Interview Objectif





télécharger 383.68 Kb.
titreInterview Objectif
page1/8
date de publication10.10.2017
taille383.68 Kb.
typeInterview
e.20-bal.com > économie > Interview
  1   2   3   4   5   6   7   8


































































































https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:and9gcqflvxh1rvcf2e0sgxwun5ifje2o34j-7lj7gsmizoricgzeonnxa ANNEXES


ANNEXE N° 1
Interview
Objectif :

  • Voir l’avis de ma tutrice sur ce projet

  • Vérifier si une demande du consommateur était déjà existante



Dossier comprenant :

  • Interview réalisé avec ma tutrice ………………………………………………………………………………….. Page 1




INTERVIEWS AUPRES DE MA RESPONSABLE NATHALIE RONDEAU

Le rayon maquillages est-il attractif ?

Oui le rayon maquillage est très attractif nous avons une clientèle fidèle en quête de beauté qui porte attention a son apparence et qui suit les évolutions. Elle achète régulièrement : tout d’abord pour renouveler leur maquillage mais aussi, pour découvrir les dernières nouveautés. Bien sur la clientèle n’est pas constituées que de cliente fidèle ont distingue également des achats dit ‘‘cadeaux ou occasionnellement’’ lors d’un événement.

Votre maquillage est-il adapté à votre clientèle ?

Elle répond en grande partie a notre clientèle fidèle. On dispose d’une large gamme de produits de maquillages, certaines clientes ont déjà une marques fétiche pour d’autre on doit avant tout trouver la teinte qui leurs convient parmi nos nombreuses marques.

Vous -êtes-t-il déjà arrivé de ne pas trouver une teinte adaptée à une peau ethnique ?

Oui il arrive que nos teinte soit trop rosée, parfois trop clair, ou même encore en rupture des couleurs les plus adapté a ce type de peau. Ce qui peut nous mettre fort mal à l’aise de diriger la cliente vers des marques adapté à ce type de peaux

Des clientes vous ont-ils déjà demandé ce type de produits de maquillage ?

Oui souvent, nous avons beaucoup de cliente qui entre dans le magasin et nous demande si on référence des marques de maquillages destinées aux peaux métissées et noires, et dés qu’on leur répond qu’on ne référence pas ce type de produits mais qu’on peux éventuellement voir un produits similaire dans une autre marques les clientes ne sont fort convaincu et vont chez la concurrence .

Pensez-vous qu’une segmentation est faite chez vous ?

Non je ne pense pas qu’il y est une segmentation par contre nous manquons gravement de produits adaptée a ce type de peaux

Pensez-vous qu’il serait plus avantageux pour L’UC de ce penché sur ce marché ?

Oui je pense qu’il est nécessaire pour l’UC de se pencher sur ce marché qui est porteur déjà par le nombre de peaux ethniques qu’on dispose a la Réunion, d’une autre part cela nous permettrais d’acquérir une nouvelles clientèle.


1



ANNEXE N° 2

Recherche documentaire


Objectif :

  • Vérifier la tendance de ce marché, ainsi que son ampleur

  • Avoir des informations sur les marques susceptible d’attirer le consommateur






Dossier comprenant :

  • Article ethno cosmetique .......................…………………………………………………………….…. Page 2




  • Article etude infographique : l’évolution des

cosmétiques ethniques en France ………………………………………………................……….… Page 3 - 4


  • Article population et communautées présente a la Réunion ……………………………….… Page 5 - 6




  • Article la beauté ethnique en France ………......................…………………………………….…. Page 7 - 8




  • Arclicle : Le marché ethnique en plein évolution ........................................................ Page 9 - 10




  • Article : Interview entre le magasine Biloa et Thierry ................................................. Page 11 - 12





pont de vente pduc.png

4 octobre 2010

les soins ethniques gagnent du terrainEthno cosmétique

Les soins ethniques gagnent du terrain

Longtemps considérée comme une niche, la cosmétique pour peaux noires et métissées devient, au fil des ans, un segment à part entière. Avec un développement constant, elle peut compter sur des clientes sur-consommatrices pour poursuivre dans cette voie.

Les femmes noires et métissées dépensent, en moyenne, 980 € par an, pour leurs produits de soins visage et corps, capillaires et maquillage”, atteste Catherine Têtu, directrice conseil Mode et Beauté

Ce chiffre symbolise, à lui seul, le potentiel du marché de la cosmétique ethnique, surtout lorsqu’il est comparé à celui des dépenses des femmes caucasiennes, qui ne s’élèvent “qu’à” 250€ “En volume, elles consomment également neuf fois plus de produits”, complète Catherine Têtu. Le marché représenterait, pour l’heure, environ 50 Millions €. Et il ne cesse d’augmenter. De plus, les populations ethniques de la France se distinguent par leur jeunesse. En effet, 70,3 % d’entre elles ont moins de 40 ans et disposent d’un pouvoir d’achat en constante augmentation, selon des chiffres fournis par Solisfrance.

Sans oublier une autre particularité dermatologique primordiale : les peaux noires et métissées comptent 35 teintes différentes, alors que les peaux caucasiennes ne se déclinent “qu’en” 12 teintes. Lorsqu’une marque se lance sur le segment du teint, il est impossible de le faire avec seulement 6 ou 8 couleurs. Les cosmétiques ethniques, gagnent peu à peu les circuits de distribution traditionnels depuis les années 2000.


2
Par Sophie Billon Source : http://www.pointsdevente.fr/visualisation-darticles/detail/les-soins-ethniques-gagnent-du-terrain.html


L’évolution des cosmétiques ethniques en France


Publié le 24 mai 2012 par EMMANUEL GAVARD

Moyennes dépenses annuelles des femmes occidentales et ethnique en euros

Le marché est encore tout jeune en GMS. Si certains produits spécifiques et marginaux sont présents depuis un moment, c'était surtout en sélectif que les références dédiées à la beauté ethnique étaient présentes par le passé, avec des marques comme Black Up, mais clairement orientées vers le luxe.

Un besoin réel

Les statistiques ethniques étant interdites en France, il reste difficile de mesurer le nombre de cibles potentielles pour ces produits de beauté spécifiques. Aussi, le Conseil représentatif des associations noires (Cran) donne-t-il un léger aperçu, en avançant quelques estimations. Le marché toucherait près de douze millions de personnes. Soit environ 18% de la population française.

Un chiffre qui rend compte des possibilités de croissance de cette niche. Et encore! Toujours selon le Cran, 52% de ces consommateurs seraient âgés de 18 à 34 ans. Une population jeune, donc, en quête de beauté et soucieuse de son image. Qui ne demande qu'à prendre soin d'elle-même.


3


Et cette implication ne s'arrête pas là. Certaines études montrent de surcroît que ces consommatrices ne lésinent pas en matière de cosmétiques. Et auraient le panier bien plus percé lorsqu'il s'agit de dépenser en produits de beautés que leurs homologues à la peau blanche. Globalement, elles dépenseraient entre cinq et huit fois plus, selon les segments. Une cible idéale pour les marques, qui commencent à s'en préoccuper sérieusement.

UNE CIBLE MAJORITAIREMENT JEUNE

UN SEGMENT A TRAVAILLER

Les 18à 34 ans représente 52% du marché contre 28% pour les peaux blanche, la beauté ethnique et donc majoritairement jeune et soucieuse de son apparence.

Source :http://www.afrobelle.com/etude-infographique-levolution-des-cosmetiques-ethniques-en-france/

Source : http://www.lsa-conso.fr/la-prometteuse-beaute-ethnique,130503


4



La population de l’île de la Réunion


;

Composition de la société réunionnaise actuelle






  • Les Créoles, sont ici chez eux puisqu'ils descendent des premiers arrivants (français et malgaches). Il y a plusieurs souches de créoles: Les "Ptits Blancs" ou "Yabs" aux yeux clairs qui composent la couche populaire, les "Gros Blancs" issus de l'aristocratie locale, et les métisses.

  • Les Indiens appelés "Malabars" de religion tamoule. On les retrouve à tous les échelons sociaux.

  • Les Musulmans appelés "Z'arabes" de religion musulmane. Ils commercent dans les étoffes et l'habillement.

  • Les Chinois "sinois", que l'on retrouve dans le commerce alimentaire.

  • Les Noirs appelés "Cafres" d'origine malgache ou africaine.

  • Les "Z'oreils" ou "Métros" dont certains, venus pour quelques années seulement en tant que fonctionnaire, ne partirent jamais... Le "Zoréole" est le mélange de zoreille et de créole.

  • Les Malgaches qui furent à l'origine de l'occupation définitive de l'île, se sont largement métissés avec les Européens puis les créoles.

  • Les Comoriens encore peu nombreux, constituent une émigration récente.

Source : http://www.ile-delareunion.com/fr/population.html

Source : http://www.guide-reunion.fr/ile-de-la-reunion/population/

L’île de la Réunion est le DOM le plus peuplé de France. Sa population est exceptionnelle de par sa diversification et son métissage.


5



Les communautés présentes à la Réunion


Diversifiée et métissée, la population Réunionnaise est issue de différents groupes ethniques. La loi française ne permet pas de recenser des ethnies de toute façon, la population étant métissée, cela serait impossible.

Pour information et suite à un commentaire d'un de nos lecteurs, d’après les divers guides ou articles que l'on a pu lire, on pourrait parler (sans préjugé ou autre) de :

  • Cafres (les noirs) : entre 40 et 50 %

  • Malbars (Indiens Tamoul) : entre 22 et 27%

  • "Yabs" (créoles blancs) : environ 15%

  • "Zoreils (métropolitains) : entre 9 et 11%

  • Chinois : env. 3%

  • "Zarabes" (inidens musulmans) : env. 3%

  • Comoriens et mahorais : entre 4 et 6%



6


les nouvelles esthetiques sites.png

La beauté ethnique en France

Par Laure Jeandemange

N°666 Janvier 2014
2
http://www.nouvelles-esthetiques.com/phpthumb/phpthumb.php?src=../medias/pages/11196-0.jpg&w=180&h=153&zc=1En France, la société se diversifie de plus en plus et il y a des besoins différents selon les communautés. Quels sont alors les besoins, les envies des femmes noires ? Quel est l’avenir de ce marché ? Des experts de la beauté ethnique vous répondent.

Certaines femmes, dont le pouvoir d'achat a augmenté, n'ont plus voulu faire leurs achats dans des endroits dit «ghettoïsés». Les marques ont senti cette évolution du comportement d'achat d'une partie de la communauté afroeuropéenne, et se sont mises à penser la distribution différemment et dans d'autres lieux, et ont suivi le mouvement : c'est l'origine du boom !
  1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Interview Objectif iconInterview de

Interview Objectif iconInterview de Anne Lauvergeon

Interview Objectif iconInterview de Pierre Madec

Interview Objectif iconLes effets d’un choc financier sur l’économie
«patrimoniale». Selon cette théorie, chaque acteur a un objectif de patrimoine et ajuste son épargne et sa consommation en fonction...

Interview Objectif iconInterview Logiciel de segmentation et de description audiovisuelle

Interview Objectif iconInterview Magalie Boisseau (Mai 2015)

Interview Objectif iconInterview d'un responsable du diplôme universitaire "Aménager l’espace du travail" 4

Interview Objectif iconInterview d’Arnaud Bouthéon, directeur marketing du village gaulois (extraits)

Interview Objectif iconInterview vidéo : l’amélioration des conditions de travail, facteur d’égalité professionnelle 6

Interview Objectif iconInterview collective accordée par le président de la République, Luiz Inácio Lula da Silva






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com