l’air ( de le produire), on veut assainir ou fuir cette pollution de l’air.

-La valeur de notre bien immobilier dépend aussi de la carte scolaire. Implicitement on achète un bien non économique.

La rareté se mesure en nombre de jour de consommation.

La rareté s’exprime entre le décalage de biens (ou ressources) et besoins.
II L’économie, science des choix
La rareté contraint a choisir, on ne peut produire jusqu'à saturation. Il faut du temps pour produire tous les biens économiques nécessaires a tous les besoins d’une population, il faut donc faire un choix parmi toutes les productions possibles. Dans l’utilisation des moyens de production c’est le problème de l’allocation des ressources « que produire, combien et comment produire »

Il y un autre problème : celui de la répartition des ressources (si la taille du gâteau est limitée la part de l’un ne peut augmenter au détriment de l’autre)

-Choisir, c’est renoncé : décidé entre plusieurs alternatives (ex : plus intéressant a produire ou à se former )

Ex : salarié en formation ne rapporte pas : donc effet de récession.

Utilisé son tps au meilleur usage, ex : pas de clients.

L’université coûte les frais de scolarité c’est à dire pas grand choses, mais cela nous coûte surtout notre tps .

-La renonciation à un coût, la rareté impose des coûts : un coût d’opportunité.
Le coût d’opportunité d’un choix est la satisfaction qu’aurait procuré le choix qui est le meilleur possible parmi les autres.


Attention le coût en économie est très large : il désigne une estimation subjective des opportunités sacrifiés qui ne comprennent pas seulement ni nécessairement l’argent dépensé.


C’est un investissement, il y a une rentabilité.
Entre bac et bac + 3 : 5%

Entre bac bac + 5 : 7 %

Le retour sur investissement est proche de 0 donc le coût d’opportunité n’est pas bon. Sauf a l’étranger
B. Le triptyque de Samuleson ou l’allocation des ressources.


Que produire ?

Je commence par produire ce qui rapporte le plus, fabriqué les bien les plus recherchés, les plus chers.
Comment produire ?

Réduire les coûts : plus de machines, délocalisation, choisir la technique de production la moins coûteuse.
L’écart dans une économie de marché fait bénéficié les consommateurs.
La concurrence fait baisser les prix.

Pour ne pas baisser les prix il faut diversifier et différencier les produits (ex : marque, ventilateurs avec même fonctions plus cher noir que blanc)
Pour qui produire ?
Les consommateurs car la concurrence oblige a baisser les prix.
C. Optimisation, équilibre et raisonnement à la marge.
2 mécanismes : optimum et équilibre

1-le principe d’optimisation
La différence entre optimum est extremum :

Optimum: associé a la valeur d’une variable.

Extremum : associé à la valeur de la fonction .
On rend optimal le nombre d’agence, de points de ventes, de salariés

donc optimiser signifie : rechercher la valeur d’une variable qui permette a une fonction (de profit de chiffre d’affaires, de dépenses) d’atteindre un extremum c’est à dire soit un maximum (profit, chiffre d’affaire ) soit un minimum (dépense).
L’intérêt principale d’une entreprise est l’optimisation, c’est un principe de rationalité. Le seul critère est financier.

Etre rationnelle signifie que toutes actions menées rapporte au moins autant de ce qu’elle était.

  • L’optimisation est un principe de rationalité

  • toutes actions est rationnelle du moment ou elle permet de maximiser des gains

  • les différences de choix sont un reflet d’irrationalité

  • Etre rationnelle signifie également choisir les variables aux fonctions adéquates,


Pourquoi une entreprise met moins de temps à fabriquer a un endroit qu’à autre?
On ne valorise pas le même temps de la même manière,

Exemple : impacte de l’alcool du tabac sur la santé, dans 20 ou 30 ans.

La valeur d’argent n’est pas la même pour tout le monde pour toutes les entreprises

2-Le principe d’optimisation … le raisonnement à la marge
Définition : A la marge : à l’euro de plus, au salarié de plus ….


  • Marginalisme : Jevons, Walras, Menger….

Coefficient d’exploitation  (coex) : rapport entre coût et chiffres d’affaires (exemple : ΔR / ΔP)

Si on dépense 1 euro de plus, combien va t-on générer en plus ?

  • Que rapporte l’unité supplémentaire, marginale ?

Les entreprises vont raisonner à la marge, l’agent rationnel optimise :

il agit tant que ses actions sont rentables.
-Côté consommateur :

Egaliser satisfaction marginale et désutilité marginale de payer…

L’institut Paoli Calmette : crée une échelle de satisfaction

-Côté producteur : presque rien, c’est pas rien.

Engager ou non des dépenses publicitaires si ….

1er euro de pub (P) recette (R) marge = ΔR / ΔP = 2 euro

2nd euro de pub (P) recette ( R ) marge= ΔR / ΔP = 1 , 1 euro

3ieme euro de pub (P) recette (R ) marge= ΔR / ΔP = 1,0001 euro (valeur maximale du profit de l’entreprise)

4iéme euro de pub (P) recette (R ) marge = ΔR / ΔP = 0,99999 euro on perd de l’argent.
3- Calcul à la marge et dérivée
Le calcul à la marge repose sur un calcul de dérivée.
-Dérivée de f(x) au pt a ?




f ’(x) = f(x)-f(a) / x-a
si x= a
-la question que l’on pose avec une dérivée est de combien varie f( ) quand x varie ?
-de combien varie R quand P varie ?
Les dérivées doivent tendre vers 0.
Conditions marginales d’optimalité
A la recherche d’un maximum
Objectif : trouver l’extremum d’une fonction
Extremum : maximum ou minimum d’une fonction

Principe : A l’optimum, le maximum (de gains) est atteint ….
Maximum d’une fonction
Max de f(x) en c sur [a ;b[ si f( c) est supérieur ou égal a f ( x )

Graphique 1



A la recherche d’un maximum
F(x) = (x^3 / 3)-x


Formellement, deux conditions à reunir

Si f’(x)*=0 extremum de la fonction atteint

Si f’’(x) inférieur à 0 : extremum est un « maximum »





0 ,67


1


-1




-0 ,67


*On calcul la dérivée dans le but de voir si on atteint un extremum.
*On calcul la dérivée 2nd dans le but de savoir si cet extremum est un minimum ou un maximum
X=1

F’(x)= x^2-1=0

X=-1



F’’(x)= 2 x <0 si x<0

>0 si x > O


Recap : on peut tout tarifier, la qualité d’un actif, ex : la vue d’un appartement, ce sont des actifs dont la valeur est dire contingente.


Un actif économique : correspond essentiellement aux actifs d’une entreprise (de son patrimoine qui sont nécessaires à sa bonne marche )



Le marché : situation ou chq est indépendant, des uns des autres, on agit en son nom et en son compte. Théoriquement cela fonctionne mieux si il y a un lieu de subordination. C’est la raison pour laquelle les entreprises font appel a un sous-traitant

L’économie de marché : en son nom sur des relations de cours termes, si jamais il y a un comportement opportunisme ( l’une des parties trompe l’autre) il y a pas de renouvellement.

Rechercher , un maximum ou un minim revient à la fonction .
Nos variables sont le niv de l’emploi, du chiffre d’affaires.
Principe : a l’optimum, le max de gains est atteint….

Max d’une fonction

Max de f(x) en x* sur [a ;b]
Il faut montrer que certaine valeurs particulières, sa dérivée=0 : dc extremum.
PK une entreprise qui augmente le nbr de salariés, le profit  diminue, car tts les salariés ne st pas forcément a la production (ceux qui contrôlent par ex).

Cmt connaître la fonction de production, elle va se trouver par tatonement mais l’objectif c’est de savoir exactement ou on est.

Valeur actuelle nette : eco de dépense réalisé en choisissant un projet parmi d’autre.


F’(x*)=0 et f’’(x*)<0



x*

similaire:

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconIntroduction : rationalité et comportement économique
«An Essay on the nature and significance of Economic Science» qui donne une définition canonique de la rationalité : l’économie est...

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconI/ essai de definition de la science economique

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconIntroduction- economie politique ou science économique ?
«La pensée économique à l’épreuve de la crise de 2008», pp. 465-492 dans J. P. Potier dir., Les marmites de l’histoire mélanges en...

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconVers une nouvelle définition de la littérature grise

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconEssai sur La nature et la signification de la science économique
«L'Économie est la science qui étudie le comportement humain en tant que relation entre les fins et les moyens rares à usages alternatifs»....

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconReflexion epistemologique et education physique
«Dictionnaire de philosophie ou vers une science du mouvement humain Le Boulche»

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconDéfinition de la science économique
«La richesse des Nations» 1776 est toujours vivante et active; ainsi, l’ancienne économie et la Nouvelle économie vivent côte à côte...

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconUne transition économique inattendue : vers le «cupidalisme» ?
«lutte entre deux régulateurs», typique d’une économie en transition. Quelques mesures d’urgence de politique économique pour endiguer...

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconVers de nouvelles compétences en intelligence économique pour aider...

Rapporte ? Introduction a-vers une définition de la science économique iconRésumé La finance islamique a connu un certain succès ces vingt dernières...
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com