I les différences de technologie comme explication des échanges





télécharger 29.56 Kb.
titreI les différences de technologie comme explication des échanges
date de publication09.12.2016
taille29.56 Kb.
typeDocumentos
e.20-bal.com > économie > Documentos
Chap. 5 : Pourquoi les économies échangent entre elles ?
1ère raison : car elles sont différentes

différence à 2 niveaux :

  • en termes de technologie

  • en termes de dotations factorielles

Principe : la différence entre les économies provoque des différences de coûts, à l’origine des différences de prix en autarcie. Ces différences incitent les économies à échanger.

Hypothèse fondamentale : les biens sont homogènes, ils ont les mêmes caractéristiques quel que soit leur lieu de production.

Analyse micro-économique : on s’intéresse aux comportements des entreprises, des consommateurs.

A chaque fois, nous nous poserons 4 questions :

  • pourquoi les économies échangent ?

  • quel est l’impact sur la production et la consommation dans chaque économie ?

  • les pays (globalement) gagnent-ils au commerce ?

  • à l’intérieur d’une économie, est-ce que tous les individus gagnent ?


I) les différences de technologie comme explication des échanges



David Ricardo (1817) : « les principes d’économie politique et de la taxation »

Théorie des « avantages comparatifs » : permet de comprendre pourquoi une économie qui renonce à produire certains biens en faveur d’autres biens, et décide de les importer, peut gagner en termes de bien-être et de production.
A/ différences de technologie, avantage comparatif et incitation aux échanges
Soit 2 économies parfaitement identiques (même population, mêmes comportements) sauf la technologie de production.

Dans cette section, chaque économie est en autarcie.
1- technologie et possibilités de production
Ex : soit la France (F) et l’Angleterre (A), dont la population est identique : 80 travailleurs.

Chaque économie produit 2 biens : de la toile (T) et du vin (V), à l’aide du travail.

La technologie de production dans chaque pays est donnée par :





Travailleurs/mètre

T

Travailleurs/litre

V

Angleterre

1

8

France

20

10


L’Angleterre produit de la toile et du vin avec moins de travailleurs que la France. Elle est meilleure dans les 2 productions : elle a un avantage absolu dans les 2 productions.

Question : pourquoi les économies vont-elles alors échanger, puisque l’Angleterre est meilleure partout ?

Quelles sont les possibilités de production de chaque économie ?

  • en Angleterre, la frontière des possibilités de production (FPP) est :


80 = 1.Q + 8.Q

Si l’Angleterre produit 40 mètres de T, elle utilise 40 travailleurs. Il lui en reste 40 pour produire du vin, soit 40/8 = 5L de vin.

  • en France, la FPP est :  80 = 20.Q + 10.Q

2- la notion d’avantages comparatifs
Quels sont les coûts de production ?

  • l’Angleterre produit 40 mètres de T et 5L de vin.

Elle décide de produire 1L de vin en plus.

Elle a donc besoin de 1 x 8 travailleurs en plus.

Elle les trouve dans la production de toile. On a donc – 8 travailleurs dans la toile, soit - 8 mètres de toile.

1L de vin supplémentaire coûte 8 mètres de toile (coût d’opportunité)



  • en France, le coût d’1L de vin = 10/20 = ½ mètre de toile



La France a un coût d’opportunités du vin en termes de toile plus faible que l’Angleterre. Elle a un avantage comparatif dans la production du vin.

L’Angleterre a un avantage comparatif dans la production de la toile, car son coût d’opportunité de la toile en termes de vin est plus faible qu’en France.

C’est l’existence de cet avantage comparatif, détenu par chaque pays qui expliquera les échanges.
3- avantages comparatifs, prix relatifs et incitation aux échanges
Dans cette économie, on raisonne en termes de biens. On parle de coût du vin en termes de toile, on parle de prix du vin en termes de toile, ou prix relatif du vin :

Le prix relatif du vin par rapport à la toile est l’inverse du prix relatif de la toile par rapport au vin :
Quel est le prix relatif du vin dans chaque économie en autarcie ?

  • en Angleterre :

Si , l’Angleterre ne produit que du vin.

Si , l’Angleterre ne produit que de la toile

Or en autarcie, les consommateurs demandent à la fois du vin et de la toile, donc les producteurs doivent produire les 2 biens.

En autarcie, le prix d’un bien est égal à son coût d’opportunité , le prix du vin en termes de toile en Angleterre est

  • en France, le prix relatif du vin est


La différence de prix entre la France et l’Angleterre va inciter les économies à échanger, alors même que l’Angleterre est meilleure dans les 2 productions.
B/ ouverture aux échanges, spécialisation et gains aux échanges
Les économies sont identiques, excepté la technologie. Donc les demandes des consommateurs dans chaque économie sont les mêmes.
1- l’ouverture
En Angleterre, les consommateurs voient que le prix relatif du vin est plus faible en France. Ils demandent du vin en France.

En France, les consommateurs voient que le prix relatif de la toile est plus faible en Angleterre. Ils demandent de la toile en Angleterre.

Par conséquent, la France exporte du vin et importe de la toile ; l’Angleterre exporte de la toile et importe du vin.
Principe de l’avantage comparatif : un pays aura intérêt à produire en plus grande quantité les biens pour lesquels il est relativement plus efficace, pour lesquels il a un avantage comparatif et à les exporter, en échange des biens pour lesquels son avantage relatif est moindre.
L’ouverture provoque un accroissement de la demande relative de vin en France, et de la demande relative de toile en Angleterre.

En France, l’excès de demande de vin provoque une augmentation du prix relatif du vin .

En Angleterre, on assiste à une hausse du prix relatif de la toile, cad une baisse du prix relatif du vin.

Le prix en France et en Angleterre finissent par s’égaliser au même niveau : le prix relatif mondial.

Le prix mondial se situe entre les prix relatifs d’autarcie, donc entre les coûts d’opportunités d’autarcie.
2- la spécialisation
En France, le prix relatif du vin a augmenté suite à l’ouverture.

Par conséquent, en économie ouverte, le prix relatif du vin est supérieur au coût relatif du vin : les Français ne produisent plus que du vin. On dit qu’il y a spécialisation complète de la France dans le vin.

En Angleterre, le prix relatif de la toile est donc supérieur à son coût lorsque l’économie est ouverte : l’Angleterre se spécialise complètement dans la production de la toile.
3- les gains à l’échange
Il faut distinguer 2 types de gains :

  • les gains au niveau de la production 

l’échange international est une méthode indirecte de production. Chaque économie pourrait produire les 2 types de biens mais il est plus efficace de produire directement le bien dans lequel le pays a un avantage comparatif et de produire indirectement l’autre bien en l’imposant.

Pour l’Angleterre, il existe 2 manières alternatives d’utiliser un travailleur pour obtenir du vin :

 la production directe permet de produire 1/8L de vin d’après le tableau de la 1ère sous-section

 l’échange international a un prix relatif mondial du vin compris entre ½ (prix en autarcie en France) et 8 (prix en autarcie en Angleterre) permet d’échanger 1 mètre de toile contre PTM/PVM litre de vin

échange équilibré : export = import

PTMxQT = PVMxQV

QV ? = (PTM/PVM)x QT

Comme un travailleur anglais produit 1 mètre de toile, s’il l’échange, il obtient PTM/PVM > 1/8L de vin

Il obtient donc plus de litres de vin par l’échange que par la production directe : gains aux échanges.

Raisonnement identique pour la France

  • l’échange accroît les opportunités de consommation des agents

En autarcie, nous supposons que l’Angleterre produit 64 mètres de toile et 2L de vin. La France produit 6L de vin et 1 mètre de toile.

En autarcie, tout ce qui est produit est consommé. De manière plus générale, les agents ne peuvent consommer que sur la frontière des possibilités de production.

L’ouverture déconnecte les quantités produites des quantités consommées.

En économie ouverte, l’Angleterre, totalement spécialisée dans la toile, produit 80/1 = 80 mètres de toile. La France est totalement spécialisée dans le vin et produit 80/10 = 8L de vin.

Supposons que le prix relatif mondial du vin PVM/PTM = 5, et que l’Angleterre décide d’importer 2L de vin. Elle exporte en échange 5x2 = 10 mètres de toile, l’Angleterre consomme donc 80 – 10 = 70 mètres de toile (6 de plus qu’en autarcie) et autant de litres de vin : les consommateurs anglais gagnent à l’échange.

La France importe et consomme donc 10 mètres de toile (9 unités de plus) et exporte 2L de vin donc consomme 8 – 2 = 6L (comme en autarcie) : les consommateurs français gagnent à l’échange.
Principe de l’avantage comparatif : une nation, comme une personne, tire un gain à l’échange en exportant les biens et services pour lesquels elle dispose d’un avantage comparatif en termes de productivité et en important ceux pour lesquels elle dispose de l’avantage comparatif le plus faible.

C/ les critiques concernant la théorie de l’avantage comparatif de Ricardo
Le modèle ricardien suppose dans sa forme la plus simple, une spécialisation complète des économies, que l’on ne retrouve pas dans le monde réel.

Le modèle ricardien exclut les effets du commerce international sur la distribution des revenus dans le pays, puisqu’il n’y a qu’un facteur, le travail.

Le modèle ricardien, en insistant, ne donne pas de rôle aux différences de dotations factorielles entre les économies. Or la technologie se diffuse au cours du temps de sorte que les différences de technologies, à terme, n’existent plus.

Toutefois, dans la réalité, les pays tendent à exporter les biens dans lesquels leur productivité est relativement élevée.
D/ conclusion d’étape
Pourquoi les économies échangent ? Car les coûts d’opportunité de chaque bien, qui se transcrit dans les prix relatifs, sont différents entre les économies.

Quel est l’impact sur la production et la consommation ? Les économies se spécialisent dans la production d’un bien, qu’elles exportent, et elles importent la totalité de leur besoin en d’autres biens.

Les agents peuvent consommer un panier de biens plus important qu’en autarcie de sorte que leur bien-être est plus grand grâce au commerce international.
Quel pays gagne au commerce ? Tous les pays échangistes gagnent au commerce dans la mesure où le commerce constitue une manière indirecte de production plus efficace que la production directe, et les individus peuvent trouver à l’étranger des biens dont le prix relatif est plus faible.

A l’intérieur d’une même économie, tous les individus, qui sont des travailleurs, gagnent à l’échange.

II) les différences de dotations factorielles comme explication des échanges



Qu’est-ce qui peut pousser des économies dont les technologies sont similaires à échanger ? Les différences de dotations factorielles.

Modèle économique développé par Eli Heckscher (1915) et Bertil Ohlim (1933)

Dans l’approche en termes de différence de dotations factorielles, 2 économies identiques (même technologie) qui possèdent 2 facteurs de production : le travail et le capital, dans des quantités différentes, l’avantage comparatif est influencé par 2 choses :

  • les interactions entre les ressources nationales, cad l’abondance relative des facteurs de production

  • les technologies de production, cad l’intensité relative avec laquelle les facteurs sont utilisés.


A/ dotations factorielles, avantage comparatif et incitation aux échanges
Nous examinons une économie en autarcie qui possède 2 facteurs de production : du travail L et du capital K

L’économie produit 2 biens : des chaussures de sport (C) et des voitures (V). ici les biens sont homogènes.

Il y a une différence avec le modèle de Ricardo : la technologie de production se modifie avec le coût relatif et le degré de substituabilité entre les 2 facteurs de production.

Principe clé du modèle : un facteur rare est un facteur cher.

1- coût relatif des facteurs et ratio K/L
w est la rémunération du travail et r est la rémunération du capital.

Le ratio capital-travail K/L et le ratio w/r –coût relatif du travail- sont reliés entre eux :

  • au niveau de l’économie toute entière, les dotations relatives de facteurs sont données, K et L sont fixes.

Si le capital est relativement plus abondant que le travail, l’économie est relativement bien dotée en capital. Le ratio K/L est élevé et le travail est relativement rare.

Si le travail est relativement rare, cela signifie que le travail est relativement plus cher que le capital : w/r est élevé.

Inversement, une économie bien dotée en travail, le ratio K/L est faible, le capital est rare et moins cher : w/r est faible.

Il existe donc une relation positive entre K/L et w/r.

  • au niveau d’un secteur, les rémunérations des facteurs sont données

Si w/r est élevé, le travail est relativement plus coûteux que le capital. Comme le travail et le capital sont des facteurs de productions substituables, chaque producteur choisira d’utiliser relativement plus de capital que de travail : le ratio K/L sera élevé.

On a une relation positive entre K/L et w/r.
On parlera de bien intensif en facteur travail lorsque la production de ce bien nécessite relativement un ratio K/L plus faibles que la production d’un autre bien, étant donnée la rémunération relative des facteurs.
Le secteur qui produit le bien C est intensif en L par rapport au bien V si :

kC < kV où ki = Ki/Li

similaire:

I les différences de technologie comme explication des échanges iconSciences expérimentales titre : Comment consommer moins d’énergie ?
«Y a-t-il des différences ?» Un élève vient montrer puis entourer au tableau ces différences (total à payer), puis le maître pose...

I les différences de technologie comme explication des échanges iconTechnologie : agregation, C’est presque fait ?
«des écoles» de collège enseignant indifféremment svt, Sc. Phy technologie jusqu’à épuisement des «stocks» des professeurs en place,...

I les différences de technologie comme explication des échanges iconLa problématique
«les comportements individuels doivent être fondamentalement pensés comme la conséquence des structures sociales qui sont ainsi posées...

I les différences de technologie comme explication des échanges iconCours : Depuis Aristote, la monnaie est définie par les trois fonctions...
«Qu'es-ce que la monnaie et qui la crée ?», in La monnaie et ses mystère, H. S. Alter Eco avril 2015

I les différences de technologie comme explication des échanges iconQU’est-ce que la citoyennete ?
«citoyen», comme membre de la communauté des citoyens libres et égaux. Ceux qui composent la cité sont semblables les uns aux autres...

I les différences de technologie comme explication des échanges iconRésumé Cet article analyse comment la technologie Internet a en quelques...
«les possibilités offertes par la technologie en termes de formulation, de communication et de distribution de l’offre; les nouveaux...

I les différences de technologie comme explication des échanges iconSujet : Comment peut-on expliquer les échanges internationaux de marchandises ?
«On s’interrogera sur les déterminants des échanges internationaux de biens et services et de la spécialisation» dans la partie 1...

I les différences de technologie comme explication des échanges iconI la technologie structurale et le présent des objets techniques – se penche sur le présent
«technologie» est pris ici dans son sens premier : «science des techniques, étude des procédés, des méthodes, des instruments ou...

I les différences de technologie comme explication des échanges iconTechnologie culinaire et technologie du service

I les différences de technologie comme explication des échanges iconPolitique agricole commune et omc
«sont pas une marchandise comme les autres» : d’abord sous le contrôle des Etats, puis encadrés au niveau européen, toujours sous...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
e.20-bal.com