2. Le programme Le parti architectural





télécharger 50.07 Kb.
titre2. Le programme Le parti architectural
date de publication10.07.2017
taille50.07 Kb.
typeLe programme
e.20-bal.com > économie > Le programme
Ministère de la Jeunesse République du Mali

Et des Sports Un Peuple-Un But-Une Foi

Région de Kayes

Cercle de Bafoulabé

Commune Rurale de TOMORA

Association pour le Développement du

Village d’Oussoubidiagna.

20, rue du Valibout Chez M. Cheickne SISSOKO

78370 Plaisir France




PROJET DE CENTRE DE JEUNESSE

POUR LA COMMUNE DE TOMORA


Site du Projet
atelier21

Diarra SISSOKO Architecte-Urbaniste

Immeuble SOSSO, Rue Mohamed V

Tél. 223 67 11 / 674 96 64 Bamako Mali

Mars 2007

Table des matières
A. Les partenaires du projet
B. Contexte national et régional du projet
1 Le projet

2 La localisation du projet

3 Climat-hydrographie-relief

4 Les voies de communication

5 Économie

6 Structures et infrastructures d’accueil
C. Le projet
1. Les objectifs

2. Le programme

3. Le parti architectural

4. Les systèmes constructifs

5. Les coûts




RESUME DU PROJET




1 SERVICES OFFERTS


Le centre offrira aux populations de la Commune du TOMORA, village d’Oussoubidiagna et à leurs partenaires (migrants, nationaux ou internationaux) en particulier (aussi bien les populations résidentes que les émigrés) les services suivants :

  • des espaces de recréation : salle et aire des fêtes et restauration;

  • l’hébergement avec six chambres;

  • des espaces de rencontres, de formation et d’information avec les bureaux et la salle de réunions;

  • un terrain de sports : basket-ball et volley-ball.


2. BENEFICIAIRES

Les 25 000 habitants de la Commune de Tomora, leurs émigrés et la population des communes voisines soit au total environ 80 000 habitants sont les bénéficiaires du projet de centre de jeunesse.

3 ENVELOPPE FINANCIERE



. Investissements fixes

  • Infrastructures 287 641 848 FCFA

  • Equipement


Sous-total :
. Fonds de roulement
TOTAL
4 PERSONNEL

1 Gérant

1 Secrétaire/Réceptionniste

1 Cuisinier/Serveur

1 femme de Chambre

1 Gardien

FICHE PROMOTEUR

ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DU VILLAGE DE OUSSOUBIDIAGNA (A.D.V.O.)


29, rue du Valibout 78310 PLAISIR Chez Cheickné SISSOKO

Tél. : 01 30 55 63 20 ou 06 15 69 27 24
Date de création

Le 17 Mai 2004

Récépissé n° 1722 / Préfecture des Yvelines

Journal Officiel de la République Française n°2867 du 12 Juin 2004

Objectifs


  • Construction de salles de classes et une bibliothèque;

  • Construction d’un centre culturel;

  • Lutte contre la désertification;

  • Approvisionnement de l’hôpital en médicaments;

  • Protection des sites touristiques et archéologiques;

  • Construction de structures d’accueil et d’hébergement.


Principaux responsables

Président : Mr Checkné SISSOKO

Secrétaire Général : Paly TAMEGA

Sécretaire Administratif : Sabou SISSOKO

Sécretaire à l’Organisation : Moussa SIDIBE dit Boubou

Sécretaire à l’Information : Mody SISSOKO

Trésorier Général : Faraba SISSOKO
Membres actifs
36 villages et 25 000 habitants
BUDGET

  • Budget annuel de fonctionnement

5 Euros par mois par membre

  • Cotisation spéciale projet centre d’accueil

    • 50 Euros par membre par trimestre




  • A. Les partenaires


- Direction Régionale de la Jeunesse des Sports, des Arts et de la Culture de Kayes;

- Service Locale de la Jeunesse des Sports, des Arts et de la Culture de Bafoulabé;

- Conseil de Cercle de Bafoulabé;

- Commune de TOMORA;

  • L’Association TOMORANGO;

  • ONG BFM- ADCT;

  • L’Associaton Fraternité Africaine

  • La ville de Plaisir

  • Le Conseil Général des Yvelines

  • Associations des migrants en France



B. Contexte national et régional du projet
Depuis quelques années est mis en œuvre au Mali un programme de promotion de la jeunesse.

La mise en œuvre de ce programme prévoit la réalisation de maisons de jeunes, de foyers ou de centres de jeunesse.

Ces infrastructures socio-éducatives ont pour rôle principal la promotion de la jeunesse par des activités éducatives, de loisirs, de formation et de sports.
1. Le projet
Le projet consiste en la réalisation à Oussoubidiagna, au compte de l’Association pour le Développement du Village d’Oussoubidiagna (ADVO) un centre de jeunesse comprenant des lieux de fêtes, de restauration, de rencontres, de formation et d’information, de sports et d’hébergement.

Ces villages abritent au total environ 30 000 habitants.

2. La localisation du projet
Le centre de jeunesse faisant l'objet de ce projet est situé à Oussoubidiagna, chef lieu de la commune rurale du même nom dans le cercle de Bafoulabé.

Le village d’Oussoubidiagna est situé à environ 100km de Bafoulabé et 450km de Bamako. Il compte environ 3000 habitants.

Son arrière pays est principalement composé de villages dont sont issus plusieurs migrants vivant en France.

C’est donc un lieu important de transit en provenance et en direction de ces villages.
Seule agglomération importante de la zone, le village d’Oussoubidiagna est également un lieu d’échanges pour les populations de son arrière pays.
3. Climat-Hydrographie-Relief
Le Cercle de Bafoulabé est situé dans la zone Soudano-Sahéliènne entre les isohyètes 450mm et 950mm. Il disposée d'une pluviométrie annuelle moyenne de l'ordre de 650mm, caractérisée par l'irrégularité des précipitations dans l'espace et dans le temps. Ce qui se traduit par une médiocrité des récoltes et des difficultés dans l'approvisionnement en eau des populations et du cheptel sauf dans la partie Sud irriguée par le fleuve Sénégal et ses affluents, le Bafing et le Bakoy.

Partout ailleurs, il n'existe que des rivières et des mares intermittentes.
Le relief du Cercle de Bafoulabé est dominé par des plateaux gréseux dont le plus important est le plateau manding. Les températures moyennes mensuelles sont de 22,7°C en Janvier et 34,3°C en Mai..
4. Les voies de communication

D'une manière générale, les communications sont hasardeuses et difficiles tout au long de l'année ou presque.

Le cercle de Bafoulabé est parcouru par deux types d'infrastructures de transport structurés en trois grands axes:

- la voie ferrée Dakar- Niger qui le traverse d'Ouest en Est;

- un axe routier desservant les arrondissements du Nord à partir de Mahina et Bafoulabé. Cette voie de communication difficilement carrossable est quasi impraticable pendant la saison des pluies (Juin-Septembre). Elle est graduellement ravinée. La durée du trajet sur une distance de 105 km peut varier de 5 heures à 3 jours selon le mode de locomotion et la saison.

Au mois d'Août, la route est totalement coupée en raison de la crue des marigots qui deviennent infranchissables faute de pont;

- un axe Sud qui dessert les arrondissements du Sud et Keniéba à partir de Mahina.

Les villages et hameaux non situés sur ces axes sont desservis par des pistes impraticables en saison des pluies.
Cette disposition des infrastructures résultat de l'environnement physique auquel s'ajoutent leurs états déplorables et l'éloignement des distances, entraîne une bipartition du cercle correspondant aux communes du Sud et à ceux du Nord.

Le bloc Nord souffre d'un isolement géographique lié d'une part à son éloignement des centres urbains de la région (y compris Bafoulabé et Mahina) et des barrières physiques constituées par le relief d'une part et l'hydrographie d'autre part.
Les barrières physiques qui accentuent l'isolement du Nord rendent très coûteuse toute action de désenclavement. Aussi, une telle perspective demeure hypothétique malgré les efforts consentis par les pouvoirs publics et les populations concernées.
Comme autres moyens de communication, il n'existe que le RAC entre Bafoulabé et les autres localités.
5. Économie
L'Économie du cercle est essentiellement agro-pastorale avec quelques activités d'appoint comme le petit commerce de détail et l'artisanat.

Pratiquée de manière extensive, l'agriculture vise principalement l'autosubsistance non monétaire. Elle porte sur les cultures vivrières que sont le mil, le sorgho, le mais, le niébé et l'arachide qui forment la base alimentaire locale.

L'élevage qui porte sur les bovins, ovins, caprins, ânes, chevaux et volailles, est pratiqué de façon complémentaire selon les disponibilités de revenus monétaires pour répondre à des besoins, à la fois d'épargne, de prestige, de lait, de culture attelée et de transport pour ce qui concerne les ânes et les chevaux.

L'essentiel des revenus monétaires provient actuellement de l'immigration. En effet, les immigrés envoient périodiquement aux parents restés au village, d'importantes sommes d'argent permettant de faire face aux déficits des budgets familiaux, de creuser des puits, de payer l'impôt et de construire, dans le cadre d'associations de développement, des infrastructure scolaires et socio-sanitaires (CSCOM) et des magasins céréaliers.

6. Structures et infrastructures de Jeunesse
Généralités

Seules les villes capitales régionales disposent de maison de jeunes dignes de ce nom au plan national.

En dehors de ceci, il existe très rarement des structures affectées aux jeunes en dehors d’installations sportives sommairement aménagées.

Dans le Cercle de Bafoulabé, il n’existe aucune maison de jeunes ou de jeunesse digne de ce nom.

Depuis deux ans, le département de la jeunesse, dans sa nouvelle politique de jeunes a entrepris de promouvoir les maisons de jeunes au niveau des capitales régionales et les maisons de jeunesse dans les autres cas. Le projet rentre donc dans la nouvelle politique nationale en matière de jeunesse.

C. LE PROJET

1. Les objectifs
Le projet poursuit les objectifs suivants:
a) A court terme

* Offrir d’une part aux jeunes de la commune de Tomora et des communes voisines,  migrants ou pas un cadre idéal de rencontres, de formation, d’information, d’hébergement et des installations sportives adéquates.

Ceci est particulièrement important pour les émigrés de la seconde génération qui souhaitent venir voir le pays de leurs parents. En cela, il rentre parfaitement dans la stratégie de co-développement initiée par la France dans le cadre des programmes d’incitation et de réinsertion des migrants dans la vie économique de leurs pays d’origine;

* créer des emplois.

Le projet améliore et complète la couverture du pays en structures d’accueil pour les jeunes.
a) A moyen terme

- En permettant aux populations de la commune de disposer d’installations adéquates;

-Former les populations dans la gestion des équipements de jeunesse par la mise en place d'un Comité communal de gestion;

- Procurer à la commune un patrimoine et des ressources qui peuvent être investies pour leur développement.
2. Le programme

Le programme du centre de jeunesse a été défini en fonction des besoins des jeunes de la commune. Ces besoins comprennent :

  • L’éducation;

  • La formation;

  • Les loisirs

  • l’hébergement;

  • la restauration;

  • les besoins de rencontre et de communication;

  • les besoins de bureau pour l’Association.


Il comprend:
a) un bloc Formation-Multi-Médias-bureaux composé de:

- l’attente

- l’espace internet

- la radio - une salle de réunions

- les bureaux de l’association ADVO

- la bibliothèque

- Autres espaces de circulation

b) un bloc brasserie-restaurant composé de:

- une salle

- des annexes

c) une salle des fêtes de 300 places

d) trois blocs de 2 chambres chacun:

e) un terrain de basket et volley-ball

f) un espace de spectacles en plein air

g) des toilettes

h) des parkings pour motos et autos .

3. Le parti architectural

La réponse apportée au programme fut guidée par deux principes : le respect d'une culture et d'un patrimoine existant et l'idée de progrès que peut représenter un centre de jeunesse. Ces deux principes sont soumis à l'intégration au site et au mode de vie existant.
La structure du centre de jeunesse découle directement des différents flux et des relations qui peuvent exister entre différentes fonctions.

D'une manière générale, il a été recherché la création de lieux, espaces vivables de façon conviviale et maîtrisable, la création de cour ou patio répondant bien à ce principe.

L'architecture des bâtiments se réfère au modèle traditionnel considéré comme étant moderne: forme rectangulaire.

Les espaces extérieurs sont aménagés de façon à rendre le centre agréable à vivre.

4. Les principes constructifs

Il est prévu des constructions simples en matériaux durables: pierre, bloc de béton parpaings, béton armé pour les structures pour donner au centre d’accueil un aspect de lieu moderne en vue de l'épanouissement des populations. La pierre et le sable sont disponibles à Oussoubidiagna.

Terrassements: Le niveau de fouille sera déterminé en fonction de l'horizontalité du terrain et en tenant compte des réseaux d'assainissement.
Fondations: Préparation de l'assise des fondations, et leur exécution en briques pleines assemblées au mortier de ciment. Les fondations en semelles isolées seront descendues jusqu'au bon sol et reliées par des longrines.

Murs

Les murs sont en parpaings enduits de ciment et d'une couche de peinture et d'épaisseur 0,15 m.

Les structures seront en béton armé et charpente métallique pour la toiture de la salle de spectacle.

Sols

Les sols sont en carrelage en gré cérame à l’exception du local gardien où il est prévu en chape.

Toitures

Les toitures sont en dalle avec hourdis protégée par une couche de mortier dosée à 500kg par m3, en tôle ou en chaume.

Menuiseries

Les menuiseries sont généralement en métallique vitré ou aluminium vitré en ce qui concerne l'extérieur et isoplane pour l'intérieur.

Clôture extérieure

La clôture extérieure sera réalisée en parpaings de 15 avec des poteaux comme raidisseurs et aura une hauteur finie de 1,60 m.
5 Les coûts

Le budget général de la construction est évalué à 287 641 848 FCFA décomposé de la façon suivante:

- Bloc bureau-Multi-média : 49 859 996 FCFA

- Bloc salle des fêtes : 58 467 752 FCFA

- bloc Brasserie-restauration : 7 725 263 FCFA

- 3 blocs de latrines : 14 673 735 FCFA

- Local gardien 4 281 443 FCFA

- 3 Blocs d’hébergement 33 374 353 FCFA

- Clôture/Aménagements extérieurs 45 863 752 FCFA

- Terrain de basket-ball 6 906 124 FCFA

- Electrification (groupe 25 kva+réseau) 15 000 000 FCFA

- AEP (forage-château 2m3+mini-réseau) 17 500 000 FCFA

- S/Total1 253 652 418 FCFA

- Etudes et Suivi des travaux 8% 20 292 200 FCFA

- S/total2 273 944 618 FCFA

- Imprévus 5% 13 697 230 FCFA

- Total Général 287 641 848 FCFA

CONCLUSION


Ce devis est conforme aux besoins exprimés et à un fonctionnement normal de la Maison de Jeunesse. Il est possible de diminuer ou de supprimer certaines prestations ou de procéder à une réalisation par phases.

Le devis ne tient pas compte de projets en recherche de financement : l’électrification rurale du village et l’adduction d’eau.

La suppression d’un bloc de toilette, d’un bloc d’hébergement, du terrain de basket-ball, de la scène de spectacle en pleine aire, l’électrification et de l’adduction d’eau ramènerait le budget à moins de 200 millions.


DEVIS ESTIMATIF DES TRAVAUX


DOSSIER DE PLANS





similaire:

2. Le programme Le parti architectural iconProgramme architectural et fonctionnel

2. Le programme Le parti architectural iconLe programme du parti nazi  Présentation du slogan de l’Allemagne Nazie
«nuit de Cristal» (massacre de «Juifs» et destruction des synagogues orchestrés par les partisans nazis)

2. Le programme Le parti architectural iconThe effects of Communist inheritance of the period 1946-1989
«Les amis de la nature» tout en étant contrôlé par le Parti Communiste Roumain. Dans cette période, bien que le parti exerçait dans...

2. Le programme Le parti architectural iconLe programme nazi est contre : les communistes, les juifs, le diktat,...

2. Le programme Le parti architectural iconProgramme eelv
«basque friendship group»; Florent Marcellesi, Equo, le parti vert d’Euskadi; Jean Pierre Massias, juriste, professeur d’Université...

2. Le programme Le parti architectural iconRéunion du 22/01/2013 presentation generale
«habiter la ville» et de répondre à la problématique suivante = comment concilier dans nos grandes métropoles européennes l’urbanisation...

2. Le programme Le parti architectural iconDeclaration du parti liberal congolais (P. L. C)

2. Le programme Le parti architectural iconBiog, Brejnev un «apparatchik modèle» : études d’agronomie puis carrière...
«apparatchik modèle» : études d’agronomie puis carrière politique et militaire. En 1952 entre au Comité central du Parti communiste,...

2. Le programme Le parti architectural iconL'interdiction du parti communiste espagnol en france en septembre 1950

2. Le programme Le parti architectural iconHumanifeste du Parti communiste français à l’aube du siècle qui vient






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com