Dossier documentaire sur correlation et causalite





télécharger 11.41 Kb.
titreDossier documentaire sur correlation et causalite
date de publication10.10.2017
taille11.41 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
DOSSIER DOCUMENTAIRE SUR CORRELATION ET CAUSALITE

DOCUMENT 1 



Arne Melchior, Kjetil Telle et Henrik Wiig,

Globalisation and Inequality, 2000

Note : « per capita » signifie « par habitant »

DOCUMENT 2



Document 3





DOCUMENT 4



Document 5


Document 6

EX1 : Les déboires d'un jeune accoucheur

Il avait décidé, pour sa thèse de médecine, de comparer le taux de complications à la naissance selon que la femme ait fait ou non appel à l'accoucheur. Le résultat le surprit: les complications étaient plus fréquentes quand l'accoucheur était présent. Alors seulement, il réfléchit, et comprit: les femmes appelaient davantage l'accoucheur dans les cas graves. Les deux séries n'étaient pas comparables; derrière le facteur «présence de l'accoucheur », un autre était dissimulé: la gravité du cas.

EX2 : 70 % des gens meurent au lit...

Donc, ne vous couchez pas. Dans cet aphorisme célèbre, l'erreur est la même que dans l'exemple précédent. Si je compare, aujourd'hui à midi, les gens couchés et debout, les deux séries ne diffèrent pas seulement par la position horizontale ou verticale: la première comporte davantage de malades. L’erreur est ici poussée à l'extrême, la cause et la conséquence sont inversées.

EX 3 : Un article de Science et Avenir qui s'appuyait sur une étude statistique montrant une corrélation positive entre utilisation de crème solaire et cancer de la peau. Pourquoi ? Les crèmes solaires donnent le cancer ?

EX 4 : On a constaté que les régions où les ventes de lunettes de soleil sont fortes sont aussi celles ou les ventes de crèmes glacées sont élevées. Pourquoi ? les glaces sont sources de réverbération ?

EX 5 : Au niveau mondial, il existe une corrélation positive entre la proportion de fumeurs et l'espérance de vie. Pourquoi ? fumer nous permettrait de vivre plus longtemps ?
Document 7

« Le commun des mortels éprouve, à l’égard des marchés boursiers, ce même sentiment de respect mêlé de crainte qu’inspirent aux néophytes les prodiges de la science. A lire les journaux spécialisés et à écouter les économistes, s’impose à son esprit l’image d’une machinerie institutionnelle hautement complexe, traitant instantanément, minute par minute, d’innombrables données en mobilisant pour ce faire les techniques mathématiques les plus sophistiquées. Or, une série de travaux contemporains vient remettre en cause une telle idée d’une manière saisissante. Le plus impressionnant est dû à David Hirshleifer et Tyler Shumway. Contre toute attente, ils montrent que pour gagner de l’argent sur le marché des actions, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances économiques sophistiquées, ni même des informations inédites, mais qu’il suffit de regarder par sa fenêtre, le matin au réveil, quel temps il fait. A partir d’un travail portant sur 26 pays au cours de la période 1982-97, ils ont mis en évidence un effet significatif du degré d’ensoleillement sur le rendement de la Bourse: le rendement journalier est d’autant plus grand que le degré d’ensoleillement est élevé. Par exemple, à New York, le rendement moyen annualisé lors des jours parfaitement ensoleillés vaut 24,8 % quand celui des jours les plus nuageux vaut 8,7 %! En conséquence, la stratégie consistant le matin à acheter s’il fait beau et à vendre si le temps est nuageux engendre, sur la période considérée, des profits supérieurs à celle consistant à jouer l’indice. Quelle explication est invoquée? Elle est de nature purement psychologique: le soleil rend de bonne humeur et le fait d’être de bonne humeur perturbe le sens critique. Ainsi, les investisseurs ont-ils tendance à imputer aux événements extérieurs l’optimisme qu’à leur insu leur insuffle le soleil. Nous voilà bien loin de l’efficience, comme le soulignent nos auteurs. «Et pourquoi pas la lune pendant que vous y êtes?» Or, en effet, deux économistes, Ilia Dithev et T. Janes se sont intéressés à la corrélation entre rendements boursiers et mouvements lunaires. A nouveau, le résultat est sans appel. Il apparaît que les rendements journaliers au voisinage des nouvelles lunes sont, en moyenne, le double de ceux obtenus lors des pleines lunes. Le travail empirique est très sérieux. Il porte sur les Etats-Unis pour une période de cent ans et sur 24 autres pays pour une période de trente ans.»

« De l’influence de la météo sur la Bourse », Par ANDRE ORLEAN, directeur de recherche au CNRS, Libération, le lundi 29 octobre 2001

Document 8 : Evolution du PIB réel et de la consommation en France


Document 9 : L’impact du RSA sur le retour à l’emploi



similaire:

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconDossier documentaire sur correlation et causalite
...

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconTd n°2 : Corrélation et causalité

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconConstituer un dossier documentaire sur le thème du café Commercialiser...
«qqcoqp» poser des questions précises concernant ce qu’est un dossier documentaire

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconDissertation s’appuyant sur un dossier documentaire

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconDissertation appuyée sur un dossier documentaire

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconDissertation s’appuyant sur un dossier documentaire

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconDissertation appuyée sur un dossier documentaire

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconDissertation appuyée sur un dossier documentaire

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconEs dissertation s’appuyant sur un dossier documentaire

Dossier documentaire sur correlation et causalite iconDissertation appuyée sur un dossier documentaire
«Prélèvements obligatoires : quels effets sur l’économie ?», Droit social, mars 1997






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com