Universite paris 1- panthéon sorbonne





télécharger 2.04 Mb.
titreUniversite paris 1- panthéon sorbonne
page1/39
date de publication09.10.2017
taille2.04 Mb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   39
UNIVERSITE PARIS 1- PANTHÉON SORBONNE
ECOLE DOCTORALE SCIENCES ECONOMIQUES

THESE

Pour obtenir le grade de

Docteur de l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne
Discipline : Sciences Economiques

Présentée et soutenue par :
Safiétou SANFO


POLITIQUES PUBLIQUES AGRICOLES ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ AU BURKINA FASO :

LE CAS DE LA RÉGION DU PLATEAU CENTRAL


Directeurs de thèse

Xavier GREFFE / Kimseyinga SAWADOGO

Jury
M. Jean Marc Boussard, Ancien directeur de recherche à l’INERA, Examinateur

Mme Florence Roudart, professeur d’économie à

Mme Florence Jacquet, professeur

M. Xavier Greffe, professeur à l’université Paris 1, Directeur de thèse

M. Kimseyinga Sawadogo, professeur à l’université de Ouagadougou

Mme Françoise Gérard, chercheur en économie au CIRAD, Examinatrice

Juin 2010

DEDICACES


A ma mère qui m’a enseigné les vertus de la vie.

A mon père qui a toujours veillé à ce que je prenne le bon chemin.

A mon beau père défunt qui a toujours eu confiance en moi. Qu’il repose en paix.

A M. Kaboré François défunt et à son épouse Angèle Pogbi Kinda / Kaboré qui ont cru en moi alors que j’étais enfant et qui se sont investis à mes côtés pour la réussite d’une partie de mes études.

REMERCIEMENTS
Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à mon directeur de thèse Xavier Greffe, qui a accepté d’encadrer ce travail. Ses conseils et ses remarques m’ont été d’un grand apport. Qu’il trouve ici ma très grande reconnaissance. Toute ma reconnaissance au professeur Kimseyinga Sawadogo de l’université de Ouagadougou pour son rôle de co-directeur et pour l’intérêt qu’il a accordé à ce travail.
J’exprime ma profonde gratitude à Françoise Gérard, chercheur au Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (CIRAD). Toi, qui avec beaucoup de disponibilité et d’acuité intellectuelle, m’a accompagné et encouragé dans l’élaboration de cette thèse, spécialement dans les moments de difficultés, je ne te remercierai jamais assez. J’adresse mes sincères remerciements à M. Bruno Barbier, chercheur du CIRAD en poste aux 2IE. Il m’a beaucoup facilité l’accès aux institutions et aux données complémentaires.
Je remercie les membres du jury, Laurence Roudart et Florence Jacquet d’avoir accepté d’évaluer mon travail. Merci à M. Jean Marc Boussard pour sa disponibilité et ses multiples conseils. Ses travaux en économie agricole m’ont été d’un grand apport et ses corrections et remarques m’ont permis de bien organiser ce document.

Ce travail ne saurait se réaliser sans l’aide financière du Ministère des Enseignements Secondaire Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESSRS) et de son service le Centre National de l’Information, de l’Orientation Scolaire et Professionnelle et des Bourses (CIOSPB). Qu’il me soit permis d’adresser mes sincères remerciements au Professeur Laya Sawadogo et à tout le personnel du dit service. Mes remerciements au Service Culturel, Centre de Gestion des Etudiants pour la gestion de ma bourse et de mon logement durant toutes ces années; à M. Salifou Ouédraogo, gestionnaire de la maison du Burkina Faso pour les étudiants pour sa disponibilité, son écoute et ses multiples conseils ; à Mme Elda André au secrétariat des thèses de l’Université Paris 1 pour sa gentillesse et sa disponibilité.
Toute ma reconnaissance à M. Moussa Kaboré et à M. Martin Loada de la DGPSA ; à Adama Ouattara du PAFASP ; à M. Souleymane Ouédraogo et aux chercheurs de l’INERA ; aux chercheurs de l’INSD; à M. Félix Zoungrana et à M. Sidiki Ouédraogo qui m’ont facilité l’accès aux données complémentaires. J’exprime ma profonde gratitude à Mme Agnès Tapsoba, M. Gilbert Mandé, M. Moumouni Ouédraogo et à tous les ménages agricoles enquêtés pour leur accueil et leur disponibilité ; à Rachida, Aïssata, Alidou et Salam pour leur participation à la réalisation des enquêtes ; à Roukiétou et à Noël pour la relecture d’une partie de la thèse.
Toute ma reconnaissance à l’équipe Moïsa de Nogent sur Marne : à Claudine Lemoine qui n’a ménagé aucun effort pour la relecture et la correction de la thèse, milles fois merci; à Valérie Hourmant pour sa disponibilité et son aide à l’accès à la documentation; à Maud, Mila, Antonin et Abdoulaye auprès de qui j’ai trouvé beaucoup d’encouragement.
Toute ma reconnaissance à mon fils Lamine. Toi qui me procures des moments de joie, toi qui as su me faciliter la tâche en t’adaptant à des situations particulièrement difficiles, j’espère que l’histoire de cette thèse te guidera. Toute ma gratitude à mon mari et aux enfants Anita et Christian pour leur confiance. Mes sincères remerciements à Alima et à Diane pour leur gentillesse et leur disponibilité ; à toute ma famille restée si loin de moi pendant toutes ces années, pour leurs bénédictions.

Résumé
Les statistiques sur l’économie, la pauvret et les tendances du revenu national indiquent d’une part que, l’agriculture constitue une des principales activités économiques du pays et assure 80% des emplois dans les zones rurales où vivent la majorité des pauvres et d’autre part que l’insécurité alimentaire y est d’abord un problème de pauvreté d’accès économiques. Cette thèse s’interroge sur les effets de différentes politiques publiques en termes de réduction de la pauvreté rurale dans le Plateau Central du Burkina Faso. Le point de départ est une analyse fine du secteur agricole qui met en évidence une tendance à l’appauvrissement, dans le contexte d’une agriculture majoritairement pluviale, sujette à des aléas pluviométriques et à une forte pression démographique. A ces facteurs défavorables, s’ajoute la forte instabilité des prix des produits agricoles. L’analyse des systèmes de production révèle l’hétérogénéité qui existe au niveau des ménages agricoles. Ils diffèrent en dotation des facteurs de production (terre, travail, capital). Pour étudier l’impact de différentes mesures de politique économique dans ce contexte, une typologie est réalisée afin de regrouper les ménages agricoles dans trois classes socioéconomiques, selon leur dotation en facteur. Un modèle de programmation mathématique est ensuite élaboré en tenant compte du risque, du déroulement du temps et des coûts de commercialisation. Après un calibrage permettant de vérifier la capacité du modèle à reproduire les tendances actuelles, dix grandes séries de simulations sont effectuées pour répondre à notre question principale et étayer nos hypothèses. On étudie d’une part successivement l’impact de l’irrigation, d’une réduction des coûts de commercialisation, de l’accès des ménages agricoles à la culture attelée, au crédit et d’autre part l’impact de la combinaison de ces mesures. Il ressort finalement de ces simulations que pour lutter efficacement contre la pauvreté rurale, plusieurs politiques doivent être combinées. L’analyse révèle que certaines politiques, favorables aux ménages les plus dotés, ne le sont pas forcement aux ménages les plus pauvres.
Mots clés : Pauvreté rurale, Burkina Faso, Plateau Central, ménages agricoles, politiques agricoles, modèle, programmation mathématique.
SOMMAIRE
INDEX DES CARTES


Carte 1 : Localisation du Plateau Central 70

Carte 2 : Le Plateau Central 72






INDEX DES FIGURES



Figure 1: Evolution de la pluviométrie annuelle en mm d’eau dans le Plateau Central. 73

Figure 2: Evolution de la pluviométrie mensuelle en mm d’eau au niveau de deux stations du Plateau Central. 73

Figure 3: Projection démographique du Plateau Central de 2006 à 2020. 76

Figure 4: Evolution des rendements des cultures dans le Plateau Central de 1996 à 2006. 93

Figure 5: Evolution de la production des cultures dans le Plateau Central de 1996 à 2006. 94

Figure 6: Evolution des superficies des cultures dans le Plateau Central de 1996 à 2006. 94

Figure 7: Représentation schématique du lien entre irrigation, réduction de pauvreté et sécurité alimentaire. 153

Figure 8: Consommation de céréales par mois et par habitant dans 3 grandes villes du Burkina Faso 156

Figure 9: Instabilité « Naturelle » 177

Figure 10: Instabilité « Importée » 178

Figure 11: Instabilité « Endogène ». 178

Figure 12: Structure générale du modèle de base. 185

Figure 13: Superficies agricoles utiles simulées et observées à l’échelle régionale 241

Figure 14: Trajectoire des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » sous S0 248

Figure 15: Trajectoire des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » sous S0 248

Figure 16: Trajectoire des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » sous S0 248

Figure 17: Allocation annuelle des terres aux différentes cultures. 249

Figure 18: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S1 et S0. 253

Figure 19: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S1 et S0. 254

Figure 20: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S1 et S0. 254

Figure 21: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S0 et S2. 256

Figure 22: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S2. 256

Figure 23: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S2. 256

Figure 24: Allocation annuelle comparée des terres aux cultures irriguées entre S0 et S2. 257

Figure 25: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S0 et S3. 259

Figure 26: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S3. 259

Figure 27: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S3. 259

Figure 28: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S0 et S4. 264

Figure 29: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S4. 264

Figure 30: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S4. 265

Figure 31: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S0 et S5. 268

Figure 32: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S5. 268

Figure 33: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S5. 268

Figure 34: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S0 et S6. 273

Figure 35: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S6. 273

Figure 36: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S6. 274

Figure 37: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S0 et S7. 277

Figure 38: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S7. 277

Figure 39: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre (S0) et (S7). 277

Figure 40: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs 282

Figure 41: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S8. 282

Figure 42: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S8. 282

Figure 43: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs «  pauvres » entre S0 et S9. 286

Figure 44: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S9. 287

Figure 45: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S9. 287

Figure 46: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « pauvres » entre S0 et S10. 292

Figure 47: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « moyens » entre S0 et S10. 292

Figure 48: Trajectoires comparées des revenus par équivalent adulte des agriculteurs « riches » entre S0 et S10. 292

Figure 49 : Trajectoire de sortie de la pauvreté des ménages « pauvres » 296

Figure 50 : Trajectoire de sortie de la pauvreté des ménages « moyens » 296

Figure 51 : Trajectoire de sortie de la pauvreté des ménages « riches » 296





INDEX DES TABLEAUX


Tableau 1: Indice de pauvreté selon le milieu de résidence 67

Tableau 2 : Evolution du seuil de pauvreté 76

Tableau 3: Indicateurs d’éducation dans le Plateau Central en 2003. 78

Tableau 4: Répartition des ménages agricoles selon la tranche de dépenses d’éducation. 79

Tableau 5 : Source et structure des revenus des ménages agricoles. 84

Tableau 6 : Organisation du réseau d’encadrement 88

Tableau 7 : Bilan céréalier du Plateau Central de 1996 à 2006 92

Tableau 8 : Résultats de la typologie 98

Tableau 9 : Liste exhaustive des matériels agricoles utilisés dans la région. 106

Tableau 10: Récapitulatif des technologies vulgarisées dans le Plateau Central. 121

Tableau 11 : Récapitulatif des ensembles et des paramètres du modèle de base. 217

Tableau 12 : Récapitulatif des variables. 218

Tableau 13 : Récapitulatif des équations. 221

Tableau 14: Assolements comparés à l’échelle du ménage entre situation observée et simulée 241

Tableau 15 : Récapitulatif des différentes simulations avec les paramètres concernés. 251

Tableau 16 : Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S3. 260

Tableau 17: Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S4. 265

Tableau 18: Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S5. 270

Tableau 19: Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S6. 274

Tableau 20: Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S7 278

Tableau 21: Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S8. 283

Tableau 22: Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S9. 288

Tableau 23: Allocations comparées des superficies aux cultures entre S0 et S10. 293

Tableau 24 : Impacts des mesures de politique sur les revenus des agriculteurs 297

Tableau 25 : Impacts de la combinaison des mesures de politique sur les revenus des agriculteurs 298

Tableau 26 : Impacts des mesures de politique sur l’allocation des terres aux cultures 299

Tableau 27 : Impacts de la combinaison des mesures de politique sur l’allocation des terres aux cultures 300

Tableau 28 : Récapitulatif des revenus par équivalent adulte des agriculteurs sous les différentes simulations. 303

Tableau 29: Evaluation des coûts des politiques simulées. 307

Tableau 30: Evaluation des bénéfices des politiques simulées. 315





INDEX DES SIGLES
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   39

similaire:

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconUniversité de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconUniversite paris 1 Panthéon-Sorbonne Tel : 01 44 07 84 21

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconDoctorant en économie à l'Université Paris 1 (Panthéon Sorbonne)

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconProfesseur d’economie à L’universite paris-dauphine (Classe Exceptionnelle 1)
«Changement technique et division internationale du travail : relocalisation et recomposition internationale des processus productifs»,...

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconUniversité Paris 1 Panthéon-Sorbonne Adopté par le ca du 30/9/2010

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconUniversity of Paris I (Panthéon-Sorbonne) Magistère d’Économie University...
«Treasury securities auctions : discriminatory versus uniform price auctions. Theoretical and empirical contributions»

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconAssociation des etudiants en economie de l’universite paris I pantheon sorbonne

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconMaître de conférences en droit public à l’Université Paris I, Panthéon-Sorbonne

Universite paris 1- panthéon sorbonne iconMaster 2 Communication politique et sociale, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Universite paris 1- panthéon sorbonne icon2014 2015: Paris – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
«Circulation(s)» Organisation et modération de tables rondes autour du thème «Décryptage de l’économie de la photographie contemporaine»....






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com